Evénements du 10 mai 2019

  • Bruxelles 1900 - Art nouveau

    01.05.2019  >  31.12.2019

    • Visites Guidées

    Lire la suite

    Cette visite en car constitue, depuis plus de 40 ans, l’offre phare de l’ARAU. Elle permet de comprendre la place de l’Art nouveau à Bruxelles et l’originalité de ce mouvement qui bouleversa l’architecture et les arts décoratifs à la fin du XIXe siècle. À travers la ville, le visiteur découvre les plus belles façades de l’Art nouveau dont certaines sont désormais inscrites au patrimoine mondial de l’UNESCO. Cette visite est également l’occasion de pénétrer dans des intérieurs remarquables, parfois ouverts exceptionnellement : l’hôtel Van Eetvelde, la maison Autrique ou les anciens magasins Waucquez (actuellement Centre Belge de la Bande Dessinée) de Victor Horta, l’école n°1 ou l’école n°13 de Henri Jacobs. Chaque visite inclut au moins deux de ces intérieurs. Visite en car Durée: 3h
    Lieu
    Parvis Sainte-Gudule
    Parvis Sainte-Gudule
    1000 Bruxelles
  • Prix Découverte 2019

    04.05.2019  >  26.05.2019

    • Exposition
    Le Prix Découverte de Rouge-Cloître, résolument orienté vers l’art contemporain, a pour objectifs la découverte et la promotion de talents artistiques qui n’ont pas encore la place qu’ils méritent sur la scène culturelle. Parmi les 124 candidats inscrits au Prix Découverte 2019, le Jury a sélectionné six artistes qui exposeront leurs œuvres au Centre d’Art du 4 au 26 mai 2019.

    Lire la suite

    Les gravures de Camille Dufour sont à la fois expressives et narratives. Dans la série présentée, celles-ci sont hantées par l’ascension et la disparition de George Mallory durant son expédition de l’Everest. Son histoire revêt la forme d’un mythe moderne : celui d’un homme dont la démesure consiste à vouloir dominer le toit du monde. Le travail que poursuit Léonard Garcia en peinture questionne les nouveaux médias et outils virtuels dans un rapport traditionnel à la touche picturale. Ses thématiques vont de l’archéologie aux schémas scientifiques en passant par le design, l’architecture et les paysages naturels. La pratique de Florence Laprat bascule constamment entre la sculpture, la pein­ture et l’installation. A travers l’utilisation presque exclusive d’objets du quo­tidien, et de matériaux récupérés, elle questionne notre rapport à l’habitude et souligne la contingence de nos perceptions en renversant des systèmes de pensée établis. Charles-Henry Sommelette considère que ses plus belles sources d’inspiration sont dans l’univers qui l’entoure. La nature y est omniprésente. La banalité des choses se pare dans son travail d’un sens du sacré qui nous ramène à un pan­théisme primitif. Aurélie Vink cherche la vibration qui naît entre les lignes et les surfaces, pleines ou vides. Elle joue avec les vides et les pleins, les traits et les plans, en composant des espaces de respiration et de tension. Les lignes s’entrecroisent, ou non, et s’accolent à des plans noirs ou colorés. Robin Wen présente des images allégoriques des « free party » itinérantes, musi­cales, clandestines, contemporaines, tribales et rurales, dont il s’approprie les codes et les rites pour nous les dévoiler en partie dans son travail, tant en pein­ture qu’en sculpture sonore.
    Lieu
    Centre d'Art de Rouge-Cloître
    Rue du Rouge-Cloître, 4
    1160 Auderghem
    Tél : +32 2 660 55 97
    info@rouge-cloitre.be
    http://www.rouge-cloitre.be
  • Cycle : Audrey Hepburn

    04.05.2019  >  25.08.2019

    • Festival

    Lire la suite

    Diamants sur Canapé, Vacances Romaines, Sabrina,… Née à Ixelles en 1929, Audrey Ruston, aka Audrey Hepburn, a joué dans près de 30 films. Oscar de la meilleure actrice à seulement 24 ans, l’icône est aujourd’hui considérée comme une des plus grandes actrices hollywoodiennes de tous les temps. > (Re)découvrez l’essentiel de sa filmographie au Cinéma Galeries dès le 4 mai, jour où l’actrice aurait soufflé sa 90è bougie ! — A l’occasion de l’exposition « Intimate Audrey » / 01.05 > 25.08 @ Espace Vanderborght
    Lieu
    Cinéma Galeries
    Galerie de la Reine, 26
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 514 74 98
    http://www.galeries.be/
  • Sur les traces de Benguela

    04.05.2019  >  19.05.2019

    • Divers
    En mai, Train World met la ligne ferroviaire congolo-angolaise de Benguela en lumière. Du 4 au 19 mai inclus vous pourrez suivre le parcours Benguela à travers le musée.

