Evénements du 27 janvier 2019

  • Taipei Story

    13.01.2019  >  18.02.2019

    • Cinéma
    A Taïwan, la désintégration d’un jeune couple, à travers crises sentimentales, chômage et blues urbain.

    Lire la suite

    A Taïwan, la désintégration d’un jeune couple, à travers crises sentimentales, chômage et blues urbain. Une approche désenchantée de la mutation des valeurs entre tradition et modernité, pour le deuxième long-métrage d’Edward Yang, avec Hou Hsiao-hsien dans le rôle principal, en héros inadapté. Flagey, Cinematek   € 7 > € 5,5
    Lieu
    Flagey
    Place Sainte-Croix
    1050 Ixelles
    Tél : 02-641.10.20
    Réservation : 02-641.10.20
    info@flagey.be
    http://www.flagey.be
  • Bird

    13.01.2019  >  27.02.2019

    • Cinéma
    La courte vie de Charlie Parker, saxophoniste de génie et inventeur du bebop. L’un des plus grands films consacrés au jazz par un amoureux du genre, et un rôle en or (primé à Cannes) pour Forest Whitaker.

    Lire la suite

    La courte vie de Charlie Parker, saxophoniste de génie et inventeur du bebop. L’un des plus grands films consacrés au jazz par un amoureux du genre, et un rôle en or (primé à Cannes) pour Forest Whitaker. Flagey, Cinematek   € 7 > € 5,5
    Lieu
    Flagey
    Place Sainte-Croix
    1050 Ixelles
    Tél : 02-641.10.20
    Réservation : 02-641.10.20
    info@flagey.be
    http://www.flagey.be
  • La chute

    15.01.2019  >  09.02.2019

    • Théâtre
    « L’essentiel est de pouvoir tout se permettre, quitte à professer de temps en temps, et à grand cris, sa propre indignité. »

    Lire la suite

    À notre époque où l’égo est sans cesse mis en avant, où tout semble dilué dans le virtuel, La chute de Camus a toujours de quoi faire éclater le miroir. Avant de passer ses soirées dans un bar d’Amsterdam, Jean-Baptiste Clamence fut un brillant et respecté avocat à Paris. À lui les causes perdues, la traque de la vérité... Un soir, un événement va transformer sa vie : il ne porte pas secours à une jeune femme en train de se noyer. La culpabilité ne va plus le quitter. Il va faire le bilan de ses diverses usurpations, questionner sa sincérité. Il va se livrer à une introspection sur ses faiblesses, ses lâchetés dans un bar loin des tribunaux où il jouait de sa faconde. Plaidoyer pour la liberté, contre les faux-semblants, texte traversé par l’absurde, La chute a la force de jouer chaque jour avec les émotions de celui qui l’interprète. Au travers du roman, dans l’adaptation de Vincent Engel, Lorent Wanson, dont la carrière de metteur en scène a toujours cherché à donner la parole à ceux qui ne l’avaient jamais, s’interroge aujourd’hui lui aussi sur sa sincérité, tentant de traverser ces questions avec ses expériences au point de les rendre troublantes et volontairement floues. La chute, dans cette adaptation proche et intime, c’est une lutte corps à corps avec les démons du siècle de la pensée en proie à l’amnésie de notre temps.
    Lieu
    Théâtre des Martyrs
    Place des Martyrs, 22
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-223.32.08
    Réservation : 02 223 32 08
    billetterie@theatre-martyrs.be
    http://www.theatre-martyrs.be
  • Avant la fin

    16.01.2019  >  27.01.2019

    • Théâtre
    Un récit drôle, tendre et très touchant !

    Lire la suite

    En avril 2015, Michel Graindorge s’est éteint. L’avocat engagé et personnage public était aussi le père de la comédienne et violoniste Catherine Graindorge. Un fait divers assez banal : un homme meurt, une fille perd son père. Loin de tout hommage, Catherine raconte le lien père-fille et la perte de ceux qu’on aime. Elle revient en mots, en images et en musique sur les quinze derniers mois de la vie de son père, sur leur passé commun mais aussi et surtout sur le présent, sur ces traces que nous laissent les absents. Raconteuse d’histoires, elle distille les émotions, joue avec l’absurdité des situations avec poésie et humour.
    Lieu
    Comédie Claude Volter
    Avenue des Frères Legrain, 98
    1150 Woluwe-Saint-Pierre
    Tél : 02-762.09.63
    Réservation : 02-762.09.63
    secretariat@comedievolter.be
    http://www.comedievolter.be
  • MacBeth

    17.01.2019  >  16.02.2019

    • Théâtre
    Rien n’a changé depuis Shakespeare : la soif de pouvoir entraîne inexorablement les êtres humains vers la part obscure de la force.

