Evénements du 7 avril 2019

  • Vivre : les métiers du social, 100 ans d’histoire et de formation

    21.12.2018  >  07.04.2019

    • Exposition
    Qui sont les travailleurs sociaux ? Qui sont ces professionnels qui écoutent, conseillent, informent, tissent des liens, éduquent, construisent des projets... aident à vivre ? Au cours de ces cent dernières années, le travail social s’est professionnalisé et doté de formations à part entière. Il s’est aussi diversifié et complexifié.

    Lire la suite

    L'exposition sera accompagné de Travailleurs de rue. Tisseurs de liens. Une exposition réalisée par Dynamo International, Réseau international des travailleurs sociaux de rue. Comme beaucoup de métiers du social, celui des travailleurs sociaux de rue est peu visible et méconnu. La photographe Véronique Vercheval a suivi ces travailleurs durant près d’une année en Belgique et dans six autres pays. Ses photos mettent en lumière l’action de ces acteurs de l’ombre, tisseurs de liens, premiers et derniers maillons de la chaîne éducationnelle et de l’aide sociale.
    Lieu
    La Fonderie - Musée bruxellois des industries et du travail
    Rue Ransfort 27, 27
    1080 Molenbeek-Saint-Jean
    Tél : 02-410.99.50
    Réservation : 02 410 99 50
    parcours@lafonderie.be
    http://www.lafonderie.be
  • Harold

    06.02.2019  >  10.04.2019

    • Théâtre
    De l’improvisation pure, brute et organique

    Lire la suite

    Concept d’impro créé à l’origine en Californie dans les années ’60, Tadam en propose sa propre version. Une heure et quart d’improvisation « freestyle » à partir d’un mot lancé par le public. Tout débute par une série de solos basés sur le fil rouge de la soirée. Ensuite, les scènes se mêlent et se démêlent, les situations se transforment, un personnage chasse l’autre avant de revenir. Tous les styles y passent : comédie, action, drame, suspense… Le tout en musique qui, elle aussi, est improvisée.
    Lieu
    Théâtre L'improviste
    rue de Fierlant, 120
    1190 Forest
    http://www.improviste.be/
  • Quentin GREBAN et Dominique MERTENS

    08.02.2019  >  21.04.2019

    • Exposition
    Réalisée avec le soutien de l’Asbl Sur la Pointe du Pinceau, cette exposition, au parfum de printemps et composée de travaux originaux, ravira tant les amateurs d’art que les enfants, mais aussi tout adulte ayant gardé précieusement dans son cœur la fraîcheur de son enfance.

    Lire la suite

    Deux artistes de talent formés à l’Institut Saint-Luc à Bruxelles au sein de l’atelier d’illustration dont les œuvres sont à la fois proches tout en se distinguant subtilement. Quentin Gréban compte, à ce jour, la création de quelque 70 livres pour la jeunesse. Son goût et son talent pour l’art du portrait se retrouvent au fil de ses ouvrages où les personnages ont toujours la primauté. Que ce soit dans ses illustrations et mises en scène d’histoires classiques, de contes ou de ses propres récits ou d’ouvrages créés en collaboration avec des écrivains, son univers à la fois poétique, tendre et empreint d’un humour délicat nous touche d’emblée. Simultanément, l’artiste surprend et émerveille par la conception de ses cadrages. Si l’artiste utilise principalement l’aquarelle, la pratique des possibilités offertes par les nouvelles technologies vient s’adjoindre à son travail créatif. L’univers artistique de Dominique Mertens prend vie dans des livres pour la jeunesse. Parallèlement, nous le retrouvons dans des revues consacrées à la nature ainsi qu’au sein de manuels scolaires offrant un vent de poésie au quotidien des écoliers. De son enfance à la campagne, Dominique Mertens retient la nature, familière et accueillante, comme sujet de prédilection pour son activité artistique. L’être humain y est aussi présent en parfaite harmonie avec son environnement. L’aquarelle lui sert de médium afin de créer cette nature tantôt idéalisée, tantôt réaliste jusqu’aux plus petits détails.
    Lieu
    Centre d'Art de Rouge-Cloître
    Rue du Rouge-Cloître, 4
    1160 Auderghem
    Tél : + 32 2 660 55 97
    info@rouge-cloitre.be
    http://www.rouge-cloitre.be
  • PLAY

    17.02.2019  >  14.04.2019

    • Théâtre
    Le spectacle d’inspiration cinématographique qui vous propose deux impros de 30 minutes et une série improvisée de quatre épisodes.

