Evénements du 10 septembre 2019

  • Marni Jazz Festival

    04.09.2019  >  14.09.2019

    • Festival

    Lire la suite

    Le Marni Jazz Festival ouvre la saison avec un festival de jazz dédié, cette année, à la guitare. Au programme, des pointures internationales tels que Kurt Rosenwinckel (US) et Gábor Gadó (HUN) partageront la scène avec des guitaristes belges comme Guillaume Vierset, Alain Pierre et Lorenzo Di Maio.
    Lieu
    Théâtre Marni
    Rue de Vergnies, 25
    1050 Ixelles
    Tél : +32 2 639 09 80
    Réservation : +32 2 639 09 82
    info@theatremarni.com
    http://www.theatremarni.com
  • Les Trois Mousquetaires

    05.09.2019  >  14.09.2019

    • Théâtre
    Parodie pour marionnettes, en bruxellois français.

    Lire la suite

    C’est en collaboration avec Auguste Maquet qu’Alexandre Dumas écrit "Les Trois Mousquetaires". Ils ont pour nom Athos, Pothos et Aramis (tous ont existé mais n’étaient pas de la même génération) et sont au service de Louis XIII. Arrivé de sa Gascogne natale sur un bidet jaune de robe, avec une lettre de recommandation de son gentilhomme de père pour M. de Tréville, capitaine des gardes, à Paris, d’Artagnan doit gagner sa belle casaque de mousquetaires. Il commencera par se battre en duel avec ceux qui deviendront ses inséparables amis. L’amour que d’Artagnan porte à Constance Bonacieux (Constanske chez Toone), fidèle femme de chambre d’Anne d’Autriche, le lance dans l’aventure dite des "Ferrets de la Reine" : douze ferrets de diamants, présents du roi, que la reine a offerts à Buckingham. A l’instigation du cardinal de Richelieu qui veut perdre la reine, Louis XIII somme son épouse de les porter au prochain bal de la cour. Ces ferrets sont en réalité des bouts métalliques qui terminent des rubans. Dans le cas de la reine de France, ces ferrets sont ornés de diamants. Pour les commodités de la scène et aussi par confusion de récits, ces ferrets se transforment chez les Toone du passé en collier de la reine. Cet épisode naît probablement d’un autre roman de Dumas : "Le Collier de la Reine" qui trouve sa source dans l’Affaire du collier de 1785-1786, scandale qui éclata en France à la fin de l’Ancien Régime, à la suite d’une escroquerie montée par la comtesse de la Motte aidée de Cagliostro. Ces derniers convainquirent le cardinal de Rohan d’acheter pour la reine un collier qu’il ne put jamais rembourser. Cette affaire compromit la reine Marie-Antoinette qui était pourtant innocente. Confusion dans les récits, anachronisme font partie du quotidien des Toone. Ils ne s’embarrassent guère de détails. Comme disait Molière : "L’important, c’est de plaire !" De nos jours encore, Toone respecte les anachronismes de ses prédécesseurs.
    Lieu
    Théâtre Royal de Toone
    Rue du Marché aux Herbes - Entrée : Impasse Sainte Pétronille, 66
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 511 71 37
    Réservation : +32 2 513 54 86
    woltje@skynet.be
    http://www.toone.be
  • Century of Smoke

    05.09.2019  >  12.10.2019

    • Cinéma
    Jeune père de famille, Laosan passe ses journées à fumer l’opium.

    Lire la suite

    Jeune père de famille, Laosan passe ses journées à fumer l’opium. Pour sa communauté, isolée au plus profond de la jungle laotienne, la culture de l’opium est le seul moyen de survie. Mais c’est aussi le poison qui endort les hommes et tue leurs désirs. Flagey, Cinematek € 7 > € 5,5
    Lieu
    Flagey
    Place Sainte-Croix
    1050 Ixelles
    Tél : +32 2 641 10 20
    Réservation : +32 2 641 10 20
    info@flagey.be
    http://www.flagey.be
  • Lunch Tour : Incarnations - African Art as Philosophy

    06.09.2019  >  27.09.2019

    • Visites Guidées

    Lire la suite

  • Fugueuses

    06.09.2019  >  12.10.2019

    • Théâtre

    Lire la suite

    Margot sent comme une fatigue. Sa fille a 18 ans aujourd’hui. Alors, brusquement, elle décide de se faire la malle ! Sur la route, avec ses valises, elle rencontre Claude, qui elle aussi a fugué... Mais de sa maison de retraite, où son fils l’a placée. Margot est sage, fidèle, un peu naïve, en pleine crise existentielle. Claude est charmeuse, délurée, espiègle, aguerrie et amoureuse de la vie. À deux, elles font la paire ! Elles s’improvisent auto-stoppeuses, aventurières… Elles s’envolent et se sauvent. Y a pas d’âge pour les bonnes résolutions. Quand les circonstances t’étouffent, faut pas hésiter, hein ! Faut prendre la tangente et la clé des champs. Pierre Palmade et Christophe Duthuron ont le rythme, le sens du verbe et de la formule. Mais dans la partition, il y a aussi comme une fêlure, quelque chose qui donne au rire un chouia de mélancolie et nous rappelle que ce rire est la politesse des reines ! Deux rôles splendides pour deux actrices en vadrouille, deux désobéissantes qui vont nous emmener sur les routes, à travers les bois et les champs. Deux évadées qui vont respirer à pleins poumons, rire, dire des bêtises et nous donner des envies de liberté et de chemins buissonniers. Jouée à guichets fermés la saison passée, « Fugueuses » repart en balade en ce début d’automne. UNE PRODUCTION DU THÉÂTRE LE PUBLIC. AVEC LE SOUTIEN DU TAX SHELTER DE L’ÉTAT FÉDÉRAL BELGE VIA BELGA FILMS FUND ET DE LA COMMUNAUTÉ FRANÇAISE. Photo affiche © Gaétan Bergez.
    Lieu
    Théâtre Le Public
    Rue Braemt, 64 70
    1210 Saint-Josse-Ten-Noode
    Tél : +32 80 09 44 44
    Réservation : +32 80 09 44 44
    contact@theatrelepublic.be
    http://www.theatrelepublic.be
  • Souvenirs d’enfance

