Evénements du 9 mai 2019

  • Theatre

    10.11.2018  >  12.05.2019

    • Cours, Stages et Ateliers

    Lire la suite

    Oui, oui, n’ayez pas peur, vous avez votre place sur scène même si vous n’osez pas parler ! • Théâtre en corps Sa. 10 et di. 11 novembre 2018 | 10h > 17h Un des outils essentiels dont on dispose au théâtre, c’est le corps. Dans ce stage, nous ferons des exercices doux et progressifs ainsi que des jeux en partant du visage, des mains, du bassin ou encore de la respiration. Grâce notamment à la mise en mouvement et aux vocalises, nous pourrons explorer tout ce que nous savons mais n’osons pas faire de notre corps. • Des textes en vrac Sa. 12 et di. 13 janvier 2019 | 10h > 17h Quand on pense au théâtre, on pense à des textes : à des dialogues entre des personnages qui s’aiment mais qui ne peuvent pas se l’avouer, qui s’en veulent pour des histoires d’argent, ou qui ne se comprennent tout simplement pas. Mais les textes de théâtre ne parlent pas tous de la même façon. C’est ce que nous verrons dans ce stage, où nous partirons de textes très différents pour les lire, les comprendre, les jouer ou improviser dessus. Nous accompagnerons ça d’exercices de voix, de corps pour que chacune de vos scènes soit unique. • Le jeu et le match d’impro Sa. 9 et di. 10 mars 2019 | 10h > 17h Improviser, ça impressionne autant que ça donne envie. L’improvisation, c’est se plaire en trouvant comment s’adapter et c’est accepter le risque de se tromper. Dans ce stage, à travers des jeux faciles d’accès ainsi que des mises en situations adaptées à tous les niveaux, nous verrons les différentes facettes de cette pratique théâtrale qui peut à la fois servir à développer la répartie, la confiance en soi, l’humour mais surtout l’écoute de l’autre. • Du théâtre et de la performance Sa. 11 et di. 12 mai 2019 | 10h > 17h Si le théâtre c’est jouer sur une scène, la performance c’est… jouer partout ailleurs ! Si le théâtre, c’est transformer le réel en fiction, la performance c’est… transformer le réel tout court ! À partir de textes, de vidéos, d’images ou de musiques, nous explorerons de quelles façons nous pouvons créer des personnages, des situations, des relations, des ambiances puis, tout doucement, comment faire vivre ces créations à l’extérieur de la scène. DATES : • Théâtre en corps 10 et 11 novembre 2018 • Des textes en vrac 12 et 13 janvier 2019 • Le jeu et le match d’impro 9 et 10 mars 2019 • Du théâtre et de la performance 11 et 12 mai 2019
    Lieu
    L'Entrela' - Centre Culturel d'Evere
    Rue de Paris, 43
    1140 Evere
    Tél : 02-241.15.83
    info@lentrela.be
    http://www.lentrela.be/
  • Panoptikum

    21.03.2019  >  10.05.2019

    • Exposition
    Un aperçu du peuple du laboratoire de Frankenstein. Cent personnages de théâtre réalisés par Michael Pietsch. Une grande collection de créatures de bois. Mortes ou vivantes ? Humaines ou animales ? Petites ou grandes ?  

    Lire la suite

    Un aperçu du peuple du laboratoire de Frankenstein. Cent personnages de théâtre réalisés par Michael Pietsch. Une grande collection de créatures de bois. Mortes ou vivantes ? Humaines ou animales ? Petites ou grandes ?  
    Lieu
    Théâtre National Wallonie-Bruxelles
    Boulevard Emile Jacqmain, 111
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-203.53.03
    Réservation : 02-203.41.55
    info@theatrenational.be
    http://www.theatrenational.be
  • Fritland

    23.04.2019  >  18.05.2019

    • Théâtre
    L’histoire de Zenel est intime, précieuse. Zenel n’est pas un acteur, monter sur les planches sera un défi pour lui et pour nous. Sa fragilité interrogera notre regard de spectateur: sommes-nous au théâtre pour juger, ou pour faire, nous aussi, un pas vers l’autre ? Nous ferons revivre Fritland, au Poche, comme une belle utopie.

