Evénements du 3 février 2020

  • "Mondo Disco" de Nicolas Wild

    21.01.2020  >  15.03.2020

    • Exposition
    Dans sa Gallery, le Musée de la BD propose une sélection de planches dessinées par Nicolas Wild pour réaliser son album "Mondo Disco", une BD reportage sous forme de tour du monde!

    Lire la suite

    Dessinateur-reporter, Nicolas Wild parcourt le monde et se rend sur les lieux des évènements abordés pour mieux les comprendre. Sur place, il prend des photos, remplit ses carnets de croquis et de notes. De retour chez lui, l’auteur travaille en numérique pour mettre en forme son reportage et finaliser son album. Mondo Disco nous raconte ainsi ses missions en dessin à travers huit destinations et histoires différentes. En exposant une sélection de reproductions des planches numériques, le Musée de la BD salue une œuvre originale et documentée, mêlant avec talent humour, ressentis de l’auteur et témoignages forts de ses interlocuteurs. Une démarche efficace et passionnante rappelant si besoin que la bande dessinée est un vecteur privilégié pour sensibiliser les lecteurs et raconter le monde… Mélanie Andrieu, Centre Belge de la Bande Dessinée Partez en tour du monde avec l'auteur de Kaboul Disco, Kaboul Requiem et Ainsi se tut Zarathoustra ! Globe-trotteur et reporter graphique, Nicolas Wild enfile une fois de plus sa casquette d’aventurier pour notre plus grand plaisir. Envoyé en reportage autour du globe par Arte, l'armée française ou mû par ses propres envies, il livre à l'issue de chacune de ses missions un récit court marqué par son regard tout à la fois pertinent et décalé. De la France au Népal, en passant par l’Ukraine, la Turquie et le Liban, ses pas le mènent dans le capharnaüm de Phnom Penh, à la recherche de débris d’avion sur un glacier alpin et dans des camps de réfugiés sur le toit du monde. Le regard faussement naïf de Nicolas Wild et sa patte reconnaissable entre toutes apportent une fois encore un éclairage fascinant sur des réalités géopolitiques méconnues, qui s’entrelacent aux quatre coins du monde. Diplômé en juin 2000 de l’atelier d’illustration des arts décoratifs de Strasbourg, Nicolas Wild part étudier aux États-Unis, puis trouve un « vrai » métier à Kaboul. Il se dit « je vais raconter ma life parce que c’est trop fou », et ça donne Kaboul Disco. Son intérêt pour la géopolitique en Asie Centrale le mène en Iran faire des recherches sur le zoroastrisme et enquêter sur l’assassinat de Cyrus Yazdani, et ça donne Ainsi se tut Zarathoustra, une BD qui allie majestueusement polar, humour et zoroastrisme. En février 2014, il rencontre Sean Langan et signera avec lui Kaboul Requiem, la suite de Kaboul Disco. Nicolas a beaucoup voyagé et réalisé des reportages dessinés autour du monde, rassemblés dans l’ouvrage Mondo Disco. Les Éditions La Boîte à Bulles Avec le soutien de la Région de Bruxelles-Capitale
    Lieu
    Musée de la Bande Dessinée
    Rue des Sables, 20
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 219 19 80
    visit@cbbd.be
    http://www.cbbd.be
  • Pour un oui ou pour un non

    21.01.2020  >  07.02.2020

    • Théâtre
    En moins de 70 minutes, une amitié de 30 ans va être disséquée de fond en comble, jusqu'à l'os, débusquant les violences, les envies mais aussi la tendresse de ces deux hommes sans concession.

    Lire la suite

    En moins de 70 minutes, une amitié de 30 ans va être disséquée de fond en comble, jusqu'à l'os, débusquant les violences, les envies mais aussi la tendresse de ces deux hommes sans concession. Deux hommes se font face: l’un veut comprendre ce qu’il y a eu, l’autre dit que ce n’est rien, « ce qui s’appelle rien… ce qu’on appelle ainsi… en parler seulement, évoquer ça… ça peut vous entraîner…(…) Personne, du reste… personne ne l’ose… On n’en entend jamais parler… ». Pourtant il va oser, oser dire les mots et avec eux, le fond de son sentiment. Le risque c’est de perdre une amitié de trente ans. L’enjeu est énorme pour l’un comme pour l’autre. Mais pourquoi dire le fond de son sentiment et risquer tant? Ne vaut-il pas mieux se taire parfois? Il ne s’agirait pas de nier, de refouler, de faire comme si de rien n’était, non... ce serait plutôt d’assumer le silence entre eux deux pour préserver l’essentiel. C’est d’abord ce que l’un des deux tente, mais l’autre insiste, fait pression. Alors les mots deviennent tranchants comme des scalpels. L’affrontement est inévitable, on dissèque jusqu’à l’os, non sans un certain plaisir d’ailleurs, pour constater le désastre, ou alors pour se rendre compte que l’essentiel subsiste malgré tout… "Le texte est déjà d’une finesse et d’une précision extraordinaires, plein de subtilités, détails loin d’être anodins qui tissent les relations intimes. Mais le jeu des deux acteurs est si réaliste qu’on a quasi l’impression de vivre une véritable scène d’explications. Dans cette promiscuité, ils sont époustouflants" - Cécile Berthaud, L’Écho
    Lieu
    Le Boson
    Chaussée de Boondael, 361
    1050 Ixelles
    Tél : +32 471 32 86 87
    Réservation : +32 471 32 86 87
    reservations@leboson.be
    http://www.leboson.be
  • Les mots font le mur

