Evénements du 26 mai 2019

  • Prix Découverte 2019

    04.05.2019  >  26.05.2019

    • Exposition
    Le Prix Découverte de Rouge-Cloître, résolument orienté vers l’art contemporain, a pour objectifs la découverte et la promotion de talents artistiques qui n’ont pas encore la place qu’ils méritent sur la scène culturelle. Parmi les 124 candidats inscrits au Prix Découverte 2019, le Jury a sélectionné six artistes qui exposeront leurs œuvres au Centre d’Art du 4 au 26 mai 2019.

    Lire la suite

    Les gravures de Camille Dufour sont à la fois expressives et narratives. Dans la série présentée, celles-ci sont hantées par l’ascension et la disparition de George Mallory durant son expédition de l’Everest. Son histoire revêt la forme d’un mythe moderne : celui d’un homme dont la démesure consiste à vouloir dominer le toit du monde. Le travail que poursuit Léonard Garcia en peinture questionne les nouveaux médias et outils virtuels dans un rapport traditionnel à la touche picturale. Ses thématiques vont de l’archéologie aux schémas scientifiques en passant par le design, l’architecture et les paysages naturels. La pratique de Florence Laprat bascule constamment entre la sculpture, la pein­ture et l’installation. A travers l’utilisation presque exclusive d’objets du quo­tidien, et de matériaux récupérés, elle questionne notre rapport à l’habitude et souligne la contingence de nos perceptions en renversant des systèmes de pensée établis. Charles-Henry Sommelette considère que ses plus belles sources d’inspiration sont dans l’univers qui l’entoure. La nature y est omniprésente. La banalité des choses se pare dans son travail d’un sens du sacré qui nous ramène à un pan­théisme primitif. Aurélie Vink cherche la vibration qui naît entre les lignes et les surfaces, pleines ou vides. Elle joue avec les vides et les pleins, les traits et les plans, en composant des espaces de respiration et de tension. Les lignes s’entrecroisent, ou non, et s’accolent à des plans noirs ou colorés. Robin Wen présente des images allégoriques des « free party » itinérantes, musi­cales, clandestines, contemporaines, tribales et rurales, dont il s’approprie les codes et les rites pour nous les dévoiler en partie dans son travail, tant en pein­ture qu’en sculpture sonore.
    Lieu
    Centre d'Art de Rouge-Cloître
    Rue du Rouge-Cloître, 4
    1160 Auderghem
    Tél : + 32 2 660 55 97
    info@rouge-cloitre.be
    http://www.rouge-cloitre.be
  • Brussels Swings !

    05.05.2019  >  31.05.2019

    • Cinéma
    Marie-Jo Lafontaine invente un dispositif qui capte l’énergie des musiciens, des auditeurs, d’une ville en marche.

    Lire la suite

    Marie-Jo Lafontaine invente un dispositif qui capte l’énergie des musiciens, des auditeurs, d’une ville en marche. C’est dans l’espace des mille et une musiques, vues comme pulsations de la ville de Bruxelles que nous sommes projetés. Les musiques décrivent la diversité de la ville, allant de la prière du violoncelle à la rumba congolaise, du punk à la musique électroacoustique, du noise à l’opéra, des plaintes de l’accordéon au rap. Flagey, Cinematek € 7 > € 5,5
    Lieu
    Flagey
    Place Sainte-Croix
    1050 Ixelles
    Tél : +32 2 641 10 20
    Réservation : +32 2 641 10 20
    info@flagey.be
    http://www.flagey.be
  • Le Lion de Flandre

    09.05.2019  >  08.06.2019

    • Théâtre
    Parodie pour marionnettes, en bruxellois français.

