Evénements du 4 janvier 2020

  • Le Dernier Pharaon

    29.05.2019  >  19.01.2020

    • Exposition

    Lire la suite

    L’auteur de bande dessinée bruxellois Edgar P. Jacobs publie sa première aventure de Blake et Mortimer en 1946, dans le Journal Tintin. Le Mystère de la Grande Pyramide suivra, en 1950. Les éditions Blake et Mortimer et Dargaud Benelux, propriétaires des célèbres héros britanniques, envisageaient depuis longtemps un volume particulier en marge de la série traditionnelle ; un album né de la vision personnelle d’un auteur admiratif de l’oeuvre de Jacobs. Le choix de l’éditeur s’est tout naturellement porté vers un autre Bruxellois : François Schuiten. Celui-ci est également, avec Benoît Peeters, à l’origine de la renaissance de la Maison Autrique. Notre association se devait d’accueillir les planches originales du Dernier Pharaon. François Schuiten n’a pas oeuvré seul. Il s’est entouré du cinéaste Jaco Van Dormael et du romancier Thomas Gunzig pour élaborer et peaufiner le scénario de cette aventure exceptionnelle de Blake et Mortimer. En offrant à l’album ses couleurs somptueuses, Laurent Durieux s’est provisoirement éloigné des affiches de cinéma revisitées qui ont fait sa notoriété. Ni hommage, ni retour nostalgique, entre le plateau de Gizeh et les collines de Bruxelles, Le Dernier Pharaon offre un nouveau regard sur le mythe créé par Edgar P. Jacobs.
    Lieu
    Maison Autrique
    Chaussée de Haecht, 266
    1030 Schaerbeek
    Tél : +32 2 215 66 00
    info@autrique.be
    http://www.autrique.be
  • Gabriel Kuri - ’sorted, resorted’

    06.09.2019  >  05.01.2020

    • Exposition
    Gabriel Kuri crée des sculptures qui incarnent la question de valeur, figeant des flux d'informations généralement intangibles sous des formes séduisantes.

    Lire la suite

    Sa pratique est strictement matérielle et son exposition au WIELS adopte le matériau comme principe d’organisation, classant ses œuvres en quatre catégories : papier, plastique, métal et matériaux de construction. Il s’agit d’une approche étonnamment simpliste pour des œuvres complexes, conceptuelles, et rarement composées d’un seul élément. Kuri rassemble ses matières à partir de différents sites avant de les combiner en s’inspirant de la tradition de l'assemblage et en faisant un clin d'œil au montage surréaliste. Le tout en fusionnant les références de son Mexique natal avec son pays d'adoption, la Belgique. Son exposition au WIELS - sa première exposition institutionnelle à Bruxelles, où il vit depuis 16 ans - met en évidence le caractère hybride d’un travail ludique. Elle comprendra plus de 60 œuvres, y compris de nouvelles pièces produites pour l'occasion, révélant à la fois la diversité de l'approche formelle de Kuri et la cohérence de ses thèmes sous-jacents : flux d'informations, notions de valeur commerciale et culturelle, consumérisme, ainsi que le matériau et son utilisation / sa mauvaise utilisation poétique.
    Lieu
    Wiels - Centre d’art contemporain
    Avenue Van Volxem, 354
    1190 Forest
    Tél : +32 2 340 00 50
    welcome@wiels.org
    http://www.wiels.org
  • Olivier Berlion, auteur BD

