Evénements du 8 décembre 2018

  • Visite guidée des Magasins Waucquez et de l’exposition permanente sur Horta

    13.03.2018  >  09.12.2018

    • Visites Guidées

    Lire la suite

  • Horta Inside Out : visites guidées Art Nouveau

    18.03.2018  >  09.12.2018

    • Visites Guidées
    Dans le cadre de l'évènement Horta Inside Out, le CBBD organise des visites guidées sous le thème de l'Art Nouveau.

    Lire la suite

    Découvrez le passé du bâtiment qui abrite le musée, construit par Victor Horta en 1906, à l'époque des Grands Magasins. Sous réservation via l'adresse visit@cbbd.be
    Lieu
    Musée de la Bande Dessinée
    Rue des Sables, 20
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 219 19 80
    visit@cbbd.be
    http://www.cbbd.be
  • Brussels 1900 - Art Nouveau

    22.03.2018  >  15.12.2018

    • Visites Guidées

    Lire la suite

    Lieu
    Place Sainte-Gudule (sur le côté droit de la Cathédrale), au pied de la statue du Cardinal Mercier
    Place Sainte-Gudule (sur le côté droit de la Cathédrale), au pied de la statue du Cardinal Mercier
    1000 Bruxelles
    http://www.cbbd.be
  • Bruxelles 1900 - Art nouveau

    30.03.2018  >  15.12.2018

    • Visites Guidées
    Cette visite en car constitue, depuis plus de 30 ans, l’offre phare de l’ARAU.

    Lire la suite

    Cette visite en car constitue, depuis plus de 30 ans, l’offre phare de l’ARAU. Elle permet de comprendre la place de l’Art nouveau à Bruxelles et l’originalité de ce mouvement qui bouleversa l’architecture et les arts décoratifs à la fin du XIXe siècle. À travers la ville, le visiteur découvre les plus belles façades de l’Art nouveau dont certaines sont désormais inscrites au patrimoine mondial de l’UNESCO. Cette visite est également l’occasion de pénétrer dans des intérieurs remarquables, parfois ouverts exceptionnellement : l’hôtel Van Eetvelde, l’hôtel Winssinger, la maison Autrique ou les anciens magasins Waucquez (actuellement Centre Belge de la Bande Dessinée) de Victor Horta, l’école n°1 ou l’école n°13 d’Henri Jacobs, l’hôtel Cohn-Donnay de Paul Hamesse (actuellement brasserie-restaurant De Ultieme Hallucinatie) ou encore l’ancien Palais du Vin de Fernand Symons. Chaque visite inclut au moins deux de ces intérieurs.
    Lieu
    Place Sainte-Gudule (sur le côté droit de la Cathédrale), au pied de la statue du Cardinal Mercier
    Place Sainte-Gudule (sur le côté droit de la Cathédrale), au pied de la statue du Cardinal Mercier
    1000 Bruxelles
    http://www.cbbd.be
  • Les galeries d’art du quartier Louise

    21.04.2018  >  08.12.2018

    • Visites Guidées

    Lire la suite

    Le quartier Louise regorge de galeries à la pointe de l’art contemporain. C’est ici que se situent les plus importantes de la ville, dont certaines existent depuis les années 1980 ! Nous ferons plusieurs haltes grâce auxquelles les multiples expressions plastiques n’auront plus de secret pour vous.
    Lieu
    devant la galerie Xavier Hufkens
    Rue Saint-Georges, 6-8
    1050 Ixelles
    http://www.cbbd.be
  • Bruxelles 1900 - Art nouveau

    21.04.2018  >  15.12.2018

    • Visites Guidées

    Lire la suite

    Cette visite permet de comprendre la place de l’Art nouveau à Bruxelles et l’originalité de ce mouvement qui bouleversa l’architecture et les arts décoratifs à la fin du XIXe siècle. À travers la ville, le visiteur découvre les plus belles façades de l’Art nouveau dont certaines sont désormais inscrites au patrimoine mondial de l’UNESCO. C’est également l’occasion de pénétrer dans des intérieurs remarquables, parfois ouverts exceptionnellement.
    Lieu
    Place Sainte-Gudule (sur le côté droit de la Cathédrale), au pied de la statue du Cardinal Mercier
    Place Sainte-Gudule (sur le côté droit de la Cathédrale), au pied de la statue du Cardinal Mercier
    1000 Bruxelles
    http://www.cbbd.be
  • Un pied dans le paradis

    28.11.2018  >  15.12.2018

    • Théâtre
    « En Chine on n’aime pas enterrer les gens tout seuls. C’est mieux que les gens soient à deux pour aller dans l’au-delà. »

    Lire la suite

    Elles sont trois sœurs qui, quand la bise vient, se demandent à quelle porte aller frapper. Toutes les trois tentent de ruser avec la pauvreté. Maladroitement. Jusqu’à ce que l’une d’entre elles ait l’idée de séduire un homme à la belle automobile et qui, signe extérieur de richesse oblige, doit avoir dans son portefeuille de quoi les nourrir. Elles découvriront que l’habit ne fait pas le moine, que le beau parleur est fauché - comme elles, inconnu dans l’immeuble où il prétend résider. Aux abois, les trois sœurs vont se transformer en voleuses et de voleuses en cannibales. Mais tout cela n’est qu’un conte. Tout finira bien, du moins sur une assiette ! Comment vivre quand on craint de se retrouver sans rien ? Comment continuer à avancer chaque jour alors qu’on sent qu’on va chuter ? Comment cette angoisse du lendemain affecte-t-elle les relations humaines ? Que reste-t-il de l’amour, de l’amitié, de la solidarité quand la précarité vous ronge ? Virginie Thirion a choisi le biais de la comédie pour parler de la précarité. Elle nous écrit une histoire, parce qu’elle aime en raconter, parce qu’elle aime qu’on lui en raconte. Raconter une histoire. Conter une histoire. Un pied dans le paradis est un conte contemporain à trois voix.
    Lieu
    Théâtre des Martyrs
    Place des Martyrs, 22
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-223.32.08
    Réservation : 02 223 32 08
    billetterie@theatre-martyrs.be
    http://www.theatre-martyrs.be
  • J’abandonne une partie de moi que j’adapte