    Lire la suite

    Dès sa parution en 1838, Le Lion de Flandre (De Leeuw van Vlaanderen) de Hendrik Conscience, suscite l’enthousiasme de la classe populaire. Véritable renaissance de la culture flamande, sur le plan historique comme sur celui de la langue, ce roman évoque un temps fort : la lutte des Flamands contre les troupes françaises au XIVe siècle. Par sa force narrative conjuguée à la simplicité de son écriture, l’auteur belge d’expression flamande s’impose comme visionnaire et pédagogue, « Celui qui apprit à lire à son peuple ». Conscience qui possède la langue française comme celle de Vondel connaît une aura européenne. Ses livres sont traduits en plusieurs langues. Le Roi Léopold Ier, Victor Hugo, Alexandre Dumas père, l’honorent de leur estime. Cette fresque est présentée sur la scène des Toone du passé sous forme de feuilletons (deux semaines et 116 tableaux). José Géal – Toone VII et Andrée Longcheval adaptent l’oeuvre du chantre romantique en une soirée (deux actes et 12 tableaux). Ils ont fait appel au talentueux peintre Raymond Goffin pour réaliser les décors et à Lidia Gosamo pour confectionner les costumes. Avec l’artisan Robert Derijck, Toone VII complète les collections des personnages « en armure ». Maintenant, c’est Nicolas Géal – Toone VIII qui interprète l’épopée médiévale. L’intrigue se déroule en 1302 au temps où les « fransquillons » de Philippe Le Bel occupent notre sol. A leur tête, le seigneur de Châtillon se rend au château de Wijnendael pour y rencontrer Robert de Béthune (le futur Lion de Flandre) et y conclure une alliance entre la France et le Pays Flamand. Loin d’avoir les « poeppers » (avoir les chocottes), Jan Breydel (dont un descendant porte toujours le prénom), doyen de la Corporation des Bouchers, affronte le solide Le Roux, stukske fransquillon qui veut faire son « dikke nek » (vantard), et lui donne une « rammelink » (une tripotée) qui le mettra au moins pour six mois à la mutuelle. L’épopée se poursuit avec le fameux mot de passe « Schild en vriend »* des Mâtines brugeoises, les amours contrariées de la belle Mathilde de Béthune, la célèbre Bataille des Eperons d’Or et enfin, le retour triomphal du Lion de Flandre. * Ou « des Gildens Vriend » (Ami des Gildes)
    Lieu
    Théâtre Royal de Toone
    Rue du Marché aux Herbes - Entrée : Impasse Sainte Pétronille, 66
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-511.71.37
    Réservation : 02-513.54.86
    woltje@skynet.be
    http://www.toone.be
  • Basir Mahmood - I watch you do

    10.05.2019  >  02.06.2019

    • Exposition
    Voir aussi: Basir Mahmood lecture - Moon-sighting (14.05 - 20:00)

    Lire la suite

    Né à Lahore, formé à la sculpture, Basir Mahmood est passé depuis quelques années à la pratique de la vidéo et des images en mouvement. Dans ses œuvres récentes, il prend souvent comme point de départ le déclin de Lollywood, l’industrie cinématographique pakistanaise qui a émergé à Lahore dans les années 30 et qui est aujourd’hui abandonnée. Mahmood se focalise, par exemple, sur les corps des figurants, ces personnes à arrière-plan qui sont payées pour remplir l’écran. Dans Good ended happily, il suit une équipe pakistanaise de cinéma pendant qu’elle filme la reconstruction de la découverte du bunker d’Osama Bin Laden immédiatement après sa mort, avec une série de figurants incarnant des corps inanimés et inertes. Le mouvement du réel et les acteurs immobiles s’entrelacent de mani.re particulière, reflétant l’atonie d’une industrie, des conditions sociales, d’un pays tout entier. À l’invitation du Kunstenfestivaldersarts et de Cinema Galeries, Basir Mahmood présente pour la première fois à Bruxelles une exposition qui soul.ve un ensemble de questions politiques. Parallèlement, Mahmood présente Moon-sighting, une lecture-performance sur l’industrie de Lollywood et la réalisation de films dans la région. Il y mêle anecdotes, projections d’extraits d’œuvres à lui et de films appartenant à l’histoire du cinéma pakistanais.
    Lieu
    Cinéma Galeries
    Galerie de la Reine, 26
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 514 74 98
    http://www.galeries.be/
  • Building Conversation / Lotte van den Berg - Conversation without words