    Lire la suite

    Ce parcours comprend la projection d'un court métrage documentaire de Raf Custers ainsi qu'un itinéraire spécifique mettant en valeur une sélection d'objets de notre collection permanente en lien avec la ligne ferroviaire de Benguela. Envie d’en savoir plus : http://www.trainworld.be/fr/sur-les-traces-de-benguela
    Lieu
    Train World
    Place Princesse Elisabeth, 5
    1030 Schaerbeek
    Tél : +32 (0)2 224 74 98
    info@trainworld.be
    http://www.trainworld.be
  • Brussels Swings !

    05.05.2019  >  31.05.2019

    • Cinéma
    Marie-Jo Lafontaine invente un dispositif qui capte l’énergie des musiciens, des auditeurs, d’une ville en marche.

    Lire la suite

    Marie-Jo Lafontaine invente un dispositif qui capte l’énergie des musiciens, des auditeurs, d’une ville en marche. C’est dans l’espace des mille et une musiques, vues comme pulsations de la ville de Bruxelles que nous sommes projetés. Les musiques décrivent la diversité de la ville, allant de la prière du violoncelle à la rumba congolaise, du punk à la musique électroacoustique, du noise à l’opéra, des plaintes de l’accordéon au rap. Flagey, Cinematek € 7 > € 5,5
    Lieu
    Flagey
    Place Sainte-Croix
    1050 Ixelles
    Tél : +32 2 641 10 20
    Réservation : +32 2 641 10 20
    info@flagey.be
    http://www.flagey.be
  • Frankenstein

    06.05.2019  >  10.05.2019

    • Théâtre
    C’est en 1816 que Mary Shelley écrit Frankenstein ou Le Prométhée moderne, un texte ambitieux, un essai de maître pour cette jeune féministe romantique. Au cœur du roman épistolaire, le Baron Viktor Frankenstein donne vie dans son laboratoire à une créature improbable. Composé de chairs mortes en provenance de cadavres, « le monstre » se voit rejeté par son créateur, effrayé par tant de laideur. Largement adapté au cinéma, puis au théâtre, Frankenstein est ancré dans la culture populaire. C’est une œuvre humaniste qui soulève les thèmes de l’innocence, de la solitude, de l’amour, de l’injustice, des dérives de la science et du progrès… Un matériau sublime dont s’est emparé Jan-Christoph Gockel et son complice de longue date, le marionnettiste Michael Pietsch. Symbole de cette création théâtrale, une marionnette de 6 mètres de haut, être hétéroclite composé d’une multitude d’objets déposés par le public ou glanés dans la vie des comédiens. Des fragments d’histoires, des souvenirs vivaces tous liés aux interprètes ou au public du spectacle. Accompagnée musicalement par Anton Berman, l’équipe artistique livre un Frankenstein poétique où la diversité linguistique (français, anglais et allemand) donne la touche finale à un travail de grande finesse.   PRESSE Branchés Culture, 10 mars 2018 : "Un choc ! Voilà ce qu’est le Frankenstein écrit et mis en scène par Jan-Christoph Gockel et le génial marionnettiste Michael Pietsch. (...) un vrai choc émotionnel et artistique comme on n’en avait plus vu depuis longtemps." L'Echo, 6 mars 2018 ": Le Frankenstein du Théâtre National? Un monstre de nostalgie" 5 articles pour découvrir la création Studio TN, en partenariat avec Le Soir

