Evénements du 11 janvier 2020

  • Ghost Tropic

    01.01.2020  >  30.01.2020

    • Cinéma
    Après une longue journée de travail, Khadija, 58 ans, s’endort dans le dernier métro.

    Lire la suite

    Après une longue journée de travail, Khadija, 58 ans, s’endort dans le dernier métro. Elle se réveille au terminus, à l’autre bout de la ville, et doit rentrer chez elle à pied. Cette traversée nocturne l’oblige à demander de l’aide, et à en donner, à celles et ceux qui comme elle, traversent la nuit. Le film représentait le cinéma belge à la Quinzaine des Réalisateurs 2019. Flagey, Cinematek   € 7 > € 5,5
    Lieu
    Flagey
    Place Sainte-Croix
    1050 Ixelles
    Tél : +32 2 641 10 20
    Réservation : +32 2 641 10 20
    info@flagey.be
    http://www.flagey.be
  • Des cowboys et des indiens : le cinéma de Patar et Aubier

    03.01.2020  >  13.01.2020

    • Cinéma
    Des Cowboys et des Indiens, le cinéma de Patar et Aubier raconte Stéphane et Vincent, mais aussi le collectif qui gravite autour du duo.

    Lire la suite

    Des Cowboys et des Indiens, le cinéma de Patar et Aubier raconte Stéphane et Vincent, mais aussi le collectif qui gravite autour du duo. Fabrice du Welz signe un portrait intimiste et retrace l’histoire de leur cinéma, de Panique au Village à Ernest et Célestine. Dans ce titre de la collection Cinéastes d’aujourd’hui, co-écrit par Luc Jabon, il y a de la bière et de la bienveillance. Du gros son et de l’amitié. Une tendresse toute sincère et une coiffure banane. Flagey, Cinematek   € 7 > € 5,5
    Lieu
    Flagey
    Place Sainte-Croix
    1050 Ixelles
    Tél : +32 2 641 10 20
    Réservation : +32 2 641 10 20
    info@flagey.be
    http://www.flagey.be
  • Acapulco Madame

    03.01.2020  >  12.01.2020

    • Théâtre
    Sarah embarquera-t-elle pour Acapulco, laissant derrière elle sa famille et sa vie bien rangée?

    Lire la suite

    Un beau matin, Sarah reçoit un appel téléphonique : un inconnu lui donne rendez-vous quatre jours plus tard à l'aéroport pour partir avec lui à Acapulco. La réponse semble évidente de premier abord. Et pourtant... L'alternative se précise entre, d'une part, la tentation de céder à un appel promettant de repartir vers des lendemains qui pourraient être enchanteurs (???) et, d'autre part, la routine de l'épouse accomplie, mère docile au foyer, vouée à un train-train quotidien, sans doute démotivant mais aussi tellement confortable. Alors : partira, partira pas ? "That is the question", comme dirait l'autre !
    Lieu
    Petit Théâtre
    Rue Docteur Charles Leemans, 8
    1082 Berchem-Sainte-Agathe
    Tél : +32 483 48 93 98
    lacrecelletheatre@gmail.com
    http://www.lacrecelle.net
  • Calvaire + Quand on est amoureux, c’est merveilleux

    04.01.2020  >  10.02.2020

    • Cinéma
    Dans un coin perdu des Ardennes, après une panne d’auto, un chanteur itinérant est accueilli par un aubergiste, déjanté sexuel qui fait du musicien son prisonnier travesti.