    Lire la suite

    Monstre parmi les monstres. Macbeth n'est pas l’ombre, mais la nuit. Le mal n'y est pas relatif, mais absolu. La pièce nous plonge dans l'étroit abîme qui sépare le cauchemar de la réalité monstrueuse. Avec sa manière médiévale de s'approcher des forces obscures et irrationnelles et d'aborder l'énigme du meurtre de l'homme par l'homme et la culpabilité qui s'ensuit, Shakespeare convoque dans les ténèbres d'étranges et hideuses créatures - les hommes - toutes en proie à une maladie incurable et contagieuse. Celle de l'ambition criminelle et du pouvoir corrupteur. Car quand elle n'est pas encadrée par une conscience et une morale, l'ambition ne mène qu'à l'échec. Quant au pouvoir, tout le monde le sait, il échoit à ceux qui le désirent le plus. La fin justifiant les moyens... Puis une fois entre leurs mains... Pour notre troisième collaboration avec le Théâtre du Parc, après Un conte d'hiver et Un tailleur pour dames, nous avons été invités par Thierry Debroux (merci à lui) à nous attaquer à cette œuvre grandiose et pour le moins énigmatique du grand maître puisqu'en Angleterre elle a la réputation de porter malheur. Comme si le mal qui suinte de la pièce s'attaquait à qui tenterait de la cerner... Grandiose car il s'agit d'un « récit plein de bruit et de fureur » où il est question de pouvoir, d'ambition, de trahison, d'amour, qu'il y a des meurtres, un régicide, des guerres, du sang, beaucoup de sang, des chansons, un banquet, des forêts, un château, des orages et de la pluie, beaucoup de pluie (pour laver le sang), de la boue, des sorcières, des spectres, des assassins. Nous vous promettons tout cela. Nous vous proposerons, et toujours avec le souci de poser sur l'oeuvre un point de vue décalé qui nous permette de la faire résonner au présent, de lui faire perdre son statut de déjà vu pour en renouveler la perception, faire surgir des réponses neuves et imprévisibles aux résonances contemporaines afin de provoquer une nouvelle ouverture des sens auprès des spectateurs. Bref, avec le souci de faire du présent avec ce qui n'est pas d'aujourd'hui - un Macbeth qui sera de l'ordre de la performance, total, plein, éprouvant physiquement pour les acteurs qui, deux heures durant, lutteront contre les éléments (théâtraux ou non) déchaînés. Nous vous avions promis un Tailleur pour dames qui ne soit pas en costumes à carreaux. Nous avons tenu notre promesse. Nous vous promettons un Macbeth sans armure. Inutile de se poser la question de la pertinence de monter Macbeth aujourd'hui, véritable miroir de notre époque. Venez, trompons-les tous. Trompeur doit être le visage quand le cœur l’est. Georges LINI.
    Lieu
    Théâtre Royal du Parc
    Rue de la Loi, 3
    1000 Bruxelles
    Réservation : 02-505.30.30
    info@theatreduparc.be
    http://www.theatreduparc.be
  • Blizzard

    18.01.2019  >  31.01.2019

    • Théâtre
    Blizzard est un conte presque sans paroles inspiré par le Grand Nord et la culture inuite. Trois manipulateurs nous racontent un vagabondage, l’errance d’une marionnette dans des paysages mouvants, instables. Le collectif Une Tribu invente ici une forme en perpétuel déséquilibre qui invite à la contemplation et à la réflexion sur la relation entre l’Homme et la nature sauvage.

