Evénements du 29 janvier 2020

  • Non-Dits

    22.01.2020  >  07.02.2020

    • Théâtre
    Marcha Van Boven et Dominique Pattuelli explorent le langage sous toutes ses facettes. À travers l’histoire de deux sœurs qui se retrouvent pour fêter Noël, les comédiennes explorent l’art de dissimuler les vérités et questionnent avec humour notre rapport à l’autre.

    Lire la suite

    À quoi bon dire des vérités si c’est pour faire souffrir? Quand on ne veut pas faire de mal, quand on s’applique à éviter le conflit, on devient souvent maître d’une communication toute particulière mêlant non-dits, mensonges, jargons professionnels et langue de bois. L’important c’est de ne pas avoir peur des mots. Marcha Van Boven et Dominique Pattuelli explorent le langage sous toutes ses facettes. À travers l’histoire de deux sœurs qui se retrouvent pour fêter Noël, les comédiennes explorent l’art de dissimuler les vérités et questionnent avec humour notre rapport à l’autre. ► Du 22 janvier au 7 février Le mercredi à 19h - Le jeudi et le vendredi à 20h30 Le 29.01 à 19h : Max. 10€ en prévente
    Lieu
    Les Riches-Claires
    Rue des Riches Claires, 24
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 548 25 80
    Réservation : +32 2 548 25 80
    accueil@lesrichesclaires.be
    http://www.lesrichesclaires.be
  • La difficile journée de Mademoiselle H

    22.01.2020  >  07.02.2020

    • Théâtre
    Bienvenue dans une Belgique uchronique rendue à nouveau compétitive grâce à l’utopie néolibérale !

    Lire la suite

    Bienvenue dans une Belgique uchronique rendue à nouveau compétitive grâce à l’utopie néolibérale ! George est sans emploi. Il ne lui reste qu’une seule étoile sur son permis-chômage et, s’il la perd, il sera envoyé en séjour de réactivation dans un camp de travail en Ardennes pour assembler gratuitement des smartphones en prestant des journées de 72h. Anna, elle, est contrôleuse. C’est elle qui retire les étoiles. Aujourd’hui Anna doit contrôler George. Mais rien ne va se passer comme prévu… ► Du 22 janvier au 7 février Le mercredi à 19h - Le jeudi et le vendredi à 20h30 Le 29.01 à 19h : Max. 10€ en prévente Lundi-Théâtre (6€) : le 27.01 à 20h30 Deux représentations le 23.01 : à 14h et à 20h30 De Alexandre Drouet - Avec Sandrine Desmet et Hugues Hausman - Décor et costumes : Clémence Didion - Création lumières : Jérôme DEJEAN - Chorégraphies : Aubéline Barbieux - Assistanat à la mise en scène : Julien Besure - Diffusion : Christine Dejean - Visuel : Alexandre Drouet. Une création Le Projet Cryotopsie. En collaboration avec MTP memap. Avec l’aide du BAMP, du Centre culturel de Braine-l’Alleud et du CED-WB.
    Lieu
    Les Riches-Claires
    Rue des Riches Claires, 24
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 548 25 80
    Réservation : +32 2 548 25 80
    accueil@lesrichesclaires.be
    http://www.lesrichesclaires.be
  • Les Falaises

    22.01.2020  >  01.02.2020

    • Théâtre
    L’histoire se déroule sur trente-cinq années, des années 80 à nos jours. Bozec, Bruno, Claude, Denis et leur chef travaillent dans un commissariat désuet d’une petite ville de province, au bord de l’océan. Un jour, le commissaire disparaît. Que devient-il? Et pourquoi les autres restent-ils tous là?

    Lire la suite

    L’histoire se déroule sur trente-cinq années, des années 80 à nos jours. Bozec, Bruno, Claude, Denis et leur chef travaillent dans un commissariat désuet d’une petite ville de province, au bord de l’océan. Un jour, le commissaire disparaît. Que devient-il? Et pourquoi les autres restent-ils tous là? Plusieurs fois par jour, ces personnes se croisent dans le couloir, travaillent, discutent, rêvent et se confient. Ce n’est pas le rythme intense qui habite les commissariats des séries télévisées. Aucun prisonnier, aucun avocat, aucun interrogatoire. La tension ne se situe pas sur une affaire policière, mais se concentre sur l’histoire interne et privée des personnages, sur la vie de tous les jours. Dans ce récit-chorale, les angoisses, les doutes, les questions, les mensonges, les amours, les trahisons, les manques et les objectifs ratés des personnages passent et repassent comme le temps. Les Falaises est le premier spectacle d’Antonin Jenny. Entouré de la même équipe depuis l’école – Alice De Cat à la lumière et Charles-Hippolyte Chatelard à la scénographie –, il porte une démarche novatrice, esthétiquement très étudiée. Antonin déplace le réel, par petites touches temporelles et rythmiques, le magnifie comme une œuvre d’art, inquiète et drolatique. Il mélange sans arrêt les codes : comédie, absurde et tragique s’entremêlent. En détournant le genre policier et en déplaçant l’endroit de la tension, il bouleverse les attentes des spectateurs. La pièce dresse une cartographie des relations réelles et fantasmées au travail, ou comment l’intime se fraie un chemin au sein d’un groupe de collègues.
    Lieu
    Théâtre Les Tanneurs
    Rue des Tanneurs, 75
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 512 17 84
    Réservation : +32 2 512 17 84
    info@lestanneurs.be
    http://www.lestanneurs.be
  • Robin & Marion