    21.01.2020  >  20.03.2020

    • Exposition
    De mi-janvier à mi-mars, la Maison du Livre interroge les divers aspects de la détention dans ses rapports à l’écriture.

    Lire la suite

    Ecriture qui libère, enferme, répare, dénonce, témoigne, s’évade ... Une exposition, dse rencontres, des ateliers, des jeux et des joutes verballes pour interroger ce que notre conception de la punition dit de notre société : enfermer qui, comment, pourquoi, combien de temps ? De la Ballade des pendus de François Villon au Dernier jour du condamné de Victor Hugo, du Comte de Monte-Cristo de Dumas au Journal du voleur de Jean Genet, de Dickens à Apollinaire, de Crime et châtiment au Prisonnier d’Azkaban, l’enfermement est un thème littéraire majeur. De tout temps, des auteur.e.s ont connu la prison et des prisonnier.e.s sont devenus auteur.e.s. D’autres, sans y avoir séjourné, laissent un travail documenté sur leur époque, à l’instar de Surveiller et punir de Michel Foucault, qui constitue une oeuvre de référence incontournable, à la fois érudite et militante, qui questionne et conteste la notion même d’emprisonnement. La réflexion existe mais est-elle entendue ? Nos prisons sont-elles des écoles du crime, des trous à rats, des zones de non-droit ? Proposent-elles à l’inverse des occasions de se reconstruire, s’amender, préparer sa réinsertion ? Quels sont les obstacles ? Pourquoi, en dépit des constats et des alarmes, enferme-t-on toujours plus, toujours plus mal ? "Faire le mur" signifie à la fois l’évasion et l’enfermement. Comment maintenir un lien entre dehors et dedans ? Quels mots pour dire l’écartèlement, les longues peines, les vies brisées ? Ecrire en prison peut aider à mieux en sortir. Ecrire sur les prisons nous semble indispensable pour désentraver la réflexion et ne pas abandonner les prisonnier.e.s aux oubliettes. L’exposition présentera quelques figures emblématiques : Albertine Sarrazin, Chester Himes, Nawal el Saadawi, Frédéric Beigbeder, le rappeur Samat ... Une cellule permettant de s’immerger dans l’univers carcéral sera reconstituée dans notre espace, où chacun.e pourra se plonger dans des écoutes radiophoniques thématiques. Nous présenterons divers objets de l’univers carcéral ou réalisés en cellule : oeuvres artistiques, résultats d’aterliers menés en prison, textes, photos, films et vidéos. La visite pourra s’accompagner de jeux de société et mini-ateliers : réflexion sur le sens des mots qui varie selon qu’on soit dedans ou dehors, rédaction d’une carte postale à l’intention d’un prisonnier ... Sur réservation
    Lieu
    La Maison du Livre
    Rue de Rome, 24 28
    1060 Saint-Gilles
    Tél : +32 2 543 12 20
    info@lamaisondulivre.be
    http://www.lamaisondulivre.be
  • Gipsy Jazz Jam Sessions

    21.01.2020  >  09.06.2020

    • Concert
    Chaque mois, le Théâtre Poème accueille les Gipsy Jazz Jam sessions, concerts de Jazz manouche acoustique, suivis d'une jam endiablée... C'est Le rendez-vous des aficionados !

    Lire la suite

  • Non-Dits

    22.01.2020  >  07.02.2020

    • Théâtre
    Marcha Van Boven et Dominique Pattuelli explorent le langage sous toutes ses facettes. À travers l’histoire de deux sœurs qui se retrouvent pour fêter Noël, les comédiennes explorent l’art de dissimuler les vérités et questionnent avec humour notre rapport à l’autre.

