Evénements du 13 mars 2019

  • Penser le présent

    02.12.2018  >  16.03.2019

    • Conférences et congrès
    Depuis 2017, Flagey organise plusieurs rencontres en compagnie de penseurs inspirés. Flagey

    Lire la suite

    Depuis 2017, Flagey organise plusieurs rencontres en compagnie de penseurs inspirés. Flagey € 11 > 9
    Lieu
    Flagey
    Place Sainte-Croix
    1050 Ixelles
    Tél : 02-641.10.20
    Réservation : 02-641.10.20
    info@flagey.be
    http://www.flagey.be
  • Prix Médiatine ’19

    15.02.2019  >  17.03.2019

    • Exposition
    Peintures, dessins, photographies, installations, art vidéo, sculptures, gravures,... venez découvrir l'art en émergence!

    Lire la suite

    Le Prix Médiatine est un concours pour jeunes artistes plasticiens belges ou résidant en Belgique depuis au moins un an, toutes disciplines confondues. A l'issue de la sélection du jury orchestré par le Centre culturel Wolubilis, une dizaine d'artistes sont retenus parmi lesquels 6 d'entre eux seront primés. Véritable laboratoire de recherches plastiques, le Prix Médiatine se veut un tremplin pour ces jeunes artistes, par le biais notamment d'une exposition à La Médiatine et de la publication d'un catalogue. Peintures, dessins, photographies, installations, art vidéo, sculptures, gravures,... venez découvrir l'art en émergence!
    Lieu
    La Médiatine
    Allée Pierre Levie, 1
    1200 Woluwe-Saint-Lambert
    Tél : 02-761.37.07
    http://www.flagey.be
  • La coloc

    08.03.2019  >  16.03.2019

    • Théâtre

    Lire la suite

    Quand 5 personnes décident de vivre ensemble, certaines par choix, d’autres par nécessité, la vie cesse très vite d’être un jardin de roses. Si, pour tout arranger, elles sont issues de générations différentes et ont vécu, forcément, des parcours opposés, tous les ingrédients sont réunis pour une cohabitation houleuse. Au-delà du rire et du comique de situation, La Coloc est une peinture caustique et parfois féroce d’un fait de société de plus en plus répandu dans nos villes modernes. Une fable sur la difficulté de s’en sortir seul et sur la solitude à plusieurs. Demeurent heureusement des étincelles d’espoir : les rêves qu’il ne faut jamais abandonner.
    Lieu
    Magic Land Théâtre
    Rue d'Hoogvorst, 14
    1030 Schaerbeek
    Tél : 02/245.50.64
    Réservation : 02/245.50.64
    info@magicland-theatre.com
    http://www.magicland-theatre.com
  • Drarrie in de nacht

    12.03.2019  >  14.03.2019

    • Théâtre

    Lire la suite

    Ne demandez pas ce qu’est un drarrie, demandez plutôt qui sont des drarrie. Quatre jeunes défient la nuit, mais celle-ci reste impassible. La nuit ne se laisse pas faire : elle attend patiemment le moment voulu et frappe sans merci. Junior Mthombeni, Fikry El Azzouzi et Cesar Janssens de la compagnie Jr.cE.sA.r ont inauguré la saison passée avec le spectacle Malcolm X qui a été accueilli avec un enthousiasme débordant par le public et la presse, qui l’a quali é « d’historique ». Cette fois, le trio opte pour l’adaptation théâtrale de Drarrie in de nacht, le roman à succès de Fikry El Azzouzi. Ce roman, à présent traduit en allemand sous le titre Wir da draußen, et qui le sera en espagnol dès l’année prochaine, a valu à l’auteur le Prix Ark de la Libre Parole (wayoow !). La formule pour le spectacle Drarrie in de nacht est éprouvée et approuvée : attendez-vous à du hip-hop, à de la poésie slam, à des rythmes qui prennent vie sur scène et à une profusion de langues. Ayoub, le personnage principal – interprété par l’auteur en personne –, et ses camarades errent dans la nuit et nous entraînent à travers leur vagabondage, leur solitude et leur tristesse, leur rage et leur peur. Ils n’ont rien ni personne, tout au plus eux-mêmes sur qui compter et en qui avoir confiance.  
    Lieu
    KVS_Box
    Quai aux Pierres de Taille, 9
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-210.11.12
    Réservation : 02-210.11.12
    tickets@kvs.be
    http://www.kvs.be
  • Dom Juan (Molière)

    12.03.2019  >  16.03.2019

    • Théâtre
    « L’amour que j’ai pour une belle n’engage point mon âme à faire injustice aux autres. » Dom Juan.

