Evénements du 3 avril 2020

  • Les Vies en soi

    20.03.2020  >  03.04.2020

    • Spectacle
    À sa table, un conteur tourne les pages de ses épopées intimes. À la manière des benshi japonais – ces commentateurs de films muets – il manipule des objets, projette des images, illustre ses récits de rencontres et de voyages intérieurs. Artiste plasticien dont la renommée dépasse largement les frontières, Patrick Corillon s’est créé peu à peu une forme unique de fiction en entremêlant des modes traditionnels de narration orale (benshi, kamishibai, cantastories, etc). Ses récits-voyages pleins de surprises, nourris d’anecdotes sur sa vie, de son enfance, invitent le spectateur à s’ouvrir à de nouvelles réflexions, en partant du tangible pour s’envoler vers le philosophique et l’universel. Un artiste à (re)découvrir en cinq performances :  La Rivière bien nommée Le Benshi d'Angers L'Appartement à trous Les Images flottantes Le Zéro absolu

    Lire la suite

    À sa table, un conteur tourne les pages de ses épopées intimes. À la manière des benshi japonais – ces commentateurs de films muets – il manipule des objets, projette des images, illustre ses récits de rencontres et de voyages intérieurs. Artiste plasticien dont la renommée dépasse largement les frontières, Patrick Corillon s’est créé peu à peu une forme unique de fiction en entremêlant des modes traditionnels de narration orale (benshi, kamishibai, cantastories, etc). Ses récits-voyages pleins de surprises, nourris d’anecdotes sur sa vie, de son enfance, invitent le spectateur à s’ouvrir à de nouvelles réflexions, en partant du tangible pour s’envoler vers le philosophique et l’universel. Un artiste à (re)découvrir en cinq performances :  La Rivière bien nommée Le Benshi d'Angers L'Appartement à trous Les Images flottantes Le Zéro absolu
    Lieu
    Théâtre National Wallonie-Bruxelles
    Boulevard Emile Jacqmain, 111
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 203 53 03
    Réservation : +32 2 203 41 55
    info@theatrenational.be
    http://www.theatrenational.be
  • La Brèche

    24.03.2020  >  03.04.2020

    • Théâtre
    A la mort de sa grand-mère, une petite fille décide qu’elle, on ne la mettra jamais dans une boite. Elle va grandir, et vivre sa vie. Biologiste, elle devient chercheuse. Elle s'intéresse à un animal en particulier, une méduse. Un jour, elle va faire une découverte la concernant, découverte qui va la bouleverser.

    Lire la suite

    A la mort de sa grand-mère, une petite fille décide qu’elle on ne la mettra jamais dans une boite. Elle va grandir, et vivre sa vie. Biologiste, elle devient chercheuse. Elle s'intéresse à un animal en particulier, une méduse. Un jour, elle va faire une découverte la concernant, découverte qui va la bouleverser. La Brèche est une fable sur notre rapport à la finitude, à notre finitude, une invitation.
    Lieu
    Le boson
    Chaussée de Boondael, 361
    1050 Ixelles
    Tél : +32 471 32 86 87
    Réservation : +32 471 32 86 87
    reservations@leboson.be
    http://www.leboson.be
  • On va bâtir une île et élever des palmiers

    24.03.2020  >  04.04.2020

    • Théâtre

    Lire la suite

    Deux animateurs accueillent le public sur une île déserte. Cette île a pour objectif d'offrir à ceux qui la peuplent une vie harmonieuse par le biais de l'empathie. À travers une fiction qui balance entre le Club Med et C'est pas sorcier, les nouveaux arrivants s'emparent des outils d'un meilleur vivre ensemble et d'une gestion collective des ressources naturelles. Tout bascule quand les deux hôtes de l'île s'opposent sur la façon dont il faut gérer le groupe. Le trop plein d'activité généré par ce conflit provoque un tsunami qui submerge l'île. Seuls survivant sur cet atoll dévasté, un enfant et un monstre étrange nommé Entropie vont apprendre à s'apprivoiser. En s'inspirant de lectures sur l'empathie et sur l'effondrement, Lorette Moreau et Axel Cornil passent de l'exposition théorique à la fiction poétique. Jouant de l'esprit de synthèse et de la métaphore, ils proposent au public d'explorer ensemble le potentiel lyrique d'un monde à reconstruire. Rencontre après-spectacle avec l'équipe de création le 3 avril. Une production de L'amicale, en coproduction avec le Théâtre de la Vie. Avec le soutien de Mars Mons, la Fabrique de Théâtre, le Corridor, le Centre des ARts Scéniques, le Festival Courant d'Air, le Théâtre Marni, Effervescences (Clermont-Ferrand), le Festival Lookin'out, le Théâtre de Poche (Hédé-Bazouges), le BAMP et la SACD. Avec l'aide de la Fédération Wallonie-Bruxelles - Service du Théâtre et de la COCOF.
    Lieu
    Théâtre de la Vie
    Rue Traversière, 45
    1210 Saint-Josse-Ten-Noode
    Tél : +32 2 219 11 86
    Réservation : +32 2 219 60 06
    reservations@theatredelavie.be
    http://www.theatredelavie.be
  • Le dernier ami