    Lire la suite

    À quoi bon dire des vérités si c’est pour faire souffrir? Quand on ne veut pas faire de mal, quand on s’applique à éviter le conflit, on devient souvent maître d’une communication toute particulière mêlant non-dits, mensonges, jargons professionnels et langue de bois. L’important c’est de ne pas avoir peur des mots. Marcha Van Boven et Dominique Pattuelli explorent le langage sous toutes ses facettes. À travers l’histoire de deux sœurs qui se retrouvent pour fêter Noël, les comédiennes explorent l’art de dissimuler les vérités et questionnent avec humour notre rapport à l’autre. ► Du 22 janvier au 7 février Le mercredi à 19h - Le jeudi et le vendredi à 20h30 Le 29.01 à 19h : Max. 10€ en prévente
    Lieu
    Les Riches-Claires
    Rue des Riches Claires, 24
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 548 25 80
    Réservation : +32 2 548 25 80
    accueil@lesrichesclaires.be
    http://www.lesrichesclaires.be
  • La difficile journée de Mademoiselle H

    22.01.2020  >  07.02.2020

    • Théâtre
    Bienvenue dans une Belgique uchronique rendue à nouveau compétitive grâce à l’utopie néolibérale !

    Lire la suite

    Bienvenue dans une Belgique uchronique rendue à nouveau compétitive grâce à l’utopie néolibérale ! George est sans emploi. Il ne lui reste qu’une seule étoile sur son permis-chômage et, s’il la perd, il sera envoyé en séjour de réactivation dans un camp de travail en Ardennes pour assembler gratuitement des smartphones en prestant des journées de 72h. Anna, elle, est contrôleuse. C’est elle qui retire les étoiles. Aujourd’hui Anna doit contrôler George. Mais rien ne va se passer comme prévu… ► Du 22 janvier au 7 février Le mercredi à 19h - Le jeudi et le vendredi à 20h30 Le 29.01 à 19h : Max. 10€ en prévente Lundi-Théâtre (6€) : le 27.01 à 20h30 Deux représentations le 23.01 : à 14h et à 20h30 De Alexandre Drouet - Avec Sandrine Desmet et Hugues Hausman - Décor et costumes : Clémence Didion - Création lumières : Jérôme DEJEAN - Chorégraphies : Aubéline Barbieux - Assistanat à la mise en scène : Julien Besure - Diffusion : Christine Dejean - Visuel : Alexandre Drouet. Une création Le Projet Cryotopsie. En collaboration avec MTP memap. Avec l’aide du BAMP, du Centre culturel de Braine-l’Alleud et du CED-WB.
    Lieu
    Les Riches-Claires
    Rue des Riches Claires, 24
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 548 25 80
    Réservation : +32 2 548 25 80
    accueil@lesrichesclaires.be
    http://www.lesrichesclaires.be
  • Guillermo Guiz : Au suivant !

    23.01.2020  >  29.02.2020

    • Théâtre
    Le retour de l'enfant prodige

    Lire la suite

    L’espace lointain (et encore) est la seule limite à l’expression du talent infini de Guillermo Guiz. Mais où s’arrêtera-t-il? Les stars se bousculent dans sa série Roi de la vanne (Canal +) et dans son public. Il compte des fans acharnés parmi la grande aristocratie du métier. Croyez-nous, ce n’est qu’un début pour l’humoriste qui fait se bidonner les auditeurs de France Inter dans La bande originale. Nous sommes très chanceux de l’accueillir en nos murs pour la création de son deuxième spectacle, dans lequel il sera question, comme c’est la tradition en stand up, de son nombril et de sa braguette… mais avec tellement plus de classe et d’intelligence qu’ailleurs. Avec Guillermo Guiz Création lumières Gilles Goblet
    Lieu
    TTO - Théâtre de la Toison d'Or
    Galerie de la Toison d'Or, 396
    1050 Ixelles
    Tél : +32 2 510 05 10
    Réservation : +32 2 510 05 10
    info@ttotheatre.be
    http://www.ttotheatre.be
  • Les tricheuses