    13.09.2019  >  12.01.2020

    • Exposition

    Lire la suite

    Né en 1969 à Lyon, Olivier Berlion se passionne pour le dessin et l’écriture depuis sa plus tendre enfance. Au terme de ses années lycéennes, c’est tout naturellement qu’il se perfectionne à l’école de dessin Émile Cohl en 1990 puis obtient un DEUG de culture et de communication. En 1992, il rencontre Éric Corbeyran au festival d'Angoulême qui marque le début d’une longue et fructueuse collaboration. L’année suivante, et jusqu’en 2004, paraît chez Dargaud leur première série, en 10 tomes, intitulée Le cadet des Soupetard qui raconte les péripéties d’un petit garçon de 7 ans. S’ensuivent peu après Sales mioches ! de 1997 à 2006 chez Casterman, puis la BD pour adulte, Lie-de-vin à nouveau chez Dargaud en 1999 qui remporte de nombreux prix français et internationaux. Du même éditeur sont publiés des récits one shot tels Rosangella (2007) et le diptyque Garrigue (2008). Parallèlement, Olivier Berlion s'adonne à l’écriture en solo et dessine ses propres scénarios, comme dans la série Histoires d'en ville, publiée entre 2000 et 2003 chez Glénat. Changement de registre en 2009 avec l’adaptation de romans telles La Comédia des ratés de Tonino Benacquista et La Guerre des boutons d’après Louis Pergaud. Parallèlement, de 2003 à 2014, il réalise sa propre série détective Tony Corso qui paraît chez Dargaud et l’année suivante sort Le juge, la République assassinée (Dargaud), polar historique en trois tomes. En 2019, il lance une nouvelle série Agata, aux éditions Glénat, qui raconte le destin d’une jeune immigrée polonaise dans le New York des années trente. Le trait crayonné d’Olivier Berlion traduit un réalisme fin à travers lequel ses récits prennent vie. Au gré de ses albums, l’auteur BD entraîne les lecteurs dans des univers variés, allant du monde de l’enfance aux récits d’aventures.
    Lieu
    Centre d'Art de Rouge-Cloître
    Rue du Rouge-Cloître, 4
    1160 Auderghem
    Tél : +32 2 660 55 97
    info@rouge-cloitre.be
    http://www.rouge-cloitre.be
  • Open Skies

    27.09.2019  >  05.01.2020

    • Exposition
    Open Skies est une exposition qui défie l'appel de plus en plus fort pour la transparence dans notre société. Sept artistes y explorent nos espaces publics et privés de liberté supposée.

    Lire la suite

    De nos jours, les exigences posées par la transparence ont une portée très large : s’exposer, s’identifier, s’aligner, commercialiser l’intimité et l’authenticité pour le contrôle, le profit ou la sécurité. Les choses deviennent transparentes quand elles perdent leur ambivalence, ce qui peut être perçu comme positif dans certains domaines. Cependant, au cœur de la vie humaine, personne ne peut être transparent, pas même par rapport à soi-même. Dans son manifeste La société de transparence, le philosophe Byung-Chul Han formule une proposition à contre-courant, en faveur du mystère, de l'ombre et de la nuance, comme formes de résistance. L’exposition se penche sur la façon dont ces artistes cherchent à échapper au règne du bouton « j’aime », à se défaire des déclarations d'intention réductrices. Ils créent des œuvres qui jouent avec les voiles et les masques, les codes et les devises, les projections et les fantasmes. Certaines d’entre-elles utilisent une superposition d’images, décapant et déconstruisant des figures rhétoriques standardisées pour offrir des réalités alternatives. D'autres contestent la supposée transparence du langage, se réjouissant de ses dérapages.
    Lieu
    Wiels - Centre d’art contemporain
    Avenue Van Volxem, 354
    1190 Forest
    Tél : +32 2 340 00 50
    welcome@wiels.org
    http://www.wiels.org
  • Obsessions

    27.09.2019  >  05.01.2020

    • Exposition
    “Obsessions” est une exposition qui vous fera voyager dans les mondes d’artistes animés par des manies originales.

    Lire la suite

    “Obsessions” est une exposition qui vous fera voyager dans les mondes d’artistes animés par des manies originales. La mise en scène présentera chacun de ces univers intimes dans sa propre petite nef pour y recréer une ambiance intense. Le visiteur aura le plaisir de les découvrir en se faufilant dans le labyrinthe construit pour l'occasion par le collectif “Superstructure”. Des centaines d’oeuvres drôles, figuratives, abstraites, en volume ou à plat, jalonneront un parcours fait de surprises!
    Lieu
    MIMA the Millennium Iconoclast Museum of Art Museum
    Quai du Hainaut, 39-41
    1080 Molenbeek-Saint-Jean
    info@mimamuseum.eu
    http://www.mimamuseum.eu
  • Dotremont et les surréalistes. Une jeunesse en guerre (1940-1948)

    25.10.2019  >  05.01.2020

    • Exposition
    À travers les œuvres de Dotremont et d’autres artistes surréalistes de l’époque, mais aussi des films, revues et photographies, l’exposition retrace une période agitée et peu connue de l’histoire du surréalisme bruxellois.