    25.03.2020  >  04.04.2020

    • Théâtre
    « J’avais perdu l’habitude d’entendre le mot demain. D’ailleurs, jusqu’à la mort de Sam, j’avais aussi relégué le mot hier. »

    Lire la suite

    Le dernier ami, c’est une ode à la liberté, à la poésie, aux paysages, contée par un narrateur vagabond qui s’arrête dans un petit patelin où le seul à lui ouvrir la porte est Sam. Sam, c’est la porte ouverte sur l’imprévisible, c’est l’histoire d’un bourlingueur mis à l’écart, marqué par un passé douloureux. Sam sort de son isolement par l’écriture et la musique. Peu à peu, il raconte son histoire, évoque sa grand-mère qui l’a élevé et sa fin tragique. Deux autres figures apparaissent, une mystérieuse jeune femme aux cheveux clairs et le vieux père Simon, son landau et son vin. Au fil de cette amitié qui se nourrit de grands silences, le narrateur reconquiert des mots qu’il pensait avoir relégués aux oubliettes, des mots comme demain. Comme quoi l’amitié ouvre des perspectives. Le dernier ami, c’est l’hommage de l’acteur Thierry Lefèvre à un véritable ami, poète musicien – et il faut bien que ces histoires essentielles se racontent et se transmettent. Le dernier ami, c’est aussi un spectacle où tout, de l’écriture d’Éric Durnez à la mise en scène et au jeu, est ciselé au couteau, de ceux qui sont façonnés par des artisans aux mains rudes. À voir, à entendre, à vivre, profondément. Prix de la Ville de Huy & Coup de coeur presse des Rencontres de Huy 2014 TOUT PUBLIC 10+ COPRÉSENTATION THÉÂTRE LA MONTAGNE MAGIQUE / THÉÂTRE DES MARTYRS
    Lieu
    Théâtre des Martyrs
    Place des Martyrs, 22
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 223 32 08
    Réservation : +32 2 223 32 08
    billetterie@theatre-martyrs.be
    http://www.theatre-martyrs.be
  • Monsieur Il

    26.03.2020  >  03.04.2020

    • Théâtre
    Insignifiance, lâcheté, religion, mais aussi amour, beauté de la nature, poésie, autant de domaines auxquels chacun de nous se voit confronté à un moment ou l'autre de son existence. Grâce à un style très imagé, Benoît Vauzel embarque le lecteur dans un récit atypique, aux personnages décalés.

    Lire la suite

    "Simples et non dénués d'humour, ces entretiens, entre deux voisins devenus au fil du temps frères d'âme, offrent un large éventail de thèmes concernant l'homme et la vie de tous les jours ... Insignifiance, lâcheté, religion, mais aussi amour, beauté de la nature, poésie, autant de domaines auxquels chacun de nous se voit confronté à un moment ou l'autre de son existence. Grâce à un style très imagé, Benoît Vauzel embarque le lecteur dans un récit atypique, aux personnages décalés. Monsieur Il ne donne pas de leçons et encore moins de réponses mais Il propose, et c'est déjà beaucoup, de pertinentes pistes de réflexion.
    Lieu
    La Clarencière
    Rue du Belvédère, 20
    1050 Ixelles
    Tél : +32 2 640 46 70
    Réservation : +32 2 640 46 76
    fabienne.govaerts@skynet.be
    http://www.laclarenciere.be
  • Fire will become ashes, but not now

    27.03.2020  >  03.04.2020

    • Théâtre
    Que faut-il mettre comme costume pour enfin être nous-même ?

