Evénements du 9 novembre 2019

  • La Peste

    16.10.2019  >  17.11.2019

    • Théâtre
    Camus, notre contemporain, nous parle de la grandeur de l’homme et de ses faiblesses. Une chronique de la résistance.

    Lire la suite

    La peste, cette maladie terriblement transmissible, sépare les hommes, les rend méfiants, mais par la lutte collective qu'elle suscite, les rapproche aussi et Camus en décrit les manifestations avec une grande précision. ‘La Peste’ est une chronique spectaculaire qui nous permet de nous interroger sur notre époque, tant le texte d’Albert Camus nous invite à comparer les faits et la montée du populisme des années trente avec notre actualité. La Peste a souvent été interprétée comme une transposition de l’occupation allemande de la France et de l’organisation de la Résistance qui s’ensuivit. Camus a approuvé cette interprétation mais cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas aller chercher ailleurs, plus loin. Camus réfléchit au sens de l’existence humaine et à la manière de l’accepter. Monter ‘La Peste’, c’est, à la suite de Camus, ne pas s’inscrire dans le ‘silence déraisonnable du monde’ mais participer au mouvement de réflexion et de mise en garde pour les générations futures.
    Lieu
    Théâtre Royal des Galeries
    Galerie du Roi, 32
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 512 04 07
    Réservation : +32 2 512 04 07
    infos@trg.be
    http://www.trg.be
  • A deux

    18.10.2019  >  16.11.2019

    • Spectacle
    Spectacle d'improvisation

    Lire la suite

    A DEUX, un spectacle d’improvisation qui explore les relations qui peuvent naître, exister entre deux êtres : un homme et une femme. Avec l’aide du public, Amandine et Gilles vous proposent 4 improvisations de 20 minutes sur le thème des relations humains : famille, amour, amitié, inconnu… Un spectacle totalement improvisé avec le soutien d’un régisseur son et lumière.
    Lieu
    Le Petit Chapeau Rond Rouge
    Rue Père Eudore Devroye, 12
    1040 Etterbeek
    Tél : +32 498 51 35 63
    info@lepetitchapeaurondrouge.be
    http://www.lepetitchapeaurondrouge.be
  • De Bouche à oreille - exposition

    21.10.2019  >  10.11.2019

    • Exposition
    De bouche à oreille est une performance participative qui utilise la dynamique du jeu du téléphone sans fil, mais de manière poétique et multilingue. Le principe : on vous chuchote quelque-chose à l’oreille dans une langue inconnue, et vous devez répéter…

    Lire la suite

    De bouche à oreille est une performance participative qui utilise la dynamique du jeu du téléphone sans fil, mais de manière poétique et multilingue. Le principe : on vous chuchote quelque-chose à l’oreille dans une langue inconnue, et vous devez répéter… Une façon de dépasser la peur de l’inconnu et de transformer le concept d’erreur en une occasion de relation. La compagnie medeber teatro a mené une série d’ateliers avec des personnes de tous âges et dans de nombreuses langues. Les visiteurs du musée BELvue sont invités eux-aussi à participer à l’expérience lors de plusieurs après-midi en août et en octobre. Ces performances ont été enregistrées, et les films seront présentés lors d’une exposition au musée BELvue du 21 octobre au 10 novembre 2019. De Bouche à oreille est un projet de la compagnie medeber teatro, en collaboration avec La Concertation, vzw AIF+, l’URCA, la Maison des Cultures de Saint-Gilles et le festival SuperVliegSuperMouche.
    Lieu
    musée BELvue
    Place des Palais, 7
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 500 45 54
    Réservation : +32 2 500 45 54
    info@belvue.be
    http://www.belvue.be
  • Homo Sapiens

