Evénements du 10 avril 2020

  • Beautiful Lace & Carine Gilson

    10.07.2019  >  19.04.2020

    • Exposition

    Lire la suite

    Portées par des chanteuses ou des actrices célèbres comme Beyoncé, Nicole Kidman ou Monica Bellucci, photographiées par les plus grands tel Nick Knight, les pièces de la Maison Carine Gilson réunissent savoir-faire et modernité. Sa signature : l’incrustation de dentelle. À travers cette nouvelle exposition, une des premières du genre, la créatrice bruxelloise dévoile ce qui l’inspire, raconte ses collaborations et puise dans les réserves du musée pour célébrer la dentelle de Bruxelles notamment dans la lingerie. Premier dimanche du mois Dimanches 4 août, 1er septembre, 6 octobre, 3 novembre et 1er décembre 2019, 5 janvier, 2 février, 1er mars et 5 avril 2020 : le musée ouvre gratuitement ses portes. A cette occasion, des visites guidées gratuites de l’exposition Beautiful Lace & Carine Gilson sont proposées à 15h30. Jeu-parcours Fleurs, oiseaux de paradis, kimonos…, des références colorées et raffinées que Carine Gilson décline de multiples façons. Avec le jeu parcours de l’exposition, les enfants voyagent à travers ces mondes enchanteurs et découvrent l’art et le savoir-faire de la dentelle au fil des siècles. Dès 7 ans, gratuit
    Lieu
    Musée Mode et Dentelle (Musées de la Ville de Bruxelles)
    Rue de la Violette, 12
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 213 44 50
    Réservation : +32 2 279 43 67
    musea@brucity.be
    http://www.museemodeetdentelle.brussels
  • Beautiful Lace & Carine Gilson - Jeu-parcours

    10.07.2019  >  19.04.2020

    • Animations
    Jeu-parcours Fleurs, oiseaux de paradis, kimonos…, des références colorées et raffinées que Carine Gilson décline de multiples façons. Avec le jeu parcours de l’exposition, les enfants voyagent à travers ces mondes enchanteurs et découvrent l’art et le savoir-faire de la dentelle au fil des siècles. Dès 7 ans, gratuit

    Lire la suite

    Portées par des chanteuses ou des actrices célèbres comme Beyoncé, Nicole Kidman ou Monica Bellucci, photographiées par les plus grands tel Nick Knight, les pièces de la Maison Carine Gilson réunissent savoir-faire et modernité. Sa signature : l’incrustation de dentelle. À travers cette nouvelle exposition, une des premières du genre, la créatrice bruxelloise dévoile ce qui l’inspire, raconte ses collaborations et puise dans les réserves du musée pour célébrer la dentelle de Bruxelles notamment dans la lingerie.
    Lieu
    Musée Mode et Dentelle (Musées de la Ville de Bruxelles)
    Rue de la Violette, 12
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 213 44 50
    Réservation : +32 2 279 43 67
    musea@brucity.be
    http://www.museemodeetdentelle.brussels
  • ADN

    12.03.2020  >  16.04.2020

    • Théâtre
    Papaoutai

    Lire la suite

    Chez nous, on pense que 50 000 personnes sont nées d’une procréation médicalement assistée. Combien parmi elles sont-elles le fruit d’un don de sperme anonyme ? On ne le sait pas. Les principaux intéressés ignorent souvent tout de leur filiation. Dans cette histoire, le secret est capital. Cette pièce documentaire tente de le lever, en donnant, pour la première fois, la parole aux enfants. Amatrice de grands reportages au coin de la rue, la journaliste Myriam Leroy (prix de la critique 2017 de la meilleure autrice pour Cherche L’amour) signe ici un texte inédit et puissant sur l’identité, la filiation et ce qui fait qu’on est ce qu’on est. Un propos universel et poignant hors des sentiers battus de l’humour que le TTO emprunte habituellement.
    Lieu
    TTO - Théâtre de la Toison d'Or
    Galerie de la Toison d'Or, 396
    1050 Ixelles
    Tél : +32 2 510 05 10
    Réservation : +32 2 510 05 10
    info@ttotheatre.be
    http://www.ttotheatre.be
  • Strach - A fear song

    07.04.2020  >  12.04.2020

    • Théâtre
    « Quand je sens la peur m’envahir, je peins mon visage aux couleurs du guerrier prêt pour la bataille et je commence à chanter. »