    28.01.2020  >  30.01.2020

    • Théâtre
    Une co-présentation de Pierre de Lune et du 140. Une fable à la fois cruelle et comique.

    Lire la suite

    « "Robin et Marion", c’est une histoire étrange. Tout d’abord, il y a ces personnages curieux qui parlent directement, sans opposer de censure à ce qu’ils ressentent, mais qui ne sont pas impulsifs pour autant. Puis, il y a ce récit tordu qui refuse obstinément de prendre les chemins qui s’ouvrent devant lui, qui avance à reculons, qui défait tout ce qu’il place. Les personnages qui l’habitent cherchent, se trompent, trébuchent, et au final, se retrouvent là où ils n’allaient pas. Ça donne des aventures comiques, mais qui étrangement ne font pas forcément rire. Un sentiment de hasard inutile. L’inverse du destin. Je ne sais pas exactement pourquoi je l’ai écrite comme ça. Je suis cruel, je crois. Comme un enfant qui regarde des insectes et qui s’ennuie. » Étienne Lepage Dans un petit village, un soir de pleine lune, quatre jeunes peinent à trouver le sommeil et se donnent rendez-vous sous le grand chêne. Ils comptent bien profiter de leur jeunesse, quitte à désobéir. Ces adolescents sont traversés par des désirs et des pulsions qu’ils n’arrivent pas à comprendre. Pris dans la confusion, ils n’ont pas d’autres moyens que de nommer cette chose-là par le seul repère qu’ils possèdent : « l’amour ». ​ De et avec: Camille Husson, Candice Guilini, Pierrick De Luca et Thomas Delphin Poulat / Texte: Etienne Lepage / Création sonore: David Votre Chazam / Création lumière et régie générale: Michel Delvigne / Soutien scénographie: Marine Fleury / Regard extérieur: Yannick Duret / Conseils dramaturgie: Anne Thuot / Production: Darouri Express / Coproducteurs: Le 140 et Pierre de Lune Soutiens: L’Ancre, Mars - Mons Arts de la scène, LookIN’OUT, Théâtre Mercelis Durée : 70 minutes sans entracte.
    Lieu
    Le 140
    Avenue Eugène Plasky, 140
    1030 Schaerbeek
    Tél : +32 2 733 50 19
    Réservation : +32 2 733 97 08
    tickets@le140.be
    http://www.le140.be
  • Dear Winnie,

    28.01.2020  >  01.02.2020

    • Théâtre
    Un spectacle musical sur le pouvoir infectieux de personnes exceptionelles, dans le sillage de Winnie Mandela

    Lire la suite

    Lors de la lutte contre l’apartheid, le résistant de l’ANC Maurice Mthombeni a envoyé une lettre à sa personne de confiance, Winnie Madikizela, mieux connue sous le nom de Winnie Mandela. Mais le régime d’apartheid a intercepté ce courrier et l’a publié dans le journal national sud-africain – afin de créer la dissension au sein de l’ANC. Maurice Mthombeni a fui en Europe, où il a poursuivi la lutte. Son fils Junior Mthombeni, metteur en scène et visage du KVS, caresse depuis longtemps l’idée de produire un spectacle sur Winnie Mandela. À présent que l’incompréhension ne cesse de croître et que la zone grise entre les causes justes et les doctrines ignominieuses paraît s’estomper et même disparaître, il estime que le temps est mûr pour porter le personnage de Winnie Mandela à la scène comme source d’inspiration. La pièce ne se rapporte pas uniquement à cette femme exceptionelle qui, malgré les humiliations, les abus et l’exil a poursuivi sans relâche son combat contre le régime d’apartheid, mais aussi à l’esprit de combat qui est plus vivant que jamais. Quand se révolte-t-on? Quand sacrifie-t-on sa vie personnelle pour une cause qui nous dépasse? Les visages du KVS Junior Mthombeni, Fikry El Azzouzi et Cesar Janssens, qui constituent ensemble la compagnie Jr.cE.sA.r, partent en quête de réponses à ces questions, aux côtés d’actrices, de chanteuses et de performeuses de la diaspora globale. Sur scène, elles relient leur récit de vie avec celui de Winnie Mandela. Ainsi, la petite histoire rejoint la grande Histoire dans cette production. Après les spectacles couronnés de succès Rumble in da jungle et Malcolm X, Winnie Mandela est une source d’inspiration évidente pour la compagnie Jr.cE.sA.r et pour le KVS. Avec Dear Winnie, nous souhaitons planter le germe de l’inspiration et de l’espoir dans l’esprit du public. Plongez-vous dans ce récit inspirant raconté de manière virevoltante et tout en musique.
    Lieu
    KVS
    Quai aux Pierres de Taille, 7
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 210 11 12
    Réservation : +32 2 210 11 12
    info@kvs.be
    http://www.kvs.be
  • Les Vieux c’est horrible

