Evénements du 26 janvier 2019

  • Ludwig II, le roi perché

    25.01.2019  >  26.01.2019

    • Théâtre
    Bavière, 1864. Dans une Allemagne divisée entre traditions et modernisme, Ludwig II accède au pouvoir au grand dam de sa mère. Ivre de gloire, génie passionné, admirateur des arts, celui que l'on nomma le " roi perché " laissera une empreinte indélébile de son règne.

    Lire la suite

    Bavière, 1864. Dans une Allemagne divisée entre traditions et modernisme, Ludwig II accède au pouvoir au grand dam de sa mère. Ivre de gloire, génie passionné, admirateur des arts, celui que l'on nomma le " roi perché " laissera une empreinte indélébile de son règne. Partagé entre son amour immodéré pour Wagner, sa passion pour sa cousine Elisabeth d'Autriche et ses relations interdites avec de jeunes hommes, Ludwig se battra pour graver à jamais dans l'Histoire sa grandeur et son avant-gardisme. De trahisons en mensonges, d'histoires d'amour en désillusions, cette fable théâtrale teintée de drame et de folie se propose de redécouvrir la vie de ce roi devenu légendaire. Un témoignage historique, un hymne à la tolérance et à la liberté.
    Lieu
    La Clarencière
    Rue du Belvédère, 20
    1050 Ixelles
    Tél : 02-640.46.70
    Réservation : 02/640.46.76
    fabienne.govaerts@skynet.be
    http://www.laclarenciere.be
  • Sorrow Swag - Ligia Lewis

    25.01.2019  >  26.01.2019

    • Spectacle
    Cette première partie – en bleu – du triptyque de Ligia Lewis autour de l’affect et de l’incarnation, de la race et de la représentation, se développe entièrement par le biais du langage de la tristesse. Sur scène, elle crée de façon méticuleuse un corps hybride en état de flux constant. Vers la fin, ce corps se transforme et se réduit uniquement à une bouche et à un cri implacable. Par le biais de ce personnage instable, Lewis analyse dans cette œuvre des considérations sur la race, la paternité d’une œuvre, le genre et le deuil.

    Lire la suite

    Sorrow Swag est le premier volet du triptyque de Ligia Lewis autour de l’affect et de l’incarnation, de la race et de la représentation. Elle a conçu chaque volet autour d’une couleur qui représente un état d’âme. Cette première partie en bleu se développe entièrement par le biais du langage de la tristesse. Sur scène, Lewis crée de façon méticuleuse un corps hybride en état de flux constant. Elle a développé une pratique chorégraphique dont les lignes de force s’appuient sur les techniques de jeu de Stanislavski et des aspects du Mouvement Authentique pour parvenir à une incarnation intense. Not I de Samuel Beckett et Antigone de Jean Anouilh constituent des sources d’inspiration importantes. Vers la fin, ce corps se transforme et se réduit uniquement à une bouche et à un cri implacable : une référence littérale à Not I. Par le biais de ce personnage instable, Lewis analyse des considérations sur la race, la paternité d’une œuvre, le genre et le deuil. • La chorégraphe américano-dominicaine Ligia Lewis était précédemment à l’affiche du Kaaitheater avec le deuxième volet de ce triptyque, minor matter, qu’on a pu voir durant WoWmen18.
    Lieu
    Kaaistudio's
    Rue Notre-Dame du Sommeil, 81
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-201.59.59
    Réservation : 02-201.59.59
    info@kaaitheater.be
    http://www.kaaitheater.be
  • Nicolas Kummert

    26.01.2019

    • Concert

    Lire la suite

    Aucun doute, la Night est faite pour lui : Nicolas Kummert aime les invitations au voyage. Entouré de musiciens et danseurs exceptionnels, il vogue de Reyjkjavik à Phnom Penh, en passant par Dakar et Manchester. Sa rivière sera aussi intérieure, comme un souffle vital liant le coeur, les poumons et le ventre… Au Senghor, il proposera le projet « Respire ! » De l’air, et encore de l’air… Sculpter l’espace et le silence avec la musique et le mouvement… Une musique composée pour l’occasion par Nicolas, une invitation à improviser d’un souffle commun. Quatre musiciens, quatre nationalités, quatre cultures qui respirent à l’unisson, pour une musique aérienne et incandescente.
    Lieu
    Centre Culturel d'Etterbeek - Le Senghor
    Chaussée de Wavre, 366
    1040 Etterbeek
    Tél : +32 2 230 31 40
    Réservation : +32 2 230 31 40
    info@senghor.be
    http://www.senghor.be
  • Whose country ? | L’heure d’hiver Cairo