    24.10.2019  >  09.11.2019

    • Théâtre
    L’éternel recommencement

    Lire la suite

    Saviez-vous que Jules César était le roi des Fake News ? Ou que l’histoire de la chasse n’a jamais été écrite par les lions, encore moins par les femelles ? Vous ne voyez pas le lien avec aujourd’hui ? Dans ce nouveau spectacle, Fabrizio Rongione, mis en scène par Samuel Tilman (cinéaste d’Une part d’ombre et accessoirement, comparse de toujours) convoque l’Histoire, ses figures marquantes et ses personnages de l’ombre pour tenter d’éclairer le présent. Passage en revue des petites lâchetés, des trahisons, des mensonges, des coups tordus de ceux qui nous dirigent depuis 4000 ans. De quoi donner un avant-goût de ce qui nous attend dans le futur !
    Lieu
    TTO - Théâtre de la Toison d'Or
    Galerie de la Toison d'Or, 396
    1050 Ixelles
    Tél : +32 2 510 05 10
    Réservation : +32 2 510 05 10
    info@ttotheatre.be
    http://www.ttotheatre.be
  • Lettre à Théo

    29.10.2019  >  22.11.2019

    • Cinéma
    Le plus grand réalisateur grec, Théo Angelopoulos trouvait la mort le 24 janvier 2012, renversé par une moto.

    Lire la suite

    Le plus grand réalisateur grec, Theo Angelopoulos trouvait la mort le 24 janvier 2012, renversé par une moto, sur le plateau de tournage de son dernier film. Il était entouré de son équipe dont faisait partie Elodie Lélu. Le film inachevé parlait des victimes de la crise grecque et pressentait l’arrivée massive des réfugiés. La réalisatrice adresse cette lettre filmée au cinéaste défunt pour lui dire combien il avait tristement raison. Musique d’Eleni Karaindrou, compositrice régulière d’Angelopoulos et emblématique d’ECM. Flagey, Cinematek, ECM € 7 > € 5,5
    Lieu
    Flagey
    Place Sainte-Croix
    1050 Ixelles
    Tél : +32 2 641 10 20
    Réservation : +32 2 641 10 20
    info@flagey.be
    http://www.flagey.be
  • Le Miroir

    30.10.2019  >  24.11.2019

    • Cinéma
    Composée à partir du matériau insaisissable du souvenir, une « autobiographie » exaltée.

    Lire la suite

    “Même après toutes ces années, les réminiscences de Marsha dans le film de Tarkovsky restent inoubliables pour moi. En vertu des règles du Parti communiste chinois, le moindre de nos actes était lié à la politique. Nos vies ont été corsetées par la politique, sans échappatoire possible. Nos émotions et nos esprits ont été aliénés. Nous ne pouvions laisser libre cours au bonheur et à l’amour.” (Wang Bing) Flagey, Cinematek € 7 > € 5,5
    Lieu
    Flagey
    Place Sainte-Croix
    1050 Ixelles
    Tél : +32 2 641 10 20
    Réservation : +32 2 641 10 20
    info@flagey.be
    http://www.flagey.be
  • Char d’assaut

    05.11.2019  >  16.11.2019

    • Théâtre
    « – Tristan : Si ma vie était une journée, j’ai décidé qu’aujourd’hui serait son crépuscule. – Marceline : Quoi tu veux te buter ? C’est un peu con de se tuer avant son anniversaire ! – Tristan : En même temps on est toujours avant son anniversaire. – Marceline : Ouais c’est assez bien foutu. »

    Lire la suite

    L’univers de Simon Thomas oscille entre la pataphysique, la métaphysique et le cartoon. Il s’aventure volontiers dans un questionnement sur la mort et la vacuité de l’existence, usant de l’humour comme d’un exutoire essentiel. Il y a quelque chose de très beckettien dans son travail. Il aime jouer avec le vide, les portes ouvertes et les boucles infinies. Dans Char d’assaut, deux personnages – Tristan et Marceline – arpentent un espace aux allures de labyrinthe. Ils se heurtent en permanence à leur condition, impuissants face au cours des choses. Au gré de leurs allers-retours à la recherche de ce qui pourrait être la sortie, ils discutent. Du sens de la vie, de leurs envies suicidaires, de ce qu’ils préfèrent manger. Une errance aux dialogues absurdes, teintée d’humour noir. C’est déprimant quand on y pense, c’est très drôle quand on le voit.
    Lieu
    Atelier 210
    Chaussée Saint-Pierre, 210
    1040 Etterbeek
    Tél : +32 2 732 25 98
    info@atelier210.be
    http://www.atelier210.be
  • Gioia perfetta

    05.11.2019  >  16.11.2019

    • Théâtre
    En mai 2017, Etienne Van der Belen part du Valais, en Suisse, et marche près de 1.000 km vers Assise, en Italie. Partant d’éléments glanés sur la route, le spectacle glisse du récit de voyage à une forme plus onirique, où l’expérience vécue cède la place à l’imaginaire. L’histoire d’un homme qui, dans sa volonté de rencontrer le réel, rencontre aussi ses obsessions, ses fantasmes, ses inquiétudes.

