Evénements du 14 janvier 2019

  • Ménopausée

    08.01.2019  >  02.02.2019

    • Théâtre
    Au Poche, nous pensons que chaque vie est un chef d’oeuvre ; et que si le sujet de la ménopause nous embarrasse, il l’est à l’image des tabous qu’il induit et dont les femmes ont à s’affranchir. Les femmes bien entendu, mais aussi les hommes qui les accompagnent, car le spectacle leur est également destiné.

    Lire la suite

    On dit souvent qu’on a la même ménopause que sa mère et sa grand-mère. J’ai un souvenir très vif de mon enfance : ma grand mère courant nue dans le jardin car elle avait des bouffées de chaleur. Je la revois, les yeux hagards, courant au milieu des hortensias. Le pire, c’est que je n’ai même pas de jardin. Créé à partir d’une cinquantaine de témoignages de femmes d’ici et d’ailleurs – mères de famille, artistes, sportives, rêveuses, pdg, cougars, celles qui assument, celles qui veulent rester jeunes à tout prix… – voici enfin Ménopausées. Un spectacle pour être ensemble, libérerla parole, rire, dire ce qu’on ne pouvait pas dire, montrer ce que l’on cachait jusqu’ici : rides, coups de chaud, pression sociale… Avec les premiers signes de vieillesse, avec les outrages du temps sur la peau, le corps et le coeur viennent probablement le temps des bilans. Qu’ai-je fait de ma vie ? Au Poche, nous pensons que chaque vie est un chef d’oeuvre ; et que si le sujet de la ménopause nous embarrasse, il l’est à l’image des tabous qu’il induit et dont les femmes ont à s’affranchir. Les femmes bien entendu, mais aussi les hommes qui les accompagnent, car le spectacle leur est également destiné. Après les Monologues du Vagin et Volcan, le Poche continue son exploration du genre féminin avec Ménopausées. Toujours avec une grande sensibilité, de manière ludique, touchante et souvent drôle.
    Lieu
    Théâtre de Poche
    Chemin du Gymnase, 1 A
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-649.17.27
    Réservation : 02-649.17.27
    http://www.poche.be
  • Funérailles d’hiver

    08.01.2019  >  23.01.2019

    • Théâtre
    C'est quoi cette famille où on meurt la veille d'un mariage !

    Lire la suite

    Une nuit d'hiver, un vieux garçon perd sa maman. Pour ne pas être seul à la porter en terre, il frappe à la porte de sa cousine. Mais la cousine n'est pas du tout décidée à recevoir une si triste nouvelle. C'est que le lendemain, elle marie sa fille. 400 invités attendus. 800 poulets commandés. Retarder le mariage pour enterrer la vieille ? Plutôt crever ! Course poursuite délirante défiant les lois de la physique [chez Levin, une noce traquée peut s'envoler jusqu'au sommet de l'Himalaya], Funérailles d'hiver réinvente la grande tradition du vaudeville, chansons idiotes incluses. Redoutable machine à jouer, Levin y dépeint la fuite en avant d'une société vouée au culte de la jeunesse et du consumérisme débridé. Une société construite sur la négation du déclin, de la maladie, de la mort, qui sont pourtant notre lot commun. MICHAEL DELAUNOY
    Lieu
    Rideau de Bruxelles @ Centre culturel Jacques Franck
    Chaussée de Waterloo, 94
    1060 Saint-Gilles
    http://www.poche.be
  • Bent

    08.01.2019  >  19.01.2019

    • Théâtre
    Juin 1934. Au lendemain de la Nuit des Longs Couteaux, la Gestapo débarque chez deux jeunes homosexuels insouciants.