    26.01.2019

    • Cinéma

    Lire la suite

    En présence du réalisateur Mohamed Siam VOSTEN Un musulman dévoué, père de famille, officier de police et fervent serviteur du régime de Moubarak depuis 14 ans, a vu son monde bouleversé du jour au lendemain lorsque son frère disparaît. Il dévoile la corruption et la violence auxquelles lui-même et ses collègues ont participé quotidiennement en tant que policiers, lors de la révolution égyptienne. Cette liberté d’expression n’est que temporaire, le temps qu’un nouveau régime se mette en place. As part of L'heure d'hiver - Cairo Infos & réservation : galeries.be/whose-country 8,50€ (+0,50 online/std.), 6,50€, UGC Unlimited, Art 27 --- PASS (all screenings included) : 40 € Available online : bit.ly/CairoPASS Pickup-point : Cinema Galeries
    Lieu
    Cinema Galeries
    Galerie de la Reine, 26
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-514.74.98
    http://www.galeries.be/
  • Sahib Pashazade duo (Azerbaidjan) | Les virtuoses du mugham

    26.01.2019

    • Concert
    Sahib Pashazade est probablement le maître absolu du tar, réel virtuose reconnu mondialement qui n’a fait que collectionner des prix depuis plusieurs années. Il excelle dans le mugham, musique typique d’Azerbaidjan qui combine les meilleurs éléments de la musique persane et de la musique caucasienne. Accompagné de Kamran Kerimov, percussionniste recherché pour sa grande intuition musicale, excellent soliste et auteur de nombreuses compositions rythmiques, Sahib Pashazade présente en duo un répertoire impressionnant de pièces instrumentales de Mugham pour Tar (luth à manche court) et Nagara (tambour à percussion).

    Lire la suite

    Sahib Pashazade est probablement le maître absolu du tar, réel virtuose reconnu mondialement qui n’a fait que collectionner des prix depuis plusieurs années. Il excelle dans le mugham, musique typique d’Azerbaidjan qui combine probablement les meilleurs éléments de la musique persane et les meilleurs éléments de la musique caucasienne à la fois. Accompagné de Kamran Kerimov, percussionniste recherché pour sa grande intuition musicale, excellent soliste et auteur de nombreuses compositions rythmiques, Sahib Pashazade présente en duo un répertoire impressionnant de pièces instrumentales de Mugham pour Tar (luth à manche court) et Nagara (tambour à percussion). Originaires de Bakou, la capitale azerbaïdjanaise, ces deux grands instrumentistes ont été honorés en 2017 du Grand Prix du 11ème Festival Sharq Taronalari à Samarkand (Ouzbékistan) pour leur maîtrise musicale à couper le souffle, leur présence charismatique sur scène et leur enthousiasme effréné. Le mugham est apparu lorsque la musique d’art persane (dastgah) jouée devant les tribunaux persans s’est heurtée à la musique des bardes (ashiks) des montagnes du Caucase. Le résultat est un style de musique puissant, laissant une grande place à l’improvisation. Depuis 2003, le mugham est reconnu comme patrimoine culturel immatériel par l’UNESCO. Le Sahib Pashazade duo est désormais mondialement reconnu, car il est profondément nourri d’une connaissance de la tradition du mugham et de l’histoire qu’elle véhicule. Sahib Pashazade : tar Kamran Kerimov: nagara
    Lieu
    Muziekpublique
    Galerie de la Porte de Namur, 3
    1050 Ixelles
    Tél : 02-217.26.00
    Réservation : 02-217.26.00
    info@muziekpublique.be
    http://www.muziekpublique.be
  • Oratorium zonder Doel

    26.01.2019  >  13.02.2019

    • Cinéma
    Le village de 900 âmes qui vivait à l’ombre de la centrale nucléaire de Doel a été sacrifié il y a 50 ans à l’expansion du port d’Anvers, qui a procédé à une expropriation hâtive avant démolition.

    Lire la suite

    Le village de 900 âmes qui vivait à l’ombre de la centrale nucléaire de Doel a été sacrifié il y a 50 ans à l’expansion du port d’Anvers, qui a procédé à une expropriation hâtive avant démolition. Or, un demi-siècle plus tard, celle-ci n’a toujours pas eu lieu : le village est encore debout, à l’abandon, fantôme inutile dans les limbes d’un projet économique mal évalué. Alors, à quoi bon cet exode ? C’est la question posée par Manu Riche dans ce document interpellant. Flagey, Week van de Klank / Semaine du Son, Cinematek   € 7 > € 5,5
    Lieu
    Flagey
    Place Sainte-Croix
    1050 Ixelles
    Tél : 02-641.10.20
    Réservation : 02-641.10.20
    info@flagey.be
    http://www.flagey.be
  • The Pillow Book

    26.01.2019  >  22.02.2019

    • Cinéma
    Une jeune japonaise, hantée par un rituel d’écriture calligraphique sur la peau, recherche l’homme qui fera de son corps un livre vivant.