    07.09.2019  >  28.09.2019

    • Exposition
    Expositions de peintures de l'artiste Bergamasque Ivan Picenni, en collaboration avec l'association "Con... tatto d'Arte"

    Lire la suite

    Ivan Picenni est né en 1960 à Chignolo d’Isola (province de Bergame). Il passe sa prime enfance dans la ferme parentale, jouant avec les animaux de la basse-cour. Ayant dû émigrer pour travailler, ses parents le placent dans un internat où il restera de 3 à 8 ans. Ces années en institution l’ont beaucoup marqué et ont fortement influencé son œuvre. C’est au pensionnat qu’il fait ses premiers dessins qui l’aident à ne pas oublier sa famille. Lorsqu’on lui demande de dessiner des bouteilles ventrues. Il les met en position horizontale et ajoute de petites oreilles. Elles deviennent ainsi un cochon, son ancien camarade de jeu. Parmi les symboles qui peuplent ses souvenirs et ses tableaux, il y a la ferme familiale, l’internat associé à une forme triangulaire, la bicyclette de son père, des barrières qui enferment et des échelles imaginaires pour s’évader. Il y a aussi le lit de l’internat qui a marqué sa vie : un lit glacial, triste, tout blanc dans un énorme dortoir au sol et murs blancs. La tristesse rendait blanche sa solitude aussi. Tout lui manquait… un sourire, une caresse, la couverture pleine de couleurs de sa grand-mère. Enfin, il y a encore les cerfs-volants pour voler là où tout était resté comme avant … avant son entrée à l’internat où il est devenu un numéro, le numéro 35. « Quand j’y repense je me dis que tous ces symboles ont forgé mon enfance et sont toujours présents en moi. D’une clôture à l’autre, d’une échelle à l’autre je suis la voie qui me ramènera chez moi. »
    Lieu
    Musée d'Art Spontané
    Rue de la Constitution, 27
    1030 Schaerbeek
    Tél : +32 2 426 84 04
    info@musee-art-spontane.be
    http://www.musee-art-spontane.be
  • Soy Cuba

    08.09.2019  >  28.09.2019

    • Cinéma
    MIKHAIL KALATOZOV, 1964, CU,URSS, 35MM,ES ST FR, 140'

    Lire la suite

    Coproduit par l'URSS et Cuba, écrit par un poète russe et un écrivain cubain, la trajectoire du film de Mikhail Kalatozov est marqué par un tournage difficile, le rejet et la censure à sa sortie, et la nuit de l'oubli pour boucler son destin de film maudit. En 1992, il renaît de ses cendres grâce au festival de Telluride et ressort en salle en France en 2003. Ce film mal aimé est pourtant un véritable poème lyrique en hommage aux damnés de la terre. Grâce aux prouesses du chef opérateur Serguei Urussevski, le film déploie de longs plans séquences époustouflants pour se frayer un chemin sensuel et tragique dans l'île à la suite de quatre personnages voués à l'enfer par le capitalisme (l'acteur français Jean Bouise, le Cristobal révolutionnaire de Gatti, est l'un de ses agents). A travers leurs rêves et leurs désespoirs, "Soy Cuba" sinue lentement de la violence du régime de Batista aux prémisses de la révolution de Castro. Loin de tout réalisme social, avec une ambition démesurée, fascinée, formaliste et épique, le film dresse le portrait déchirant d'un peuple réduit à l'esclavage que seules les armes pourront libérer.
    Lieu
    Cinema Nova
    Rue d'Arenberg, 3
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 511 24 77
    nova@nova-cinema.org
    http://www.nova-cinema.org
  • Margaret Atwood (live from London)

    10.09.2019

    • Divers
    L’écrivaine canadienne à succès présente la suite longtemps attendue de La Servante écarlate.

    Lire la suite

    On ne l’attendait plus : 34 ans après la parution de l’énorme succès La Servante écarlate, Margaret Atwood en présente enfin la suite intitulée Les Testaments au National Theatre de Londres. Son entretien sera retransmis en direct dans plus de… 1000 cinémas à travers le monde. En Belgique, cet honneur revient à Passa Porta.
    Lieu
    Cinéma Palace
    Boulevard Anspach, 85
    1000 Bruxelles
    http://www.cinema-palace.be