Evénements du 24 mai 2019

  • Basir Mahmood - I watch you do

    10.05.2019  >  02.06.2019

    • Exposition
    Voir aussi: Basir Mahmood lecture - Moon-sighting (14.05 - 20:00)

    Lire la suite

    Né à Lahore, formé à la sculpture, Basir Mahmood est passé depuis quelques années à la pratique de la vidéo et des images en mouvement. Dans ses œuvres récentes, il prend souvent comme point de départ le déclin de Lollywood, l’industrie cinématographique pakistanaise qui a émergé à Lahore dans les années 30 et qui est aujourd’hui abandonnée. Mahmood se focalise, par exemple, sur les corps des figurants, ces personnes à arrière-plan qui sont payées pour remplir l’écran. Dans Good ended happily, il suit une équipe pakistanaise de cinéma pendant qu’elle filme la reconstruction de la découverte du bunker d’Osama Bin Laden immédiatement après sa mort, avec une série de figurants incarnant des corps inanimés et inertes. Le mouvement du réel et les acteurs immobiles s’entrelacent de mani.re particulière, reflétant l’atonie d’une industrie, des conditions sociales, d’un pays tout entier. À l’invitation du Kunstenfestivaldersarts et de Cinema Galeries, Basir Mahmood présente pour la première fois à Bruxelles une exposition qui soul.ve un ensemble de questions politiques. Parallèlement, Mahmood présente Moon-sighting, une lecture-performance sur l’industrie de Lollywood et la réalisation de films dans la région. Il y mêle anecdotes, projections d’extraits d’œuvres à lui et de films appartenant à l’histoire du cinéma pakistanais.
    Lieu
    Cinéma Galeries
    Galerie de la Reine, 26
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 514 74 98
    http://www.galeries.be/
  • Building Conversation / Lotte van den Berg - Conversation without words

    10.05.2019  >  30.05.2019

    • Spectacle

    Lire la suite

    Comment communiquons-nous lorsque nous n’utilisons plus de mots ? Pour le collectif d’artistes Building Conversation, fondé par la metteuse en scène hollandaise Lotte van den Berg et l’artiste Daan ‘t Sas, le théâtre est avant tout une forme de consentement à dialoguer selon certaines règles convenues. Dans Conversation without words, quinze personnes se rendent dans un lieu inconnu et s’y installent avec pour seule règle de prendre le temps de s’engager, ensemble, dans une conversation silencieuse. Près de quatre-vingts pour cent de notre communication étant non-verbale, Conversation without words propose une rencontre sortant du cadre d’un langage prédéterminé. En émerge une rencontre originale, un moment partagé, et au-delà des mots, rassemblant des inconnus. Faire preuve d’empathie, se mettre d’accord, entrer en conflit et s’opposer – le tout sans paroles – y revêt des formes inattendues. Conversation without words se termine par un repas commun, une opportunité de conclure par une conversation, cette fois avec des mots. Crédits Conversation without words is part of Building Conversation, an ongoing project developed and executed by a growing collective of artists, activists and philosophers. Current members include: Peter Aers, Andreas Bachmair, Lotte van den Berg, Katja Dreyer, Angelika Fink, Floor van Leeuwen, Sodja Lotker, Dennis Molendijk, Jonathan Offereins, Zdravko Popovic, Daan ’t Sas, Ligia Soares, Iwona Soczewka, Marija Sujica and Justina Wielgus.
    Lieu
    Recyclart
    rue de Manchester, 13-15
    1080 Molenbeek-Saint-Jean
    Tél : +32 2 502 57 34
    info@recyclart.be
    http://www.recyclart.be
  • Bruxelles-Transit

    13.05.2019  >  24.05.2019

    • Cinéma
    L’installation chaotique d’une famille juive polonaise en 1947 à Bruxelles. 

    Lire la suite

    L’installation chaotique d’une famille juive polonaise en 1947 à Bruxelles. Une sombre errance autobiographique toute en pudeur, seul long métrage de la trop courte carrière du talentueux Samy Szlingerbaum. Version restaurée. Flagey, Cinematek € 7 > € 5,5
    Lieu
    Flagey
    Place Sainte-Croix
    1050 Ixelles
    Tél : +32 2 641 10 20
    Réservation : +32 2 641 10 20
    info@flagey.be
    http://www.flagey.be
  • 3 Tage in Quiberon

    15.05.2019  >  20.06.2019

    • Cinéma
    En avril 1981, Romy Schneider est à Quiberon pour une cure de thalassothérapie. 