    10.05.2019  >  30.05.2019

    • Spectacle

    Lire la suite

    Comment communiquons-nous lorsque nous n’utilisons plus de mots ? Pour le collectif d’artistes Building Conversation, fondé par la metteuse en scène hollandaise Lotte van den Berg et l’artiste Daan ‘t Sas, le théâtre est avant tout une forme de consentement à dialoguer selon certaines règles convenues. Dans Conversation without words, quinze personnes se rendent dans un lieu inconnu et s’y installent avec pour seule règle de prendre le temps de s’engager, ensemble, dans une conversation silencieuse. Près de quatre-vingts pour cent de notre communication étant non-verbale, Conversation without words propose une rencontre sortant du cadre d’un langage prédéterminé. En émerge une rencontre originale, un moment partagé, et au-delà des mots, rassemblant des inconnus. Faire preuve d’empathie, se mettre d’accord, entrer en conflit et s’opposer – le tout sans paroles – y revêt des formes inattendues. Conversation without words se termine par un repas commun, une opportunité de conclure par une conversation, cette fois avec des mots. Crédits Conversation without words is part of Building Conversation, an ongoing project developed and executed by a growing collective of artists, activists and philosophers. Current members include: Peter Aers, Andreas Bachmair, Lotte van den Berg, Katja Dreyer, Angelika Fink, Floor van Leeuwen, Sodja Lotker, Dennis Molendijk, Jonathan Offereins, Zdravko Popovic, Daan ’t Sas, Ligia Soares, Iwona Soczewka, Marija Sujica and Justina Wielgus.
    Lieu
    Recyclart
    rue de Manchester, 13-15
    1080 Molenbeek-Saint-Jean
    Tél : +32 2 502 57 34
    info@recyclart.be
    http://www.recyclart.be
  • La revue BOUSTRO s’expose

    17.05.2019  >  07.06.2019

    • Exposition
    La revue BOUSTRO fête la parution de son huitième numéro à la Maison du Livre

    Lire la suite

    BOUSTRO, c'est d'abord un collectif de quatre artistes liégeois : Laurent Danloy, Pascal Leclercq, Karel Logist et Paul Mahoux, qui voit le jour en 2014 et se donne pour projet d'explorer l'objet imprimé sous divers aspects, à travers la création d'une revue qui se veut à la fois plastique et poétique. Après de nombreuses palabres, la formule retenue est la suivante : quatre écrivains par numéro, accompagnés par un plasticien auquel est confié la physionomie globale de l'objet (choix de format, de papier ainsi que les grandes lignes de la mise en page). L'impression et le façonnage de la revue sont entièrement assurés par les membres du collectif au sein des "Ateliers Poésie Pur Porc", imprimerie artisanale de l'école Léopold Mottet, dans le quartier Sainte-Walburge sur les hauteurs de Liège. Au milieu de sa cinquième année d'existence (BOUSTRO 1 est sorti en décembre 2014), BOUSTRO s'expose à la Maison du Livre avec des oeuvres des artistes qui ont collaboré aux sept numéros déjà parus : Sophie Vangor, Olivier Deprez, Ludovic Demarche, Pierre Hebbelinck, Emmanuel Dundic et Monsieur Pimpant, avant de dévoiler, lors de la dernière soirée de l'exposition, le tout nouveau numéro 8, confié aux plasticiennes Sylvie Canonne et Marie Zolamian. Présentation lors d'une grande soirée littéraire le vendredi 7 juin à 19h
    Lieu
    La Maison du Livre
    Rue de Rome, 24 28
    1060 Saint-Gilles
    Tél : +32 2 543 12 20
    info@lamaisondulivre.be
    http://www.lamaisondulivre.be
  • Marie Voignier & Vassilis Salpistis - One by one

    19.05.2019  >  02.06.2019

    • Exposition
    One by one est un film-collage expérimental de 15 minutes, composé par plusieurs témoignages et textes évoquant les événements historiques et la crise grecque.