    Lire la suite

    Nous venons de tout là-haut tout au nord. Là où il y a de la glace, du vent et du sable. Le vent nous refroidit et le sable nous protège. Le sable, nous, on en fait des murs, des remparts. Il empêche la mer de venir dévorer nos maisons. Nous allons vous raconter l’histoire de notre grand père. Il est né il y a très longtemps, dans un glaçon. Un jour, il a rencontré le roi de la nature, un ours qui vivait sous le sable. Il l’appelait « le Kimik ». Blizzard est un conte presque sans paroles inspiré par le Grand Nord et la culture inuite. Trois manipulateurs nous racontent un vagabondage, l’errance d’une marionnette dans des paysages mouvants, instables. Le collectif Une Tribu invente ici une forme en perpétuel déséquilibre qui invite à la contemplation et à la réflexion sur la relation entre l’Homme et la nature sauvage. Un spectacle pour tous dès 7 ans.
    Lieu
    Le boson
    Chaussée de Boondael, 361
    1050 Ixelles
    Tél : +32 471 32 86 87
    Réservation : +32 471 32 86 87
    reservations@leboson.be
    http://www.leboson.be
  • Silvio Pilato

    19.01.2019  >  09.02.2019

    • Exposition
    Exposition de gravures de l'artiste Silvio Pilato et de céramiques d'Adriana Pilato

    Lire la suite

    L'artiste belge, d'origine sicilienne, Silvio Pilato est né à San Cataldo en 1955. Il a émigré à Bruxelles en 1969 avec ses parents et ses frères et sœurs. En 2003, après avoir exercé la carrière de mécanicien ajusteur, il se consacre, en autodidacte, à l'art du dessin et de la peinture. Il fréquente, ensuite, différentes académies et ateliers de peinture et de dessin afin d'acquérir la maîtrise de la technique de la peinture à l'huile, de la peinture acrylique et du dessin au crayon gras. Il découvre dans la peinture un épanouissement personnel qui transcende son quotidien. Cette passion qui se dégage de ses œuvres, il aime la partagé lors des salons d'ensemble auxquels il participe. Depuis quelques années, il s'intéresse au travail d'impression et s'essaye à différentes technique comme la linogravure, la pointe sèche ou l'eau forte. S'inspirant de photographies de magazines ou de ses propres clichés, il réalise différentes gravures qu'il superpose créant un jeu de vibrations, d'intensités et de mouvements. Ce sont ces recherches qu'il présentera à l'occasion de sa première exposition en solo. Dans ce cadre, Silvio Pilato accueille quelques céramiques réalisées par sa sœur Adriana Pilato, artiste multidisciplinaire
    Lieu
    Musée d'Art Spontané
    Rue de la Constitution, 27
    1030 Schaerbeek
    Tél : + 32 (0)2 426 84 04
    info@musee-art-spontane.be
    http://www.musee-art-spontane.be
  • La leçon de danse

    22.01.2019  >  27.01.2019

    • Théâtre
    Tout pourrait séparer Senga et Adémar... Et pourtant, « Au fil de leurs rencontres, parfois houleuses, souvent très drôles, touchantes aussi, ces deux solitudes vont apprendre à s’apprivoiser.

    Lire la suite

    Tout pourrait séparer Senga et Adémar... Et pourtant, « Au fil de leurs rencontres, parfois houleuses, souvent très drôles, touchantes aussi, ces deux solitudes vont apprendre à s’apprivoiser. Après Les chatouilles ou la danse de la colère - d’Andréa Bescond, mise en scène d’Éric Métayer - le couple avait envie d’une respiration et de légèreté ». C’est réussi ! Une comédie romantique et humaine, drôle et pétillante où l’onirisme transporte le réel !
    Lieu
    Centre Culturel d'Auderghem
    Boulevard du Souverain, 183
    1160 Auderghem
    Tél : 02-660.03.03
    accueil@ccauderghem.be
    http://www.ccauderghem.be
  • Propaganda !

    22.01.2019  >  02.02.2019

    • Théâtre
    Vincent Hennebicq, agacé par le flux incessant d’informations qui nous aveugle et nous empêche souvent
 de respirer, de prendre l’élan et le recul nécessaires pour décrypter, analyser et comprendre en profondeur ce qui nous entoure, s’est intéressé à la figure d’Edward Bernays pour le rôle qu’il a joué dans la construction d’un monde où la croissance économique prime.