    Lire la suite

    Dom Juan fait partie du Triptyque : "Dom Juan - On ne badine pas avec l'amour - L'Etranger" mis en scène par Benoît Verhaert du Théâtre de la Chute. Dans ces trois spectacles qui se focalisent sur les personnages principaux, Benoît Verhaert met en avant un autre personnage plus essentiel encore et qui n’est autre que le dialogue : dialogue entre Dom Juan et Sganarelle, entre Camille et Perdican, entre Meursault et lui-même… Les autres personnages sont là, gravitent autour, tantôt joués par un seul et même acteur ou par un chœur, tantôt sous la forme de marionnettes. Entre ces effets de loupe sur les personnages et le dialogue, il y a toujours une troisième donnée qui agit, qui interfère, qui ouvre la porte aux interprétations. Qu’elle soit Dieu, la société, la famille, l’autorité, qu’importe. Le dialogue est toujours finalement triangulaire et l’amour ressemble souvent, qu’on le veuille ou non, à un couple à trois.
    Lieu
    Petit Varia
    Rue Gray, 154
    1050 Ixelles
    http://www.rideaudebruxelles.be/14-lieux/55-petit-varia
  • WaW [We are Woman]

    12.03.2019  >  23.03.2019

    • Spectacle
    Du vestiaire du foot au sabbat des sorcières, onze danseurs partent en quête de leur part féminine et en arrivent à célébrer la diversité des sexes.

    Lire la suite

    Du vestiaire de foot au sabbat de sorcières, du morne uniforme à la diversité débridée, onze hommes, d’abord cernés par les clichés de la masculinité, trouve la sortie de secours dans la recherche du féminin. Avec d’autres hanches et d’autres déhanchés, dépourvus d’appareil génital externe, menstrués, enceints, allaitant, etc., ils explorent un « devenir-femme » - et s’il faut assumer ce que les clichés ont d’intéressant, passer du sexe dit fort à celui qu’on qualifie de beau, quitter un idéal de puissance pour aller vers une valeur esthétique, refuser la guerre pour lui préférer l’art.
    Lieu
    Studio THOR
    Rue Saint-Josse, 49
    1210 Saint-Josse-Ten-Noode
    Tél : 026403550
    reservation@varia.be
    http://www.varia.be
  • Take Care

    12.03.2019  >  16.03.2019

    • Théâtre

    Lire la suite

    Sept protagonistes sont rassemblés dans une maison de campagne isolée, une maison de famille vétuste, en partie effondrée. Ils doivent décider de son sort, ensemble. Les enjeux font ressurgir des liens, des rapports entre eux. Et petit à petit, des souvenirs refont surface. Le passé se mêle au présent pour dévoiler les failles, les fissures, les fantômes... Des moments qui ont eu lieu dans cette maison se rejouent entre eux, se reconstituent à travers eux. Qu’est-ce que cela veut dire prendre soin ? Pourquoi a-t-on besoin des autres ? Pourquoi a-t-on besoin que les autres aient besoin de nous ? Qui porter et jusqu'où ? Qui sauver et de quoi ? Que ne donne-t-on pas par peur d’être vidé, envahi, dépossédé ? A quoi tiennent ces relations que nous entretenons avec notre entourage proche ? Quels sont nos besoins, nos attentes, notre responsabilité face aux autres ? La compagnie Le Corps Crie menée par Noémie Carcaud explore l'humain dans ses recoins les plus intimes: son rapport à lui-même et à l'autre, ses doutes, ses désirs, ses contradictions... La recherche de la compagnie s'articule autour de la théâtralité même de la vie : à quoi on joue ? pour qui ? quels sont les enjeux ? Où est la limite entre le réel et l'imaginaire ? le vrai et le faux ? Avec Take Care, elle nous propose un spectacle qui explore l’ambivalence des relations humaines. Ouverture du lieu à 19h Spectacle à 20h
    Lieu
    Théâtre de la Vie
    Rue Traversière, 45
    1210 Saint-Josse-Ten-Noode
    Tél : +3222191186
    Réservation : +3222196006
    reservations@theatredelavie.be
    http://www.theatredelavie.be
  • Voyage au bout de la nuit

    12.03.2019  >  17.03.2019

    • Théâtre
    « Dans ce métier d’être tué, faut pas être difficile, faut faire comme si la vie continuait, c’est ça le plus dur, ce mensonge. »