    Lire la suite

    Fritland ! Le nom claque... Fritland, c’est tout simplement la friterie la plus connue de Bruxelles, n’en déplaise à Antoine et Eugène. Un fleuron du patrimoine national, des frites remarquables. Les meilleures. N° 1 selon Test Achat... Fritland naît dans les années 70 quand une famille d’immigrés albanais nourrie au rêve américain atterrit… en Belgique en attendant mieux. Les Laci achètent un local derrière la Bourse et y ouvrent leur commerce illico, et 24h/24. Chacun des cinq enfants est mis au travail. Sous la férule d’un père autoritaire, Zenel va bosser quatorze heures par jour: frites, cornets, fricadelles, sauce andalouse… Il en garde encore les stigmates: des cheveux brûlés par la graisse, des varices dues à la station debout, une tendinite à l’épaule à force de soulever les bacs… Fritland est un succès et la famille en vit bien. L’argent, pourtant, ce n’est pas le truc de Zenel. Lui, ce qu’il aime, c’est la littérature, l’art, rêver, raconter des histoires. Et il en connaît des histoires…, à force de regarder passer les clients, de se débattre pour sortir de ce foutu destin de fritier albanais, pour trouver sa voie à lui, sa liberté… L’histoire de Zenel est intime, précieuse. Zenel n’est pas un acteur, monter sur les planches sera un défi pour lui et pour nous. Sa fragilité interrogera notre regard de spectateur: sommes-nous au théâtre pour juger, ou pour faire, nous aussi, un pas vers l’autre ? Et puis, comme ce poète n’est jamais aussi à l’aise que derrière son comptoir, nous ferons revivre Fritland, au Poche, comme une belle utopie, un pays où nous pourrions déguster des frites cuisinées par cet enfant d’immigré, qui raconte sa vie comme personne.
    Lieu
    Théâtre de Poche
    Chemin du Gymnase, 1 A
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-649.17.27
    Réservation : 02-649.17.27
    http://www.poche.be
  • Un grand amour

    23.04.2019  >  12.05.2019

    • Théâtre
    La vérité est une chose terrible, trop terrible quelquefois pour que nous puissions vivre avec elle.

    Lire la suite

    Dans la pâleur de sa vieillesse, Theresa Stangl exilée à Sao Paulo, règle ses comptes avec la vie, une vie bousculée par la guerre et les meurtres. Doit-elle se sentir complice des meurtres de masse perpétrés par son mari à treblinka et à Sobibor ? Que n'a-t-elle pas voulu voir ? Qu'a-t-elle ignoré tout en le sachant ? Jusqu'où l'amour de cet homme l'a-t-elle menée ? Pour porter ce récit essentiel de Nicole Malinconi, j'ai choisi une de nos plus grandes actrices. JEAN-CLAUDE BERUTTI
    Lieu
    Rideau de Bruxelles @ Théâtre des Martyrs
    Place des Martyrs, 22
    1000 Bruxelles
    http://www.poche.be
  • Coup de soleil

    24.04.2019  >  19.05.2019

    • Théâtre
    Un spectacle tout entier dédié au divertissement. Une pièce écrite comme un remède contre la mauvaise humeur, l’ennui et la morosité.