    Lire la suite

    En avril 1981, Romy Schneider est à Quiberon pour une cure de thalassothérapie. Elle est au sommet de sa gloire en tant qu’actrice et aux tréfonds de ses épreuves privées, un an avant sa mort dramatique. Elle accepte la compagnie d’un journaliste du Stern, qui réussit à gagner sa confiance. Le film est l’histoire reconstituée de ce reportage : il explore avec respect et pertinence les dessous tragiques de la notoriété et l’écart immense entre l’image publique et les plaies intimes. 7 Lolas (les Césars allemands). Flagey, Cinematek € 7 > € 5,5
    Lieu
    Flagey
    Place Sainte-Croix
    1050 Ixelles
    Tél : +32 2 641 10 20
    Réservation : +32 2 641 10 20
    info@flagey.be
    http://www.flagey.be
  • Terreur

    15.05.2019  >  22.06.2019

    • Théâtre
    Mesdames et Messieurs les jurés, le 26 mai 2013, à 21h21, Lars Koch, major de l’armée de l’air, abat un avion de ligne détourné par un terroriste et prêt à s’écraser sur le stade de football de Munich. Il avait pourtant reçu l’ordre de ne pas tirer.

    Lire la suite

    Mesdames et Messieurs les jurés, le 26 mai 2013, à 21h21, Lars Koch, major de l’armée de l’air, abat un avion de ligne détourné par un terroriste et prêt à s’écraser sur le stade de football de Munich. Il avait pourtant reçu l’ordre de ne pas tirer. Il est accusé d’avoir causé la mort des 164 passagers à bord de l’appareil. Sa défense : il voulait sauver les 70.000 personnes présentes dans le stade. Criminel ou héros ? Un cas de justice et de conscience. Dans cette pièce-procès, Ferdinand von Schirach, criminaliste à succès et maître de l’ambivalence morale, pose la question de la dignité, apanage de l’être humain. L’état d’urgence et la menace terroriste justifient-ils dans certains cas la mise en balance de vies humaines ? Peut-on tuer 164 personnes pour en sauver 70.000 ? Il n’y a aucun doute quant à la culpabilité de l’accusé, qui d’ailleurs ne cherche pas à contester ce fait. La question est de savoir s’il avait le droit d’enfreindre la loi. La constitution prévoit-elle un devoir de désobéissance ? Ou la loi prime-t-elle toujours sur les hommes ? Ce sera à vous, spectateurs, de vous faire une opinion et, ensuite, de rendre justice. Car vous allez devoir délibérer à la fin du « procès » et rendre le verdict. Avant tout, pensez que face à vous sera assis un homme. Un homme qui a les mêmes rêves, les mêmes désirs et les mêmes besoins que vous, et qui, comme vous, aspire à la justice… UNE PRODUCTION DU THÉÂTRE LE PUBLIC. AVEC LE SOUTIEN DU TAX SHELTER DE L’ETAT FÉDÉRAL BELGE VIA BELGA FILMS FUND ET DE LA COMMUNAUTÉ FRANÇAISE. © L’ARCHE EDITEUR. Photo © Gaétan Bergez.
    Lieu
    Théâtre Le Public
    Rue Braemt, 64 70
    1210 Saint-Josse-Ten-Noode
    Tél : +32 80 09 44 44
    Réservation : +32 80 09 44 44
    contact@theatrelepublic.be
    http://www.theatrelepublic.be
  • La revue BOUSTRO s’expose

    17.05.2019  >  07.06.2019

    • Exposition
    La revue BOUSTRO fête la parution de son huitième numéro à la Maison du Livre

