Evénements du 3 avril 2019

  • L’Histoire dont vous êtes le héros

    31.01.2019  >  04.04.2019

    • Théâtre
    Soyez les héros de nos histoires ! Et si, l’espace d’un soir, c’était vous les héros de leur histoire ?

    Lire la suite

    Quatre comédiens et vous, public. En début de représentation, les improvisateurs viendront à votre rencontre afin que vous soyez leur inspiration pour l’histoire qui s’écrira ce soir là. Votre prénom, vos passions, l’un ou l’autre accessoires, vos peurs et vos angoisses, vos rêves et vos envies, votre manière de marcher, de rire ou de parler ; tout ce qui fait de vous un être unique, les improvisateurs s’en revêtiront pour créer et incarner leurs personnages. Ce soir, leur inspiration... c’est vous !
    Lieu
    Théâtre L'improviste
    rue de Fierlant, 120
    1190 Forest
    http://www.improviste.be/
  • Harold

    06.02.2019  >  10.04.2019

    • Théâtre
    De l’improvisation pure, brute et organique

    Lire la suite

    Concept d’impro créé à l’origine en Californie dans les années ’60, Tadam en propose sa propre version. Une heure et quart d’improvisation « freestyle » à partir d’un mot lancé par le public. Tout débute par une série de solos basés sur le fil rouge de la soirée. Ensuite, les scènes se mêlent et se démêlent, les situations se transforment, un personnage chasse l’autre avant de revenir. Tous les styles y passent : comédie, action, drame, suspense… Le tout en musique qui, elle aussi, est improvisée.
    Lieu
    Théâtre L'improviste
    rue de Fierlant, 120
    1190 Forest
    http://www.improviste.be/
  • PLAY

    17.02.2019  >  14.04.2019

    • Théâtre
    Le spectacle d’inspiration cinématographique qui vous propose deux impros de 30 minutes et une série improvisée de quatre épisodes.

    Lire la suite

    PLAY est un spectacle qui s’inspire du monde du cinéma et de la télé. Un maître de jeu, aidé par des impulsions demandées au public, impose des catégories cinématographiques à 4 ou 5 comédiens : un réalisateur, un genre cinématographique, une série télé… Il y a trois impros en tout : deux longues de 30 minutes et une “série” de 4 épisodes de 7 minutes Très dynamique, très haut en couleurs, ce spectacle varie les plaisirs et peut proposer aussi bien la lourdeur d’un Almodovar qu’une série Z des années 70...
    Lieu
    Théâtre L'improviste
    rue de Fierlant, 120
    1190 Forest
    http://www.improviste.be/
  • Jean Poucet | J’ai vu New York, New York USA

    21.02.2019  >  06.04.2019

    • Exposition
    En avril 2017, lors d’un voyage avec mon épouse, c’est en tant que touriste que j’ai « posé mon regard » sur New York.

    Lire la suite

    Mon métier de photographe pour le Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles me permet de découvrir de nombreux volets de la photographie. Celui que je préfère, et que je ne pratique pas dans mon quotidien, est la « street photographie ». Le sujet principal de ce type de photographie est une présence humaine dans des situations spontanées dans des lieux publics. J’attache beaucoup d’importance aux personnages dans mes images. Lors de cette semaine à New-York, j’ai ressenti une différence de culture face à « l’Image », et au fait de prendre des photos des gens dans la rue. Je me suis vite senti plus à l’aise avec cette pratique, qu’ici, en Belgique. En effet, les New Yorkais ne semblent pas importunés quand on les photographie spontanément. Ils sont détendus … et moi aussi ! Visible les soirs de représentation dans le BAR et la SALLE
    Lieu
    Théâtre Marni
    Rue de Vergnies, 25
    1050 Ixelles
    Tél : 02-639.09.80
    Réservation : 02-639.09.82
    info@theatremarni.com
    http://www.theatremarni.com
  • Michel Mazzoni - Other things visible

    28.02.2019  >  14.04.2019

    • Exposition
    Michel Mazzoni (1966) est un artiste plasticien qui utilise le medium photographique et explore son essence. Une recherche et une réflexion sur les limites de l’image, une esthétique fragmentaire qui brouille le référent figuratif et révèle la matérialité des images, placent son travail à la frontière de la figuration et de l’abstraction.