    Lire la suite

    Entre conte et road trip, le texte d’Angèle Baux Godard, trace à vif dans l’intime. En donnant la parole à Elisa, l’autrice et comédienne s’empare délicatement d’un récit du corps. À coups de flash-backs, elle nous fait vivre une histoire, de la blessure à la résilience. Une panthère croise la route d’une jeune femme, l’animal blessé gît sous les roues de sa voiture. Le choc plonge Elisa dans ses souvenirs, ceux d’autres déflagrations, où le corps s’est muré. Il ne lui est plus possible de rentrer chez elle où on l’attend pour fêter l’anniversaire de sa fille. Tant le trouble est présent, il faut qu’elle prenne la route, non pas pour s’échapper, mais pour raconter ce qui longtemps a occupé sa chair et la coupait, en partie, du monde. Enfance, adolescence, médecin, compagnon : ces souvenirs, ces voix cheminent à travers les tabous de la sexualité féminine et d’une pathologie souvent tue par ignorance - le vaginisme, parce que les mots n’arrivent ni à être dits, ni à être écoutés et parce qu’encore la sexualité est emprisonnée dans des clichés. Entre musique et parole, L’empreinte du vertige, c’est l’histoire d’une résilience possible, d’un sursaut de vie.
    Lieu
    Théâtre des Martyrs
    Place des Martyrs, 22
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-223.32.08
    Réservation : 02 223 32 08
    billetterie@theatre-martyrs.be
    http://www.theatre-martyrs.be
  • Level Q (7+)/ LAP vzw

    13.03.2019

    • Théâtre
    À la frontière entre la danse, le théâtre et le cirque se déroule ce jeu physique qui défie chacun. Il faut tomber et se relever jusqu’à la ligne d’arrivée. Mais tout le monde y arrive-t-il ? Qui réussit à atteindre le Level Q ?

    Lire la suite

    Dans Level Q, 4 acteurs poussent les choses à l’extrême. Jouent-ils ensemble, ou chacun pour soi, ou y a-t-il un saboteur en embuscade ? Les voilà qui tâtent leurs limites respectives, et celles du public. Level Q s’inspire du plaisir pris par les gens regardant différents jeux, jeux télévisés et compétitions sportives. Un jeu ou un concours est-il captivant parce qu’on ne sait pas qui va gagner ? Parce que tout peut à tout moment changer ? Un jeu ne devient-il intéressant que lorsque les règles sont connues ? Ou est-ce plutôt le contraire ?
    Lieu
    BRONKS
    Rue du Marché aux Porcs, 15-17
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 219 99 21
    Réservation : +32 2 219 99 21
    info@bronks.be
    http://www.bronks.be
  • They Are Waiting For You - Laure Prouvost

    13.03.2019  >  14.03.2019

    • Exposition
    Le point de départ de la première œuvre pour grande salle de Laure Prouvost est son film Dit Learn, dans lequel une succession rapide d’objets du quotidien, d’images et de textes nous stimule à donner de nouvelles significations à tout. Il faut s’attendre à une « expérience de cinéma augmenté » dans laquelle des images filmées et des prises de vue en direct au théâtre se dédoublent.  

    Lire la suite

    « Le spectateur doit lui-même trouver du sens à son environnement et utiliser son imagination. Je joue avec l’idée d’être emporté dans des lieux dont on ne pourra peut-être pas revenir. » – Laure Prouvost ‘They Are Waiting For You presented so many different ways of seeing (and, for that matter, hearing). It appeared the whole theatre was activated in order to fracture the distance between language, object, and experience.’ – Victoria Brooks, EMPAC L’œuvre de la plasticienne Laure Prouvost a pour particularité la recherche de narrations polymorphes ; des récits remplis d’associations inattendues – toujours racontés à partir d’une perspective différente – avec beaucoup de liberté laissée au hasard et aux rêves, aux erreurs et à l’oubli. Dans ses films, elle brise l’opposition entre fait et fiction, image et texte, machine et être humain, écran et espace. Elle crée des environnements tactiles et s’adresse directement à nous, nous associant ainsi de manière sensorielle à ses fantaisies. Qu’elle franchisse dès lors le pas vers une première œuvre pour grande salle paraît évident. Le point de départ est son film Dit Learn (2017), dans lequel une succession rapide d’objets du quotidien, d’images et de textes nous stimule à donner de nouvelles significations à tout. Il faut s’attendre à une « expérience de cinéma augmenté » dans laquelle des images filmées et des prises de vue en direct au théâtre – danse, musique, son, projection – se dédoublent. You are to become the seat you are sat on. • La Française Laure Prouvost vit à Londres et à Anvers. Elle a récemment présenté des expositions individuelles, entre autres, au Walker Art Center (Minneapolis, 2017) et à Fahrenheit (Los Angeles, 2016). D’autres expositions individuelles suivront : au Palais de Tokyo (Paris, 2018) et au M HKA (Anvers, 2019). Prouvost participe à la Baltic Triennial (Vilnius, 2018). En 2013, elle a remporté le prestigieux Turner Prize.
    Lieu
    Kaaitheater
    square Sainctelette, 20
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-201.59.59
    Réservation : 02-201.59.59
    info@kaaitheater.be
    http://www.kaaitheater.be