Evénements du 6 février 2020

  • Chiharu Shiota - Me Somewhere Else

    11.10.2019  >  09.02.2020

    • Exposition
    Les installations spectaculaires de Chiharu Shiota (Osaka, 1972) transforment les espaces dans lesquels elles se déploient, et immergent le visiteur dans l’univers de l’artiste. Elles associent des matières textiles telles que la laine et le coton à différents éléments, formes sculptées ou objets usagés.

    Lire la suite

    L’artiste combine performances, art corporel et installations dans un processus qui place en son centre le corps. Sa pratique artistique protéiforme explore les notions de temporalité, de mouvement, de mémoire et de rêve et requièrent l’implication à la fois mentale et corporelle du spectateur. La participation très remarquée de Chiharu Shiota à la Biennale de Venise, où elle représentait le Japon en 2015, a confirmé l’envergure internationale de son travail. Présentée dans la salle Bernheim, Me Somewhere Else (2018), œuvre d’une grande force visuelle, occupe une place bien particulière dans la production de l’artiste. Elle évoque en effet sa lutte contre la maladie, et la certitude que son esprit survivra à son corps. « Before I was diagnosed with cancer I thought that if I die everything about me is going to die, I am going to die, but now I know only my body dies – not my mind. My mind remains somewhere else. », explique Chiharu Shiota. Née à Osaka au Japon en 1972, Chiharu Shiota vit et travaille à Berlin depuis 1997. Ces dernières années, l’artiste a été exposée à travers le monde, notamment au New Museum of Jakarta, Indonésie, au SCAD Museum of Art, États-Unis, au K21 Kunstsammlung NRW, Düsseldorf, ou encore au Smithsonian, Washington DC. En 2018, elle expose au Musée de Kyoto et, en 2019, aux Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique ainsi qu’au Mori Art Museum de Tokyo. Avec le soutien de Black Flag
    Lieu
    Musées Royaux des Beaux-Arts de Belgique
    Rue de la Régence, 3
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 508 32 11
    info@fine-arts-museum.be
    http://www.fine-arts-museum.be
  • Dotremont et les surréalistes. Une jeunesse en guerre (1940-1948)

    26.11.2019  >  09.02.2020

    • Exposition
    À travers les œuvres de Dotremont et d’autres artistes surréalistes de l’époque, mais aussi des films, revues et photographies, l’exposition retrace une période agitée et peu connue de l’histoire du surréalisme bruxellois.

    Lire la suite

    Christian Dotremont, fondateur du mouvement artistique d’après-guerre CoBrA et créateur des logogrammes, a entamé son parcours à la veille de la Seconde Guerre mondiale. Accueilli parmi les surréalistes bruxellois menés par René Magritte, Dotremont oscillera constamment entre adhésion et critique dans sa relation avec le mouvement de ses aînés. Durant les années d’Occupation, les surréalistes qui ne se sont pas exilés doivent lutter pour maintenir une activité ; la dimension politique imprègne la création artistique. Au lendemain de la guerre, Dotremont continue à mêler engagement poétique et politique afin de prendre son indépendance vis-à-vis du surréalisme. À travers les œuvres de Dotremont et d’autres artistes surréalistes de l’époque, mais aussi des films, revues et photographies, l’exposition retrace cette période agitée et peu connue de l’histoire du surréalisme bruxellois. L’exposition est une initiative de la Fondation Roi Baudouin dans le cadre de la donation du Fonds Christian Dotremont et sous le commissariat de Marie Godet. Informations pratiques : Audioguide (fr-nl-en) gratuit sur son propre smartphone (app.belvue.be) Visites de groupe sur réservation Visites guidées possibles via les associations de guides partenaires Publication (fr-nl) en vente à la boutique du musée (à partir du 25/10/2019)
    Lieu
    musée BELvue
    Place des Palais, 7
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 500 45 54
    Réservation : +32 2 500 45 54
    info@belvue.be
    http://www.belvue.be
  • Love or Death Hotel

