Evénements du 23 avril 2019

  • A table !

    06.11.2018  >  07.05.2019

    • Théâtre
    Chaque semaine, des comédiens se rencontrent autour d'un repas... Vous décidez dans quelles circonstances... Spectacle caritatif au profit de ROLLING DOUCHES

    Lire la suite

    Les estomacs se remplissent, les langues se délient C’est à un repas bien réel auquel va assister le public. Au début du spectacle, le menu est annoncé aux spectateurs et aux comédiens qui n’en ont pas connaissance. Qui seront les personnages réunis autour de la table ? À quelle occasion seront-ils réunis ? Un repas d’affaire, un dîner de Saint Valentin, un festin de retrouvailles d’amis d’enfance, un pic nic en famille,... C’est aux spectateurs de proposer. Démarrant de cette impulsion du public et sans concertation ni canevas, les comédiens vont improviser une scène de repas pendant 1h15. À partir d’une situation toute simple que tout le monde a déjà vécu, les comédiens vont créer une véritable histoire pouvant, selon les soirées, aller d’une comédie haute en couleur, à un drame poignant en passant par un thriller haletant. SPECTACLE CARITATIF La moitié des recettes de ce spectacle sera reversée à l’association caritative « ROLLING DOUCHES » en faveur des sans abris EN PARTENARIAT AVEC "N’OUBLIE PAS LE SOUPER" - www.noubliepaslesouper.be
    Lieu
    Théâtre L'improviste
    rue de Fierlant, 120
    1190 Forest
    http://www.improviste.be/
  • LongfÔrm

    25.11.2018  >  28.04.2019

    • Théâtre
    Spectacle d'improvisation théâtrale. Au commencement il n’y avait rien... et puis un mot. Un mot unique, contrasté, ... un mot qu’on a vu en grand.

    Lire la suite

    Voyez grand. Au commencement il n’y avait rien... et puis un mot. Un mot comme on en prononce des milliers chaque jour sans s’en apercevoir, un mot banal. Et puis une émotion vient se poser sur ce mot, suivi d’une autre, on découvre un élément d’histoire, un décor, un caractère, un passé... Et puis un autre élément, une autre histoire, un autre décor, et voilà que les éléments entrent en mouvement, s’entremêlent, s’ignorent, s’entrechoquent, s’esquivent, s’accompagnent, se séparent, grandissent. Le mot devient des idées, les idées des histoires, les histoires des thèmes, les thèmes un chemin. Un chemin qu’on aura parcouru ensemble grâce à un mot. Un mot unique, contrasté, ... un mot qu’on a vu en grand.
    Lieu
    Théâtre L'improviste
    rue de Fierlant, 120
    1190 Forest
    http://www.improviste.be/
  • Voyage

    02.12.2018  >  05.05.2019

    • Théâtre
    Pièce de théâtre improvisée à destination inconnue

    Lire la suite

    Au début de chaque représentation, les comédiens n'ont pas la moindre idée de ce qu'ils vont jouer quelques minutes plus tard. Pas de texte, pas de canevas, pas de trame, pas de personnages prédéfinis,... rien d'autre qu'une énorme envie de jouer. A partir d'une proposition du public (un lieu, un objet, une émotion, une relation,...) les comédiens vont créer une pièce de théâtre d'1h15 de manière complètement spontanée au fur et à mesure de l'inspiration du moment. La régie son et lumière peut elle aussi improviser en proposant des éclairages, musiques ou bruitages plongeant davantage encore les spectateurs dans l'ambiance de cette pièce éphémère. Tous les genres sont possibles : la comédie, le drame, le thriller, le fantastique, le huis clos... mais toujours sur le ton de l'émotion et de la sincérité. Embarquez pour un voyage dans l'imaginaire des comédiens.
    Lieu
    Théâtre L'improviste
    rue de Fierlant, 120
    1190 Forest
    http://www.improviste.be/
  • Versus Enfants

    06.01.2019  >  29.04.2019

    • Théâtre
    Rien de prévu avec vos enfants ? Venez, on improvise !