    Lire la suite

    Calvaire (Fabrice du Welz) Dans un coin perdu des Ardennes, après une panne d’auto, un chanteur itinérant est accueilli par un aubergiste, déjanté sexuel qui fait du musicien son prisonnier travesti. Un thriller angoissant porté par l’interprétation de Jackie Berroyer, à la fois drôle et terrifiant dans son rôle de tortionnaire. Quand on est amoureux, c’est merveilleux (Fabrice du Welz) Cinq ans avant ses débuts controversés avec Calvaire, du Welz dédie ce court métrage a une femme qui s’offre la visite d’un strip-teaseur pour son quarantième anniversaire. Mais quand il refuse de la suivre dans ses fantasmes érotiques, la situation d’électrise. Un premier aperçu de l’univers unique de du Welz. Flagey, Cinematek   € 7 > € 5,5
    Lieu
    Flagey
    Place Sainte-Croix
    1050 Ixelles
    Tél : +32 2 641 10 20
    Réservation : +32 2 641 10 20
    info@flagey.be
    http://www.flagey.be
  • Kroll en scène

    04.01.2020  >  11.01.2020

    • Théâtre

    Lire la suite

    Caricaturiste, dessinateur, chroniqueur télé et radio, Pierre Kroll nous met la patate dès le petit-déjeuner. Il rend avec pertinence l’actu la plus ébouriffante ! Aujourd’hui Kroll monte sur scène, armé d’un écran géant et d’une table lumineuse. Pendant 1h30, il nous plonge dans l’humour de presse, interpelle le public et l’invite même dans la « rédaction » du journal « Le Soir ». C’est la puissance d’une carrière au service d’un face-à-face avec la liberté d’expression. Tout y passe : le rapport au religieux, l’absurdité des tabous sexuels, la relativité de l’exercice du pouvoir. Mais aussi la monarchie, les partis politiques, les nationalistes, il y en a pour tout le monde. Avec, en filigrane, un cours hilarant et impertinent sur le rôle de la caricature depuis la nuit des temps. Kroll, c’est ni Dieu ni maître ! Mais les gens, il les aime profondément. C’est pour ça qu’il ne s’empêche jamais de dénoncer les hypocrisies, celles des autres… et les nôtres. Car la prouesse est là aussi : projeter des dessins qui font rire et, in fine, renvoyer le public à lui-même, forcé depuis la scène à s’interroger sur ses propres censures et ses contradictions. Semant graines de philosophie et pointes d’ironie, ce spectacle c’est tout lui ! UNE PRODUCTION D’EXQUIS MOTS. AVEC LE SOUTIEN DU TAX SHELTER DU GOUVERNEMENT FÉDÉRAL BELGE. AVEC LE SOUTIEN DE LA COMMUNAUTÉ FRANÇAISE. Photo affiche © Shimera.
    Lieu
    Théâtre Le Public
    Rue Braemt, 64 70
    1210 Saint-Josse-Ten-Noode
    Tél : +32 80 09 44 44
    Réservation : +32 80 09 44 44
    contact@theatrelepublic.be
    http://www.theatrelepublic.be
  • Quatorze juillet

    07.01.2020  >  01.02.2020

    • Théâtre
    « Il ne suffit pas d’être filmé de dos en train de passer un pot de cornichons à Juliette Binoche pour prétendre être comédien. »

    Lire la suite

    Quel est le lien entre Jacky Sauvage et Fabrice Adde ? Entre le conférencier spécialiste de la prise de parole en entreprise et qui vient nous exposer Comment parler en public ? et Fabrice Adde, l’acteur qui l’interprète ? Mise à part une improbable cravate, rien ne les distingue l’un de l’autre ou presque ! Élevant l’usage du coq-à-l’âne au niveau des beaux-arts, Quatorze juillet est un spectacle foutraque, précis à un endroit déréglé, sans définition, et d’une exigence terrible : celle d’être juste. Fabrice Adde joue sans réfléchir comme un enfant joue sans y penser, il fait face au gouffre d’une situation impossible : il a tout perdu… et s’en amuse avec nous. De digressions en digressions, passant des bananes Chiquita à Calderón, des prairies normandes de la ferme familiale à un tournage dans le Grand Nord canadien avec Di Caprio, d’une chanson de Renaud à Claudel, il nous dérive dans un voyage dionysiaque tout empli de sincérité, de démesure, d’insolence et de générosité. « Inquiétant comme le Dupontel des débuts, corrosif comme le Desproges de la fin », ainsi que la presse française l’a défini.
    Lieu
    Théâtre des Martyrs
    Place des Martyrs, 22
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 223 32 08
    Réservation : +32 2 223 32 08
    billetterie@theatre-martyrs.be
    http://www.theatre-martyrs.be
  • Oh les beaux jours