    Lire la suite

    Edward Bernays, neveu de Sigmund Freud, a traversé le 20e siècle sans que l’on se souvienne de son nom, mais il a transformé le monde, dans l’ombre. D’abord producteur de théâtre et agent d’artistes, il est devenu publicitaire puis conseiller politique et a développé une théorie, basée sur les acquis de la psychologie, visant à manipuler les masses. En comprenant que le pouvoir serait entre les mains
 de ceux qui sont capables d’influencer les choix des foules, Bernays a contribué à la croissance du capitalisme en défendant et encourageant une économie basée sur le développement du désir individuel. Vincent Hennebicq, agacé par le flux incessant d’informations qui nous aveugle et nous empêche souvent
 de respirer, de prendre l’élan et le recul nécessaires pour décrypter, analyser et comprendre en profondeur ce qui nous entoure, s’est intéressé à la figure d’Edward Bernays pour le rôle qu’il a joué dans la construction d’un monde où la croissance économique prime. Sur scène, Achille Ridolfi est Edward Bernays. Entre conférence, discours politique et spectacle de stand up, en confrontation directe avec le spectateur, il utilise les moyens du théâtre pour nous montrer le vrai visage de Bernays et le cynisme de ses manœuvres. Accessible, frais et direct, Propaganda ! traverse le siècle passé avec Bernays et ses compatriotes pour mieux questionner le présent, dévoilant certaines techniques de manipulation médiatique et les conséquences du développement des moyens de communication modernes sur nos indépendances et nos démocraties actuelles.
    Lieu
    Théâtre Les Tanneurs
    Rue des Tanneurs, 75
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-512.17.84
    Réservation : 02-512.17.84
    info@lestanneurs.be
    http://www.lestanneurs.be
  • ARIANE [ eu ] phonie - soundscape of a refugees Greek camp

    22.01.2019  >  02.02.2019

    • Théâtre
    En Crète, au milieu d’un camp de réfugiés, la figure d’une femme. La langue grecque lui permet de percer la toile de l’actualité tragique et de remonter aux récits ancestraux. Minos, légendaire roi de Crète, eut avec Pasiphaé, son épouse, une fille : Ariane. Un spectacle visuel pour écouter les pulsations du monde.

    Lire la suite

    Les spectacles de Pietro Marullo, metteur en scène, chorégraphe et plasticien, sont des métaphores où les tensions du monde contemporain et les mythes fondateurs se chevauchent et s’expriment dans des formes qui hybrident les arts. Ainsi dans WRECK – List of extinct species, son dernier spectacle, il mélange l’art plastique, la création sonore et le mouvement, pour créer une puissante allégorie du naufrage. Dans cette nouvelle création - Ariane [eu]phonie -, Il nous fait voyager en Crête, ce berceau de l’humanité occidentale où les civilisations se croisèrent, cette île des mythes devenue aujourd’hui une « nouvelle Lampedusa ». Au milieu d’un camp de réfugiés, la figure d’une femme. La langue grecque qu’elle apprend aux étrangers lui permet de percer la toile de l’actualité tragique et de remonter aux récits ancestraux. Minos, fils de Zeus et d’Europe, légendaire roi de Crète, eut avec Pasiphaé, son épouse, une fille, Ariane. Celle-ci, éprise de Thésée et guidée par l’amour, l’aidera à tuer le Minotaure et à sortir du Labyrinthe. Les temporalités, les archétypes, les images se croisent et Pietro Marullo tisse une nouvelle vision de la scène. Il met au centre du Labyrinthe l’oreille humaine pour bousculer les limites de l’imaginaire et traverser le « dédale » humain. L’organe auditif où réside le sens de l’équilibre devient le lieu d’échos intimes et de la perception du monde pour interroger les frontières matérielles et immatérielles qui sans cesse s’érigent entre les hommes, les dieux et la terre. Que perçoivent les migrants – et nous - de ce mythe de la jeune Ariane symbolique d’une libération de la tyrannie et d’une mutation du monde ? Et cette femme leur apprenant le grec et cherchant à rester en équilibre dans une Crête décomposée à l’image du monde, s’adresse-t-elle, telle Ariane, aux forces divines et leur demande-t-elle : « Quand est-ce que vous, les dieux, vous nous laisserez vivre en paix, sans vous ? Aujourd’hui commence l’ère de la terreur, mon royaume est déjà fini, et je ne verrai pas naître l’île des femmes, et je ne verrai pas surgir la ville des hommes ? ».
    Lieu
    Théâtre Varia
    Rue du Sceptre, 78
    1050 Ixelles
    Tél : 02-640.82.58
    Réservation : 02-640.35.50
    reservation@varia.be
    http://www.varia.be