    Lire la suite

    Laisser la part belle à l’esprit imaginatif et sans limite des enfants, mettre en mots et en images leurs histoires les plus folles et peut être même les faire monter sur scène pour donner la réplique aux comédiens, voilà ce que vous propose la LIP le temps d’une après-midi. Spectacle interactif, dynamique et poétique, visuel et musical, il plaira aux petits comme aux grands enfants.
    Lieu
    Théâtre L'improviste
    rue de Fierlant, 120
    1190 Forest
    http://www.improviste.be/
  • Vincent Dunoyer & Jan Vromman - ’Poetas sin alfabeto’

    27.01.2019  >  28.04.2019

    • Exposition
    Poetas sin alfabeto (Poètes sans alphabet) est le résultat tout à fait remarquable d’une collaboration entre ces deux artistes hors du commun, si différents.

    Lire la suite

    Le chorégraphe et danseur Vincent Dunoyer (Neilly-sur-Seine, 1962) a collaboré notamment avec Anne Teresa De Keersmaeker, Steve Paxton et le Wooster Group. Dans ses performances, il implique de façon (inter)active le médium vidéo et s’allie avec des artistes plasticiens, musiciens et autres. Son parcours s’est construit de façon mesurée et précise, retenue – presque minimale. Le réalisateur de cinéma et télévision, vidéaste, scénariste et metteur en scène Jan Vromman (Wingene, 1958) suit infatigablement son propre chemin. Son œuvre est socialement engagée et débordante de chaleur humaine. Avec humour, il tisse une alliance entre le documentaire et l’analyse, entre l’anecdotique et ce qui paraît de prime abord banal. Vromman donne un coup de balai au modèle néolibéral avec son généreux style sans grands moyens qui jamais ne dénie l’importance des classes populaires. Vromman est tant soi peu maximal. Poetas sin alfabeto (Poètes sans alphabet) est le résultat tout à fait remarquable d’une collaboration entre ces deux artistes hors du commun, si différents. Dans ce projet, leur intérêt s’est porté sur le concept 'Espagne': à savoir toute une culture, nourrie de ses propres coutumes et mythologies, devenue presque la métaphore d’une histoire marquée par la domination et l’oppression. Le point de départ d’une exposition sur le pouvoir et l’impuissance, la force et la vulnérabilité, le logos et le pathos. Bien que Dunoyer et Vromman semblent pareils au yin et yang, ils partagent une même insubordination. Leur œuvre refuse d’en imposer. Et formule en cela une critique des dogmes actuels dans l’art. L’ironique et doux-amer Poetas sin alfabeto prend donc sciemment des risques et s’interroge. "Nous pensons pouvoir faire l’une ou l’autre chose, être spécialistes en quelque chose. Mais nous ne comprenons que notre ‘langue’. Nous ne sommes en fait que des 'poètes sans alphabet’. Et au final, nous dérivons tous impuissants."
    Lieu
    ARGOS, Centre for Art & Media
    Rue du Chantier, 13
    1000 Bruxelles
    Tél : +00 32 (0)2 229 00 03
    Réservation : +00 32 (0)2 229 00 03
    info@argosarts.org
    http://www.argosarts.org
  • Look At Me

    27.01.2019  >  28.04.2019

    • Exposition
    La relation entre images photographiques et images en mouvement constitue le point central de Look at Me.

    Lire la suite

    Les daguerréotypes - inventés en 1839 par Louis-Jacques-Mandé Daguerre (1787-1851) et quasi remplacés en 1860 - ont fortement contribué à la popularité du portrait photographique face au portrait peint. Cette évolution a été due au coût relativement bas et au temps d’exposition allant de quelques secondes à quelques minutes. Depuis, à l’instar des développements techniques, l’usage généralisé du portrait photographique est indéniable tant au quotidien que dans les arts ou médias. Le début de la vidéo (art) à la fin des années soixante est lui aussi lié à la réduction des coûts et du temps de production. La relation entre images photographiques et images en mouvement constitue le point central de Look at Me. Cette exposition, après Histories of a Picture to Come (23.09.2018 - 23.12.2018), est la seconde d’un triptyque regroupant des œuvres de la collection d’Argos qui explorent cette dialectique. Look at Me présente une sélection de portraits photographiques réalisés dans le cadre du programme de résidence d’artistes de Contretype, Centre pour la photographie contemporaine à Bruxelles. Leur agencement dans l’espace d’exposition joue sur l’alternance de photos et d’installations audiovisuelles créant ainsi un dialogue entre différents types de portraits, styles et périodes, tout en révélant des choses sur les personnes face et derrière la caméra.
    Lieu
    ARGOS, Centre for Art & Media
    Rue du Chantier, 13
    1000 Bruxelles
    Tél : +00 32 (0)2 229 00 03
    Réservation : +00 32 (0)2 229 00 03
    info@argosarts.org
    http://www.argosarts.org
  • Ellen Gallagher

