Evénements du 29 juin 2019

  • Bureaux Fantômes

    23.01.2019  >  30.06.2019

    • Exposition
    Dans les anciens espaces de l’administration du garage Citroën, cette nouvelle exposition réunit des objets de design des collections du Mnam-Cci, Centre Pompidou ainsi que du musée du design à Bruxelles, le ADAM.

    Lire la suite

    La collection design du Centre Pompidou couvre un vaste territoire de création. Sa richesse permet une lecture de l’histoire du design tout au long du XXe siècle jusqu’à aujourd’hui. Elle dialogue ici avec la collection du ADAM, riche de la collection du Plasticarium, qui dévoile une histoire originale et singulière du design plastique. Cette exposition réunit plus de 70 designers à travers une douzaine d’espaces qui sont chacun autant de « scènes » où chaque bureau se donne comme une recréation ludique d’espaces imaginaires de travail. Cependant, le discours utilitariste a fait la place ici à des constellations d’objets qui répondent aux mécanismes d’association du rêve, à la nostalgie, au concept d’inutilité, d’anachronisme, empreints d’humour et de second degré. Bureau et Salon du Président, Bureau de la DRH, Local syndical, Salle informatique, Coworking, Bureau Fantôme, Bureau des Radicalités, Bureau des Interrogations ouvrent ainsi sur un « merveilleux surréaliste ». Au fonctionnalisme et à la standardisation des espaces, a fait place un parcours traversé par l’irrationnel, l’obsolète, les associations libres qui mettent en scène une histoire du design dans sa « ressemblance » au réel. Les bureaux ne sont ainsi que la « ressemblance » de bureaux, dans une sorte d’archéologie mentale, de mise en abyme d’un « mystère » au sens magrittien du terme. Les bureaux se donnent comme l’éloge de l’anti-design, dans une critique du fonctionnalisme. Ici le travail a fait place au sommeil, au jeu et à la réappropriation des objets. Ces bureaux fonctionnent ainsi par « affinités électives » ou faux-semblants, trompe-l’œil ou cadavres exquis. Designers et artistes: ARCHIZOOM, RON ARAD, GAE AULENTI, MARTINE BEDIN, PIEKE BERGMANS, MARC BERTHIER, HARRY BERTOIA, OSVLADO BORSANI ET EUGENIO GERLI, MARCEL BROODTHAERS, ACHILLE ET PIER GIACOMO CASTIGLIONI, CENTRO PROGETTITECNO, JOE COLOMBO, HANS CORAY, MATALI CRASSET, ROBIN DAY, GUIDO DROCCO & FRANCO MELLO, ALAIN GILLES, PATRICK GINGEMBRE, HARTMUT H. ESSLINGER, PAUL FACCHETTI, JEAN-CLAUDE FARHI, HERVÉ FISCHER, PIERO GATTI, CESARE PAOLINI ET FRANCO TEODORO, WILLY GUHL, VITTORIO INTROINI, JONATHAN IVE, KINETURA, REED KRAM, YONEL LEBOVICI, ROLF LIEBERMANN, RAYMOND LOEWY, MICHELE DE LUCCHI, ROBERTO LUCCI ET PAOLO ORLANDINI, ROBERT MALLET-STEVENS, ENZO MARI, INGO MAURER, ALESSANDRO MENDINI, OLIVIER MOURGUE, MULLER VAN SEVEREN, NENDO (OKI SATO), NICOLA L., NORMAL STUDIO, ELIOT NOYES, PIERRE PAULIN, GAETANO PESCE, QUASAR, PHILIPPE RAHM, BERNARD RANCILLAC, GINO SARFATI, ETTORE SOTTSASS, PIERLUIGI SPADOLINI, STUDIO 65, STUDIO GGSV, SUPERSTUDIO, PHILIPPE STARCK, MARTIN SZÉKELY, LARS TUNBJÖRK, MAARTEN VAN SEVEREN, WOODY VASULKA, MARCEL WANDERS, CLEMENS WEISSHAAR.
    Lieu
    Kanal - Centre Pompidou
    Quai des Péniches
    1000 Bruxelles
    http://www.kanal.brussels
  • De Simples Constructions

    23.01.2019  >  30.06.2019

    • Exposition
    L’idée de construction traverse l’histoire de la sculpture moderne depuis le début du XXe siècle.