    Lire la suite

    De Malcolm X à Lumumba, de la poésie slam à la musique classique contemporaine: avec son travail d’acteur et de metteur en scène, Pitcho Womba Konga, un des visages KVS, remet en question ce que nous savons ou pensons connaître du monde. Sa première pièce de théâtre, Kuzikiliza, a été accueillie avec enthousiasme par la presse et le public. Pour sa deuxième création, il s’inspire de l’auteur afro-américain James Baldwin, et plus particulièrement de son livre The Fire Next Time. Comment pouvons-nous nous assurer que notre feu intérieur continue de brûler, tout en essayant d’éteindre les incendies autour de nous ? Je viens d’une génération d’hommes fantômes, d’une génération qui a longtemps dû se chercher des couronnes et un trône. Une drôle de légende racontait qu’avant le désarroi, il fut un temps où nous étions des rois mais où sont nos palais, qui sont ces gens qui sont venus s’en emparer ? Sommes-nous devenus invisibles par protection ou par exclusion ? Noyés comme tant de gouttes d’eau, dans l’océan finalement on doute trop de nous-mêmes. Oscillant entre nos identités multiples et les clichés, qui sait qui nous sommes vraiment ? Ou plutôt qui désire nous connaitre vraiment sans tricher ? - Pitcho Womba Konga
    Lieu
    KVS
    Quai aux Pierres de Taille, 7
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 210 11 12
    Réservation : +32 2 210 11 12
    info@kvs.be
    http://www.kvs.be
  • décris-ravage / Adeline Rosenstein

    27.03.2020  >  05.04.2020

    • Théâtre
    "décris-ravage" donne à voir une série de conférences historiques et théâtrales consacrées à l’histoire du dossier international appelé Question de Palestine. décris-ravage retrace l’histoire des retrouvailles à partir de 1799 entre l’Occident et un petit territoire peuplé (!) aux enjeux imaginaires infiniment grands, Israël/Palestine/Terre Sainte.

    Lire la suite

    Peu de territoires se trouvent au centre d’enjeux politiques, symboliques et imaginaires aussi démesurés que l’antique Terre Sainte, aujourd’hui Palestine et Israël. Ce bout de terre a vu son histoire marquée depuis des siècles par ses liens et ses échanges avec l’Europe, au point qu’armées et artistes européens n’ont cessé de s’y impliquer. Adeline Rosenstein entreprend de raconter cette histoire, de la campagne napoléonienne d’Egypte à nos jours, à travers
une fresque théâtrale mettant en scène ce que l’on nomme la Question de Palestine. Cette traversée critique et historique se présente comme une conférence à plusieurs voix dont les faits historiques servent de canevas, illustrée par les témoignages d’artistes occidentaux ou locaux et des extraits de pièces de théâtre du monde arabe. Assumant l’idée qu’une critique des faits, non-partisane est possible, interrogeant comment les représentations participent des conflits, Adeline Rosenstein invente des procédés théâtraux explicitant les enjeux, les lieux et le lexique convoqués pour décrire l’histoire mouvementée de ce territoire. Sans image, jouant de sa propre rigueur scientifique, décris-ravage met à distance tout en impliquant. Le spectacle parvient à rendre intelligible ce qui est brouillé par les passions et les angoisses, les points de vue partisans et les mythologies ad hoc. Production Little Big Horn – Partenaires Festival Echtzeitmusik (Berlin), Ausland (Berlin), Festival Premiers-Actes (Husseren-Wesserling), Théâtre Océan Nord (Bruxelles), Centre de culture ABC (La Chaux-de-Fonds), Centre culturel André Malraux-scène nationale (Vandoeuvre-lès-Nancy), Théâtre de la Balsamine (Bruxelles) – Soutiens Bourse du soutien aux lettres du WBT/D 2013, Bourse Odyssée pour la traduction 2013, Comité Mixte Chartreuse de Villeneuve lez Avignon / Fédération Wallonie Bruxelles 2013, Fédération Wallonie-Bruxelles – Direction du Théâtre – Conseil d’aide aux projets théâtraux – Cocof – WBI
    Lieu
    Théâtre Océan Nord
    Rue Vandeweyer, 63 65
    1030 Schaerbeek
    Tél : +32 2 242 96 89
    Réservation : +32 2 216 75 55
    info@oceannord.org
    http://www.oceannord.org
  • Le Zéro absolu

    28.03.2020  >  03.04.2020

    • Théâtre
    Comment ne rien faire du tout en regardant dans le vide est une activité si intense qu’elle nous transforme en explorateurs des grands espaces du Pôle Nord.

