Evénements du 25 octobre 2018

  • Le port, les canaux bruxellois et l’écluse de Molenbeek

    29.04.2018  >  28.10.2018

    • Visites Guidées
    Ce parcours mêle la découverte du canal de Willebroeck à celle du canal de Charleroi. Ceux-ci ont marqué les quartiers qu’ils traversent et engendrent aujourd’hui encore une activité débordante.

    Lire la suite

    Ce parcours mêle la découverte du canal de Willebroeck à celle du canal de Charleroi. Ceux-ci ont marqué les quartiers qu’ils traversent et engendrent aujourd’hui encore une activité débordante. Le premier permet un accès direct à la mer. Creusé au 16e siècle, il a progressivement donné naissance au port que nous connaissons. Ces installations maritimes sont aujourd’hui d’une importance capitale pour l’économie bruxelloise. Le second, bien plus récent, permit, au 19e siècle, à l’industrie bruxelloise de prendre son envol. De nombreux quartiers qu’il traverse font aujourd’hui l’objet de revitalisation urbaine. La réservation n’est pas obligatoire. La Fonderie se réserve néanmoins le droit d’annuler des parcours et ne pourra prévenir que les gens qui s’y sont inscrits.
    Lieu
    Quai Béco / Avenue du Port 6
    Avenue du Port
    1000 Bruxelles
  • Croisière à Bruxelles

    01.05.2018  >  31.10.2018

    • Visites Guidées
    Du pont du bateau, découvrez Bruxelles d'une autre façon. Durant la croisière d'une heure, vous serez surpris par tous les changements de la zone du canal, nouveaux logements, nouveaux parcs,.... Durant les croisières de deux heures, vous naviguerez jusqu'à Vilvorde et pourrez découvrir l'avan-port, le superbe Pont Buda et les nouveaux aménagements de la marina de Vilvorde.

    Lire la suite

    Lieu
    Waterbus, Beco / Avenue du Port
    Waterbus, Beco / Avenue du Port
    1000 Bruxelles
  • Visites guidées sur Victor Horta (à pied)

    01.05.2018  >  31.10.2018

    • Visites Guidées

    Lire la suite

    Le berceau de l’Art nouveau (le 10/06 ; le 08/07 ; le 30/09) / Saint-Gilles Art nouveau (le 27/05 ; le 24/06 ; le 19/08) / Les Marolles et l’Art nouveau (le 06/05 ; le 09/09 ; le 21/10) / Les étangs d’Ixelles (le 22/07 ; le 14/10) / Art Déco et Modernisme à Uccle (le 13/05 ; le 12/08) / Victor Horta invente l’Art nouveau (le 17/06 ; 29/07 ; 26/08) / Victor Horta redessine la ville (le 20/05 ; le 05/08 ; le 07/10) / Victor Horta et la couleur dans l’Art nouveau (le 15/07 ; le 23/09 ; le 28/10) / Victor Horta, dialogues entre nature et architecture (le 03/06 ; le 01/07 ; le 02/09)
    Lieu
    Divers lieux à Bruxelles
    Divers lieux à Bruxelles
    1000 Bruxelles
  • Les Parcours de La Fonderie en bateau : le canal de Charleroi, route du charbon

    01.07.2018  >  04.11.2018

    • Visites Guidées
    Bruxelles ne possède pas un canal mais deux ! Le plus large, le plus majestueux, conduit ses eaux vers le Nord et procure un port de mer à Bruxelles. Mais il y a l'autre, le canal de Charleroi, qui, venant du sud, traverse la ville de part en part et lui offre le cours d'eau qu'elle n'a plus, depuis le voûtement de la Senne.

    Lire la suite

    Bruxelles ne possède pas un canal mais deux ! Le plus large, le plus majestueux, conduit ses eaux vers le Nord et procure un port de mer à Bruxelles. Mais il y a l'autre, le canal de Charleroi, qui, venant du sud, traverse la ville de part en part et lui offre le cours d'eau qu'elle n'a plus, depuis le voûtement de la Senne. L’histoire des quartiers qui le bordent vous plonge au cœur de l’histoire industrielle de Bruxelles. La réservation n’est pas obligatoire. La Fonderie se réserve néanmoins le droit d’annuler des parcours et ne pourra prévenir que les gens qui s’y sont inscrits.
    Lieu
    Quai Béco / Avenue du Port 6
    Avenue du Port
    1000 Bruxelles
  • Victor Horta et la couleur dans l’Art nouveau