    Lire la suite

    BOUSTRO, c'est d'abord un collectif de quatre artistes liégeois : Laurent Danloy, Pascal Leclercq, Karel Logist et Paul Mahoux, qui voit le jour en 2014 et se donne pour projet d'explorer l'objet imprimé sous divers aspects, à travers la création d'une revue qui se veut à la fois plastique et poétique. Après de nombreuses palabres, la formule retenue est la suivante : quatre écrivains par numéro, accompagnés par un plasticien auquel est confié la physionomie globale de l'objet (choix de format, de papier ainsi que les grandes lignes de la mise en page). L'impression et le façonnage de la revue sont entièrement assurés par les membres du collectif au sein des "Ateliers Poésie Pur Porc", imprimerie artisanale de l'école Léopold Mottet, dans le quartier Sainte-Walburge sur les hauteurs de Liège. Au milieu de sa cinquième année d'existence (BOUSTRO 1 est sorti en décembre 2014), BOUSTRO s'expose à la Maison du Livre avec des oeuvres des artistes qui ont collaboré aux sept numéros déjà parus : Sophie Vangor, Olivier Deprez, Ludovic Demarche, Pierre Hebbelinck, Emmanuel Dundic et Monsieur Pimpant, avant de dévoiler, lors de la dernière soirée de l'exposition, le tout nouveau numéro 8, confié aux plasticiennes Sylvie Canonne et Marie Zolamian. Présentation lors d'une grande soirée littéraire le vendredi 7 juin à 19h
    Lieu
    La Maison du Livre
    Rue de Rome, 24 28
    1060 Saint-Gilles
    Tél : +32 2 543 12 20
    info@lamaisondulivre.be
    http://www.lamaisondulivre.be
  • La Chose

    17.05.2019  >  14.06.2019

    • Théâtre

    Lire la suite

    Un spectacle d’improvisation autour d’une chose, d’un truc ou d’un machin que les comédiens découvriront sur scène en même temps que vous… Les Taupes, troupe d’improvisation théâtrale composée de comédiens singuliers et haut-en-couleurs, reviennent investir la Capitale avec leur nouveau concept… Après avoir écumé le Championnat de la FBIA pendant de longues années et remporté 4 fois la Coupe de Belgique d’Improvisation, les Taupes investissent le Petit Chapeau Rond Rouge et vous présentent « La Chose », spectacle mystérieux, pour vous comme pour les comédiens du soir… L’objet qui sera au centre du spectacle, ils ne le connaissent pas encore… Pendant plus d’une heure, les Taupes improviseront pour vous sans discontinuer. L’objet découvert traversera l’ensemble des impros, mais… n’en disons pas plus ! Surprise !
    Lieu
    Le Petit Chapeau Rond Rouge
    Rue Père Eudore Devroye, 12
    1040 Etterbeek
    Tél : +32 498 51 35 63
    info@lepetitchapeaurondrouge.be
    http://www.lepetitchapeaurondrouge.be
  • The Class / Anna Rispoli - Close Encounters (new work)

    18.05.2019  >  25.05.2019

    • Spectacle
    Every performance takes +/- 30 min Book your time slot at the box office

    Lire la suite

    Comment les adolescents parlent-ils d’amour ? Une fois par mois, un an durant, les élèves de deux classes d’écoles secondaires différentes se sont rencontrés et sont devenus The Class. Avec Anna Rispoli et dans le prolongement de Your word in my mouth, une recherche qu’elle a lancée l’année passée, The Class a examiné le lien entre autorité, intimité et amour, bien au-delà de la simple association avec les relations sentimentales. Le fruit de cette recherche est une série de conversations réelles que le groupe a sélectionnées, montées et réenregistrées et qui seront finalement partagées avec le public. Guidé par une voix dans l’oreille, chacun.e des spectateurs.trices de Close Encounters reconstitue une conversation en tête à tête avec l’un des jeunes co-auteurs.trices. Il s’agit d’une conversation qui a déjà eu lieu, pourtant cela se déroule dans le moment présent de cette nouvelle rencontre, en toute intimité. En s’infiltrant dans l’architecture labyrinthique de La Monnaie, Close Encounters recrée la constellation d’espaces où nous nous cachons pour parler d’amour. Credits Students involved: Asma Abdeslami, Barkat Abdoulwahab, Francesca Ate, Mohamed Ayari, Abdoulaye Bah, Mohammed Belhadj, Hafsa Berrabhi, Soufiane Boutagumant, Demba Diallo, Nisrine El Gharnati, Ouassima El Mashouli, Wassila El Yahyaoui, Paata Gambarashvili, Fatima Guezzari, Türkan Gülal, Cristian Iolu, Yousra Islane, Abderrahmane Krimel, Aiman L’Ghazouan, Amina Majidi, Fatima Majidi, Mardoché Malaba, Atiyya Merchant, Lina M’Rabet, Ayoub Mouhoua, Mohammed Moussaoui, Victoria Paluka, Fareha Raza Xheme Vogli, Laura Verriez Workshops: Enrica Camporesi, Paulo Guerreiro, Carolin Herzberg, Anna Rispoli Video: Luca Mattei Teachers: Marleen Allaert, Valérie Asselberghs, Florence Hanoset, Stefanie Peeters Production and external eye: Marine Thévenet Coordination: Daan Simons, Anne Watthee Presentation: Kunstenfestivaldesarts, La Monnaie/De Munt Coproduction: Kunstenfestivaldesarts, De Veerman With the support of: Dynamo 3 (Cultuurkuur, Vlaamse Overheid), La Cellule Culture-Enseignement (FWB) & Sven Gatz, Flemish Minister in Brussels Thanks to: Gemeenschapscentrum De Kriekelaar, La Maison des Cultures et de la Cohésion Sociale de Molenbeek, Charleroi danse, RITCS Bottelarij, Zinnema
    Lieu
    La Monnaie
    Place de la Monnaie
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 229 12 11
    Réservation : +32 2 229 12 11
    info@lamonnaie.be
    http://www.lamonnaie.be
  • Jelena Jureša - Aphasia