    Lire la suite

    Comment ne rien faire du tout en regardant dans le vide est une activité si intense qu’elle nous transforme en explorateurs des grands espaces du Pôle Nord.
    Lieu
    Théâtre National Wallonie-Bruxelles
    Boulevard Emile Jacqmain, 111
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 203 53 03
    Réservation : +32 2 203 41 55
    info@theatrenational.be
    http://www.theatrenational.be
  • La musica deuxième

    29.03.2020  >  04.04.2020

    • Théâtre
    « Regarde-moi, je suis la seule désormais qui te soit interdite. »

    Lire la suite

    Écrivaine de la passion amoureuse et de ses ravages, Marguerite Duras nous entraîne dans les tourments d’un couple désuni, se retrouvant dans un hôtel à Evreux, à l’occasion du prononcé du jugement de leur divorce. Anne-Marie Roche et Michel Nollet se sont aimés et se sont déchirés. Dans l’intervalle d’une nuit, ils vont se parler comme ils ne l’ont jamais fait.Reprendre, voir comment tout a débuté, esquisser un nouveau début, se souvenir de sensations passées et de leurs éclats, sentir l’abîme arriver, y dériver, voir la souffrance les atteindre, entendre les incandescences. Guillemette Laurent joue de l’écriture comme Marguerite Duras le fait de cette histoire : en la reprenant, la disséquant. Les acteurs s’emparent de la matière, la font leur ou la mettent à distance, prenant le public comme le témoin de leur intimité, formant avec lui comme un ménage à trois. Mais le vaudeville fait place à la tragédie, et les deux amants basculent au bord du vide, anéantis par l’impossibilité de leur relation, autant que par l’impossibilité de leur rupture.
    Lieu
    Théâtre des Martyrs
    Place des Martyrs, 22
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 223 32 08
    Réservation : +32 2 223 32 08
    billetterie@theatre-martyrs.be
    http://www.theatre-martyrs.be
  • Rebota, rebota y en tu cara explota

    31.03.2020  >  04.04.2020

    • Spectacle
    Elles sont des milliers, assasinées par leurs maris, ex-maris, petits amis, fiancés. Tuées par des hommes. En moyenne deux femmes assassinées chaque semaine en Espagne. Partant de cette macabre statistique, Agnes Mateus et Quim Tarrida tentent de secouer leur immobilité et la nôtre face à cette révoltante violence domestique et sociétale. Rebota, Rebota y en tu cara explota (Ça rebondit, ça rebondit et ça t’éclate en pleine face) s’attaque non seulement aux féminicides mais démonte également les stéréotypes attribués aux rôles féminins dans le théâtre et au cinéma. Objectif : combattre l’indifférence et pousser un cri d’alarme. Sur un plateau à l’esthétique néo pop, Agnés Mateus seule en scène, dans son pantalon pailleté, scande les insultes que subissent les femmes au son d’une musique techno assourdissante. Puisant dans sa propre rage, elle livre une performance au tempo infatigable au service d’une dénonciation nécessaire. Une dénonciation nécessaire dans le monde entier.

    Lire la suite

    Elles sont des milliers, assasinées par leurs maris, ex-maris, petits amis, fiancés. Tuées par des hommes. En moyenne deux femmes assassinées chaque semaine en Espagne. Partant de cette macabre statistique, Agnes Mateus et Quim Tarrida tentent de secouer leur immobilité et la nôtre face à cette révoltante violence domestique et sociétale. Rebota, Rebota y en tu cara explota (Ça rebondit, ça rebondit et ça t’éclate en pleine face) s’attaque non seulement aux féminicides mais démonte également les stéréotypes attribués aux rôles féminins dans le théâtre et au cinéma. Objectif : combattre l’indifférence et pousser un cri d’alarme. Sur un plateau à l’esthétique néo pop, Agnés Mateus seule en scène, dans son pantalon pailleté, scande les insultes que subissent les femmes au son d’une musique techno assourdissante. Puisant dans sa propre rage, elle livre une performance au tempo infatigable au service d’une dénonciation nécessaire. Une dénonciation nécessaire dans le monde entier.
    Lieu
    Théâtre National Wallonie-Bruxelles
    Boulevard Emile Jacqmain, 111
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 203 53 03
    Réservation : +32 2 203 41 55
    info@theatrenational.be
    http://www.theatrenational.be