    28.01.2020  >  01.02.2020

    • Théâtre
    Quelle mémoire laisse-t-on de soi-même? La grand-mère maternelle d’Eline Schumacher a écrit des carnets intimes durant toute sa vie. Au décès de celle-ci, tous les carnets avaient disparu. Pourquoi?

    Lire la suite

    Quelle mémoire laisse-t-on de soi-même? La grand-mère maternelle d’Eline Schumacher a écrit des carnets intimes durant toute sa vie. Au décès de celle-ci, tous les carnets avaient disparu. Pourquoi? Un jour que sa grand-mère retirait les mauvaises herbes dans le jardin, Eline a pris l’un des carnets de la vieille dame et en a lu quelques pages. Elle y a vu avec stupeur des phrases dures et méchantes à son propos, celui de sa mère et celui du chat. Une véritable Tati Danielle se cachait en elle. À la mort de sa grand-mère, Eline pensait découvrir toute la vérité en parcourant l’entièreté des fameux carnets, mais ces derniers avaient disparu de la précieuse armoire où la vieille dame les tenait confinés. Pourquoi a-t-elle fait disparaître tous ses cahiers ? Eline Schumacher part comme souvent d’un épisode biographique pour créer et raconter une totale fiction. Elle invente ici la mémoire censurée de sa grand-mère.
    Lieu
    L'Envers des Tanneurs
    Rue des Tanneurs, 87
    1000 Bruxelles
    http://www.kvs.be
  • Système 2

    28.01.2020  >  29.01.2020

    • Théâtre

    Lire la suite

    - Compagnie Les Pieds dans le Vent - Paulette et Eugène travaillent sans relâche dans un univers aseptisé où il faut trier, classer, caser... briquer, lustrer, tamponner... jusqu'au moment où un intrus vient mettre la pagaille dans ce petit monde bien ordonné. Un chouette moment de franche rigolade ! Avec un humour basique mais ravageur, Les pieds dans le vent installent Valérie Joyeux et Vincent Raoult derrière un tapis roulant qui fait défiler des œufs à la chaîne quand surgit un œuf étrange, à la couleur orange plus que suspecte,... Au fil de courses-poursuites rocambolesques, les deux techniciens en agro-alimentaire vont plonger dans un univers luxuriant et libre, loin de leur quotidien psychorigide. Catherine Makereel, Le Soir, 25 août 2017.
    Lieu
    Centre Culturel Jacques Franck
    Chaussée de Waterloo, 94
    1060 Saint-Gilles
    Tél : +32 2 538 90 20
    Réservation : +32 2 538 90 20
    info@lejacquesfranck.be
    http://www.lejacquesfranck.be
  • Nous avons cru à l’amour qu’Il a pour nous

    28.01.2020  >  29.01.2020

    • Théâtre
    Savoir se taire, étouffer, réprimer, agir dans l’ombre, toujours. Cette mère a gagné d’infimes petites victoires du quotidien pour accéder à un peu de liberté, pour ouvrir la voie à sa fille Meissoune Majri.

    Lire la suite

    À présent dans la quarantaine, elle va redécouvrir la Tunisie alors en proie à une révolution. Un printemps agité qui fait écho à son chambardement intérieur. Voici le point de départ de ce récit qui se déroule des deux côtés de la Méditerranée et où se tressent les souvenirs d’enfance à Tunis, la famille, l’éducation, les oublis, les dénis, un passé colonial enfoui, un “ domptage ” réussi. En filigrane la France aussi, sa langue, sa culture, ses idéaux, sa promesse de liberté et son cortège d’ambiguïtés. L’actrice et auteure pose un regard sans concession sur sa condition de femme, ses petits arrangements, ses démissions et ses dépendances. Olivier Boudon met en scène avec efficacité ce pan de vie relaté dans une écriture directe et dense qui joue habilement avec les aspérités de la mémoire et la temporalité de l’action. Meissoune Majri engrange ici une des plus belles victoires : faire du carrefour de sa condition le récit d’une richesse dans la compréhension de soi et des autres. Coproduction La Charge du Rhinocéros, l’Espace Magh, Le Théâtre de Liège, DC&J Création avec le soutien du Tax Shelter du Gouvernement Fédéral de Belgique, de Inver Tax Shelter. Avec le soutien de la Commission communautaire française et de Wallonie-Bruxelles International (WBI).
    Lieu
    Centre culturel Espace Magh asbl
    Rue du Poinçon, 17
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 274 05 10
    info@espacemagh.be
    http://www.espacemagh.be
  • True Copy