    Lire la suite

    Christian Dotremont, fondateur du mouvement artistique d’après-guerre CoBrA et créateur des logogrammes, a entamé son parcours à la veille de la Seconde Guerre mondiale. Accueilli parmi les surréalistes bruxellois menés par René Magritte, Dotremont oscillera constamment entre adhésion et critique dans sa relation avec le mouvement de ses aînés. Durant les années d’Occupation, les surréalistes qui ne se sont pas exilés doivent lutter pour maintenir une activité ; la dimension politique imprègne la création artistique. Au lendemain de la guerre, Dotremont continue à mêler engagement poétique et politique afin de prendre son indépendance vis-à-vis du surréalisme. À travers les œuvres de Dotremont et d’autres artistes surréalistes de l’époque, mais aussi des films, revues et photographies, l’exposition retrace cette période agitée et peu connue de l’histoire du surréalisme bruxellois. L’exposition est une initiative de la Fondation Roi Baudouin dans le cadre de la donation du Fonds Christian Dotremont et sous le commissariat de Marie Godet. Informations pratiques : Audioguide (fr-nl-en) gratuit sur son propre smartphone (app.belvue.be) Visites de groupe sur réservation Visites guidées possibles via les associations de guides partenaires Publication (fr-nl) en vente à la boutique du musée (à partir du 25/10/2019)
    Lieu
    musée BELvue
    Place des Palais, 7
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 500 45 54
    Réservation : +32 2 500 45 54
    info@belvue.be
    http://www.belvue.be
  • Saison One 2.0

    12.12.2019  >  18.01.2020

    • Théâtre
    Affaire à suivre

    Lire la suite

    Mais oui, Saison One 2.0 est une vraie série comme à la tévé, avec des acteurs qui bougent et des épisodes qu’on ne raterait sous aucun prétexte. Son pitch ? Tout simplement la chronique de la saison d’un petit théâtre belge. Car l’envie nous dévorait de rire un grand coup de nous-mêmes, dramaturges, acteurs et metteurs en scène tellement fragiles, angoissés, névrosés, mais aussi tellement attachants. Au fil des épisodes, nos auteurs vous embarqueront pour une croisière qui s’amusera à croquer le milieu théâtral dans ce qu’il a de plus juteux ! Cliffhangers insoutenables garantis.
    Lieu
    TTO - Théâtre de la Toison d'Or
    Galerie de la Toison d'Or, 396
    1050 Ixelles
    Tél : +32 2 510 05 10
    Réservation : +32 2 510 05 10
    info@ttotheatre.be
    http://www.ttotheatre.be
  • Warnet

    03.01.2020  >  05.01.2020

    • Théâtre

    Lire la suite

  • Kroll en scène

    04.01.2020  >  11.01.2020

    • Théâtre

    Lire la suite

    Caricaturiste, dessinateur, chroniqueur télé et radio, Pierre Kroll nous met la patate dès le petit-déjeuner. Il rend avec pertinence l’actu la plus ébouriffante ! Aujourd’hui Kroll monte sur scène, armé d’un écran géant et d’une table lumineuse. Pendant 1h30, il nous plonge dans l’humour de presse, interpelle le public et l’invite même dans la « rédaction » du journal « Le Soir ». C’est la puissance d’une carrière au service d’un face-à-face avec la liberté d’expression. Tout y passe : le rapport au religieux, l’absurdité des tabous sexuels, la relativité de l’exercice du pouvoir. Mais aussi la monarchie, les partis politiques, les nationalistes, il y en a pour tout le monde. Avec, en filigrane, un cours hilarant et impertinent sur le rôle de la caricature depuis la nuit des temps. Kroll, c’est ni Dieu ni maître ! Mais les gens, il les aime profondément. C’est pour ça qu’il ne s’empêche jamais de dénoncer les hypocrisies, celles des autres… et les nôtres. Car la prouesse est là aussi : projeter des dessins qui font rire et, in fine, renvoyer le public à lui-même, forcé depuis la scène à s’interroger sur ses propres censures et ses contradictions. Semant graines de philosophie et pointes d’ironie, ce spectacle c’est tout lui ! UNE PRODUCTION D’EXQUIS MOTS. AVEC LE SOUTIEN DU TAX SHELTER DU GOUVERNEMENT FÉDÉRAL BELGE. AVEC LE SOUTIEN DE LA COMMUNAUTÉ FRANÇAISE. Photo affiche © Shimera.
    Lieu
    Théâtre Le Public
    Rue Braemt, 64 70
    1210 Saint-Josse-Ten-Noode
    Tél : +32 80 09 44 44
    Réservation : +32 80 09 44 44
    contact@theatrelepublic.be
    http://www.theatrelepublic.be