    02.02.2019  >  28.04.2019

    • Exposition
    Ellen Gallagher, peintre contemporaine de premier plan, explore l’histoire et la culture Afro-Américaine. Pour ce faire, elle utilise un vocabulaire très poétique dans une variété de médias : peintures, films et installations.

    Lire la suite

    L’artiste américaine qui vit et travaille entre les Pays-Bas et les Etats-Unis a développé sa propre mythologie, inspirée par l’histoire tragique du “Middle Passage”, la route des esclaves sur l’Atlantique qui a causé la noyade de millions d’Africains à travers les siècles. Dans son travail récent, réalisé pour la Nouvelle-Orléans – une ville toujours en rémission après l’ouragan et les inondations qui ont poussé de nombreux habitants à la fuite – Ellen Gallagher analyse de quelle manière la planification urbaine du 20e siècle a été conçue non seulement pour maintenir les frontières raciales mais aussi pour continuer à soumettre les communautés Noires. L’exposition au WIELS présentera son travail solo et l’installation audiovisuelle Highway Gothic créée avec l’artiste Néerlandais Edgar Cleijne.
    Lieu
    Wiels - Centre d’art contemporain
    Avenue Van Volxem, 354
    1190 Forest
    Tél : + 32 (0)2-340.00.50
    welcome@wiels.org
    http://www.wiels.org
  • Benoît Platéus : One Inch Off

    02.02.2019  >  28.04.2019

    • Exposition
    L’exposition de Benoît Platéus (1972, Liège ; vit et travaille à Bruxelles) retrace pour la première fois le travail de l’artiste depuis ses premières photographies jusqu’à ses tableaux les plus récents.

    Lire la suite

    A travers un parcours non linéaire, qui inclut certaines oeuvres inédites, l'exposition au WIELS révèle les préoccupations qui traversent l’oeuvre de l’artiste malgré sa grande multiplicité technique. Issu de la génération qui a assisté à la révolution digitale et l’explosion de l’image, Platéus embrasse pleinement les possibilités créatives des technologies analogues et digitales pour s’attaquer à l'original, qu’il déforme, sature, défigure, éblouit, agrandit, efface ou renverse. Les images ainsi montrées à voir par l'artiste sont toujours transitives. Reproduites à l’infini, mais jamais à l’identique, elles font valoir la force poétique de l’accident, de l’imperfection, de la trace. Cette pratique artistique singulière, qui recourt autant à la lourde artillerie cinématographique qu’aux simples dessins automatiques, semble sonder un certain au-delà. Des espaces interstitiels de la ville aux méandres de la psyché, Benoît Platéus part en quête de nouvelles formes de représentation qui témoignent d’une autre réalité, encore fragmentée et toujours en devenir.
    Lieu
    Wiels - Centre d’art contemporain
    Avenue Van Volxem, 354
    1190 Forest
    Tél : + 32 (0)2-340.00.50
    welcome@wiels.org
    http://www.wiels.org
  • Rétrospective

    19.03.2019  >  27.04.2019

    • Théâtre
    Entre slams et revendications, l’auteur s’interroge : Quelle est la place de l’art ? Quels rapports entretient-il avec les publics ? La société ? À quel prix ? Les questions se posent… Et s’envolent !