    08.12.2019  >  09.02.2020

    • Théâtre

    Lire la suite

  • Un acte d’une violence indicible

    07.01.2020  >  22.02.2020

    • Exposition
    Observer la réalité, en rendre compte, ne suffit plus. Il faut questionner ce que l’on en voit. Les photographies de Matthias Bruggmann (Prix Élysée 2017) semblent nous dire quelque chose de la guerre. Leurs légendes nous forcent à mieux y regarder, ne pas en rester à une première interprétation superficielle, préformatée. Elles tentent de remettre ces instants dans un contexte plus vaste et souvent déstabilisant. Car c’est de cela qu’il est question, du vertige qu’il est nécessaire de ressentir pour prendre conscience du chaos qui nous entoure. Plus qu’un éclairage sur le monde, c’est la manière dont notre regard se pose sur lui qui est ici en jeu. Un acte d’une violence indicible de Matthias Bruggmann est publié aux Éditions Xavier Barral. 

    Lire la suite

    Observer la réalité, en rendre compte, ne suffit plus. Il faut questionner ce que l’on en voit. Les photographies de Matthias Bruggmann (Prix Élysée 2017) semblent nous dire quelque chose de la guerre. Leurs légendes nous forcent à mieux y regarder, ne pas en rester à une première interprétation superficielle, préformatée. Elles tentent de remettre ces instants dans un contexte plus vaste et souvent déstabilisant. Car c’est de cela qu’il est question, du vertige qu’il est nécessaire de ressentir pour prendre conscience du chaos qui nous entoure. Plus qu’un éclairage sur le monde, c’est la manière dont notre regard se pose sur lui qui est ici en jeu. Un acte d’une violence indicible de Matthias Bruggmann est publié aux Éditions Xavier Barral. 
    Lieu
    Théâtre National Wallonie-Bruxelles
    Boulevard Emile Jacqmain, 111
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 203 53 03
    Réservation : +32 2 203 41 55
    info@theatrenational.be
    http://www.theatrenational.be
  • Les émotifs anonymes

    07.01.2020  >  22.02.2020

    • Théâtre

    Lire la suite

    Spectacle à voir en famille dès 10 ans Jean-René, patron d’une fabrique de chocolat, et Angélique, chocolatière de talent, sont deux grands émotifs. Leur passion commune pour le chocolat les rapproche. Deux personnes si émotives que la moindre friandise les bouleverse, que le moindre trac les paralyse. Ils tombent amoureux l’un de l’autre, mais n’osent se l’avouer. Hélas, leur timidité maladive tend à les éloigner, mais ils sont déterminés à dépasser leur manque de confiance en eux, au risque de dévoiler leurs sentiments. Voici l’histoire toute simple de deux personnes pour lesquelles chaque sortie est une épreuve, chaque rencontre un examen, chaque conflit des sueurs froides. Nos émotifs cherchent le réconfort dans des séances de thérapie de groupe. Ils sont entourés d’une flopée de personnages, tous bien dans leurs godasses, qui ne comprennent pas qu’on puisse avoir tant de mal à habiter ce « monde de brutes ». Pour interpréter tout ce petit monde qui se croise et se rencontre, quatre acteurs épatants, complices et joyeux. Philippe Blasband a déjà signé le scénario du film (réalisé par Jean-Pierre Améris), voici la pièce, portée par des acteurs délicats, ajoutant de la proximité à ce sujet vibrant d’une sincérité charmante. La promesse d’un spectacle chaleureux et subtil, comme le meilleur des chocolats. UNE COPRODUCTION DU THÉÂTRE LE PUBLIC ET DE SUDDEN THÉÂTRE. AVEC LE SOUTIEN DU TAX SHELTER DE L’ÉTAT FÉDÉRAL BELGE VIA BELGA FILMS FUND ET DE LA COMMUNAUTÉ FRANÇAISE. Photo affiche © Gaël Maleux.
    Lieu
    Théâtre Le Public
    Rue Braemt, 64 70
    1210 Saint-Josse-Ten-Noode
    Tél : +32 80 09 44 44
    Réservation : +32 80 09 44 44
    contact@theatrelepublic.be
    http://www.theatrelepublic.be
  • Les atrides