    Lire la suite

    C’est en 1816 que Mary Shelley écrit Frankenstein ou Le Prométhée moderne, un texte ambitieux, un essai de maître pour cette jeune féministe romantique. Au cœur du roman épistolaire, le Baron Viktor Frankenstein donne vie dans son laboratoire à une créature improbable. Composé de chairs mortes en provenance de cadavres, « le monstre » se voit rejeté par son créateur, effrayé par tant de laideur. Largement adapté au cinéma, puis au théâtre, Frankenstein est ancré dans la culture populaire. C’est une œuvre humaniste qui soulève les thèmes de l’innocence, de la solitude, de l’amour, de l’injustice, des dérives de la science et du progrès… Un matériau sublime dont s’est emparé Jan-Christoph Gockel et son complice de longue date, le marionnettiste Michael Pietsch. Symbole de cette création théâtrale, une marionnette de 6 mètres de haut, être hétéroclite composé d’une multitude d’objets déposés par le public ou glanés dans la vie des comédiens. Des fragments d’histoires, des souvenirs vivaces tous liés aux interprètes ou au public du spectacle. Accompagnée musicalement par Anton Berman, l’équipe artistique livre un Frankenstein poétique où la diversité linguistique (français, anglais et allemand) donne la touche finale à un travail de grande finesse.   PRESSE Branchés Culture, 10 mars 2018 : "Un choc ! Voilà ce qu’est le Frankenstein écrit et mis en scène par Jan-Christoph Gockel et le génial marionnettiste Michael Pietsch. (...) un vrai choc émotionnel et artistique comme on n’en avait plus vu depuis longtemps." L'Echo, 6 mars 2018 ": Le Frankenstein du Théâtre National? Un monstre de nostalgie" 5 articles pour découvrir la création Studio TN, en partenariat avec Le Soir
    Lieu
    Théâtre National Wallonie-Bruxelles
    Boulevard Emile Jacqmain, 111
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-203.53.03
    Réservation : 02-203.41.55
    info@theatrenational.be
    http://www.theatrenational.be
  • Céliméne et le Cardinal

    07.05.2019  >  10.05.2019

    • Théâtre
    « Je hais tous les hommes Les uns, parce qu’ils sont méchants et malfaisants Les autres, pour être aux méchants complaisants Et n’avoir pas pour eux ces haines vigoureuses Que doit donner le vice aux âmes vertueuses » Ainsi Alceste, exprimait son dégoût pour l’hypocrisie, la lâcheté, et la compromission dès la première scène de l’oeuvre éponyme de Molière

    Lire la suite

    « Je hais tous les hommes Les uns, parce qu’ils sont méchants et malfaisants Et les autres, pour être aux méchants complaisants Et n’avoir pas pour eux ces haines vigoureuses Que doit donner le vice aux âmes vertueuses » Ainsi le misanthrope de Molière, Alceste, exprimait-il son dégoût pour l’hypocrisie, la lâcheté, et la compromission des hommes, dès la première scène de l’oeuvre éponyme de Jean-Baptiste Poquelin. Paradoxalement, Alceste y aime Célimène, une jeune fille mondaine, pétillante, et rompue aux jeux galants. Célimène vit à la Cour du Roi. Alceste déteste la dictature du « paraître » qui y règne en maître. Célimène aussi aime Alceste, mais pas au prix du sacrifice de sa propre liberté. La pièce de Molière se termine sur le retrait du monde d’Alceste,déçu du refus de Célimène de l’épouser et de quitter en sa compagnie une société qu’il ne supporte plus. Et si… Et si ces deux anciens amants se retrouvaient 20 ans plus tard ? C’est très exactement la rencontre qu’a imaginée Jacques Rampal en créant « Célimène et le Cardinal ». En 20 ans, que s’est-il passé ? D’abord, Célimène a « trahi » la Cour en épousant un bourgeois dont elle a eu quatre enfants. Apparemment, elle mène désormais une vie de famille rangée qui semble la combler, quand elle reçoit un courrier d’Alceste annonçant sa visite. De son côté, Alceste est devenu Cardinal, soit le dépositaire d’un pouvoir, dont il entend bien user pour forcer Célimène à se soumettre à sa vision du monde. Car, sous les apparences, Alceste juge Célimène trop heureuse pour être honnête. Mais voilà, Célimène n’est pas disposée à se soumettre. Le décor est planté, les duellistes en place : que la joute commence !
    Lieu
    La Clarencière
    Rue du Belvédère, 20
    1050 Ixelles
    Tél : 02-640.46.70
    Réservation : 02/640.46.76
    fabienne.govaerts@skynet.be
    http://www.laclarenciere.be
  • Le crow frog show

    08.05.2019  >  10.05.2019

    • Théâtre
    The crazy improv show !