    Lire la suite

    Le démon de midi, vous connaissez ? Cette espèce de folie douce, sorte de cure de jouvence psychologique qui taraude ces messieurs aux tempes grisonnantes et leur fait faire bien des bêtises… Mais connaissez-vous le pendant féminin de ce mot ? Non ? Nous non plus, mais pourquoi ne pas l’appeler ‘Coup de Soleil’ ? Comme une petite envie de se sentir rajeunir, de jeter au panier ses préjugés, sa bienséance, sa bourgeoisie bien établie pour se laisser courtiser, défriser, secouer par un vent de jeunesse masculine qui vient délicieusement chambouler votre vie. Valentine s’ennuie dans son ronron quotidien, elle a envie d’autre chose, elle prépare ses mots pour larguer proprement son amant de toujours. Survient un livreur qui apporte un bouquet de fleurs. Il traîne dans son sillage bien plus que le parfum enivrant des roses, il exhale la vie, l’insolence, l’insouciance et la jeunesse... Après un tel ‘Coup de Soleil’, pas besoin de crème apaisante, ni d’antirides, c’est le lifting moral garanti… Marcel Mithois nous décrit les affres de Valentine, mais surtout reste ouvert, compréhensif et d’une tolérance amusée. Il préfère se jouer d’une situation de confrontation entre les hommes qui peuplent sa vie, l’agrémentant de jalousies et quiproquos. Une comédie ironique à savourer sans complexes.
    Lieu
    Théâtre Royal des Galeries
    Galerie du Roi, 32
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-512.04.07
    Réservation : 02-512.04.07
    infos@trg.be
    http://www.trg.be
  • Marc Ysaye : Rock’n roll !

    24.04.2019  >  11.05.2019

    • Théâtre
    TTO Hall of Fame

    Lire la suite

    Ouvrez le grand livre d’Histoire du rock avec un de ses plus éminents spécialistes. Marc Ysaye, voix mythique (et Monsieur le Directeur) de Classic 21 mais aussi fondateur du groupe culte Machiavel, vous emmène dans les loges, arrière-salles, coulisses et recoins sombres des plus grandes légendes de la musique. Selon l’envie du moment (celle de Marc, mais aussi du public invité à lui soumettre ses desiderata), se déploie l’aventure du plus grand courant culturel du XXe siècle dans le monde occidental, ses pionniers, ses stars, et ses managers qui dans l’ombre en tiraient parfois les ficelles. Une galerie de portraits inoubliables, dans laquelle on croise Bowie, les Stones et les Beatles, Syd Barett, Roger Waters (…) mais également tous ceux qui œuvrent au futur du rock. Car quoi qu’on en dise parfois, il n’est pas mort, oh non. Un spectacle inédit et interactif dans lequel on retrouve Marc Ysaye comme à la radio…
    Lieu
    TTO - Théâtre de la Toison d'Or
    Galerie de la Toison d'Or, 396
    1050 Ixelles
    Tél : 02-510.05.10
    Réservation : 02-510.05.10
    info@ttotheatre.be
    http://www.ttotheatre.be
  • Rater mieux rater encore

    30.04.2019  >  18.05.2019

    • Théâtre
    L’échec est-il l’ennemi mortel de la réussite ? Quatre acteurs vont se retourner sur leurs vies, considérer celles de leurs contemporains, revisiter quelques personnages historiques pour décrypter l’échec et tenter de le réhabiliter. Quand on veut, on peut. Et qu’en pense le chien ?

    Lire la suite

    La fusion de l’asbl Enervé (Eno Krojanker et Hervé Piron) et du Collectif Rien de Spécial (Marie Lecomte, Alice Hubball, Hervé Piron) en une seule entité, ouvre de nouvelles perspectives qui se remarquent dans cette nouvelle création. Hervé Piron, assisté d’Alice Hubball, assure pour la première fois la mise en scène. Marie Lecomte et Eno Krojanker jouent pour la première fois ensemble, et pour la première fois encore, deux acteurs - Pierre Sartenaer et Marie Henry - viennent compléter la distribution. Cette composition inédite a navigué dans tous les rouages de la création théâtrale. Elle est aguerrie à l’exercice de l’improvisation comme source première d’inspiration, et a un regard décalé sur le théâtre et les choses de la vie. Hervé Piron sera donc le chef d'orchestre d'un spectacle riche en inventions et en surprises… Dans un monde où la réussite a envahi tous les domaines de la vie professionnelle et personnelle, où elle semble être devenue un impératif en tout et à tout prix, l’échec serait-il son ennemi mortel ? Paradoxalement, celui-ci est aujourd’hui à la mode. On ne compte plus les ouvrages qui vantent ses mérites ….comme un tremplin vers … la réussite ! Mais quoi ? N’aurions-nous pas droit à l’échec ? Pourquoi nous angoisse-t-il tellement ? Ne fait-il pas partie de la nature des choses ?... La distinction entre l’échec et la réussite est-elle si évidente, et la réussite qu’on nous vend est-elle si idéale, si souhaitable?
    Lieu
    Théâtre Varia
    Rue du Sceptre, 78
    1050 Ixelles
    Tél : 02-640.82.58
    Réservation : 02-640.35.50
    reservation@varia.be
    http://www.varia.be
  • Frankenstein