    16.01.2020  >  15.02.2020

    • Théâtre

    Lire la suite

    On connaît le talent du metteur en scène Georges Lini pour rendre contemporain un chef-d’œuvre écrit il y a longtemps. Après Un conte d’hiver, Un tailleur pour dames et Macbeth, il nous entraînera cette fois dans l’univers des Atrides, cette famille maudite qui se déchire. C’est l’une des œuvres les plus fortes du dramaturge grec Eschyle.
    Lieu
    Théâtre Royal du Parc
    Rue de la Loi, 3
    1000 Bruxelles
    Réservation : +32 2 505 30 30
    info@theatreduparc.be
    http://www.theatreduparc.be
  • Non-Dits

    22.01.2020  >  07.02.2020

    • Théâtre
    Marcha Van Boven et Dominique Pattuelli explorent le langage sous toutes ses facettes. À travers l’histoire de deux sœurs qui se retrouvent pour fêter Noël, les comédiennes explorent l’art de dissimuler les vérités et questionnent avec humour notre rapport à l’autre.

    Lire la suite

    À quoi bon dire des vérités si c’est pour faire souffrir? Quand on ne veut pas faire de mal, quand on s’applique à éviter le conflit, on devient souvent maître d’une communication toute particulière mêlant non-dits, mensonges, jargons professionnels et langue de bois. L’important c’est de ne pas avoir peur des mots. Marcha Van Boven et Dominique Pattuelli explorent le langage sous toutes ses facettes. À travers l’histoire de deux sœurs qui se retrouvent pour fêter Noël, les comédiennes explorent l’art de dissimuler les vérités et questionnent avec humour notre rapport à l’autre. ► Du 22 janvier au 7 février Le mercredi à 19h - Le jeudi et le vendredi à 20h30 Le 29.01 à 19h : Max. 10€ en prévente
    Lieu
    Les Riches-Claires
    Rue des Riches Claires, 24
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 548 25 80
    Réservation : +32 2 548 25 80
    accueil@lesrichesclaires.be
    http://www.lesrichesclaires.be
  • La difficile journée de Mademoiselle H

    22.01.2020  >  07.02.2020

    • Théâtre
    Bienvenue dans une Belgique uchronique rendue à nouveau compétitive grâce à l’utopie néolibérale !

    Lire la suite

    Bienvenue dans une Belgique uchronique rendue à nouveau compétitive grâce à l’utopie néolibérale ! George est sans emploi. Il ne lui reste qu’une seule étoile sur son permis-chômage et, s’il la perd, il sera envoyé en séjour de réactivation dans un camp de travail en Ardennes pour assembler gratuitement des smartphones en prestant des journées de 72h. Anna, elle, est contrôleuse. C’est elle qui retire les étoiles. Aujourd’hui Anna doit contrôler George. Mais rien ne va se passer comme prévu… ► Du 22 janvier au 7 février Le mercredi à 19h - Le jeudi et le vendredi à 20h30 Le 29.01 à 19h : Max. 10€ en prévente Lundi-Théâtre (6€) : le 27.01 à 20h30 Deux représentations le 23.01 : à 14h et à 20h30 De Alexandre Drouet - Avec Sandrine Desmet et Hugues Hausman - Décor et costumes : Clémence Didion - Création lumières : Jérôme DEJEAN - Chorégraphies : Aubéline Barbieux - Assistanat à la mise en scène : Julien Besure - Diffusion : Christine Dejean - Visuel : Alexandre Drouet. Une création Le Projet Cryotopsie. En collaboration avec MTP memap. Avec l’aide du BAMP, du Centre culturel de Braine-l’Alleud et du CED-WB.
    Lieu
    Les Riches-Claires
    Rue des Riches Claires, 24
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 548 25 80
    Réservation : +32 2 548 25 80
    accueil@lesrichesclaires.be
    http://www.lesrichesclaires.be
  • Les tricheuses

