Evénements du 27 juillet 2019

  • Bernardi Bruxellensi Pictori

    20.02.2019  >  04.08.2019

    • Exposition
    Le Palais du Coudenberg vous propose un voyage dans le temps, dans le Bruxelles du 16e siècle, au travers d’agrandissements de dessins et de projections de Bernard Van Orley.

    Lire la suite

    Bernard Van Orley est l’un des artistes marquants de la cour de Bruxelles en cette première moitié de 16e siècle. Les principes de la Renaissance se développent alors dans les Pays-Bas bourguignons où le mécénat de Marguerite d’Autriche puis de Marie de Hongrie favorisent l’émergence du talent de Pieter Coecke van Aelst ou Pieter Bruegel. Parallèlement à l’exposition monographique présentée à BOZAR, le Palais du Coudenberg vous propose un voyage dans le temps, dans le Bruxelles du 16e siècle, au travers d’agrandissements de dessins et de projections. Ma à ven : 9 h 30 à 17 h - Week-end + Juillet et août + vacances scolaires belges : 10 à 18 h
    Lieu
    Palais du Coudenberg (Souterrains de la Place Royale)
    Place des Palais, 7
    1000 Bruxelles
    Tél : + 32 2 563 61 79
    Réservation : +32 2 563 61 79
    info@coudenberg.brussels
    http://www.coudenberg.brussels
  • Sophie Whettnall - Etel Adnan. La banquise, la forêt et les étoiles

    04.04.2019  >  04.08.2019

    • Exposition
    Sophie Whettnall - Etel Adnan (04.04> 04.08.2019) propose un dialogue entre l’artiste belge et la poète, essayiste et artiste visuel américano-libanaise Etel Adnan.

    Lire la suite

    Née en 1973 à Bruxelles, où elle vit et travaille, l’artiste multidisciplinaire Sophie Whettnall pratique la vidéo, la performance, le dessin et la peinture. Elle a obtenu le Prix de la Jeune Peinture en 1999 et jouit d’une reconnaissance internationale. Depuis les années 1990, le travail de Sophie Whettnall propose une réflexion sur les forces qui définissent notre relation au monde qui nous entoure, en les matérialisant et en les documentant. Sophie Whettnall se concentre entre autre sur la lumière : elle en analyse la présence, les zones de passage et d’absence. D’une esthétique subtile, son œuvre à la fois sensible et puissante repose sur une tension dialectique et une tentative de faire dialoguer des concepts et des perceptions contradictoires : entre douceur et sensualité, yin et yang, féminité et masculinité… Son travail contribue également en filigrane, de son propre aveu, à une forme de dévoilement autobiographique. Comme de coutume dans les expositions d’artistes bruxellois organisées à la CENTRALE, Sophie Whettnall a été invitée à choisir une artiste internationale pour exposer à ses côtes. Elle a sélectionné des toiles, dessins, aquarelles et gravures d’ Etel Adnan. Au croisement de l’Orient et de l’Occident, l’oeuvre d’Etel Adnan, née à Beyrouth en 1925, s’imprègne de la richesse des terres chaudes, du soleil brûlant ou des montagnes escarpées et se pare d’un versant littéraire retranscrit en peinture, puisque la peintre est aussi écrivaine et a également collaboré avec des metteurs en scène pour le théâtre. Le sous-titre de l’exposition, La banquise, la forêt et les étoiles, évoque l’univers de l’artiste belge, tout autant que celui d’Adnan. Un dialogue formel s’établit entre les deux artistes, une vision partagée, intime et personnelle du paysage, de la lumière et de ses transparences.
    Lieu
    CENTRALE for contemporary art
    Place Sainte-Catherine, 44
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-279 64 35 / 52
    cultuur@brucity.be
    http://www.centrale.brussels
  • Agnès Guillaume

    23.04.2019  >  28.07.2019

    • Exposition
    Enigmatique de prime abord, le titre choisi par Agnès Guillaume pour son exposition aux Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique est en fait limpide: il décrit de façon concise son contenu composé de quatre projections (My Nights, My Fears, My Thoughts et My Roots), auxquelles vient s’ajouter une cinquième pièce, le triptyque vidéo You Said Love is Eternity.

    Lire la suite

    Cette dualité est à l’image de son travail, qui invite à la contemplation et laisse poindre une multitude de sens cachés. Les titres des œuvres suggèrent que l’artiste nous délivre des éléments autobiographiques, mais est-ce le cas ? Les vidéos d’Agnès Guillaume sont de qualité cinématographique et se réfèrent, dans leur forme, à la peinture d’histoire. Ces deux aspects sont soulignés dans l’exposition par la grande dimension des images, qui habitent et transforment l’espace. Des œuvres graphiques sont également présentées, afin d’offrir un panorama complet du travail de l’artiste.
    Lieu
    Musées Royaux des Beaux-Arts de Belgique
    Rue de la Régence, 3
    1000 Bruxelles
    Tél : +00 32 2 508 32 11
    info@fine-arts-museum.be
    http://www.fine-arts-museum.be