    06.05.2019  >  10.05.2019

    • Théâtre
    C’est en 1816 que Mary Shelley écrit Frankenstein ou Le Prométhée moderne, un texte ambitieux, un essai de maître pour cette jeune féministe romantique. Au cœur du roman épistolaire, le Baron Viktor Frankenstein donne vie dans son laboratoire à une créature improbable. Composé de chairs mortes en provenance de cadavres, « le monstre » se voit rejeté par son créateur, effrayé par tant de laideur. Largement adapté au cinéma, puis au théâtre, Frankenstein est ancré dans la culture populaire. C’est une œuvre humaniste qui soulève les thèmes de l’innocence, de la solitude, de l’amour, de l’injustice, des dérives de la science et du progrès… Un matériau sublime dont s’est emparé Jan-Christoph Gockel et son complice de longue date, le marionnettiste Michael Pietsch. Symbole de cette création théâtrale, une marionnette de 6 mètres de haut, être hétéroclite composé d’une multitude d’objets déposés par le public ou glanés dans la vie des comédiens. Des fragments d’histoires, des souvenirs vivaces tous liés aux interprètes ou au public du spectacle. Accompagnée musicalement par Anton Berman, l’équipe artistique livre un Frankenstein poétique où la diversité linguistique (français, anglais et allemand) donne la touche finale à un travail de grande finesse.

    Lire la suite

    C’est en 1816 que Mary Shelley écrit Frankenstein ou Le Prométhée moderne, un texte ambitieux, un essai de maître pour cette jeune féministe romantique. Au cœur du roman épistolaire, le Baron Viktor Frankenstein donne vie dans son laboratoire à une créature improbable. Composé de chairs mortes en provenance de cadavres, « le monstre » se voit rejeté par son créateur, effrayé par tant de laideur. Largement adapté au cinéma, puis au théâtre, Frankenstein est ancré dans la culture populaire. C’est une œuvre humaniste qui soulève les thèmes de l’innocence, de la solitude, de l’amour, de l’injustice, des dérives de la science et du progrès… Un matériau sublime dont s’est emparé Jan-Christoph Gockel et son complice de longue date, le marionnettiste Michael Pietsch. Symbole de cette création théâtrale, une marionnette de 6 mètres de haut, être hétéroclite composé d’une multitude d’objets déposés par le public ou glanés dans la vie des comédiens. Des fragments d’histoires, des souvenirs vivaces tous liés aux interprètes ou au public du spectacle. Accompagnée musicalement par Anton Berman, l’équipe artistique livre un Frankenstein poétique où la diversité linguistique (français, anglais et allemand) donne la touche finale à un travail de grande finesse.
    Lieu
    Théâtre National Wallonie-Bruxelles
    Boulevard Emile Jacqmain, 111
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-203.53.03
    Réservation : 02-203.41.55
    info@theatrenational.be
    http://www.theatrenational.be
  • Is there life on mars ?