    28.01.2020  >  29.01.2020

    • Théâtre
    Quelle valeur a encore la vérité ?

    Lire la suite

    Fidèle à son style caractéristique, BERLIN fait fusionner dans True Copy des réalités et des univers différents sur la scène. De concert avec son protagoniste, BERLIN pointe quelques points névralgiques du monde des arts tout en évoquant l’histoire universelle d’un seul homme qui essaie de se maintenir dans un tissu de mensonges. À moins qu’il ne s’agisse de variantes de la vérité ? Le 6 mai 1994, les gendarmes font irruption dans la propriété de Geert Jan Jansen en France. Ils y découvrent plus 1 600 œuvres de grands maîtres comme Picasso, Dalí, Appel, Matisse et Hockney. Un détail frappant : il apparaît que la plupart de ces toiles ont été peintes par un Néerlandais. Pendant plus de vingt ans, Geert Jan Jansen a en effet mené le monde de l’art en bateau. En plus, il l’a fait de manière tellement convaincante que, ne se doutant de rien, Picasso et Appel ont signé des certificats d’authenticité pour des œuvres de sa facture. « Je ne suis pas un escroc, je suis un soulageur, a-t-il déclaré à ce propos. Je pense que je les ai soulagés d’une bonne partie de leur boulot. » Actuellement, il y a encore toujours quelques œuvres accrochées dans des musées de par le monde dont personne ne se doute qu’ils proviennent de Geert Jan. C’est une faute d’orthographe dans un certificat qu’il a établi pour une œuvre ‘dans le style de Chagall’, qui lui a finalement été fatale. Ayant déjà fait une apparition comme l’un des trente narrateurs dans Perhaps All The Dragons… de BERLIN, Geert Jan Jansen devient le personnage central dans True Copy. À l’ombre des grands maîtres, il perfectionne au fil des années son savoir-faire. La vie et l’œuvre de Geert Jan Jansen constituent un exercice de funambule sur la corde raide entre fiction et réalité.
    Lieu
    KVS
    Quai aux Pierres de Taille, 7
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 210 11 12
    Réservation : +32 2 210 11 12
    info@kvs.be
    http://www.kvs.be
  • Achterland - Anne Teresa De Keersmaeker/Rosas

    29.01.2020  >  09.02.2020

    • Spectacle
    Achterland (1990) tient une place décisive dans le parcours d’Anne Teresa De Keersmaeker. Le minimalisme et la féminité dominante des précédents spectacles de Rosas cèdent la place à un no man’s land ambigu où l’on se joue des frontières en brouillant les signes. La saison passée, la reprise d’Achterland avec une nouvelle génération de danseurs a fait grande impression : ne laissez pas cette nouvelle occasion vous échapper !

    Lire la suite

    Achterland (1990) tient une place décisive dans le parcours d’Anne Teresa De Keersmaeker : c’était la première fois que la chorégraphe concevait un matériau spécifiquement masculin. Trois danseurs rejoignaient Rosas, une compagnie jusque-là amplement dominée par les femmes. Le minimalisme et la féminité dominante des précédents spectacles de Rosas cèdent la place à un no man’s land ambigu où l’on se joue des frontières en brouillant les signes. Dans Achterland, des jeunes filles enfilent des tailleurs, des femmes mettent des chemises d’homme, tandis que de jeunes hommes imitent avec empressement les femmes qui dansent. La combinaison insolite des musiques de György Ligeti et d’Eugène Ysaÿe engendre un cadre ludique et virtuose. Sur scène, le pianiste et le violoniste n’interprètent pas seulement la partition, mais font preuve d’une plus grande implication dans la dynamique scénique – une approche que De Keersmaeker développera abondamment par la suite. La saison passée, la reprise d’Achterland avec une nouvelle génération de danseurs a fait grande impression : ne laissez pas cette nouvelle occasion vous échapper !
    Lieu
    Kaaitheater
    square Sainctelette, 20
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 201 59 59
    Réservation : +32 2 201 59 59
    info@kaaitheater.be
    http://www.kaaitheater.be