    Lire la suite

    Se réapproprier la rue. Réinvestir le cœur de la ville pour qu’à nouveau, à ciel ouvert, il batte. Voilà ce que proposent le Hopla ! Festival, La montagne magique, les Riches-Claires, le Théâtre des Martyrs et le Théâtre National Wallonie-Bruxelles. Ensemble, ils plantent un chapiteau sur la place publique pour accueillir, le temps de six représentations, le spectacle de Patrick Masset, Strach - a fear song. Affronter sa peur, la regarder dans les yeux, la sublimer même. Voilà à quoi nous invite Patrick Masset accompagné de trois acrobates, une chanteuse lyrique et un pianiste. Son travail sur cette peur primitive, profondément ancrée en chacun de nous est le point de départ d’un rapprochement entre musique et cirque. Toutes les peurs que nous éprouvons, celle de la perte, de la mort, de l’échec, ou de la vie elle-même, sont auscultées dans une proposition qui joue sur la symbolique et le défi gravitationnel. Les porteurs soutiennent et élèvent la voltigeuse et la chanteuse, tandis que cette dernière reprend notamment Leonard Cohen ou Henry Purcell. Il s’agit bien de littéralement « porter la voix », se faire entendre. À travers ces enchaînements proches de la danse, Patrick Masset cherche l’authenticité du langage du corps, sans l’aide des mots, ni du jeu théâtral. Il en extrait une sincérité qui suscite l’émotion auprès de tous les publics. Une incitation à aborder la vie avec confiance comme un message politique délivré avec exigence et intensité. Prix de la Critique 2018 – Meilleur spectacle de cirque TOUT PUBLIC 13+
    Lieu
    Théâtre des Martyrs
    Place des Martyrs, 22
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 223 32 08
    Réservation : +32 2 223 32 08
    billetterie@theatre-martyrs.be
    http://www.theatre-martyrs.be
  • Strach — A Fear Song

    07.04.2020  >  12.04.2020

    • Spectacle
    Se réapproprier la rue. Réinvestir le cœur de la ville pour qu’à nouveau, à ciel ouvert, il batte. Voilà ce que proposent le Hopla ! Festival, La montagne magique, Les Riches-Claires, le Théâtre des Martyrs et le Théâtre National Wallonie-Bruxelles. Ensemble, ils plantent un chapiteau sur la place publique pour accueillir, le temps de six représentations, le spectacle de Patrick Masset, Strach – a fear song. Affronter sa peur, la regarder dans les yeux, la sublimer même. Voilà à quoi nous invite Patrick Masset, accompagné de trois acrobates, une chanteuse lyrique et un pianiste. Son travail sur cette peur primitive, profondément ancrée en chacun de nous est le point de départ d’un rapprochement entre musique et cirque. Toutes les peurs que nous éprouvons, celle de la perte, de la mort, de l’échec, ou de la vie elle-même, sont auscultées dans une proposition qui joue sur la symbolique et le défi gravitationnel. Les porteurs soutiennent et élèvent la voltigeuse et la chanteuse, tandis que cette dernière reprend notamment Leonard Cohen ou Henry Purcell. Il s’agit bien de littéralement « porter la voix », se faire entendre. À travers ces enchaînements proches de la danse, Patrick Masset cherche l’authenticité du langage du corps, sans l’aide des mots, ni du jeu théâtral. Il en extrait une sincérité qui suscite l’émotion auprès de tous les publics. Une incitation à aborder la vie avec confiance comme un message politique délivré avec exigence et intensité.

    Lire la suite

    Se réapproprier la rue. Réinvestir le cœur de la ville pour qu’à nouveau, à ciel ouvert, il batte. Voilà ce que proposent le Hopla ! Festival, La montagne magique, Les Riches-Claires, le Théâtre des Martyrs et le Théâtre National Wallonie-Bruxelles. Ensemble, ils plantent un chapiteau sur la place publique pour accueillir, le temps de six représentations, le spectacle de Patrick Masset, Strach – a fear song. Affronter sa peur, la regarder dans les yeux, la sublimer même. Voilà à quoi nous invite Patrick Masset, accompagné de trois acrobates, une chanteuse lyrique et un pianiste. Son travail sur cette peur primitive, profondément ancrée en chacun de nous est le point de départ d’un rapprochement entre musique et cirque. Toutes les peurs que nous éprouvons, celle de la perte, de la mort, de l’échec, ou de la vie elle-même, sont auscultées dans une proposition qui joue sur la symbolique et le défi gravitationnel. Les porteurs soutiennent et élèvent la voltigeuse et la chanteuse, tandis que cette dernière reprend notamment Leonard Cohen ou Henry Purcell. Il s’agit bien de littéralement « porter la voix », se faire entendre. À travers ces enchaînements proches de la danse, Patrick Masset cherche l’authenticité du langage du corps, sans l’aide des mots, ni du jeu théâtral. Il en extrait une sincérité qui suscite l’émotion auprès de tous les publics. Une incitation à aborder la vie avec confiance comme un message politique délivré avec exigence et intensité.
    Lieu
    Sous chapiteau Place des Martyrs
    Sous chapiteau Place des Martyrs
    1000 Bruxelles
    http://www.theatre-martyrs.be