Evénements du 16 juin 2019

  • Bureaux Fantômes

    23.01.2019  >  30.06.2019

    • Exposition
    Dans les anciens espaces de l’administration du garage Citroën, cette nouvelle exposition réunit des objets de design des collections du Mnam-Cci, Centre Pompidou ainsi que du musée du design à Bruxelles, le ADAM.

    Lire la suite

    La collection design du Centre Pompidou couvre un vaste territoire de création. Sa richesse permet une lecture de l’histoire du design tout au long du XXe siècle jusqu’à aujourd’hui. Elle dialogue ici avec la collection du ADAM, riche de la collection du Plasticarium, qui dévoile une histoire originale et singulière du design plastique. Cette exposition réunit plus de 70 designers à travers une douzaine d’espaces qui sont chacun autant de « scènes » où chaque bureau se donne comme une recréation ludique d’espaces imaginaires de travail. Cependant, le discours utilitariste a fait la place ici à des constellations d’objets qui répondent aux mécanismes d’association du rêve, à la nostalgie, au concept d’inutilité, d’anachronisme, empreints d’humour et de second degré. Bureau et Salon du Président, Bureau de la DRH, Local syndical, Salle informatique, Coworking, Bureau Fantôme, Bureau des Radicalités, Bureau des Interrogations ouvrent ainsi sur un « merveilleux surréaliste ». Au fonctionnalisme et à la standardisation des espaces, a fait place un parcours traversé par l’irrationnel, l’obsolète, les associations libres qui mettent en scène une histoire du design dans sa « ressemblance » au réel. Les bureaux ne sont ainsi que la « ressemblance » de bureaux, dans une sorte d’archéologie mentale, de mise en abyme d’un « mystère » au sens magrittien du terme. Les bureaux se donnent comme l’éloge de l’anti-design, dans une critique du fonctionnalisme. Ici le travail a fait place au sommeil, au jeu et à la réappropriation des objets. Ces bureaux fonctionnent ainsi par « affinités électives » ou faux-semblants, trompe-l’œil ou cadavres exquis. Designers et artistes: ARCHIZOOM, RON ARAD, GAE AULENTI, MARTINE BEDIN, PIEKE BERGMANS, MARC BERTHIER, HARRY BERTOIA, OSVLADO BORSANI ET EUGENIO GERLI, MARCEL BROODTHAERS, ACHILLE ET PIER GIACOMO CASTIGLIONI, CENTRO PROGETTITECNO, JOE COLOMBO, HANS CORAY, MATALI CRASSET, ROBIN DAY, GUIDO DROCCO & FRANCO MELLO, ALAIN GILLES, PATRICK GINGEMBRE, HARTMUT H. ESSLINGER, PAUL FACCHETTI, JEAN-CLAUDE FARHI, HERVÉ FISCHER, PIERO GATTI, CESARE PAOLINI ET FRANCO TEODORO, WILLY GUHL, VITTORIO INTROINI, JONATHAN IVE, KINETURA, REED KRAM, YONEL LEBOVICI, ROLF LIEBERMANN, RAYMOND LOEWY, MICHELE DE LUCCHI, ROBERTO LUCCI ET PAOLO ORLANDINI, ROBERT MALLET-STEVENS, ENZO MARI, INGO MAURER, ALESSANDRO MENDINI, OLIVIER MOURGUE, MULLER VAN SEVEREN, NENDO (OKI SATO), NICOLA L., NORMAL STUDIO, ELIOT NOYES, PIERRE PAULIN, GAETANO PESCE, QUASAR, PHILIPPE RAHM, BERNARD RANCILLAC, GINO SARFATI, ETTORE SOTTSASS, PIERLUIGI SPADOLINI, STUDIO 65, STUDIO GGSV, SUPERSTUDIO, PHILIPPE STARCK, MARTIN SZÉKELY, LARS TUNBJÖRK, MAARTEN VAN SEVEREN, WOODY VASULKA, MARCEL WANDERS, CLEMENS WEISSHAAR.
    Lieu
    Kanal - Centre Pompidou
    Quai des Péniches
    1000 Bruxelles
    http://www.kanal.brussels
  • De Simples Constructions

    23.01.2019  >  30.06.2019

    • Exposition
    L’idée de construction traverse l’histoire de la sculpture moderne depuis le début du XXe siècle.