    07.01.2020  >  17.01.2020

    • Théâtre
    « La gravité, Willie, j’ai l’impression qu’elle n’est plus ce qu’elle était, pas toi ? »

    Lire la suite

    Oh les beaux jours, c’est la lutte inexorable contre le temps qui passe et auquel on aimerait arracher un jour de plus. La tonique Winnie y parvient, s’émerveillant d’un rien, conférant au moindre événement un vif intérêt, « ça que je trouve si merveilleux » s’exclame-t-elle. Elle semble animée d’un increvable désir, qu’elle soit immergée jusqu’à la taille ou jusqu’au cou dans un mamelon situé dans un paysage brûlé par le soleil. « Aucun remède » dit Winnie. « Beckett est pour moi un refuge. Une voix qui m’aide à vivre. Jamais je n’avais osé l’aborder. Attendais-je que l’interprète dont je rêvais pour jouer Winnie atteigne l’âge du rôle ? Beckett est une école d’humilité. Dans nos sociétés de « communication », il agit comme antidote à un certain usage narcissique et boursouflé de la langue. Se mettre à l’écoute de cette voix unique, c’est se confronter à ses propres limites. Ce qui n’a rien de désespérant. Au contraire. On en ressort ragaillardi », écrit Michael Delaunoy. Anne-Claire fait entendre, sous sa houlette, toute la richesse de l’écriture beckettienne dont son ferment comique. Prix de la critique 2018 Anne-Claire, Meilleure comédienne
    Lieu
    Théâtre des Martyrs
    Place des Martyrs, 22
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 223 32 08
    Réservation : +32 2 223 32 08
    billetterie@theatre-martyrs.be
    http://www.theatre-martyrs.be
  • Oh les beaux jours

    07.01.2020  >  17.01.2020

    • Théâtre
    Un grand texte qui témoigne avec humour de notre lutte contre toute forme de perte. Une farce tragique et tendre sur la faculté des humains à rester dignes. Malgré tout.

    Lire la suite

    Beckett est un refuge. Une voix qui aide à vivre. Même s’il m’accompagne depuis l’adolescence, jamais je n’avais osé le monter. Attendais-je que l’interprète dont je rêvais pour jouer Winnie atteigne l’âge du rôle ? Dans nos sociétés de “communication”, la parole se mue souvent en vaines parlottes. Se mettre à l’écoute de la voix du grand Sam, c’est se confronter à ses propres limites. Ce qui n’a rien de désespérant. Au contraire. On en ressort ragaillardi. Michael Delaunoy Prix de la critique 2018 Comédienne Anne-Claire Une version d’anthologie ! RTBF.BE Oh les beaux jours est extraordinaire.*** LA LIBRE Belgique Le texte est sublimé par une immense Anne-Claire. RTBF La comédienne nous agrippe irrémédiablement. *** LE SOIR DÉBAT DU BOUT DU BAR MA 14.01 – après le spectacle Avec l’équipe du spectacle et un invité témoin. PASSez [souvent] à la Maison Des formules souples… à utiliser seul ou à plusieurs. PASS 9 À 99 : 9 places pour 99€ Carnet 3 : 3 places pour 45 € [30 ans et +] 24 € [-30 ans] Ou la formule plus classique ABONNEMENT Avant le 1er juillet : 8 > 13€/place [5 spectacles ou +] À partir du 1er juillet : 9 > 15€ [3 spectacles ou +]
    Lieu
    Rideau de Bruxelles @ Théâtre des Martyrs
    Place des Martyrs, 22
    1000 Bruxelles
    http://www.theatre-martyrs.be
  • Un acte d’une violence indicible