    Lire la suite

    One by one est un film-collage expérimental de 15 minutes, composé par plusieurs témoignages et textes évoquant les événements historiques et la crise grecque. L’assemblage explore les applications contemporaines de la fonction du mythe. Constituées en grande partie de photographies filmées, parfois animées, les images du film évoquent l’immobilité d’un plan fixe. Faisant usage de la juxtaposition à l’instar d’un atlas des représentations, les images déplacent le récit et le transforment en un essai visuel. L’œuvre de Marie Voignier cherche constamment à explorer l’imbrication de l’imaginaire et d’éléments factuels dans la réalité. Dans sa pratique, Vassilis Salpistis incorpore la peinture, la vidéo et l’écriture, principalement dans ses performances.
    Lieu
    ARGOS, Centre for Art & Media
    Rue du Chantier, 13
    1000 Bruxelles
    Tél : +00 32 (0)2 229 00 03
    Réservation : +00 32 (0)2 229 00 03
    info@argosarts.org
    http://www.argosarts.org
  • Thomas Bellinck/ROBIN - Simple as ABC #3 : The Wild Hunt (New work)

    21.05.2019  >  27.05.2019

    • Théâtre

    Lire la suite

    Theatre–Brussels/Athens/Tunis EN/FR/GR/Arabic/Farsi > NL/FR, NL/EN 21/05 – 20:30 NL/FR 22/05 – 20:30 NL/FR 24/05 – 19:00 NL/FR + 22:00 NL/EN 25/05 – 19:00 NL/EN + 22:00 NL/FR 27/05 – 19:00 NL/FR Un nuage de voix réunies dans un musée imaginaire. Les corps sont retenus ailleurs, mais ici, des narrateurs absents relatent des histoires de chasse à l’homme. Certaines voix sont entendues. Beaucoup ne le sont pas. Mais toutes sont expertes d’une réalité bien spécifique. Gens de théâtre, journalistes, politiciens, membres des forces de l’ordre : tous chassent quelque chose. Parfois des êtres humains. Un spectacle sonore sans acteurs qui donne à entendre des bribes de conversations en arabe, anglais, farsi, français et grec, recueillies autour de la Méditerranée. En échantillonnant des heures d’enregistrement, Simple as ABC #3 compile un portrait plurivoque de la chasse à l’homme contemporaine. The Wild Hunt est le troisième épisode de la série Simple as ABC autour de la machine mise en place pour gérer la migration en Occident. Ce volet vient après un essai audio à propos de la technologie de pointe utilisée pour la détection et d’une comédie musicale documentaire sur la numérisation des frontières de l’UE. By: Said Reza Hosseini Adib, Samaneh Arian, Thomas Bellinck, Arthur de Vuyst, Karima Ganji, Hayfa Ghozzi, Parisa Heidari, Pafsanias Karathanasis, Yalena Kleidara, Camille Lemonnier, Fatemeh Mousavi, Mohammad Javad Mousavi, Sandra Oklobdzija, Racist Violence Recording Network, Ervin Sehou, Esther Severi, Georgia Spyropoulou, Marie Vandecasteele, Celine van der Poel, Jeroen Van der Ven, Laurien Versmissen, Yiouli Vitou et al. Presentation: Kunstenfestivaldesarts, Kaaistudio’s Production: ROBIN vzw Coproduction: Kunstenfestivaldesarts, Kaaitheater (Brussels), Dream City/L’Art Rue (Tunis), Fast Forward Festival/ Onassis Cultural Centre (Athens) With the support of: De Grote Post (Ostend), KASK/School of Arts of University College Ghent, LabexMed / Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme (Marseille), de Vlaamse Gemeenschapscommissie
    Lieu
    Kaaistudio's
    Rue Notre-Dame du Sommeil, 81
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 201 59 59
    Réservation : +32 2 201 59 59
    info@kaaitheater.be
    http://www.kaaitheater.be
  • Simple as ABC #3 : The Wild Hunt - Thomas Bellinck / ROBIN

    21.05.2019  >  28.05.2019

    • Théâtre
    Aristote écrivait que la chasse d’êtres humains était un art. Il fallait l’exercer à l’encontre de ceux que la nature avait destinés à être gouvernés. Dans quelle mesure son texte at-t-il influencé la pensée et justifié la violence au fil des siècles ? Associant le théâtre d’objets et les installations sonores, Simple as ABC #3: The Wild Hunt s’efforcera de composer un portrait à voix multiples de la chasse à l’homme telle qu’elle existe aujourd’hui.