    23.01.2020  >  22.02.2020

    • Théâtre

    Lire la suite

    Ne nous fions pas aux apparences, nous sommes parfois obligé·e·s de passer inaperçu·e·s, de nous fondre dans la ville… ou dans le papier peint, c’est selon. Nous sommes au 19ème siècle, un temps pas si lointain dont est issu le nôtre. Dans un quartier peu sûr, infesté de voyous, une mère sentant le vent tourner empoigne sa gamine, et d’un coup de couteau lui coupe la tignasse. Casquette et pantalons : « À partir de maintenant, tu t’appelleras Jean ». Voilà la mère en taule et la fille à la rue. Toute seule. Mais, protégée par son apparence, elle ira sonner aux portes. Jean se fera domestique. L’habit ne fait pas le moine, dit-on, mais l’apparence souvent crée la fonction. Or, par une nuit fatale, une puce maudite va s’introduire sous le tissu patiemment cousu, et déchirer l’habit… laissant apparaitre la vérité toute nue. Nous allons vous conter une histoire vraie, ou qui aurait pu l’être. Une histoire de subterfuge pour échapper à la violence. Une histoire d’identités falsifiées pour cause de survie, de paix ou de liberté. Dans ce spectacle, très librement inspiré d’une nouvelle de Georges Moore, toute une troupe d’acteurs va enfiler les costumes (d’époque), se fondre dans les peaux et vous livrer une histoire comique et tragique de puce, de charbon, de double fond… et de sororité. Alors bienvenue à l’hôtel. Car, même si dehors les temps sont frileux, dedans ce sera joyeux. Plein de vie, c’est promis. UNE PRODUCTION DU THÉÂTRE LE PUBLIC. AVEC LE SOUTIEN DU TAX SHELTER DE L’ÉTAT FÉDÉRAL BELGE VIA BELGA FILMS FUND ET DE LA COMMUNAUTÉ FRANÇAISE. Photo affiche © Gaël Maleux.
    Lieu
    Théâtre Le Public
    Rue Braemt, 64 70
    1210 Saint-Josse-Ten-Noode
    Tél : +32 80 09 44 44
    Réservation : +32 80 09 44 44
    contact@theatrelepublic.be
    http://www.theatrelepublic.be
  • Achterland - Anne Teresa De Keersmaeker/Rosas

    29.01.2020  >  09.02.2020

    • Spectacle
    Achterland (1990) tient une place décisive dans le parcours d’Anne Teresa De Keersmaeker. Le minimalisme et la féminité dominante des précédents spectacles de Rosas cèdent la place à un no man’s land ambigu où l’on se joue des frontières en brouillant les signes. La saison passée, la reprise d’Achterland avec une nouvelle génération de danseurs a fait grande impression : ne laissez pas cette nouvelle occasion vous échapper !

    Lire la suite

    Achterland (1990) tient une place décisive dans le parcours d’Anne Teresa De Keersmaeker : c’était la première fois que la chorégraphe concevait un matériau spécifiquement masculin. Trois danseurs rejoignaient Rosas, une compagnie jusque-là amplement dominée par les femmes. Le minimalisme et la féminité dominante des précédents spectacles de Rosas cèdent la place à un no man’s land ambigu où l’on se joue des frontières en brouillant les signes. Dans Achterland, des jeunes filles enfilent des tailleurs, des femmes mettent des chemises d’homme, tandis que de jeunes hommes imitent avec empressement les femmes qui dansent. La combinaison insolite des musiques de György Ligeti et d’Eugène Ysaÿe engendre un cadre ludique et virtuose. Sur scène, le pianiste et le violoniste n’interprètent pas seulement la partition, mais font preuve d’une plus grande implication dans la dynamique scénique – une approche que De Keersmaeker développera abondamment par la suite. La saison passée, la reprise d’Achterland avec une nouvelle génération de danseurs a fait grande impression : ne laissez pas cette nouvelle occasion vous échapper !
    Lieu
    Kaaitheater
    square Sainctelette, 20
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 201 59 59
    Réservation : +32 2 201 59 59
    info@kaaitheater.be
    http://www.kaaitheater.be