    Lire la suite

    Michel Mazzoni (1966) est un artiste plasticien qui utilise le medium photographique et explore son essence. Une recherche et une réflexion sur les limites de l’image, une esthétique fragmentaire qui brouille le référent figuratif et révèle la matérialité des images, placent son travail à la frontière de la figuration et de l’abstraction. Considérant que la photographie n’est pas un médium destiné à rendre compte du réel ou à en proposer une représentation fidèle, il s’éloigne de ce regard concret pour produire des «objets» venant brouiller notre vision établie. Le travail repose sur l’image en tant que motif, mais qui tendrait à disparaître. L’accident est chez lui le fruit d’un travail technique et d’une réflexion sémantique. Michel Mazzoni procède par soustraction et avec cette prise de distance, les images deviennent plus intrigantes, le spectateur s’interroge sur leur sens, leur contenu et leurs relations. Au moment de la création des images, il n’y a pas de mode opératoire défini, cela part de choses simples, de rencontres fortuites. Une façon de saisir la banalité pour la transformer en un univers poétique et conceptuel. Détourner les images de leurs usages pour en brouiller la lecture. Je dirais que mon approche est intemporelle et atemporelle : les lieux que je photographie ne sont pas vraiment définis et pourraient être dans des époques indéterminées. Il s’agit généralement de vues fragmentaires, des images «sans qualités», du quotidien avec d’infimes indices. Ces lieux sont là, bien réels mais la façon dont je les traite provoque cette distance abstraite et complexe. Ce que je cherche à montrer ce sont les forces qui y circulent et les pensées que cela fait naître chez celui qui regarde. Pointer des espaces, des lieux, des objets où cela «accroche», une présence visuelle forte mais qui n’explique rien. Les images qui retiennent l’attention, sont celles qui demandent aux spectateurs de s’arrêter, de regarder et de réfléchir, de se poser des questions sur ce qu’ils perçoivent et sur le processus de création de l’œuvre. Sur le plan formel, il s’agit d’une tentative d’épuisement et d’appauvrissement du médium par des procédés alternatifs et expérimentaux, à savoir des manipulations d’ordres lumineuses, chimiques, optiques (à la source, sur le négatif), ou directement sur l’image en post traitement (scans et impressions multiples, trames, inversions, courbes…). Michel Mazzoni Dans ses installations, ses scénographies, le choix et la séquence des images est faite selon ses critères propres, non communiqués au spectateur afin que celui-ci puisse créer lui-même un cheminement, des rapprochements, des distances, voire une narration. Ses dispositifs «in situ» développent des raccourcis sensoriels, des tensions qui affectent le regard, des expériences réflexives dont les significations restent en suspens. Parmi les moyens de diffusion, il affectionne également l’édition de livres dont le rapport fond/forme est méticuleusement pensé. La mise en espace des œuvres s’articule sur le même principe, avec des images qui entrent en résonance ou en contrepoint dans un souci rythmique qui tient compte de l’espace d’exposition. La confrontation, le rapprochement, l’échelle, l’espacement, la technique de tirage et le mode de présentation font partie intégrante de la perception globale de l’œuvre. A l’occasion de cette exposition paraîtra une publication de 128 pages : Michel Mazzoni, Other Things Visible, co-production Le Botanique et MER. Paper Kunsthalle.
    Lieu
    Botanique
    Rue Royale, 236
    1210 Saint-Josse-Ten-Noode
    Tél : +00 32 22183732
    info@botanique.be
    http://www.botanique.be
  • Prête-moi ton rêve

    03.03.2019  >  07.04.2019

    • Théâtre
    Rêver, tous éveillés !

    Lire la suite

    Bulle, Splash et Scratch viennent tout droit de la Lune, planète des rêves ! Quand les enfants terriens dorment, ils leur rendent visite et vivent ensemble plein d’aventures ! Mais lorsque les enfants se réveillent, souvent, ils ne se souviennent pas de leurs rêves, et jamais des trois petites créatures. 
Attristés de cela, 
Bulle, Splash et Scratch décident de venir sur la Terre, 
avec leurs marionnettes, en pleine journée afin de pouvoir rêver avec les enfants tout éveillés. Pour cela, ils leur font dessiner des décors incroyables et les projettent sur scène afin de jouer dedans ! « Maintenant, ils se souviendront de nous ! »
    Lieu
    Théâtre L'improviste
    rue de Fierlant, 120
    1190 Forest
    http://www.improviste.be/
  • 1984

    07.03.2019  >  06.04.2019

    • Théâtre
    de Thierry DEBROUX, d’après George ORWELL. Il n’est pas surprenant que ce roman de George Orwell se vende à nouveau à des millions d’exemplaires. À l’heure des fake news et de l’intrusion du net dans notre vie privée, l’univers de 1984 ressemble de plus en plus à la société que nous sommes en train de construire.