    08.05.2019  >  18.05.2019

    • Théâtre

    Lire la suite

    Il est des pays étranges, l’autisme en est un. Fascinant. Dérangeant. Héloïse Meire a interviewé des autistes et leur famille pendant deux ans. Elle nous en livre, en partie, le verbatim. Les comédiens, casques rivés aux oreilles, restituent ces paroles. Il y a les frères, les sœurs qui racontent comment l’autre bouleverse leur quotidien et les révèle à eux-mêmes.?Il y a les parents qui décrivent comment, lors de leurs sorties, l’attitude de leur enfant peut désorienter les autres ou susciter leur réprobation. D’autres qui ont dû poser le diagnostic sur la maladie de leur fils. Amélie a la phobie des lumières vives. Sami veut à tout prix incarner les héros de Star Wars. Joseph se voit comme un intermittent du spectacle de la comédie sociale à laquelle nous participons tous et toutes. Une mère se pose la question du devenir de son fils, une fois qu’elle ne sera plus là... Heurts, bonheurs et beaucoup d’amour. Le spectacle ouvre les portes d’un monde dont on doit accepter de ne pouvoir tout comprendre, il en souligne la complexité et la diversité à travers une variété de comportements, de personnalités, d’événements, témoignages qui nous renvoient à notre rapport au monde, à notre capacité à accepter les différences, dans un équilibre remarquable entre gravité et légèreté.
    Lieu
    Théâtre des Martyrs
    Place des Martyrs, 22
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-223.32.08
    Réservation : 02 223 32 08
    billetterie@theatre-martyrs.be
    http://www.theatre-martyrs.be
  • Black : The sorrows of Belgium I : Congo

    09.05.2019

    • Théâtre

    Lire la suite

    Dans sa trilogie The Sorrows of Belgium, qui se compose des trois couleurs nationales, le metteur en scène Luk Perceval se penche sur trois sombres passages de l’histoire de la Belgique. Respectivement : l’exploitation du Congo sous Léopold II (Black), la collaboration avec l’occupant nazi pendant la Seconde Guerre mondiale (Yellow) et les attentats terroristes dans le soi-disant « hellhole » Bruxelles (Red). Avec ses faits historiques comme points de départ, il brosse un portrait en trois volets dans lesquels les intentions politiques provoquent invariablement de la souffrance humaine, le surréalisme n’est jamais très éloigné et la volonté d’un petit pays de se maintenir au milieu de grandes puissances prend parfois des tournures retorses, mais le plus souvent convulsives… Bienvenue au centre politique de l’Europe ! Comme source d’inspiration de Black, le premier volet de la trilogie The Sorrows of Belgium, Luk Perceval a choisi un récit de voyage d’un des premiers explorateurs à avoir sillonné le Congo, l’Afro-Américain William Henry Sheppard, surnommé « le Livingstone noir ». Sheppard s’est embarqué de New York en février 1890 pour se rendre en Afrique, via Londres, en tant que missionnaire de l’Église presbytérienne. Avec son compagnon de voyage blanc, Sam Lapsley, les deux jeunes gens – au début de la vingtaine – entament une aventure bouleversante en terre totalement inconnue qui les mènera d’une stupéfaction à l’autre. Contrairement à Lapsley, qui succombera physiquement à cette mission, Sheppard s’en sort bien jusqu’à ce que l’argent que lui a confié l’Église soit épuisé et qu’il lui faille retourner aux États-Unis lever de nouveaux fonds. Lors de ce retour, il ne cache pas ses critiques sur les situations affligeantes qu’il a vues au Congo et est parmi les premiers à dénoncer l’infâme système d’exploitation mis en place par Léopold II.  Black reconstitue l’authentique rapport de mission de Sheppard en s’inspirant des conférences passionnées qu’il a données pour récolter de l’argent pour la mission. Il ne reculait pas devant l’effet dramatique et exposait des objets d’art et utilitaires jouant sur l’engouement pour l’exotisme de l’Occidental moyen. Dans les États-Unis de l’époque, les conférences de Sheppard ont provoqué plus d’un choc : en raison de sa couleur de peau, les théâtres où il se produisait autorisèrent pour la première fois leur accès à des auditeurs noirs, toutefois uniquement au dernier balcon. Outre d’une peur de l’inconnu profondément ancrée, l’histoire de Sheppard témoigne d’un racisme omniprésent.
    Lieu
    KVS_Bol
    Rue de Laeken, 146
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-210.11.12
    Réservation : 02-210.11.12
    tickets@kvs.be
    http://www.kvs.be