    07.01.2020  >  22.02.2020

    • Exposition
    Observer la réalité, en rendre compte, ne suffit plus. Il faut questionner ce que l’on en voit. Les photographies de Matthias Bruggmann (Prix Élysée 2017) semblent nous dire quelque chose de la guerre. Leurs légendes nous forcent à mieux y regarder, ne pas en rester à une première interprétation superficielle, préformatée. Elles tentent de remettre ces instants dans un contexte plus vaste et souvent déstabilisant. Car c’est de cela qu’il est question, du vertige qu’il est nécessaire de ressentir pour prendre conscience du chaos qui nous entoure. Plus qu’un éclairage sur le monde, c’est la manière dont notre regard se pose sur lui qui est ici en jeu. Un acte d’une violence indicible de Matthias Bruggmann est publié aux Éditions Xavier Barral. 

    Lire la suite

    Observer la réalité, en rendre compte, ne suffit plus. Il faut questionner ce que l’on en voit. Les photographies de Matthias Bruggmann (Prix Élysée 2017) semblent nous dire quelque chose de la guerre. Leurs légendes nous forcent à mieux y regarder, ne pas en rester à une première interprétation superficielle, préformatée. Elles tentent de remettre ces instants dans un contexte plus vaste et souvent déstabilisant. Car c’est de cela qu’il est question, du vertige qu’il est nécessaire de ressentir pour prendre conscience du chaos qui nous entoure. Plus qu’un éclairage sur le monde, c’est la manière dont notre regard se pose sur lui qui est ici en jeu. Un acte d’une violence indicible de Matthias Bruggmann est publié aux Éditions Xavier Barral. 
    Lieu
    Théâtre National Wallonie-Bruxelles
    Boulevard Emile Jacqmain, 111
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 203 53 03
    Réservation : +32 2 203 41 55
    info@theatrenational.be
    http://www.theatrenational.be
  • Propaganda !

    07.01.2020  >  11.01.2020

    • Théâtre
    COMPLET / Quelques places se libèrent presque tous les soirs, n’hésitez pas à tenter votre chance sur liste d’attente à la billetterie 1h avant le début de la représentation.

    Lire la suite

    Edward Bernays a transformé le monde dans l’ombre. Neveu de Sigmund Freud, cet agent d’artiste américain devenu publicitaire et conseiller politique dans les années 30 a utilisé les acquis de la psychologie afin de bâtir une théorie pour manipuler les masses. Un personnage paradoxalement encore méconnu du grand public, père du consumérisme moderne et contributeur de la croissance du capitalisme. Profondément intrigué par la découverte de son ouvrage Propaganda, comment manipuler l’opinion en démocratie, Vincent Hennebicq révèle le destin de ce maître dans l’art de contrôler les esprits, à qui il emprunte quelques ficelles. Sur scène Achille Ridolfi incarne Edward Bernays. En interaction constante avec le public, il révèle son vrai visage. Assumant le cynisme de ses manœuvres, il reste drôle et divertissant pour mieux manipuler l’audience. Démonstration ou tour de passe-passe, Propaganda ! sonde l’histoire du 20e siècle et décrypte l’empreinte d’un personnage aussi glaçant que séduisant. — Mercredi 08.01.2020 (à l’issue de la représentation) Rencontre constructeurs d’histoires Vincent HENNEBICQ, metteur en scène de Propaganda !  Anne MORELLI, historienne spécialisée dans l'histoire des religions et des minorités et professeure à l’ULB. Elle a entre autres écrit « Principes élémentaires de propagande de guerre : Utilisables en cas de guerre froide, chaude ou tiède... » Durée 60’ 
    Lieu
    Théâtre National Wallonie-Bruxelles
    Boulevard Emile Jacqmain, 111
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 203 53 03
    Réservation : +32 2 203 41 55
    info@theatrenational.be
    http://www.theatrenational.be