    Lire la suite

    De nos jours, quelque part en région rurale. Denis, l’enfant du pays, est devenu un plasticien de renommée internationale. La commune a racheté sa maison d’enfance pour en faire un centre culturel. À l’occasion de l’inauguration, Sherinne, la responsable du lieu et amie de l’artiste, l’a convaincu de revenir pour y présenter une rétrospective de son œuvre. Elle espère ainsi donner un coup de pouce à la commune, attirer les touristes, créer des vocations... L’activité artistique ça donne des perspectives. Pour l’aider à monter l’expo, un jeune étudiant en art, admirateur dévoué, et une régisseuse efficace, au caractère bien trempé, assez peu attentive aux questionnements narcissiques de l’artiste, et qui slame tous les vendredis soir pour évacuer ses colères et ses indignations. Mais après quelques jours, l’artiste remet l’événement en question. Il doute du sens de son œuvre, du lieu et du moment. Et, dans le village, pendant que l’exposition se monte tant bien que mal, l’ancienne école accueille des demandeurs d’asile… Auxquels certains habitants refusent l’hospitalité. Une écriture au cordeau, une distribution sur-mesure, un poète-metteur en scène concerné... De belles intelligences au service d’une comédie de mœurs traversée de vraies questions de société. Entre slams et revendications, l’auteur s’interroge : Quelle est la place de l’art ? Quels rapports entretient-il avec les publics ? La société ? À quel prix ? Les questions se posent… Et s’envolent ! UNE PRODUCTION DU THÉÂTRE LE PUBLIC. AVEC LE SOUTIEN DU TAX SHELTER DE L’ETAT FÉDÉRAL BELGE VIA BELGA FILMS FUND ET DE LA COMMUNAUTÉ FRANÇAISE. TEXTE ECRIT AVEC L’AIDE DU CENTRE DES ECRITURES DRAMATIQUES – WALLONIE-BRUXELLES. Photo © Gaétan Bergez.
    Lieu
    Théâtre Le Public
    Rue Braemt, 64 70
    1210 Saint-Josse-Ten-Noode
    Tél : 0800 944 44
    Réservation : 0800 944 44
    contact@theatrelepublic.be
    http://www.theatrelepublic.be
  • La vénus à la fourrure

    20.03.2019  >  27.04.2019

    • Théâtre
    Le metteur en scène Thomas Novachek termine bredouille, et désespéré, sa journée d’auditions pour la Vénus. Quand survient Vanda dans l’embrasure d’une porte : « Toc, toc, j’arrive trop tard ? »

    Lire la suite

    Le metteur en scène Thomas Novachek termine bredouille, et désespéré, sa journée d’auditions pour la Vénus. Quand survient Vanda dans l’embrasure d’une porte : « Toc, toc, j’arrive trop tard ? ». Elle est délurée, vulgaire, écervelée. Elle se présente : « Je suis la Vénus »... Qui est cette cinglée qui prétend être la déesse de l’amour en personne ? Il ne veut pas l’entendre, elle ne veut plus s’en aller, alors pour écourter, il finit par lui donner la réplique. Et la maudite Aphrodite se métamorphose. L’audition se poursuit dans un échange de jouissances intellectuelles et charnelles, une partie de cache-cache jubilatoire. Bientôt, Thomas ne saura plus s’il est dans la vraie vie ou bien dans celle de Vanda qui le subjugue et l’envoûte. Formidable pièce à suspense, qui brouille les pistes dans un jeu de miroirs. Huis-clos peuplé de fantasmes, jeux de manipulations, soumissions-dominations, travestissements, jeux de pouvoirs… C’est drôle, intelligent, burlesque, audacieux, érotique. « Le seigneur tout puissant l’a châtié, il l’a livré aux mains d’une femme… ». À l’heure qu’il est, on n’a pas fini d’en parler. Déconseillé aux moins de 16 ans UNE PRODUCTION DU THÉÂTRE LE PUBLIC. AVEC LE SOUTIEN DU TAX SHELTER DE L’ETAT FÉDÉRAL BELGE VIA BELGA FILMS FUND ET DE LA COMMUNAUTÉ FRANÇAISE. VENUS IN FUR EST REPRESENTE DANS LES PAYS DE LANGUE FRANCAISE PAR DOMINIQUE CHRISTOPHE/L'AGENCE, PARIS EN ACCORD AVEC ABRAMS ARTISTS AGENCY, NEW YORK. Photo © Gaétan Bergez.
    Lieu
    Théâtre Le Public
    Rue Braemt, 64 70
    1210 Saint-Josse-Ten-Noode
    Tél : 0800 944 44
    Réservation : 0800 944 44
    contact@theatrelepublic.be
    http://www.theatrelepublic.be