    Lire la suite

    Cherchant à échapper à la représentation et à affirmer l’autonomie de la forme plastique, de nombreux sculpteurs produisent des œuvres ne donnant à voir rien d’autre que leur structure – conçue pour être lisible - et leurs matériaux – généralement manufacturés, pour éviter l’expressivité du travail à la main. Le constructivisme, qui émerge en Russie à la fin des années 1910, se constitue selon ces principes fondamentaux : les frères Stenberg, fascinés par les schémas techniques, proposent des constructions évoquant l’ingénierie civile. Après-guerre, cette tradition est reprise par les tenants de l’art cinétique - notamment les artistes du GRAV (Groupe de recherche en arts visuels) - dont leurs œuvres sont engendrées selon des formules mathématiques laissant parfois place au hasard. Les tenants d’un art minimal comme Carl Andre, Dan Flavin, Sol Lewitt ou Larry Bell développent à leur tour une grammaire s’appuyant sur des matériaux industriels (néon, plexiglas, acier) et des procédés de construction dont la simplicité de conception les rend immédiatement intelligibles. Dépouillée de toute intervention manuelle, avec pour tout propos celui de montrer qu’elle ne cache rien, la sculpture s’appréhende désormais à l’échelle de l’espace qui l’entoure et qu’elle permet de délimiter. Toujours vivace, cet héritage est aujourd’hui renouvelé par de nombreux artistes à l’instar d’Haegue Yang.
    Lieu
    Kanal - Centre Pompidou
    Quai des Péniches
    1000 Bruxelles
    http://www.kanal.brussels
  • As Seen

    23.01.2019  >  30.06.2019

    • Exposition
    Le photographe et artiste belge Philippe De Gobert a été invité à choisir dans les fonds d’archives du CIVA des clichés de bâtiments contemporains du garage Citroën, construits entre 1927 et 1941, qu’il a assortis d’une sélection d’images évoquant le contexte social de l’époque.

    Lire la suite

    La plupart des photographies proviennent de plaques de verre d’origine qui ont été numérisées, et dont le cadrage, les bords ainsi que les éventuels défauts ont été respectés. De nombreux photographes de l’entre-deux guerres entretiennent un rapport privilégié avec l’architecture. Influencés par l’abstraction géométrique, ils proposent une représentation de l’architecture moderniste et Art-Déco qui souligne voire amplifie certaines des caractéristiques de ces deux styles, comme la pureté des formes et la simplicité des lignes. L’influence conjointe du constructivisme les amène parfois à déformer les bâtiments, photographiés de biais, en plongée ou en contre-plongée, donnant un effet dynamique qui les transforme en objets presqu’irréels. Ces images coexistent toutefois avec des photos à caractère plus documentaire, prises de face et très souvent présentées hors contexte, ce qui renforce aussi le caractère abstrait du bâtiment.
    Lieu
    Kanal - Centre Pompidou
    Quai des Péniches
    1000 Bruxelles
    http://www.kanal.brussels
  • Jelena Jureša - Aphasia

    19.05.2019  >  14.07.2019

    • Exposition
    Les trois chapitres de l'installation Aphasia mettent en relief l’absurdité générée par le silence collectif autour du crime et son fractionnement en événements historiques.

    Lire la suite

    Jelena Jureša (1974, Novi Sad) questionne par la photographie, la vidéo et le texte, les thématiques de l’identité, des politiques mémorielles et de l’oubli. Son travail porte sur la relation entre l'observateur et l'observé dans les limites de l'image et de la notion de vérité. Elle combine des souvenirs personnels à des artefacts et récits politiques, historiques. Les trois chapitres de sa nouvelle installation Aphasia mettent en relief l’absurdité générée par le silence collectif autour du crime et son fractionnement en événements historiques. Dans le vocabulaire médical, 'aphasia' (l’aphasie) se réfère à l’incapacité de trouver des mots ou à la perte de la parole. A travers le colonialisme belge, l’antisémitisme autrichien et la guerre en Yougoslavie, Jureša se concentre sur les zones grises et la difficulté d’évoquer un passé traumatique. Aphasia convoque l’histoire des médias audiovisuels et leur utilisation dans la fabrication de l’identité collective et nationale durant et après les crimes qui menèrent au génocide colonial, à l’Holocauste et aux meurtres de masse durant la guerre civile en Yougoslavie. Une réflexion qui fait apparaître comment le fait d'ignorer sciemment les crimes résultant de processus continus et structurels de déshumanisation demeure une caractéristique fondamentale de nos sociétés occidentales.
    Lieu
    ARGOS, Centre for Art & Media
    Rue du Chantier, 13
    1000 Bruxelles
    Tél : +00 32 (0)2 229 00 03
    Réservation : +00 32 (0)2 229 00 03
    info@argosarts.org
    http://www.argosarts.org
  • There all is order and beauty

    19.05.2019  >  14.07.2019

    • Exposition
    Pour la troisième et dernière exposition de la série explorant la dialectique entre photographies et images en mouvement dans les œuvres de collection d’Argos, nous sommes confrontés à des rues, arrière-pays et paysages.