    04.12.2018  >  09.12.2018

    • Théâtre

    Lire la suite

    Profondément marqués par le film documentaire tourné par Edgar Morin et Jean Rouch en 1960, Chronique d’un été, première expérience française de cinéma-vérité, Justine Lequette et ses quatre comédiens en reprennent les questions-clés, adressées à des passants, étudiants, ouvriers, employés, immigrés, dont l’entretien se prolongeait parfois dans un cadre plus intime. Ces questions, qui portent sur le bonheur, la vie, le travail, les utopies, … ils se les posent aujourd’hui dans une société qui, cinquante-huit ans plus tard, est à la fois restée la même et a beaucoup changé. Mettant les deux époques en perspective, ils insistent, en se nourrissant aussi de séquences documentaires de Pierre Carles, d’extraits de pièces d’Alexandra Badea ainsi que d’écritures de plateau, sur la question du sens que nous donnons à nos vies, dans une esthétique inspirée du réel mais qui toujours développe un point de vue et une dimension ludique.
    Lieu
    Théâtre des Martyrs
    Place des Martyrs, 22
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-223.32.08
    Réservation : 02 223 32 08
    billetterie@theatre-martyrs.be
    http://www.theatre-martyrs.be
  • Lost in ballets russes

    06.12.2018  >  08.12.2018

    • Spectacle
    Quelques dessins d’un grand-oncle (Léon Bakst - peintre, décorateur et costumier des Ballets russes au début du XXe siècle), une danse en hommage à papa, quelques ustensiles et objets des années 1970. Les chemins de la mémoire génèrent une chorégraphie autobiographique pleine de sincérité.

    Lire la suite

    Quelques dessins d’un grand-oncle (Léon Bakst - peintre, décorateur et costumier des Ballets russes au début du XXe siècle), une danse en hommage à papa, quelques ustensiles et objets des années 1970. Les chemins de la mémoire génèrent une chorégraphie autobiographique pleine de sincérité. Projet, texte, chorégraphie, dramaturgie et interprétation : Lara Barsacq Aide à la dramaturgie : Clara Le Picard Conseils artistiques : Gaël Santisteva Costumes : Sofie Durnez Création lumière : Kurt Lefevre Musiques : Bauhaus, Claude Debussy et Maurice Ravel Participation : Lydia Stock Brody et Nomi Stock Meskin Production : asbl Gilbert & Stock En coproduction avec Charleroi danse. Avec l’aide de la Fédération Wallonie-Bruxelles – service de la danse, La Bellone, la Ménagerie de Verre et le Théâtre la Balsamine.
    Lieu
    Théâtre la Balsamine
    Avenue Félix Marchal, 1
    1030 Schaerbeek
    Tél : 02-732.96.18
    Réservation : 02.735.64.68
    info@balsamine.be
    http://www.balsamine.be
  • Le Chagrin des Ogres

    06.12.2018  >  13.12.2018

    • Théâtre
    Le chagrin des Ogres raconte les histoires de Bastian, 17 ans, auteur d’une fusillade dans son lycée, et celle de Laetitia, adolescente qui se réveille d’une tentative de suicide sur son lit d’hôpital et confond son histoire avec celle de Natacha Kampusch, restée enfermée pendant huit ans dans une cave. Entre ces deux adolescents déambule une inquiétante narratrice à la voix enfantine, sorte de poupée narquoise et ensanglantée, qui les observe et leur raconte des histoires.   De ce jeu de ping pong entre les trois personnages, Fabrice Murgia a tiré une fable saisissante, créée en 2009 et plébiscitée par la critique et le public. Nourrie de faits divers, elle n’a, en 2018, rien perdu de sa pertinence. Bien au contraire. Terriblement ancrée dans notre époque, le Chagrin des Ogres explore les codes et les enjeux de ce moment si particulier entre l’enfance et adolescence. Un passage essentiel évoqué grâce à un dispositif scénique astucieux pour en révéler les renoncements, les fantasmes et la poésie.

    Lire la suite

    Le chagrin des Ogres raconte les histoires de Bastian, 17 ans, auteur d’une fusillade dans son lycée, et celle de Laetitia, adolescente qui se réveille d’une tentative de suicide sur son lit d’hôpital et confond son histoire avec celle de Natacha Kampusch, restée enfermée pendant huit ans dans une cave. Entre ces deux adolescents déambule une inquiétante narratrice à la voix enfantine, sorte de poupée narquoise et ensanglantée, qui les observe et leur raconte des histoires.   De ce jeu de ping pong entre les trois personnages, Fabrice Murgia a tiré une fable saisissante, créée en 2009 et plébiscitée par la critique et le public. Nourrie de faits divers, elle n’a, en 2018, rien perdu de sa pertinence. Bien au contraire. Terriblement ancrée dans notre époque, le Chagrin des Ogres explore les codes et les enjeux de ce moment si particulier entre l’enfance et adolescence. Un passage essentiel évoqué grâce à un dispositif scénique astucieux pour en révéler les renoncements, les fantasmes et la poésie.
    Lieu
    Théâtre National Wallonie-Bruxelles
    Boulevard Emile Jacqmain, 111
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-203.53.03
    Réservation : 02-203.41.55
    info@theatrenational.be
    http://www.theatrenational.be