Evénements du 25 janvier 2019

  • Comme La Hache Qui rompt La Mer En Nous

    12.01.2019  >  02.03.2019

    • Théâtre
    Un spectacle qui débusque et attise les questions qui fâchent pour tenter de se mettre à la hauteur de cette phrase de Kafka à propos de la mission d’une oeuvre: « être la hache qui rompt la mer gelée en nous ». Après l’éblouissant Sans Aile et sans Racine, voici le nouveau face-à-face de Hamadi avec les radicalismes violents.

    Lire la suite

    Voilà deux amis d’enfance. De parents ou de grandsparents venus d’ailleurs. Ils sont nés et ont vécu dans la même ville cosmopolite d’un pays d’Europe. Ils ont fréquenté les mêmes écoles et se retrouvent à l’âge adulte. C’est le moment de se dire, de se parler enfin et de remuer ce qui fâche : les identités, les appartenances religieuses et culturelles, les choix de vies, de langues, de conjoints et de territoires, confrontation sur leurs histoires singulières, mais qui révèle d’autres incompréhensions, dissensions, griefs, ressentiments, voire des haines longtemps enfouies. Tragédie qui montre deux personnages pris dans des toiles d’araignées sociales, ethniques, religieuses, … et qui malgré l’amitié et la tendresse qu’ils éprouvent l’un pour l’autre se laissent déborder jusqu’à l’incompréhensible. Entre ces moments d’opposition souvent violente, de courts échanges ponctuent le déroulement de l’histoire; et les protagonistes deviennent alors tous deux des personnages à la Beckett, perdus dans un no man’s land et où ils s’agitent comme des fantômes. Un spectacle qui débusque et attise les questions qui fâchent pour tenter de se mettre à la hauteur de cette phrase de Kafka à propos de la mission d’une oeuvre: « être la hache qui rompt la mer gelée en nous ». Après l’éblouissant Sans Aile et sans Racine, voici le nouveau face-à-face de Hamadi avec les radicalismes violents.
    Lieu
    Théâtre de Poche
    Chemin du Gymnase, 1 A
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-649.17.27
    Réservation : 02-649.17.27
    http://www.poche.be
  • L’herbe verte de chez nous

    12.01.2019  >  20.02.2019

    • Cinéma
    Le quotidien d’un instituteur, fraîchement débarqué dans un petit village des montagnes.

    Lire la suite

    Le quotidien d’un instituteur, fraîchement débarqué dans un petit village des montagnes. Une comédie plaisante au succès commercial conséquent, pour le dernier film de facture classique d’un cinéaste qui cherchera par la suite à renouveler les conventions du langage cinématographique. Flagey, Cinematek € 7 > € 5,5
    Lieu
    Flagey
    Place Sainte-Croix
    1050 Ixelles
    Tél : 02-641.10.20
    Réservation : 02-641.10.20
    info@flagey.be
    http://www.flagey.be
  • Taipei Story

    13.01.2019  >  18.02.2019

    • Cinéma
    A Taïwan, la désintégration d’un jeune couple, à travers crises sentimentales, chômage et blues urbain.

    Lire la suite

    A Taïwan, la désintégration d’un jeune couple, à travers crises sentimentales, chômage et blues urbain. Une approche désenchantée de la mutation des valeurs entre tradition et modernité, pour le deuxième long-métrage d’Edward Yang, avec Hou Hsiao-hsien dans le rôle principal, en héros inadapté. Flagey, Cinematek   € 7 > € 5,5
    Lieu
    Flagey
    Place Sainte-Croix
    1050 Ixelles
    Tél : 02-641.10.20
    Réservation : 02-641.10.20
    info@flagey.be
    http://www.flagey.be
  • Bird

    13.01.2019  >  27.02.2019

    • Cinéma
    La courte vie de Charlie Parker, saxophoniste de génie et inventeur du bebop. L’un des plus grands films consacrés au jazz par un amoureux du genre, et un rôle en or (primé à Cannes) pour Forest Whitaker.

    Lire la suite

    La courte vie de Charlie Parker, saxophoniste de génie et inventeur du bebop. L’un des plus grands films consacrés au jazz par un amoureux du genre, et un rôle en or (primé à Cannes) pour Forest Whitaker. Flagey, Cinematek   € 7 > € 5,5
    Lieu
    Flagey
    Place Sainte-Croix
    1050 Ixelles
    Tél : 02-641.10.20
    Réservation : 02-641.10.20
    info@flagey.be
    http://www.flagey.be
  • Mal de Crâne

    15.01.2019  >  26.01.2019

    • Théâtre
    On se trouve ici devant un objet scénique inclassable, entre joute verbale, spoken words et performance physique. Une proposition radicale portée par une jeune autrice à découvrir absolument. Les mots sonnent comme des claques et c’est jouissif.