    Lire la suite

    Aristote écrivait que la chasse d’êtres humains était un art. Il fallait l’exercer à l’encontre de ceux que la nature avait destinés à être gouvernés. Dans quelle mesure son texte at-t-il influencé la pensée et justifié la violence au fil des siècles ? Et quelles sont ses implications 2.400 ans plus tard ? À quel point les catégories des « chasseurs », des « observateurs » et des « chassés » sont-elles clairement définies ou réversibles ? Associant le théâtre d’objets et les installations sonores, Simple as ABC #3: The Wild Hunt s’efforcera de composer un portrait à voix multiples de la chasse à l’homme telle qu’elle existe aujourd’hui. The Wild Hunt est la troisième partie de la série croissante qui passe au crible la machine migratoire occidentale. Qu’est-ce qui a précédé ? Un essai théâtral sur les technologies de détection les plus récentes (Man vs. Machine) et une comédie musicale documentaire sur la numérisation de la gestion migratoire (Keep Calm and Validate). • Le metteur en scène de théâtre Thomas Bellinck livre de fois en fois un commentaire politique pointu sous une multitude de formes. En 2017, il a présenté son récent spectacle Simple as ABC #2 au Kaaitheater. Cette saison, il reprend aussi Memento Park, à présent que les commémorations de la Première Guerre mondiale touchent à leur fin.
    Lieu
    Kaaistudio's
    Rue Notre-Dame du Sommeil, 81
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-201.59.59
    Réservation : 02-201.59.59
    info@kaaitheater.be
    http://www.kaaitheater.be
  • Mathias Varenne - Hurler sous la lune (New work)

    22.05.2019  >  29.05.2019

    • Théâtre

    Lire la suite

    Une histoire est racontée. Au fur et à mesure où elle nous est livrée, on assiste à sa construction et à sa transformation, comme si elle était perçue à travers un prisme hallucinatoire qui permettrait d’en altérer les mots et les images. Ce sont ses recherches à L’L sur la poésie de la beat generation et le travail d’Allen Ginsberg qui ont mené l’artiste bruxellois Mathias Varenne à créer Hurler sous la lune. Fasciné par l’importance de l’oralité et de la narration, il interroge ici l’usage consistant à valider une seule version choisie (l’Histoire avec un H majuscule) au détriment de l’existence d’une multiplicité de versions (des histoires). Influencé par les pratiques de la science-fiction, le projet de Mathias Varenne propose une forme de narration originale. Constitué de texte, de vidéo, de lumière et de son, Hurler sous la lune prend la forme d’un récit progressivement filtré, comme sous l’effet d’une substance chimique ou d’un kaléidoscope. Sa démarche nous rappelle que, enfermé dans ses narrations pragmatiques, notre monde a grand besoin de nouvelles histoires, de nouvelles images et de nouveaux héros. Crédits / Credits Author, director, performer: Mathias Varenne Video-light creator, performer: Damien Petitot Sound creation, vocal coach, performer: Myriam Pruvot Scenography: Gaëtan Rusquet Director assistance: Sophie Maillard Technical director : Xavier Meeus Presentation: Kunstenfestivaldesarts, L’L Production: Mothership asbl Artistic accompaniment: L’L Production & diffusion: France Morin/Arts Management Agency Executive production: Kunstenfestivaldesarts Coproduction: Coop asbl, Festival Actoral (Marseille) / L’L foundation Support: Fédération Wallonie-Bruxelles-Service du Théâtre, Tax Shelter of the Belgian Federal Government Funding and research support by: L’L/Experimental structure for research in performing arts (2013-2018) Thanks to: Lucille Calmel, Stéphane Gladyszewski, Christophe Haleb, Iannis Heaulme, Olivier Hespel
    Lieu
    L'L
    Rue Major René Dubreucq, 7
    1050 Ixelles
    Tél : 02 512 49 69
    contact@llrecherche.be
    http://www.llrecherche.be/