Et voilà le travail

Du 23 au 24 octobre

Le monde du travail évolue dramatiquement, principalement pour les travailleurs.

Pierre, acteur de gauche, 63 ans, est en tournée avec son collègue régisseur et ami Jean-François dit «  Jef  » (59 ans, qui vient d’apprendre qu’il devra travailler jusque 66 ans) avec un spectacle qu’il a écrit à partir du récit de vie de Jef. Ce spectacle parle des conditions de travail de la cartonnerie où Jef travaillait, avant sa reconversion, et des raisons dramatiques de son départ de l’entreprise.

En ce jour de représentation (la 125e), Jef a un sacré coup au moral. En effet, fatigué des conditions de tournée, il réalise lors de la représentation, que ce que Pierre dénonce dans le spectacle est exactement ce qu’il vit. Jef interrompt le spectacle  ; c’est la grève. Tout s’arrête. De la salle, une chercheuse d’emploi intervient  : elle explique qu’elle enchaîne les flexi-jobs, qu’elle est coursière chez Deliveroo, qu’elle a raté trois commandes, payé une baby-sitter pour être là ce soir et ne comprendrait pas que le spectacle s’arrête pour si peu. De plus, elle a une petite expérience en régie, et elle se sent parfaitement capable d’envoyer les effets indispensables à la poursuite du spectacle. Comme il y a une tournée au Québec prévue, et devant la défection de Jef, Pierre propose de l’engager. Jef revient sur le plateau…

Le monde du travail, comme on disait avant, évolue dramatiquement, principalement pour les travailleurs. Si les sociétés en bourses flirtent avec des sommets, les travailleurs s’embourbent dans le marécage spongieux de la précarité, qui ne doit rien au hasard ni à la fatalité. Entre ceux pour qui sonne l’heure de la retraite et qui sortent par la petite porte du travail d’une vie, et ceux, plus jeunes, pour qui sonne l’heure de la bataille et qui entrent par la grande porte de la débrouille des vies fragmentées entre plusieurs «  jobs  », un fossé, soigneusement entretenu, les éloigne, tentant d’empêcher des poignées de main et des poings levés.

Oui mais, chez nous, avec nous, ça se traduit comment, cette logorrhée  ?

La Compagnie Maritime | écriture : Daniel Adam, François Houart | avec Chloé Adam, François Houart, Daniel Adam | mise en scène collective | dramaturgie : Patrick Lerch | regards extérieurs Claude Lemay, Emmanuel Guillaume, … (en cours)

Horaires & Infos pratiques :

à 20h

Organisateur :
Central
064 21 51 21
www.cestcentral.be

Adresse partenaire :

Place Mansart, 17-18

Lieu
Le palace
à 20h
7100  La Louvière