    Lire la suite

    Cherchant à échapper à la représentation et à affirmer l’autonomie de la forme plastique, de nombreux sculpteurs produisent des œuvres ne donnant à voir rien d’autre que leur structure – conçue pour être lisible - et leurs matériaux – généralement manufacturés, pour éviter l’expressivité du travail à la main. Le constructivisme, qui émerge en Russie à la fin des années 1910, se constitue selon ces principes fondamentaux : les frères Stenberg, fascinés par les schémas techniques, proposent des constructions évoquant l’ingénierie civile. Après-guerre, cette tradition est reprise par les tenants de l’art cinétique - notamment les artistes du GRAV (Groupe de recherche en arts visuels) - dont leurs œuvres sont engendrées selon des formules mathématiques laissant parfois place au hasard. Les tenants d’un art minimal comme Carl Andre, Dan Flavin, Sol Lewitt ou Larry Bell développent à leur tour une grammaire s’appuyant sur des matériaux industriels (néon, plexiglas, acier) et des procédés de construction dont la simplicité de conception les rend immédiatement intelligibles. Dépouillée de toute intervention manuelle, avec pour tout propos celui de montrer qu’elle ne cache rien, la sculpture s’appréhende désormais à l’échelle de l’espace qui l’entoure et qu’elle permet de délimiter. Toujours vivace, cet héritage est aujourd’hui renouvelé par de nombreux artistes à l’instar d’Haegue Yang.
    Lieu
    Kanal - Centre Pompidou
    Quai des Péniches
    1000 Bruxelles
    http://www.kanal.brussels
  • As Seen

    23.01.2019  >  30.06.2019

    • Exposition
    Le photographe et artiste belge Philippe De Gobert a été invité à choisir dans les fonds d’archives du CIVA des clichés de bâtiments contemporains du garage Citroën, construits entre 1927 et 1941, qu’il a assortis d’une sélection d’images évoquant le contexte social de l’époque.

    Lire la suite

    La plupart des photographies proviennent de plaques de verre d’origine qui ont été numérisées, et dont le cadrage, les bords ainsi que les éventuels défauts ont été respectés. De nombreux photographes de l’entre-deux guerres entretiennent un rapport privilégié avec l’architecture. Influencés par l’abstraction géométrique, ils proposent une représentation de l’architecture moderniste et Art-Déco qui souligne voire amplifie certaines des caractéristiques de ces deux styles, comme la pureté des formes et la simplicité des lignes. L’influence conjointe du constructivisme les amène parfois à déformer les bâtiments, photographiés de biais, en plongée ou en contre-plongée, donnant un effet dynamique qui les transforme en objets presqu’irréels. Ces images coexistent toutefois avec des photos à caractère plus documentaire, prises de face et très souvent présentées hors contexte, ce qui renforce aussi le caractère abstrait du bâtiment.
    Lieu
    Kanal - Centre Pompidou
    Quai des Péniches
    1000 Bruxelles
    http://www.kanal.brussels
  • World Music & Dance Academy à Bruxelles - Ensembles (C3)

    18.03.2019  >  20.06.2019

    • Cours, Stages et Ateliers
    L’académie de Muziekpublique propose plus de 50 cours de musiques et danses traditionnelles du monde. Tous les cours sont donnés par des musiciens et danseurs professionnels dans différents lieux à Bruxelles.

    Lire la suite

    L’académie de Muziekpublique propose plus de 50 cours de musiques et danses traditionnelles du monde. Tous les cours sont donnés par des musiciens et danseurs professionnels dans différents lieux à Bruxelles. Chaque professeur cultive sa propre approche pédagogique. Le solfège n’est pas nécessaire pour une bonne partie des cours, puisque l’apprentissage est souvent basé sur la transmission orale, comme c’est le cas pour de nombreuses cultures du monde. L’offre propose également des cours individuels, cours d’ensemble et des cours collectifs. Le cours n’est pas exclusivement donné en une langue. Tout le monde est le bienvenu aux cours de notre académie, peu importe la langue qu’il parle. Les professeurs et les élèves s’arrangeront entre eux sur la langue avec laquelle communiquer pendant les cours. Plus information et un aperçu des cours: https://muziekpublique.be/academie/cours/
    Lieu
    Maria-Boodschaplyceum
    Rue de la Braie, 22
    1000 Bruxelles
    b.claes.mabo@hotmail.com
    http://www.mabobrussel.be
  • World Music & Dance Academy à Bruxelles - Cours (C3)

    25.03.2019  >  20.06.2019

    • Cours, Stages et Ateliers
    L’académie de Muziekpublique propose plus de 50 cours de musiques et danses traditionnelles du monde. Tous les cours sont donnés par des musiciens et danseurs professionnels dans différents lieux à Bruxelles.

