Evénements du 11 février 2020

  • Charlotte Delbo

    11.02.2020

    • Conférences et congrès
    Charlotte Delbo, jeune journaliste communiste devenue l’assistante personnelle de Louis Jouvet, alors résistante, est arrêtée le 2 mars 1942, déportée politique dans le convoi du 24 janvier 1943 et vit l’expérience concentrationnaire à Auschwitz.

    Lire la suite

    Charlotte Delbo, jeune journaliste communiste devenue l’assistante personnelle de Louis Jouvet, alors résistante, est arrêtée le 2 mars 1942, déportée politique dans le convoi du 24 janvier 1943 et vit l’expérience concentrationnaire à Auschwitz. À son retour, alors qu’elle s’était promis – si elle revenait – d’écrire et de n’avoir plus peur de Jouvet, elle produit, d’une traite, Aucun de nous ne reviendra, témoignage poétisé de l’horreur vécue. « Voilà comment tout s’est passé, et jamais je n’invente. Je n’invente pas, je transpose, par l’écriture poétique. » En ressort un ouvrage stupéfiant, bouleversant, essentiel. Dans une approche collective, nous nous intéresserons à son point de vue féminin dans son écriture dite poétique, celui d’une femme qui toute sa vie valorisera la beauté. En tant qu’actrices et acteurs, nous interrogerons aussi sa relation intime au théâtre, qui lui permit de survivre pendant et après les camps, et à ceux qu’elle nomme « spectres » en s’adressant notamment à Louis Jouvet, son mentor.
    Lieu
    Théâtre des Martyrs
    Place des Martyrs, 22
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 223 32 08
    Réservation : +32 2 223 32 08
    billetterie@theatre-martyrs.be
    http://www.theatre-martyrs.be
  • Carnage

    11.02.2020  >  22.02.2020

    • Théâtre
    "Nous sommes les enfants du vacarme"

    Lire la suite

    Les raisons sont nombreuses qui amènent des jeunes à vivre en rupture avec les normes sociales dominantes. à la fois héritiers et contestataires d’un monde établi, certains d’entre eux se retrouvent dans un isolement parfois extrême. La société les qualifie de paumés, de réfractaires, marginaux, drogués, révoltés… Sur scène, six jeunes aux personnalités multiples errent dans le vide d’une zone périurbaine, quelque part, dehors Ils ressemblent à des chiens errant dans la nuit et le froid, abandonnés et frustrés, autant pétris de désillusions que débordants de rêves, de vie, de désirs et de rage. Leur état de tension proche de l’explosion, leur fébrilité, leur agitation, est comme le signe d’un ralliement. à quelques-uns ou isolément, ils sont là, réunis à la fois par un même besoin de montrer leurs crocs au monde et de crier leur désir d’exister. Ils semblent avoir trouvé un lieu d’exutoire, un endroit où survivre loin de tout jugement, mais aussi un refuge d’où percent des rayons de lumière ; une halte pour partager des moments de beauté, d’amour, d’amitié.
    Lieu
    Théâtre Varia
    Rue du Sceptre, 78
    1050 Ixelles
    Tél : +32 2 640 82 58
    Réservation : +32 2 640 35 50
    reservation@varia.be
    http://www.varia.be
  • Le bousier

    11.02.2020  >  15.02.2020

    • Théâtre
    Entre fiction absurde et conte métaphorique, Le Bousier imagine les derniers jours d’une humanité qui pourrait être la nôtre et nous montre, non sans humour et fantaisie, le chemin d’une possible renaissance. L’avenir est vacillant, mais une ligne d’espoir se dessine au-dessus de la menace d’apocalypse : face au danger, notre « sauvageté » se réanime et le processus de transformation s’enclenche.

    Lire la suite

    Lieu: Petit Varia Public: Tout public Les horaires Dites les gars, vous ne voulez pas arrêter un peu de vous chamailler ? Dans un futur pas si lointain, après que l’effondrement du monde ait eu lieu, trois fossoyeurs s’affairent, creusent, remplissent une brouette. Ils s’interrogent, se cherchent, tentent de se souvenir du passé. Dans la terre sèche et aride, on peut voir des ossements, et des cadavres qui attendent qu’on les enterre. On entend des bruits d’insectes, de tôle qui plie, de bois qui craque, du vent. C’est dans ce cadre mi-fantastique mi-effrayant, qu’un bousier s’invite, se promène, façonne ses pelotes d’excrément. Fascinés et amusés par ce scarabée chargé de sacré et de mythologie, les fossoyeurs décident de l’adopter. Mais l’un d’eux, distrait, écrase le pauvre coléoptère. Horreur ? Catastrophe ? Rien ne se perd tout se transforme ? Cet accident va être le déclencheur d’une belle, étrange et mystérieuse mutation…
    Lieu
    Petit Varia
    Rue Gray, 154
    1050 Ixelles
    http://www.rideaudebruxelles.be/14-lieux/55-petit-varia
  • Désosse-moi (si tu l’oses !)