    Lire la suite

    Juin 1934. Au lendemain de la Nuit des Longs Couteaux, la Gestapo débarque chez deux jeunes homosexuels insouciants. Va s’ensuivre une traque sans merci, la peur, la fuite, les caches et finalement le camp de Dachau. L’épuisement, la torture et la destruction des individus. L’écriture de Martin Sherman n’est pas sans rappeler celle de Samuel Beckett. Pas de belles envolées lyriques, mais une langue concise, précise, minimaliste qui tente d’aller à l’essentiel et dans laquelle s’engouffrent des silences lourds de sens. La période nazie a toujours beaucoup compté pour moi, dit Martin Sherman. Sans doute parce que je suis juif. Pour moi, « Bent » est autant une pièce homosexuelle que juive. Étant juif et homosexuel, je considérais donc essentiel d’écrire une pièce qui témoignerait des tortures supportées par ces deux minorités. Pourtant, dans tout cet enfer, un amour va soulever des montagnes de courage et de résistance insoupçonnée pour contrer l’arbitraire et la barbarie. Et, dans un ultime défi, prouver qu’aucune dictature, jamais, ne viendra à bout de notre part d’humanité. Créé par une troupe de théâtre amateur, nous avons eu un vrai coup de cœur pour ce spectacle qui a depuis remporté plusieurs prix au Trophée Royal 2017 de la FNCD (Meilleur spectacle, Prix du Public, …). Il montre que le théâtre est avant tout une question de passion. UNE PRODUCTION DE L’ATELIER THEATRE DES PROFESSEURS DU COLLEGE SAINT MICHEL (ATPCSM) AVEC L’APPUI DE LA FEDERATION NATIONALE DES COMPAGNIES DRAMATIQUES (FNCD), DE L’ASSOCIATION BRUXELLOISE ET BRABANÇONNE DES COMPAGNIES DRAMATIQUES (ABCD) ET DE LA MINISTRE, MEMBRE DU COLLEGE DE LA COMMISSION COMMUNAUTAIRE FRANÇAISE DE LA REGION DE BRUXELLES CAPITALE, CHARGEE DE LA CULTURE. AVEC LE SOUTIEN DE LA COMMUNAUTÉ FRANÇAISE. Conception photo © Gaétan Bergez.
    Lieu
    Théâtre Le Public
    Rue Braemt, 64 70
    1210 Saint-Josse-Ten-Noode
    Tél : 0800 944 44
    Réservation : 0800 944 44
    contact@theatrelepublic.be
    http://www.theatrelepublic.be
  • Les murs murmurent

    08.01.2019  >  19.01.2019

    • Théâtre
    Dans le long voyage qui l’emmène jusqu’à lui, une femme qui n’a plus vu son père depuis 15 ans. Elle veut le voir pour lui dire le vide qu’il a laissé, la blessure qui n’en finit pas de guérir. Elle va lui parler de lui, l’irremplaçable absent.

    Lire la suite

    Dans le long voyage qui l’emmène jusqu’à lui, une femme qui n’a plus vu son père depuis 15 ans. Elle veut le voir pour lui dire le vide qu’il a laissé, la blessure qui n’en finit pas de guérir. Elle va lui parler de lui, l’irremplaçable absent. Nous allons la suivre dans un long périple peuplé de personnages. De reproches en déclarations d’amour, elle déroule le fil de sa vie vide de lui et pleine des blessures d’enfance. Babetida Sadjo comédienne incandescente, pleine d’amour et de colère, lance un cri véhément et douloureux. Un cri pour briser le silence. UNE PRODUCTION DE MEKESKIDI DIFFUSÉE PAR PANACHE DIFFUSION. AVEC L’AIDE DE LA COMMUNAUTÉ FRANÇAISE. Photo © Bruno Mullenaerts.
    Lieu
    Théâtre Le Public
    Rue Braemt, 64 70
    1210 Saint-Josse-Ten-Noode
    Tél : 0800 944 44
    Réservation : 0800 944 44
    contact@theatrelepublic.be
    http://www.theatrelepublic.be
  • NinaLisa

    08.01.2019  >  19.01.2019

    • Théâtre
    Nina Simone est seule dans sa villa de Carry-le-Rouet. Sa carrière touche à sa fin. Un soir, sa fille Lisa apparaît. Elles se parleront à cœur ouvert.