    Lire la suite

    MAL DE CRÂNE est une tragédie urbaine et shakespearienne sans précédent. Eminem, le plus grand rappeur contemporain, et Hamlet, l’imbattable personnage de théâtre, s’y mesurent à armes et fers croisés. Ces deux misogynes mythiques se cherchent et fusionnent dans une joute virtuose en cinq actes. Nous sommes au royaume de la parole au centre. On avance à coups de tirades enflammées, entre meurtre et hommage à ces maîtres-mots : le père, l’ambition, l’innocence, l’amour et la langue. En croisant ces deux figures qu’une certaine folie rassemble, Louise Emö porte l’énergie d’une jeunesse urbaine, paumée et pleine de potentiel. Une génération qui « cherche son sens de l’orientation » et qui est prête à se battre sans compromission pour trouver son chemin.
    Lieu
    Atelier 210
    Chaussée Saint-Pierre, 210
    1040 Etterbeek
    Tél : 02-732.25.98
    info@atelier210.be
    http://www.atelier210.be
  • Mare Nostrum

    15.01.2019  >  26.01.2019

    • Théâtre

    Lire la suite

    Pendant les fêtes de Noël, au large de la Méditerranée, la tempête fait rage et les chalutiers sont cloués à quai. Le village ne survivra pas à une mauvaise saison de plus. Quand la tempête se calme, les pêcheurs reprennent la mer mais remontent de leurs filets des corps de migrants décomposés et gonflés d’eau. Ils connaissent la procédure, elle est lourde de temps et de pertes financières. Instantanément, ils décident de rejeter les corps à la mer et de garder le silence sur ce qu’ils ont vu... Par l’intermédiaire d’un carnet de pêche, nous assistons à la mise en mots de l’indicible, aux choix que nul n’a été préparé à faire et à leurs conséquences inexorables. En suivant le cheminement intérieur de ces pêcheurs, Mare Nostrum interroge le sens des idéaux opposés à la réalité d’un quotidien. Le collectif Le Groupe Sanguin poursuit son travail autour des auteurs belges contemporains et des formes d’écriture novatrices en mettant en scène Mare Nostrum d’Aïko Solovkine, une tragédie poétique déconstruisant l’idée d’un monde binaire, remettant en question notre perception du bien et du mal. Ouverture du lieu à 19h Spectacle à 20h
    Lieu
    Théâtre de la Vie
    Rue Traversière, 45
    1210 Saint-Josse-Ten-Noode
    Tél : +3222191186
    Réservation : +3222196006
    reservations@theatredelavie.be
    http://www.theatredelavie.be
  • Les femmes savantes

    15.01.2019  >  26.01.2019

    • Théâtre
    « Un sot savant est un sot plus sot qu’un ignorant. »

    Lire la suite

    Molière se plaît à arracher les masques. Dans Les femmes savantes, il enlève celui de Trissotin, le conseiller, le faux savant qui enseigne mais s’intéresse davantage à l’argent de la famille qui l’emploie, qu’à son éducation. Au cœur de l’intrigue, se niche une belle histoire d’amour contrariée avant le dénouement heureux. Clitandre a d’abord aimé Armande, qui se refuse à l’amour charnel, toute dévouée qu’elle est à l’étude de la philosophie ; il s’est dès lors épris de sa sœur Henriette, qui l’aime en retour, réconciliant ainsi l’esprit et la chair. Chrysale, le père, soutient ce projet d’union, mais hésite à affronter sa femme, Philaminte, en dépit des encouragements d’Ariste, son frère. Hommes et femmes vont s’opposer autour de cette. Ridicules, ces femmes savantes ? « Je prends au contraire au sérieux le débat philosophique qui les agite », écrit Frédéric Dussenne. « L’enjeu, pour Philaminte, Armande et Bélise, est d’importance, car il ne s’agit pas moins que du statut des femmes dans une société patriarcale, et leurs propos ne sont pas dépourvus de sens. » Au travers d’une direction d’acteurs au scalpel, le spectacle fait mouche pour nous tendre un miroir des plus ambigus de la comédie familiale et sociale.
    Lieu
    Théâtre des Martyrs
    Place des Martyrs, 22
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-223.32.08
    Réservation : 02 223 32 08
    billetterie@theatre-martyrs.be
    http://www.theatre-martyrs.be
  • La chute

    15.01.2019  >  09.02.2019

    • Théâtre
    « L’essentiel est de pouvoir tout se permettre, quitte à professer de temps en temps, et à grand cris, sa propre indignité. »