    11.02.2020  >  22.02.2020

    • Théâtre

    Lire la suite

    Au commencement, le corps. Le corps comme accès à soi-même ; le corps lesté par ce qu'il a traversé durant des siècles de conventions, de contraintes, d'évolutions ; le corps féminin et les tabous qui s'y rattachent ; l'enveloppe-corps qui nous façonne ou qui nous limite. La compagnie Les Plaisirs Chiffonnés poursuit son travail autour de la représentation corporelle, de la féminité et de l'amour. Désosse-moi (si tu l'oses !) rend poreuses les frontières entre le théâtre, la musique et la danse. Les interprètes passent librement d'une discipline à l'autre, se métamorphosent au fil d'un parole poétique. Dans cet univers onirique, décalé et fantasmatique, Adam et Ève côtoient des féminités multiples, nos fantômes du passé et les manifestations d'amour qui émaillent notre vie. Rencontre après-spectacle avec l'équipe de création le 21 février. Une création de la compagnie Les Plaisirs Chiffonnés en coproduction avec le Théâtre de la Vie. Avec le soutien du Théâtre de Galafronie, du Théâtre Marni, de la Roseraie et de Talìa asbl.
    Lieu
    Théâtre de la Vie
    Rue Traversière, 45
    1210 Saint-Josse-Ten-Noode
    Tél : +32 2 219 11 86
    Réservation : +32 2 219 60 06
    reservations@theatredelavie.be
    http://www.theatredelavie.be
  • Qui est blanc dans cette histoire ?

    11.02.2020  >  14.02.2020

    • Théâtre
    L’Afrique est sortie de mon ventre. J’ai trois fils métis. Au départ de Qui est blanc dans cette histoire ?, il y a une centaine de lettres écrites par mon arrière grand-oncle, missionnaire au Congo Brazzaville à la fin du XIXe siècle. Ma tante, à qui la découverte de ces lettres donne la nausée, me les envoie parce que je porte le même prénom que cet ancêtre commun.

    Lire la suite

    L’Afrique est sortie de mon ventre. J’ai trois fils métis. Au départ de Qui est blanc dans cette histoire ?, il y a une centaine de lettres écrites par mon arrière grand-oncle, missionnaire au Congo Brazzaville à la fin du XIXe siècle. Ma tante, à qui la découverte de ces lettres donne la nausée, me les envoie parce que je porte le même prénom que cet ancêtre commun. Je décide que c’est là que j’ai envie d’aller : là où ça gratte. Je me mets à décortiquer ces lettres, je garde celles qui m’intéressent, je constitue une sorte de puzzle. Je lis des livres d’histoire, de géographie, pour essayer de comprendre dans quel cadre se raconte cette histoire. Je cherche des points de vue de congolais de l’époque. Parallèlement, j’écris une sorte de journal de bord de ce que je ressens pendant ce travail. C’est-à-dire énormément de colère. (Raphaëlle BRUNEAU) Ce spectacle met en parallèle trois histoires : celle d’un missionnaire parti au Congo à la fin du XIXe siècle, celle d’une jeune congolaise de la même époque et celle d’une femme d’aujourd’hui, mère de trois enfants métis et consciente de cet héritage colonial. Construit à partir d’archives familiales et de témoignages, ce monologue de Raphaëlle Bruneau pose la question des traces indélébiles que laisse l’histoire coloniale dans les rapports de force d’aujourd’hui et le racisme qui en découle. Dramaturgie : Mathias Simons | Régie générale technique : Raphaël Rubbens | Scénographie et conception lumière : Raphaël Rubbens | Création sonore : Guillaume Istace |Diffusion : La Charge du Rhinocéros. Une coproduction de l’Espace Magh et de la Charge du Rhinocéros avec le soutien du Festival de Liège et du Service public francophone bruxellois.
    Lieu
    Centre culturel Espace Magh asbl
    Rue du Poinçon, 17
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 274 05 10
    info@espacemagh.be
    http://www.espacemagh.be