    23.01.2020  >  22.02.2020

    • Théâtre

    Lire la suite

    Ne nous fions pas aux apparences, nous sommes parfois obligé·e·s de passer inaperçu·e·s, de nous fondre dans la ville… ou dans le papier peint, c’est selon. Nous sommes au 19ème siècle, un temps pas si lointain dont est issu le nôtre. Dans un quartier peu sûr, infesté de voyous, une mère sentant le vent tourner empoigne sa gamine, et d’un coup de couteau lui coupe la tignasse. Casquette et pantalons : « À partir de maintenant, tu t’appelleras Jean ». Voilà la mère en taule et la fille à la rue. Toute seule. Mais, protégée par son apparence, elle ira sonner aux portes. Jean se fera domestique. L’habit ne fait pas le moine, dit-on, mais l’apparence souvent crée la fonction. Or, par une nuit fatale, une puce maudite va s’introduire sous le tissu patiemment cousu, et déchirer l’habit… laissant apparaitre la vérité toute nue. Nous allons vous conter une histoire vraie, ou qui aurait pu l’être. Une histoire de subterfuge pour échapper à la violence. Une histoire d’identités falsifiées pour cause de survie, de paix ou de liberté. Dans ce spectacle, très librement inspiré d’une nouvelle de Georges Moore, toute une troupe d’acteurs va enfiler les costumes (d’époque), se fondre dans les peaux et vous livrer une histoire comique et tragique de puce, de charbon, de double fond… et de sororité. Alors bienvenue à l’hôtel. Car, même si dehors les temps sont frileux, dedans ce sera joyeux. Plein de vie, c’est promis. UNE PRODUCTION DU THÉÂTRE LE PUBLIC. AVEC LE SOUTIEN DU TAX SHELTER DE L’ÉTAT FÉDÉRAL BELGE VIA BELGA FILMS FUND ET DE LA COMMUNAUTÉ FRANÇAISE. Photo affiche © Gaël Maleux.
    Lieu
    Théâtre Le Public
    Rue Braemt, 64 70
    1210 Saint-Josse-Ten-Noode
    Tél : +32 80 09 44 44
    Réservation : +32 80 09 44 44
    contact@theatrelepublic.be
    http://www.theatrelepublic.be
  • L’inventaire imaginaire, Kronikas

    24.01.2020  >  21.06.2020

    • Exposition
    Cinq années d’un projet de la Maison Autrique hors les frontières, avec des planches originales de ses publications « Kronikas - l’Inventaire Imaginaire ». Quand imagination et patrimoine rassemblent des auteurs BD de Bruxelles, Alger, La Havane et Moscou.

    Lire la suite

    En décembre 2004 la Maison Autrique révélait au public l’intérieur bourgeois d’une demeure conçue par Victor Horta, mais où avait pénétré l’imaginaire des auteurs de bande dessinée François Schuiten et Benoît Peeters, les artisans de sa renaissance. Imagination et patrimoine bruxellois étaient entrés en osmose pour le plaisir de tous. Quinze années plus tard, notre exposition illustre la même démarche, activée cette fois au-delà des frontières. Le projet Kronikas - L’inventaire imaginaire est né à La Havane où la Maison Autrique avait déjà pu éditer deux volumes de nouvelle BD cubaine dédiés à la Perle des Caraïbes. La ville d’Alger n’a pas tardé à nous rejoindre, suivie par Moscou. Kronikas est une expérience pluriculturelle d’écriture, d’illustration et de bande dessinée. Un inventaire imaginaire du patrimoine de chaque ville tel que ressenti par les auteurs qui y vivent. Le projet se concrétise à ce jour par trois publications dont nous présentons des planches originales. En 2004, nous ne pouvions nous attendre à voir fructifier loin de Bruxelles cette idée simple de réunir imagination et patrimoine, pour permettre de mieux appréhender celui-ci dans ce qu’il a de plus original. En cela, la Maison Autrique est fidèle à sa vocation de vivre le patrimoine ; de rassembler autour de lui des témoignages, des expressions artistiques, des images de fiction, des aventures. Chacune de nos expositions a obéi à ces intentions et Kronikas - L’inventaire imaginaire ne déroge pas à ce principe actif.
    Lieu
    Maison Autrique
    Chaussée de Haecht, 266
    1030 Schaerbeek
    Tél : +32 2 215 66 00
    info@autrique.be
    http://www.autrique.be
  • Off Carnaval

    24.01.2020  >  07.02.2020

    • Cinéma
    Compilation

    Lire la suite

    Quatre films pour le moins radicaux s'inspirent d'archétypes carnavalesques placés dans un autre contexte, excepté pour le premier où Mardi Gras se prépare en coulisse... + The Queen MANUEL ABRAMOVICH,, 2013, AR, DCP, VO ST FR, 19' + The Big Hole Counter Narrative Project FRANCOIS KNOETZE, 2017, ZA, HD, VO ANG ST ANG, 14' + Le passant fait son devoir BERNARD MULLIEZ, 2012, BE, VIDEO, FR ST FR, 29' + Au Nord d'Eden JEAN-MARCEL BUSSON, 2014, BE, 16MM, NO DIAL 12'
    Lieu
    Cinema Nova
    Rue d'Arenberg, 3
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 511 24 77
    nova@nova-cinema.org
    http://www.nova-cinema.org