    Lire la suite

    À notre époque où l’égo est sans cesse mis en avant, où tout semble dilué dans le virtuel, La chute de Camus a toujours de quoi faire éclater le miroir. Avant de passer ses soirées dans un bar d’Amsterdam, Jean-Baptiste Clamence fut un brillant et respecté avocat à Paris. À lui les causes perdues, la traque de la vérité... Un soir, un événement va transformer sa vie : il ne porte pas secours à une jeune femme en train de se noyer. La culpabilité ne va plus le quitter. Il va faire le bilan de ses diverses usurpations, questionner sa sincérité. Il va se livrer à une introspection sur ses faiblesses, ses lâchetés dans un bar loin des tribunaux où il jouait de sa faconde. Plaidoyer pour la liberté, contre les faux-semblants, texte traversé par l’absurde, La chute a la force de jouer chaque jour avec les émotions de celui qui l’interprète. Au travers du roman, dans l’adaptation de Vincent Engel, Lorent Wanson, dont la carrière de metteur en scène a toujours cherché à donner la parole à ceux qui ne l’avaient jamais, s’interroge aujourd’hui lui aussi sur sa sincérité, tentant de traverser ces questions avec ses expériences au point de les rendre troublantes et volontairement floues. La chute, dans cette adaptation proche et intime, c’est une lutte corps à corps avec les démons du siècle de la pensée en proie à l’amnésie de notre temps.
    Lieu
    Théâtre des Martyrs
    Place des Martyrs, 22
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-223.32.08
    Réservation : 02 223 32 08
    billetterie@theatre-martyrs.be
    http://www.theatre-martyrs.be
  • Avant la fin

    16.01.2019  >  27.01.2019

    • Théâtre
    Un récit drôle, tendre et très touchant !

    Lire la suite

    En avril 2015, Michel Graindorge s’est éteint. L’avocat engagé et personnage public était aussi le père de la comédienne et violoniste Catherine Graindorge. Un fait divers assez banal : un homme meurt, une fille perd son père. Loin de tout hommage, Catherine raconte le lien père-fille et la perte de ceux qu’on aime. Elle revient en mots, en images et en musique sur les quinze derniers mois de la vie de son père, sur leur passé commun mais aussi et surtout sur le présent, sur ces traces que nous laissent les absents. Raconteuse d’histoires, elle distille les émotions, joue avec l’absurdité des situations avec poésie et humour.
    Lieu
    Comédie Claude Volter
    Avenue des Frères Legrain, 98
    1150 Woluwe-Saint-Pierre
    Tél : 02-762.09.63
    Réservation : 02-762.09.63
    secretariat@comedievolter.be
    http://www.comedievolter.be
  • MacBeth

    17.01.2019  >  16.02.2019

    • Théâtre
    Rien n’a changé depuis Shakespeare : la soif de pouvoir entraîne inexorablement les êtres humains vers la part obscure de la force.

    Lire la suite

    Monstre parmi les monstres. Macbeth n'est pas l’ombre, mais la nuit. Le mal n'y est pas relatif, mais absolu. La pièce nous plonge dans l'étroit abîme qui sépare le cauchemar de la réalité monstrueuse. Avec sa manière médiévale de s'approcher des forces obscures et irrationnelles et d'aborder l'énigme du meurtre de l'homme par l'homme et la culpabilité qui s'ensuit, Shakespeare convoque dans les ténèbres d'étranges et hideuses créatures - les hommes - toutes en proie à une maladie incurable et contagieuse. Celle de l'ambition criminelle et du pouvoir corrupteur. Car quand elle n'est pas encadrée par une conscience et une morale, l'ambition ne mène qu'à l'échec. Quant au pouvoir, tout le monde le sait, il échoit à ceux qui le désirent le plus. La fin justifiant les moyens... Puis une fois entre leurs mains... Pour notre troisième collaboration avec le Théâtre du Parc, après Un conte d'hiver et Un tailleur pour dames, nous avons été invités par Thierry Debroux (merci à lui) à nous attaquer à cette œuvre grandiose et pour le moins énigmatique du grand maître puisqu'en Angleterre elle a la réputation de porter malheur. Comme si le mal qui suinte de la pièce s'attaquait à qui tenterait de la cerner... Grandiose car il s'agit d'un « récit plein de bruit et de fureur » où il est question de pouvoir, d'ambition, de trahison, d'amour, qu'il y a des meurtres, un régicide, des guerres, du sang, beaucoup de sang, des chansons, un banquet, des forêts, un château, des orages et de la pluie, beaucoup de pluie (pour laver le sang), de la boue, des sorcières, des spectres, des assassins. Nous vous promettons tout cela. Nous vous proposerons, et toujours avec le souci de poser sur l'oeuvre un point de vue décalé qui nous permette de la faire résonner au présent, de lui faire perdre son statut de déjà vu pour en renouveler la perception, faire surgir des réponses neuves et imprévisibles aux résonances contemporaines afin de provoquer une nouvelle ouverture des sens auprès des spectateurs. Bref, avec le souci de faire du présent avec ce qui n'est pas d'aujourd'hui - un Macbeth qui sera de l'ordre de la performance, total, plein, éprouvant physiquement pour les acteurs qui, deux heures durant, lutteront contre les éléments (théâtraux ou non) déchaînés. Nous vous avions promis un Tailleur pour dames qui ne soit pas en costumes à carreaux. Nous avons tenu notre promesse. Nous vous promettons un Macbeth sans armure. Inutile de se poser la question de la pertinence de monter Macbeth aujourd'hui, véritable miroir de notre époque. Venez, trompons-les tous. Trompeur doit être le visage quand le cœur l’est. Georges LINI.
    Lieu
    Théâtre Royal du Parc
    Rue de la Loi, 3
    1000 Bruxelles
    Réservation : 02-505.30.30
    info@theatreduparc.be
    http://www.theatreduparc.be