    Lire la suite

    Nina Simone est seule dans sa villa de Carry-le-Rouet. Sa carrière touche à sa fin. Un soir, sa fille Lisa apparaît. Elles se parleront à cœur ouvert. Relations compliquées, passionnées, c’est un torrent de vie chahutée qui coule chaque jour entre la mère et la fille, un torrent d’amour. Pendant les années de tournées de Nina, Lisa a posé un voile sur les absences, sur sa souffrance et le manque de joies. Aujourd’hui, elle a trouvé le moyen de sourire et est heureuse. Elle chante. UNE COPRODUCTION DU THÉÂTRE LE PUBLIC ET DE LA FERME DU BIÉREAU AVEC LA COMPAGNIE ÉMOZON. AVEC LE SOUTIEN DE LA PROVINCE DU BRABANT WALLON, LA VILLE D'OTTIGNIES-LLN, DU LOOKINOUT, DU TAX SHELTER DE L’ÉTAT FÉDÉRAL BELGE VIA BELGA FILMS FUND ET DE LA COMMUNAUTÉ FRANÇAISE. Photo © Gaétan Bergez.
    Lieu
    Théâtre Le Public
    Rue Braemt, 64 70
    1210 Saint-Josse-Ten-Noode
    Tél : 0800 944 44
    Réservation : 0800 944 44
    contact@theatrelepublic.be
    http://www.theatrelepublic.be
  • La Reine Lear

    08.01.2019  >  19.01.2019

    • Théâtre
    Six ans après le succès de Mamma Medea, Tom Lanoye et Christophe Sermet, se retrouvent pour revisiter l’un des classiques de Shakespeare : Le Roi Lear. Sous la plume de l’écrivain flamand, le vieux Roi se féminise et trouve un cadre résolument contemporain. Nous sommes au cœur de la haute finance internationale, dans un monde virtuel qui décharne les corps. A la tête d’un empire colossal, la Reine Lear réunit ses trois fils en vue d’octroyer un héritage trop démesuré pour être honnête. Mère écrasante, étouffante, elle exige avant de concéder au partage une preuve d’amour verbale de ses enfants. Le cadet, Cornald, refuse de se plier aux attentes flatteuses de sa mère et s’enfuit dans un pays émergent pour y développer le concept de micro-crédit. C’est le début de la tragédie sur fond de tempêtes climatique et financière. Elle coûtera la vie au jeune Cornald et verra la famille « Lear » s’entredévorer alors que les intérêts du groupe vacillent sous les assauts de la concurrence. Tom Lanoye n’enlève rien de la force et de la violence originelles du Roi Lear de Shakespeare. Il l’adapte en mettant au cœur de sa création la langue – non pas le texte – mais la langue. Une langue charnelle, baroque, qui met en mouvement les corps.

    Lire la suite

    Six ans après le succès de Mamma Medea, Tom Lanoye et Christophe Sermet, se retrouvent pour revisiter l’un des classiques de Shakespeare : Le Roi Lear. Sous la plume de l’écrivain flamand, le vieux Roi se féminise et trouve un cadre résolument contemporain. Nous sommes au cœur de la haute finance internationale, dans un monde virtuel qui décharne les corps. A la tête d’un empire colossal, la Reine Lear réunit ses trois fils en vue d’octroyer un héritage trop démesuré pour être honnête. Mère écrasante, étouffante, elle exige avant de concéder au partage une preuve d’amour verbale de ses enfants. Le cadet, Cornald, refuse de se plier aux attentes flatteuses de sa mère et s’enfuit dans un pays émergent pour y développer le concept de micro-crédit. C’est le début de la tragédie sur fond de tempêtes climatique et financière. Elle coûtera la vie au jeune Cornald et verra la famille « Lear » s’entredévorer alors que les intérêts du groupe vacillent sous les assauts de la concurrence. Tom Lanoye n’enlève rien de la force et de la violence originelles du Roi Lear de Shakespeare. Il l’adapte en mettant au cœur de sa création la langue – non pas le texte – mais la langue. Une langue charnelle, baroque, qui met en mouvement les corps.
    Lieu
    Théâtre National Wallonie-Bruxelles
    Boulevard Emile Jacqmain, 111
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-203.53.03
    Réservation : 02-203.41.55
    info@theatrenational.be
    http://www.theatrenational.be
  • Duet