    Lire la suite

    Le 30 mai 2017, Etienne Van der Belen part du Valais, en Suisse, et marche près de 1000 km vers Assise, en Italie. Sur la route, il tient un carnet de voyage, rencontre des gens, enregistre les sons de la nature et filme ses pieds... C’est le récit d’un homme qui explore la marche comme une expérience de la liberté, un apprentissage de la lenteur et du dénuement, en rupture avec l’hyper activité constante de ce siècle. C’est aussi le récit d’un tiraillement intérieur entre l’idéal de cette aventure, sa projection rêvée et l’expérience du réel dans toute sa rugosité. Partant d'éléments glanés sur la route, le spectacle glisse progressivement d’un récit de voyage à une forme plus onirique, où l’expérience vécue cède la place à l’imaginaire. Histoire d’un homme qui, dans cette volonté de rencontrer le réel, rencontre aussi ses obsessions, ses fantasmes, ses inquiétudes. C’est enfin la question de la transmission et du partage d’une expérience singulière : quelle forme théâtrale donner à cette aventure de l’intime et du sensoriel ?
    Lieu
    Le boson
    Chaussée de Boondael, 361
    1050 Ixelles
    Tél : +32 471 32 86 87
    Réservation : +32 471 32 86 87
    reservations@leboson.be
    http://www.leboson.be
  • Long Live The Life That Burns The Chest & Ether / After

    05.11.2019  >  09.11.2019

    • Théâtre
    Au commencement du projet, il y a un texte, L’Éveil du Printemps de Frank Wedekind, qu’Armel Roussel monte en 2018 et dont il désire poursuivre la recherche et interroger ses thématiques au niveau local et international. Il envisage alors une tétralogie dont Long live the life that burns the chest (Que vive la vie qui brûle la poitrine) est le deuxième volet.

    Lire la suite

    Au commencement du projet, il y a un texte, L’Éveil du Printemps de Frank Wedekind, qu’Armel Roussel monte en 2018 et dont il désire poursuivre la recherche et interroger ses thématiques au niveau local et international. Il envisage alors une tétralogie dont Long live the life that burns the chest (Que vive la vie qui brûle la poitrine) est le deuxième volet. Armel Roussel est parti aux quatre coins du monde réinterroger les thématiques de L’Éveil du printemps – désir, sexe, amour, homosexualité, religion, tabou, identité… – avec un jeune acteur estonien, Jarmo Reha. De Tokyo à Kaolack, de Pondichéry à Tallinn, Armel et Jarmo ont travaillé avec des acteurs locaux et questionné la réception de L’Éveil. De retour de ces workshops, ils proposent un solo (création à Tallinn en septembre 2019) où le jeune acteur estonien, accompagné par les sublimes vidéos de Julien Stroïnovsky – témoins des voyages, des moments de partage et échos des autres cultures –, montre toute la force brute et vivante de son jeu et sa totale fantaisie. L’Éveil du Printemps qui date de 1891 provoque toujours autant de remous. Comment les thématiques de cette pièce sont-elles perçues et vécues dans le monde? La culture influence très fortement l’approche et la réception de l’œuvre, et peut provoquer bien des décalages. Entre documentaire et création théâtrale esthétiquement très dépouillée, le spectacle se veut réaliste et fantasmatique. Drôle, ludique, romantique, touchant et troublant à la fois, Long live the life that burns the chest interroge les thèmes de L’Éveil ici et ailleurs, parle d’Art, de sexe, de désir, d’amour mais surtout de construction d’identité. Sur scène, Jarmo Reha devient un écran sur lequel se voit projeter sa métamorphose due aux contacts des différentes cultures. Entre fiction et réalité, la représentation théâtrale joue sur différents degrés. Elle se construit devant le spectateur pour être sans arrêt interrogée et bousculée, et avancer petit à petit vers une fiction totale. -------------- Les représentations de Long live the life that burns the chest seront suivies d’une étape de travail du volet suivant de la tétralogie : Éther/After (qui sera créé au Théâtre Les Tanneurs en 2020-2021). Après avoir parcouru le monde, il est question ici d’interroger les thématiques de L’Éveil auprès de la jeunesse bruxelloise. Armel Roussel enquêtera auprès de jeunes pour connaître leurs rapports au désir, à la sexualité, à la mort, à l’autorité, aux rapports homme/ femme… Cette matière dramaturgique sera ensuite retravaillée sur le plateau avec des acteurs professionnels qui porteront cette parole intime de la jeunesse. Une petite mise en bouche de ce qui sera une grande fête théâtrale, une célébration dansée et musicale ! Spectacle en Français
    Lieu
    Théâtre Les Tanneurs
    Rue des Tanneurs, 75
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 512 17 84
    Réservation : +32 2 512 17 84
    info@lestanneurs.be
    http://www.lestanneurs.be
  • Sylvia