    Lire la suite

    Imaginez… Un monde où la technologie permet à certains de connaître nos moindres faits et gestes, nos moindres pensées. Imaginez… Une nation énorme dirigée par un fantoche au vocabulaire restreint qui assène avec aplomb les contre-vérités qui le servent. Imaginez… Ce même fantoche qui assoit son pouvoir sur les sentiments primaires du peuple : haine, rejet de l’autre, réflexe sécuritaire. Qui entretient des relations conflictuelles avec d’autres puissances dans le seul but d’entretenir la peur. Imaginez… Un travail sur le langage qui rend acceptables les idées les plus violentes et empêche l’expression de toute idée complexe. Imaginez… Des médias qui diffusent volontairement des fake news Pour manipuler l’opinion publique à des fins politiques. Des masses abreuvées de faits-divers, d’infos sportives et de jeux stupides. Un peuple gavé de malbouffe qui a oublié les saveurs les plus simples. Une pensée basée sur l’affirmation au détriment de la réflexion. Des individus isolés, coupés d’eux-mêmes. Et parmi eux, quelques-uns décidés à se battre contre le système. Prêts à mourir. Prêts à commettre des actes pouvant entraîner la mort de centaines d’innocents. Les utopies sont souvent dédaignées par le monde politique qui les considère comme irréalistes. Qu’en est-il des dystopies ? Doivent-elles aussi être considérées comme irréalistes ? Dans ce chef-d’œuvre d’anticipation, George Orwell imagine un monde qui fait froid dans le dos. Et si sa seule erreur était de l’avoir situé en 1984 ? Patrice MINCKE.
    Lieu
    Théâtre Royal du Parc
    Rue de la Loi, 3
    1000 Bruxelles
    Réservation : 02-505.30.30
    info@theatreduparc.be
    http://www.theatreduparc.be
  • L’abattage Rituel De Gorge Mastromas

    12.03.2019  >  06.04.2019

    • Théâtre
    Avec un humour corrosif, Dennis Kelly et Jasmina Douieb nous proposent une pièce épique clairement à charge de l’ultra-libéralisme, infiniment drôle et provocante… Kelly est l’un des grands dramaturges britanniques actuels. Le Poche a créé notamment ses excellents Orphelins et Love & Money.

    Lire la suite

    Le théâtre est plein de sublimes personnages maléfiques qui pactisent avec le mal : Macbeth de Shakespeare, Faust de Goethe…, voici peut-être le pire d’entre eux : Gorge Mastromas. Gorge Mastromas est un salaud et l’assume. Il peut. Il a l’argent et le pouvoir. Adolescent, Gorge est aimable et prévenant, mais jamais la vie ne le récompensera de sa gentillesse. Au contraire, elle va le confiner aux seconds rôles : il est transparent, invisible... À 20 ans, tandis que son employeur est au bord de la ruine, une chance unique s’offre à Mastromas de faire partie du camp des vainqueurs. Il ne s’embarrasse plus des convenances, et s’approprie ce qui lui plaît, jusqu’à devenir un des chefs d’entreprise les plus prospères du monde... Quitte à surfer sur la morale. L’empire de Gorge Mastromas, il le bâtit sur trois règles d’or : 1. Quand tu veux quelque chose, prends-le ; 2. La seule chose requise pour prendre ce que tu veux c’est ta volonté absolue et ta faculté de mentir ; 3. Ne pense jamais aux conséquences. Ne regrette jamais. Avec un humour corrosif, Dennis Kelly et Jasmina Douieb nous proposent une pièce épique clairement à charge de l’ultra-libéralisme, infiniment drôle et provocante… Kelly est l’un des grands dramaturges britanniques actuels. Le Poche a créé notamment ses excellents Orphelins et Love & Money.
    Lieu
    Théâtre de Poche
    Chemin du Gymnase, 1 A
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-649.17.27
    Réservation : 02-649.17.27
    http://www.poche.be
  • Sourires d’une nuit d’été

    12.03.2019  >  11.04.2019

    • Cinéma
    Libertinage, romantisme façon 1900 et imbroglio sentimental, pour l'une des rares incursions (et la plus réussie) de Bergman dans le registre de la comédie.

    Lire la suite

    Libertinage, romantisme façon 1900 et imbroglio sentimental, pour l'une des rares incursions (et la plus réussie) de Bergman dans le registre de la comédie. D'une sophistication élégante, le premier film en costumes du maître suédois, ponctué d'humour grinçant et féroce. Flagey, Cinematek € 7 > € 5,5
    Lieu
    Flagey
    Place Sainte-Croix
    1050 Ixelles
    Tél : 02-641.10.20
    Réservation : 02-641.10.20
    info@flagey.be
    http://www.flagey.be
  • Ma’Ohi nui, au Coeur de l’océan, mon pays

    13.03.2019  >  07.04.2019

    • Cinéma
    Voyage intérieur autant que géographique, dans l'archipel qui fut le théâtre des expériences nucléaires françaises. 

    Lire la suite

    Voyage intérieur autant que géographique, dans l'archipel qui fut le théâtre des expériences nucléaires françaises. Fidèle à sa démarche impressionniste très personnelle, Annick Ghijzelings (Terre, terra, terrae, 27 fois le temps) confronte l'esprit et l'histoire Ma'Ohi à son présent fracturé. Le film approche l'élan vital d'un peuple colonisé qui tente de ne pas s'oublier et se cherche une identité indépendante. Flagey, Cinematek € 7 > € 5,5
    Lieu
    Flagey
    Place Sainte-Croix
    1050 Ixelles
    Tél : 02-641.10.20
    Réservation : 02-641.10.20
    info@flagey.be
    http://www.flagey.be