    Lire la suite

    L’académie de Muziekpublique propose plus de 50 cours de musiques et danses traditionnelles du monde. Tous les cours sont donnés par des musiciens et danseurs professionnels dans différents lieux à Bruxelles. Chaque professeur cultive sa propre approche pédagogique. Le solfège n’est pas nécessaire pour une bonne partie des cours, puisque l’apprentissage est souvent basé sur la transmission orale, comme c’est le cas pour de nombreuses cultures du monde. L’offre propose également des cours individuels, cours d’ensemble et des cours collectifs. Le cours n’est pas exclusivement donné en une langue. Tout le monde est le bienvenu aux cours de notre académie, peu importe la langue qu’il parle. Les professeurs et les élèves s’arrangeront entre eux sur la langue avec laquelle communiquer pendant les cours. Plus information et un aperçu des cours: https://muziekpublique.be/academie/cours/
    Lieu
    Maria-Boodschaplyceum
    Rue de la Braie, 22
    1000 Bruxelles
    b.claes.mabo@hotmail.com
    http://www.mabobrussel.be
  • Shaping future through arts

    13.04.2019  >  23.06.2019

    • Cours, Stages et Ateliers

    Lire la suite

  • Fugueuses

    08.05.2019  >  22.06.2019

    • Théâtre
    Pierre Palmade signe deux rôles splendides pour deux actrices en vadrouille, deux désobéissantes qui vont nous emmener sur les routes, à travers les bois et les champs.

    Lire la suite

    Margot sent comme une fatigue. Sa fille a 18 ans aujourd’hui. Alors, brusquement, elle décide de se faire la malle ! Sur la route, avec ses valises, elle rencontre Claude, qui elle aussi a fugué... Mais de sa maison de retraite, où son fils l’a placée. Margot est sage, fidèle, un peu naïve, en pleine crise existentielle. Claude est charmeuse, délurée, espiègle, aguerrie et amoureuse de la vie. À deux, elles font la paire ! Elles s’improvisent autostoppeuses, aventurières… Elles s’envolent et se sauvent. Y a pas d’âge pour les bonnes résolutions. Quand les circonstances t’étouffent faut pas hésiter, hein ! Faut prendre la tangente et la clé des champs. Pierre Palmade a le rythme, le sens du verbe et de la formule. Il a aussi une fêlure, quelque chose qui donne au rire un chouia de mélancolie et nous rappelle que le rire est la politesse des reines ! Deux rôles splendides pour deux actrices en vadrouille, deux désobéissantes qui vont nous emmener sur les routes, à travers les bois et les champs. Deux évadées qui vont respirer à pleins poumons, rire, dire des bêtises et nous donner des envies de liberté et de chemins buissonniers. UNE PRODUCTION DU THÉÂTRE LE PUBLIC. AVEC LE SOUTIEN DU TAX SHELTER DE L’ETAT FÉDÉRAL BELGE VIA BELGA FILMS FUND ET DE LA COMMUNAUTÉ FRANÇAISE. Photo © Gaétan Bergez.
    Lieu
    Théâtre Le Public
    Rue Braemt, 64 70
    1210 Saint-Josse-Ten-Noode
    Tél : 0800 944 44
    Réservation : 0800 944 44
    contact@theatrelepublic.be
    http://www.theatrelepublic.be
  • The Elephant Man

    09.05.2019  >  22.06.2019

    • Théâtre
    Dans la Londres de 1884, les parades « monstrueuses » de nains, femmes à barbes, hommes-troncs, sont monnaies courantes et Joseph Merrick offre des sensations fortes pour un public en recherche de divertissement.

    Lire la suite

    Londres, 1884. Les parades « monstrueuses » de nains, femmes à barbes, hommes-troncs, sont monnaies courantes et divertissent le public de l’époque. Pour un homme de foire, Joseph Merrick n’est qu’une attraction, un monstre dont l’atroce laideur et les difformités amusent et effraient les curieux en recherche de sensations fortes. Il faut dire que Joseph Merrick est particulièrement repoussant. Une bonne pioche lucrative. Un jour, l’homme-éléphant croise la route du chirurgien Frederick Treves qui voit immédiatement en lui un cas médical exceptionnel : impitoyable mécanique d’une société qui fait profit de tout et broie pêle-mêle les déshérités, les pas conformes, les inutiles. Car dans l’Angleterre victorienne, la prospérité matérielle est la récompense naturelle de la conformité. Joseph Merrick n’y a pas sa place. Or, sous cette carapace de peau épaisse et difforme, il y a un Homme. Un homme qui sait lire et écrire. Dont l’absence totale d’amertume et de colère est une énigme. Un homme reconnaissant malgré les cruautés de la nature et la dureté des humains à son égard… Un homme si étrangement plein de bonté, de générosité, de sagesse. Alors qu’est-ce qu’un monstre ? Qui voyons-nous ? Qu’a-t-il en lui qui nous fascine ? Quelle place accordons-nous à la différence? UNE PRODUCTION DU THÉÂTRE LE PUBLIC. AVEC LE SOUTIEN DU TAX SHELTER DE L’ETAT FÉDÉRAL BELGE VIA BELGA FILMS FUND ET DE LA COMMUNAUTÉ FRANÇAISE. Photo © Gregory Navarra
    Lieu
    Théâtre Le Public
    Rue Braemt, 64 70
    1210 Saint-Josse-Ten-Noode
    Tél : 0800 944 44
    Réservation : 0800 944 44
    contact@theatrelepublic.be
    http://www.theatrelepublic.be
  • Terreur