    19.05.2019  >  14.07.2019

    • Exposition
    Les trois chapitres de l'installation Aphasia mettent en relief l’absurdité générée par le silence collectif autour du crime et son fractionnement en événements historiques.

    Lire la suite

    Jelena Jureša (1974, Novi Sad) questionne par la photographie, la vidéo et le texte, les thématiques de l’identité, des politiques mémorielles et de l’oubli. Son travail porte sur la relation entre l'observateur et l'observé dans les limites de l'image et de la notion de vérité. Elle combine des souvenirs personnels à des artefacts et récits politiques, historiques. Les trois chapitres de sa nouvelle installation Aphasia mettent en relief l’absurdité générée par le silence collectif autour du crime et son fractionnement en événements historiques. Dans le vocabulaire médical, 'aphasia' (l’aphasie) se réfère à l’incapacité de trouver des mots ou à la perte de la parole. A travers le colonialisme belge, l’antisémitisme autrichien et la guerre en Yougoslavie, Jureša se concentre sur les zones grises et la difficulté d’évoquer un passé traumatique. Aphasia convoque l’histoire des médias audiovisuels et leur utilisation dans la fabrication de l’identité collective et nationale durant et après les crimes qui menèrent au génocide colonial, à l’Holocauste et aux meurtres de masse durant la guerre civile en Yougoslavie. Une réflexion qui fait apparaître comment le fait d'ignorer sciemment les crimes résultant de processus continus et structurels de déshumanisation demeure une caractéristique fondamentale de nos sociétés occidentales.
    Lieu
    ARGOS, Centre for Art & Media
    Rue du Chantier, 13
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 229 00 03
    Réservation : +32 2 229 00 03
    info@argosarts.org
    http://www.argosarts.org
  • There all is order and beauty

    19.05.2019  >  14.07.2019

    • Exposition
    Pour la troisième et dernière exposition de la série explorant la dialectique entre photographies et images en mouvement dans les œuvres de collection d’Argos, nous sommes confrontés à des rues, arrière-pays et paysages.

    Lire la suite

    Pour la troisième et dernière exposition de la série explorant la dialectique entre photographies et images en mouvement dans les œuvres de collection d’Argos, nous sommes confrontés à des rues, arrière-pays et paysages. A l’instar de la plus ancienne photographie Point de vue du Gras (1826-1827) de Nicéphore Niépce (1765 – 1833), les œuvres présentées dans l’exposition ouvrent des perspectives sur des environnements urbains et ruraux. Ces sites spécifiques sont parfois des limites ou des lieux d’un nouveau départ. Ils nous racontent des voyages quotidiens dans un quartier qui a aujourd’hui beaucoup changé ou dans une région inconnue à découvrir. Certains lieux semblent à certains moment anodins et à d’autres étonnamment beaux. Ils peuvent avoir un aspect iconique et unanimement reconnaissable ou au contraire, nous avons perdu à un certain moment la mémoire de leur apparence. Au delà des candides dichotomies, la relation entre territoires naturels et artificiels est bien plus complexe qu’elle ne le semble. L’exposition montre comment nous contemplons la nature et nous connectons au paysage. Elle nous invite aussi à considérer comment un environnement spécifique façonne notre comportement et imagination. Un voyage à travers l’espace et le temps, une dérive le long de la ligne floue entre pratique et poésie.
    Lieu
    ARGOS, Centre for Art & Media
    Rue du Chantier, 13
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 229 00 03
    Réservation : +32 2 229 00 03
    info@argosarts.org
    http://www.argosarts.org