    Lire la suite

    Une jeune japonaise, hantée par un rituel d’écriture calligraphique sur la peau, recherche l’homme qui fera de son corps un livre vivant. Les expérimentations infinies de Greenaway, pour un drame puissant, inspiré par le journal poétique de Sei Shônagon et ses “Choses qui font trembler le coeur”. Flagey, Week van de Klank / Semaine du Son, Cinematek € 7 > € 5,5
    Lieu
    Flagey
    Place Sainte-Croix
    1050 Ixelles
    Tél : 02-641.10.20
    Réservation : 02-641.10.20
    info@flagey.be
    http://www.flagey.be
  • Cro Man

    26.01.2019

    • Cinéma
    Préhistoire, quand les dinosaures et les mammouths parcouraient encore la terre. L'histoire d'un homme des cavernes courageux, Dug, et de son meilleur ami Hognob, qui s'unissent pour sauver leur tribu d'un puissant ennemi.

    Lire la suite

    Dès 5 ans Au Pléistocène moyen (soit entre 781 000 et 126 000 ans), la chute d'une météorite a changé le destin des premiers Homo Erectus (vivant près de Manchester) qui ont découvert… le football. Comme d'autres inventions, elle est tombée dans l'oubli pendant quelques millénaires - du moins pour la tribu de Dug qui ne comprend rien aux peintures rupestres de ses ancêtres. Les braves Cro-Magnons sont un jour envahis par les troupes de Lord Nooth, déjà suffisamment avancées dans l'Age du Bronze pour exploiter les mines de la vallée de Dug. Le vaillant petit homme des cavernes découvre le jeu qui passionne les conquérants. Et les défie…
    Lieu
    La Vénerie / Espace Delvaux
    Rue Gratès, 3
    1170 Watermael-Boitsfort
    Tél : 02-663.85.50
    Réservation : 02 663 13 59
    info@lavenerie.be
    http://www.lavenerie.be
  • Pascale Delagnes

    26.01.2019

    • Concert
    "Pascale, c'est le soleil des voyages. Le sel d'un air marin qui se chante, qui se danse « Pascale sourit. Du bout d'un cœur qui bat. (…) Auteur de ses chanson, pascale chante. C'est l'arme à l’œil qu'elle vous dit « regardez- moi de travers, j' men fous. » Pascale, c'est larme au poing qu'elle vous dit « des petits bonheurs, j'en ai des tas ». Et si le bitume dicte sa loi, Pascale s'en fout. Elle est comme ça. Sans fard."

    Lire la suite

    Avec une touche d’onirisme dans son écriture, ses textes en français qu’elle chante, parle ou scande, portent un regard personnel sur ce qu’elle voit et vit. Entre compositions et paysages sonores, on voyage tantôt dans le murmure d’une page d’un journal intime, tantôt dans l’expansion d’un grand cri d’espoir. Sa musique se singularise par le choix des musiciens. Elle cherche une forme de beauté brute dans la force des instruments qui guident son chant, que ce soit dans leur dynamique, dans leur dimension harmonique ou encore « bruitiste ». Elle garde un ancrage dans ses inspirations premières, « la chanson à texte », aux frontières de la poésie, tout en explorant d’autres harmonies qui la relient à son envie d’aller « ailleurs ».
    Lieu
    Le Jardin de ma Soeur
    A l'angle du quai au Bois à Brûler et de la rue du Grand Hospice
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-217.65.82
    Réservation : 02-217.65.82
    info@lejardindemasoeur.be
    http://www.lejardindemasoeur.be
  • GRATIS CHIPS ! (5+) compagnie barbarie & BRONKS & Villanella

    26.01.2019  >  27.01.2019

    • Théâtre
    S’il y avait des chips bleus et des chips roses, les filles ne mangeraient-elles que les chips roses ? Et les garçons se limiteraient-ils à manger les chips bleus ?

    Lire la suite

    Dans Gratis chips ! [= CHIPS GRATUITS !], la Compagnie barbarie s’attaque aux stéréotypes en vigueur et nous parle de féminisme. Mais quel lien avec les chips ? Aucun, à première vue. Car heureusement, les chips ont encore le même aspect pour tous. Mais que se passerait-il s’il y avait des chips bleus et des chips roses ? Qu’il y ait des différences entre garçons et filles, c’est certain. Que nous attachions beaucoup trop d’importance à ces différences, c’est encore plus certain. Voilà pourquoi il est grand temps de revoir un peu tout ça.
    Lieu
    BRONKS
    Rue du Marché aux Porcs, 15-17
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 219 99 21
    Réservation : +32 2 219 99 21
    info@bronks.be
    http://www.bronks.be