    05.11.2019  >  09.11.2019

    • Théâtre
    Figure de proue d’un féminisme plus poétique qu’engagé, Sylvia Plath se débattra toute sa vie entre son désir de répondre aux injonctions du rêve américain des années 50 et 60 (épouse et mère parfaite) et son besoin irrépressible d’écrire. Une contradiction profonde qui la mènera à la tombe. Auparavant, elle tirera de cette vie complexe un roman, The Bell Jar (La cloche de détresse) paru en 1963. Pour se pencher sur cette voix féminine, Fabrice Murgia a conçu un spectacle tournoyant qui donne à voir la richesse et le conflit intérieur de la poétesse américaine. Sur scène, neuf comédiennes incarnent Sylvia à différents moments clés de sa vie. Jeune fille dépressive qui fait sa première tentative de suicide à l’âge de 20 ans. Jeune femme exaltée par le pouvoir des mots. Auteure victime de la domination masculine. La grande originalité du spectacle réside dans son mécanisme à la lisière du théâtre et du cinéma. Car tout au long de la pièce, le spectateur assiste en temps réel à la conception d’un film projeté sur un grand écran. La caméra, dirigée avec virtuosité par Juliette Van Dormael, souligne le déchirement de l’artiste, filme les émotions au plus près des visages des comédiennes et suit les mouvements des différentes Sylvia du début à la fin. Une mise en abyme et un portrait sensible, encore enrichi par la sublime mélancolie des compositions musicales de l’auteure-compositrice belge An Pierlé.

    Lire la suite

    Figure de proue d’un féminisme plus poétique qu’engagé, Sylvia Plath se débattra toute sa vie entre son désir de répondre aux injonctions du rêve américain des années 50 et 60 (épouse et mère parfaite) et son besoin irrépressible d’écrire. Une contradiction profonde qui la mènera à la tombe. Auparavant, elle tirera de cette vie complexe un roman, The Bell Jar (La cloche de détresse) paru en 1963. Pour se pencher sur cette voix féminine, Fabrice Murgia a conçu un spectacle tournoyant qui donne à voir la richesse et le conflit intérieur de la poétesse américaine. Sur scène, neuf comédiennes incarnent Sylvia à différents moments clés de sa vie. Jeune fille dépressive qui fait sa première tentative de suicide à l’âge de 20 ans. Jeune femme exaltée par le pouvoir des mots. Auteure victime de la domination masculine. La grande originalité du spectacle réside dans son mécanisme à la lisière du théâtre et du cinéma. Car tout au long de la pièce, le spectateur assiste en temps réel à la conception d’un film projeté sur un grand écran. La caméra, dirigée avec virtuosité par Juliette Van Dormael, souligne le déchirement de l’artiste, filme les émotions au plus près des visages des comédiennes et suit les mouvements des différentes Sylvia du début à la fin. Une mise en abyme et un portrait sensible, encore enrichi par la sublime mélancolie des compositions musicales de l’auteure-compositrice belge An Pierlé.
    Lieu
    Théâtre National Wallonie-Bruxelles
    Boulevard Emile Jacqmain, 111
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 203 53 03
    Réservation : +32 2 203 41 55
    info@theatrenational.be
    http://www.theatrenational.be