    Lire la suite

    PLAY est un spectacle qui s’inspire du monde du cinéma et de la télé. Un maître de jeu, aidé par des impulsions demandées au public, impose des catégories cinématographiques à 4 ou 5 comédiens : un réalisateur, un genre cinématographique, une série télé… Il y a trois impros en tout : deux longues de 30 minutes et une “série” de 4 épisodes de 7 minutes Très dynamique, très haut en couleurs, ce spectacle varie les plaisirs et peut proposer aussi bien la lourdeur d’un Almodovar qu’une série Z des années 70...
    Lieu
    Théâtre L'improviste
    rue de Fierlant, 120
    1190 Forest
    http://www.improviste.be/
  • Michel Mazzoni - Other things visible

    28.02.2019  >  14.04.2019

    • Exposition
    Michel Mazzoni (1966) est un artiste plasticien qui utilise le medium photographique et explore son essence. Une recherche et une réflexion sur les limites de l’image, une esthétique fragmentaire qui brouille le référent figuratif et révèle la matérialité des images, placent son travail à la frontière de la figuration et de l’abstraction.

    Lire la suite

    Michel Mazzoni (1966) est un artiste plasticien qui utilise le medium photographique et explore son essence. Une recherche et une réflexion sur les limites de l’image, une esthétique fragmentaire qui brouille le référent figuratif et révèle la matérialité des images, placent son travail à la frontière de la figuration et de l’abstraction. Considérant que la photographie n’est pas un médium destiné à rendre compte du réel ou à en proposer une représentation fidèle, il s’éloigne de ce regard concret pour produire des «objets» venant brouiller notre vision établie. Le travail repose sur l’image en tant que motif, mais qui tendrait à disparaître. L’accident est chez lui le fruit d’un travail technique et d’une réflexion sémantique. Michel Mazzoni procède par soustraction et avec cette prise de distance, les images deviennent plus intrigantes, le spectateur s’interroge sur leur sens, leur contenu et leurs relations. Au moment de la création des images, il n’y a pas de mode opératoire défini, cela part de choses simples, de rencontres fortuites. Une façon de saisir la banalité pour la transformer en un univers poétique et conceptuel. Détourner les images de leurs usages pour en brouiller la lecture. Je dirais que mon approche est intemporelle et atemporelle : les lieux que je photographie ne sont pas vraiment définis et pourraient être dans des époques indéterminées. Il s’agit généralement de vues fragmentaires, des images «sans qualités», du quotidien avec d’infimes indices. Ces lieux sont là, bien réels mais la façon dont je les traite provoque cette distance abstraite et complexe. Ce que je cherche à montrer ce sont les forces qui y circulent et les pensées que cela fait naître chez celui qui regarde. Pointer des espaces, des lieux, des objets où cela «accroche», une présence visuelle forte mais qui n’explique rien. Les images qui retiennent l’attention, sont celles qui demandent aux spectateurs de s’arrêter, de regarder et de réfléchir, de se poser des questions sur ce qu’ils perçoivent et sur le processus de création de l’œuvre. Sur le plan formel, il s’agit d’une tentative d’épuisement et d’appauvrissement du médium par des procédés alternatifs et expérimentaux, à savoir des manipulations d’ordres lumineuses, chimiques, optiques (à la source, sur le négatif), ou directement sur l’image en post traitement (scans et impressions multiples, trames, inversions, courbes…). Michel Mazzoni Dans ses installations, ses scénographies, le choix et la séquence des images est faite selon ses critères propres, non communiqués au spectateur afin que celui-ci puisse créer lui-même un cheminement, des rapprochements, des distances, voire une narration. Ses dispositifs «in situ» développent des raccourcis sensoriels, des tensions qui affectent le regard, des expériences réflexives dont les significations restent en suspens. Parmi les moyens de diffusion, il affectionne également l’édition de livres dont le rapport fond/forme est méticuleusement pensé. La mise en espace des œuvres s’articule sur le même principe, avec des images qui entrent en résonance ou en contrepoint dans un souci rythmique qui tient compte de l’espace d’exposition. La confrontation, le rapprochement, l’échelle, l’espacement, la technique de tirage et le mode de présentation font partie intégrante de la perception globale de l’œuvre. A l’occasion de cette exposition paraîtra une publication de 128 pages : Michel Mazzoni, Other Things Visible, co-production Le Botanique et MER. Paper Kunsthalle.
    Lieu
    Botanique
    Rue Royale, 236
    1210 Saint-Josse-Ten-Noode
    Tél : +00 32 22183732
    info@botanique.be
    http://www.botanique.be
  • Prête-moi ton rêve

    03.03.2019  >  07.04.2019

    • Théâtre
    Rêver, tous éveillés !