    15.05.2019  >  22.06.2019

    • Théâtre
    Mesdames et Messieurs les jurés, le 26 mai 2013, à 21h21, Lars Koch, major de l’armée de l’air, abat un avion de ligne détourné par un terroriste et prêt à s’écraser sur le stade de football de Munich. Il avait pourtant reçu l’ordre de ne pas tirer.

    Lire la suite

    Mesdames et Messieurs les jurés, le 26 mai 2013, à 21h21, Lars Koch, major de l’armée de l’air, abat un avion de ligne détourné par un terroriste et prêt à s’écraser sur le stade de football de Munich. Il avait pourtant reçu l’ordre de ne pas tirer. Il est accusé d’avoir causé la mort des 164 passagers à bord de l’appareil. Sa défense : il voulait sauver les 70.000 personnes présentes dans le stade. Criminel ou héros ? Un cas de justice et de conscience. Dans cette pièce-procès, Ferdinand von Schirach, criminaliste à succès et maître de l’ambivalence morale, pose la question de la dignité, apanage de l’être humain. L’état d’urgence et la menace terroriste justifient-ils dans certains cas la mise en balance de vies humaines ? Peut-on tuer 164 personnes pour en sauver 70.000 ? Il n’y a aucun doute quant à la culpabilité de l’accusé, qui d’ailleurs ne cherche pas à contester ce fait. La question est de savoir s’il avait le droit d’enfreindre la loi. La constitution prévoit-elle un devoir de désobéissance ? Ou la loi prime-t-elle toujours sur les hommes ? Ce sera à vous, spectateurs, de vous faire une opinion et, ensuite, de rendre justice. Car vous allez devoir délibérer à la fin du « procès » et rendre le verdict. Avant tout, pensez que face à vous sera assis un homme. Un homme qui a les mêmes rêves, les mêmes désirs et les mêmes besoins que vous, et qui, comme vous, aspire à la justice… UNE PRODUCTION DU THÉÂTRE LE PUBLIC. AVEC LE SOUTIEN DU TAX SHELTER DE L’ETAT FÉDÉRAL BELGE VIA BELGA FILMS FUND ET DE LA COMMUNAUTÉ FRANÇAISE. © L’ARCHE EDITEUR. Photo © Gaétan Bergez.
    Lieu
    Théâtre Le Public
    Rue Braemt, 64 70
    1210 Saint-Josse-Ten-Noode
    Tél : 0800 944 44
    Réservation : 0800 944 44
    contact@theatrelepublic.be
    http://www.theatrelepublic.be
  • Peter Downsbrough - DIGITAL FILMS

    06.06.2019  >  30.06.2019

    • Exposition
    En relation avec l’exposition Peter Downsbrough qui se tiendra au Botanique du 06.06.2019 au 18.08.2019, Argos présentera une sélection de 10 courts-métrages qu’il a réalisés depuis 2003.

    Lire la suite

    En relation avec l’exposition Peter Downsbrough qui se tiendra au Botanique du 06.06.2019 au 18.08.2019, Argos présentera une sélection de 10 courts-métrages qu’il a réalisés depuis 2003. D’une durée variant de 1′ 45″ à 19′ 30″, ces œuvres constituent un lien essentiel à la production actuelle de l’artiste. Peter Downsbrough (né au New Jersey, USA, 1940 et vivant actuellement à Bruxelles) a développé un corpus d’œuvres très singulier et cohérent qui comprend des sculptures, dessins, photographies, films, vidéos, livres, œuvres murales et spatiales, maquettes d’architecture et interventions sculpturales dans l’espace public. Enrichissant fréquemment son rare vocabulaire visuel avec une composante linguistique tout aussi rare – se limitant souvent à un seul mot, Downsbrough attire l’attention sur un vaste paysage de structures (à la fois physiques et sociales, cultureles et politiques) qui façonnent la vie moderne. Ce programme est élaboré en collaboration avec Le Botanique. Un ticket acheté à Argos permet l’entrée libre au Botanique et vice versa.
    Lieu
    ARGOS, Centre for Art & Media
    Rue du Chantier, 13
    1000 Bruxelles
    Tél : +00 32 (0)2 229 00 03
    Réservation : +00 32 (0)2 229 00 03
    info@argosarts.org
    http://www.argosarts.org