    Lire la suite

    Pour la troisième et dernière exposition de la série explorant la dialectique entre photographies et images en mouvement dans les œuvres de collection d’Argos, nous sommes confrontés à des rues, arrière-pays et paysages. A l’instar de la plus ancienne photographie Point de vue du Gras (1826-1827) de Nicéphore Niépce (1765 – 1833), les œuvres présentées dans l’exposition ouvrent des perspectives sur des environnements urbains et ruraux. Ces sites spécifiques sont parfois des limites ou des lieux d’un nouveau départ. Ils nous racontent des voyages quotidiens dans un quartier qui a aujourd’hui beaucoup changé ou dans une région inconnue à découvrir. Certains lieux semblent à certains moment anodins et à d’autres étonnamment beaux. Ils peuvent avoir un aspect iconique et unanimement reconnaissable ou au contraire, nous avons perdu à un certain moment la mémoire de leur apparence. Au delà des candides dichotomies, la relation entre territoires naturels et artificiels est bien plus complexe qu’elle ne le semble. L’exposition montre comment nous contemplons la nature et nous connectons au paysage. Elle nous invite aussi à considérer comment un environnement spécifique façonne notre comportement et imagination. Un voyage à travers l’espace et le temps, une dérive le long de la ligne floue entre pratique et poésie.
    Lieu
    ARGOS, Centre for Art & Media
    Rue du Chantier, 13
    1000 Bruxelles
    Tél : +00 32 (0)2 229 00 03
    Réservation : +00 32 (0)2 229 00 03
    info@argosarts.org
    http://www.argosarts.org
  • Peter Downsbrough - DIGITAL FILMS

    06.06.2019  >  30.06.2019

    • Exposition
    En relation avec l’exposition Peter Downsbrough qui se tiendra au Botanique du 06.06.2019 au 18.08.2019, Argos présentera une sélection de 10 courts-métrages qu’il a réalisés depuis 2003.

    Lire la suite

    En relation avec l’exposition Peter Downsbrough qui se tiendra au Botanique du 06.06.2019 au 18.08.2019, Argos présentera une sélection de 10 courts-métrages qu’il a réalisés depuis 2003. D’une durée variant de 1′ 45″ à 19′ 30″, ces œuvres constituent un lien essentiel à la production actuelle de l’artiste. Peter Downsbrough (né au New Jersey, USA, 1940 et vivant actuellement à Bruxelles) a développé un corpus d’œuvres très singulier et cohérent qui comprend des sculptures, dessins, photographies, films, vidéos, livres, œuvres murales et spatiales, maquettes d’architecture et interventions sculpturales dans l’espace public. Enrichissant fréquemment son rare vocabulaire visuel avec une composante linguistique tout aussi rare – se limitant souvent à un seul mot, Downsbrough attire l’attention sur un vaste paysage de structures (à la fois physiques et sociales, cultureles et politiques) qui façonnent la vie moderne. Ce programme est élaboré en collaboration avec Le Botanique. Un ticket acheté à Argos permet l’entrée libre au Botanique et vice versa.
    Lieu
    ARGOS, Centre for Art & Media
    Rue du Chantier, 13
    1000 Bruxelles
    Tél : +00 32 (0)2 229 00 03
    Réservation : +00 32 (0)2 229 00 03
    info@argosarts.org
    http://www.argosarts.org
  • Out loud !

    06.06.2019  >  29.06.2019

    • Festival

    Lire la suite

    Un festival de musique gratuit sur la plus belle terrasse de Bruxelles. Quatre semaines du mercredi au samedi à partir de 16h00. Les noms confirmés sont : Scott Gilmore, Robbing Millions, The Germanans, Céline Gillain, Snapped Ankles, Prison Religion et Stakattak.
    Lieu
    Beursschouwburg
    Rue Auguste Orts, 20 28
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-550.03.50
    info@beursschouwburg.be
    http://www.beursschouwburg.be
  • Royal Park Music Festival

    23.06.2019  >  14.07.2019

    • Festival
    Festival au kiosque du Park de Bruxelles les dimanches 23 et 30 juin & 7 et 14 juillet 2019 à 11h & 15h

    Lire la suite