    Lire la suite

    Bulle, Splash et Scratch viennent tout droit de la Lune, planète des rêves ! Quand les enfants terriens dorment, ils leur rendent visite et vivent ensemble plein d’aventures ! Mais lorsque les enfants se réveillent, souvent, ils ne se souviennent pas de leurs rêves, et jamais des trois petites créatures. 
Attristés de cela, 
Bulle, Splash et Scratch décident de venir sur la Terre, 
avec leurs marionnettes, en pleine journée afin de pouvoir rêver avec les enfants tout éveillés. Pour cela, ils leur font dessiner des décors incroyables et les projettent sur scène afin de jouer dedans ! « Maintenant, ils se souviendront de nous ! »
    Lieu
    Théâtre L'improviste
    rue de Fierlant, 120
    1190 Forest
    http://www.improviste.be/
  • on activist literature w/ bledarte

    09.03.2019  >  20.04.2019

    • Divers

    Lire la suite

    w/ Bledarte - Samedi 9.03 Femi Kidjo lit Chinua Achebe – Things fall apart (en anglais) - Samedi 6.04 Célia Wu-Tangu avec Why I’m no longer talking to white people about race - Reni Eddo-Lodge (en anglais) - Samedi 20.04 Rojin lit The Fall - Albert Camus d'un point de vue féministe (en français)   Partie du NORMAL SCHNORMAL, un programme multidisciplinaire sur la normalité et d’autres déviations.
    Lieu
    Beursschouwburg
    Rue Auguste Orts, 20 28
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-550.03.50
    info@beursschouwburg.be
    http://www.beursschouwburg.be
  • Sourires d’une nuit d’été

    12.03.2019  >  11.04.2019

    • Cinéma
    Libertinage, romantisme façon 1900 et imbroglio sentimental, pour l'une des rares incursions (et la plus réussie) de Bergman dans le registre de la comédie.

    Lire la suite

    Libertinage, romantisme façon 1900 et imbroglio sentimental, pour l'une des rares incursions (et la plus réussie) de Bergman dans le registre de la comédie. D'une sophistication élégante, le premier film en costumes du maître suédois, ponctué d'humour grinçant et féroce. Flagey, Cinematek € 7 > € 5,5
    Lieu
    Flagey
    Place Sainte-Croix
    1050 Ixelles
    Tél : 02-641.10.20
    Réservation : 02-641.10.20
    info@flagey.be
    http://www.flagey.be
  • Ma’Ohi nui, au Coeur de l’océan, mon pays

    13.03.2019  >  07.04.2019

    • Cinéma
    Voyage intérieur autant que géographique, dans l'archipel qui fut le théâtre des expériences nucléaires françaises. 

    Lire la suite

    Voyage intérieur autant que géographique, dans l'archipel qui fut le théâtre des expériences nucléaires françaises. Fidèle à sa démarche impressionniste très personnelle, Annick Ghijzelings (Terre, terra, terrae, 27 fois le temps) confronte l'esprit et l'histoire Ma'Ohi à son présent fracturé. Le film approche l'élan vital d'un peuple colonisé qui tente de ne pas s'oublier et se cherche une identité indépendante. Flagey, Cinematek € 7 > € 5,5
    Lieu
    Flagey
    Place Sainte-Croix
    1050 Ixelles
    Tél : 02-641.10.20
    Réservation : 02-641.10.20
    info@flagey.be
    http://www.flagey.be
  • Les Fraises sauvages

    13.03.2019  >  11.04.2019

    • Cinéma
    Un médecin de 78 ans se rend en voiture à Stockholm avec sa belle-fille pour y fêter son jubilé. 

    Lire la suite

    Un médecin de 78 ans se rend en voiture à Stockholm avec sa belle-fille pour y fêter son jubilé. Pendant le trajet, le vieillard remonte le fil de sa vie à travers souvenirs fantasmés et réalité, que Bergman traduit en un mélange éblouissant de symbolisme et d’expressionnisme. Flagey, Cinematek € 7 > € 5,5
    Lieu
    Flagey
    Place Sainte-Croix
    1050 Ixelles
    Tél : 02-641.10.20
    Réservation : 02-641.10.20
    info@flagey.be
    http://www.flagey.be