    09.01.2019  >  23.01.2019

    • Théâtre
    Un sac. Des objets. Un homme. Une femme. Une histoire qui s’écrit sous vos yeux.

    Lire la suite

    Sur scène, une comédienne et un comédien créent ensemble seconde après seconde deux histoires inédites, d’une durée totale de 60mn. Ces pièces instantanées naîtront sous les yeux des spectateurs.trices. Elles seront en partie initiées par le public, invité à amener au spectacle des objets qu’il disposera dans 1 sac découvert par les comédien.ne.s en début de spectacle. Qu’elles soient belles, tristes, drôles, effrayantes ou amoureuses, ces histoires en ’duet’ seront uniques !
    Lieu
    Théâtre L'improviste
    rue de Fierlant, 120
    1190 Forest
    http://www.improviste.be/
  • Brussels Jazz Festival

    10.01.2019  >  19.01.2019

    • Festival

    Lire la suite

    La cinquième édition du Brussels Jazz Festival reste fidèle à sa formule populaire : Flagey respire le Jazz pendant dix jours ! Profitez de plusieurs concerts par jour, entre autres de la fine fleur belge du monde du jazz comme Black Flower, Dijf Sanders, STUFF. et Donder, et en fin de soirée ce sont les grands noms du jazz international qui clôturent: Mulatu Astatke (qui ouvre le festival avec son Ethiojazz), Antonio Sánchez, Yazz Ahmed, Tigran Hamasyan... Flagey est également co-sponsor du nouveau projet de Chassol, en première mondiale pendant le festival!
    Lieu
    Flagey
    Place Sainte-Croix
    1050 Ixelles
    Tél : 02-641.10.20
    Réservation : 02-641.10.20
    info@flagey.be
    http://www.flagey.be
  • Broken Flowers

    10.01.2019  >  16.01.2019

    • Cinéma
    Un célibataire sur la trace de ses anciennes conquêtes, dont l’une serait la mère d’un fils inconnu de lui.

    Lire la suite

    Un célibataire sur la trace de ses anciennes conquêtes, dont l’une serait la mère d’un fils inconnu de lui. Le placide Bill Murray, dans une balade sur l’usure à surprises du temps. Avec la musique de Mulatu Astatke, invité du Brussels Jazz Festival. Flagey, Cinematek   € 7 > € 5,5
    Lieu
    Flagey
    Place Sainte-Croix
    1050 Ixelles
    Tél : 02-641.10.20
    Réservation : 02-641.10.20
    info@flagey.be
    http://www.flagey.be
  • Zoom

    10.01.2019  >  26.01.2019

    • Théâtre
    5 femmes, 1 lieu, 1 heure, 1 histoire

    Lire la suite

    Zoom sur 5 personnages féminins. Dans un lieu unique imaginé par une scénographe, que les comédiennes découvrent en montant sur scène, l’histoire se dessine, passant du plan large à des gros plans sur des détails de la destinée de ces 5 femmes. Parfois drôles, parfois émouvantes, toujours sincères, elles nous emportent dans une création spontanée de plus d’une heure d’une rare simplicité. Partant de l’ambiance musicale créée par le régisseur et des objets constituant le décor, elles construisent une pièce de théâtre mêlant fantaisie, humour, émotions, plaisir et délires partagés. Zoom, spectacle d’impro au féminin, est une tranche de vie qui nous plonge dans l’intimité de 5 femmes.
    Lieu
    Théâtre L'improviste
    rue de Fierlant, 120
    1190 Forest
    http://www.improviste.be/