    Lire la suite

    Le Crow Frog Show est un spectacle d’improvisation mêlant musique et jeu théâtral. Il s’inspire de la scène anglo-saxonne dont il reprend la virtuosité, le goût du défi et l’audace. Tout y est permis, tant que c’est au service d’une performance technique et généreuse. Alors installez-vous, préparez-vous à en prendre plein la vue... And now, The Crow Frog Show !
    Lieu
    Théâtre L'improviste
    rue de Fierlant, 120
    1190 Forest
    http://www.improviste.be/
  • Carte blanche à Sabine Cloos

    08.05.2019  >  10.05.2019

    • Théâtre
    La liberté de déployer ses ailes

    Lire la suite

    Au fil de la saison, nous avons donné carte blanche à plusieurs comédiens et compagnies en qui nous avons toute confiance de donner le spectacle de leurs rêves. Tout leur est possible. Réunir un casting d’improvisateurs jamais vus ensemble, jouer en solo ou à 20, explorer un tout nouveau concept, reprendre un concept qu’ils ont toujours rêvé de jouer, lancer un défi à d’autres,... L’occasion de dépasser ses limites ou tout simplement de se faire plaisir et de vous faire plaisir ! *Mercredi 8/05 : 3 comédiennes ; Sabine Cloos, Mélissa Motheu et Emilie Perraudeau, et un pianiste partagent la scène pour un « Free Form Musical ». Les comédiens récolteront des mots dans le public, les inscriront sur un tableau puis enchaîneront les histoires au gré de leurs envies et des couleurs et impulsions musicales qui sortiront des doigts de notre Maître Pianiste *Jeudi 9/05 : 4 comédiens Julie Lahure, Florence Delorme, Florian Jubin et Sabine Cloos se donnent comme défis de démarrer chacune de leur Impro par une chanson improvisée accompagnée de beat-box. La chanson, inspirée par des idées du public, servira de départ pour chacune des Impros. *Vendredi 10/05 : « ZERMOS » débarque en Belgique ! Une compagnie Parisienne initiée par Sarah Zétiou vient jouer la première de leur spectacle qui conjugue improvisation théâtrale et mouvements. 4 comédiens et un guitariste seront sur scène pour une Impro longue de 1h15 où la parole aura de moins en moins d’importance.
    Lieu
    Théâtre L'improviste
    rue de Fierlant, 120
    1190 Forest
    http://www.improviste.be/
  • Fugueuses

    08.05.2019  >  22.06.2019

    • Théâtre
    Pierre Palmade signe deux rôles splendides pour deux actrices en vadrouille, deux désobéissantes qui vont nous emmener sur les routes, à travers les bois et les champs.

    Lire la suite

    Margot sent comme une fatigue. Sa fille a 18 ans aujourd’hui. Alors, brusquement, elle décide de se faire la malle ! Sur la route, avec ses valises, elle rencontre Claude, qui elle aussi a fugué... Mais de sa maison de retraite, où son fils l’a placée. Margot est sage, fidèle, un peu naïve, en pleine crise existentielle. Claude est charmeuse, délurée, espiègle, aguerrie et amoureuse de la vie. À deux, elles font la paire ! Elles s’improvisent autostoppeuses, aventurières… Elles s’envolent et se sauvent. Y a pas d’âge pour les bonnes résolutions. Quand les circonstances t’étouffent faut pas hésiter, hein ! Faut prendre la tangente et la clé des champs. Pierre Palmade a le rythme, le sens du verbe et de la formule. Il a aussi une fêlure, quelque chose qui donne au rire un chouia de mélancolie et nous rappelle que le rire est la politesse des reines ! Deux rôles splendides pour deux actrices en vadrouille, deux désobéissantes qui vont nous emmener sur les routes, à travers les bois et les champs. Deux évadées qui vont respirer à pleins poumons, rire, dire des bêtises et nous donner des envies de liberté et de chemins buissonniers. UNE PRODUCTION DU THÉÂTRE LE PUBLIC. AVEC LE SOUTIEN DU TAX SHELTER DE L’ETAT FÉDÉRAL BELGE VIA BELGA FILMS FUND ET DE LA COMMUNAUTÉ FRANÇAISE. Photo © Gaétan Bergez.
    Lieu
    Théâtre Le Public
    Rue Braemt, 64 70
    1210 Saint-Josse-Ten-Noode
    Tél : +32 80 09 44 44
    Réservation : +32 80 09 44 44
    contact@theatrelepublic.be
    http://www.theatrelepublic.be