    15.07.2018  >  28.10.2018

    • Visites Guidées

    Lire la suite

    La couleur occupe une place essentielle dans l’œuvre de Victor Horta. Elle définit les espaces et dynamise la façade. Horta ne sera pas le seul architecte de l’Art nouveau à jouer avec la couleur de la pierre et du fer et à imaginer des sgraffites et des vitraux de toute beauté. La façade, en particulier, va constituer pour nombre d’architectes un terrain inépuisable de recherches. Visite d’intérieur en tour public : Maison Autrique (Victor Horta).
    Lieu
    Angle de la Chaussée d'Haecht / avenue Louis Bertrand
    Angle de la Chaussée d'Haecht / avenue Louis Bertrand
    1030 Schaerbeek
  • Cimetière du Dieweg

    15.07.2018  >  03.11.2018

    • Visites Guidées

    Lire la suite

    Quand l’architecture funéraire se marie à la végétation, le résultat peut être surprenant et envoûtant. C’est le cas du cimetière du Dieweg, l’un des plus charmants du pays, qui a su garder un côté sauvage tout en offrant certaines merveilles de l’art funéraire. Mausolées néo-gothiques, modestes pierres tombales ou ensembles judaïques, nous vous invitons à découvrir l’un des endroits les plus romantiques de la capitale.
    Lieu
    Cimetière de Dieweg
    Dieweg, 95
    1180 Uccle
  • Il nous faut l’Amérique !

    09.10.2018  >  27.10.2018

    • Théâtre
    Voilà qu’en revenant des toilettes, Badibadi pisse du pétrole ! Bingo ! C’est l’affaire du siècle, pour Topitopi son mari et pour Opolo, leur ami. La gloire et la richesse sont à leurs pieds. Mais auront-ils l’Amérique qu’ils rêvent d’avoir depuis des années ?

    Lire la suite

    Avant Il nous faut l’Amérique ! Koffi Kwahulé n’avait jamais écrit de comédie, mais le désir d’en écrire une était là. Ecrire une comédie qui partirait d’une non-situation. Où trois pieds nickelés, une femme et deux hommes, tueraient le temps en bavardant. Les choses peut-être en seraient restées là si ce désir de comédie n’avait pas rencontré une obsession : le corps d’une femme comme corne d’abondance … Badibadi qui est enceinte, son mari Topitopi et leur ami Opolo forment un drôle de ménage à trois. Ils se partagent au quotidien le pain, du bon pain tendre. Faute de caler les ventres, ce pain devient prétexte à palabres sans queue ni tête. Au milieu des deux hommes, Badibadi tient la barre, mais il lui faut aller se soulager. Et voilà qu’en revenant des toilettes, elle pisse du pétrole ! Bingo ! C’est l’affaire du siècle, le miracle, l’Eldorado ! La gloire et la richesse sont à leurs pieds ! L’Amérique est à eux. Ils vont pouvoir consommer jusqu’à s’en péter l’âme et la panse. La pièce bascule dans une dimension éléphantesque qui va se transformer elle-même de bien étrange façon. Car si elle est une pépite d’humour et de truculence, on y retrouve aussi toute la dimension poétique de l’auteur et de son écriture-jazz, une écriture de l’écartèlement qui ne cherche pas à combler les impasses de la condition humaine, mais à les ouvrir. Il aime marronner, prendre des détours, ouvrir des fausses pistes, et laisser, entre les rythmes et les mots, le manque et la béance. A Denis Mpunga, le metteur en scène, et aux acteurs de la distribution qui, avec l’auteur lui-même, forment une belle bande d’artistes de la diaspora afro-descendante, d’habiter l’espace de la scène, d’y jouer, danser, d’y ajouter des musiques, des langues, des images et des voix, pour faire refleurir notre capacité à rêver et à nous laisser dépayser.
    Lieu
    Théâtre Varia
    Rue du Sceptre, 78
    1050 Ixelles
    Tél : 02-640.82.58
    Réservation : 02-640.35.50
    reservation@varia.be
    http://www.varia.be
  • Sonate d’automne

    09.10.2018  >  26.10.2018

    • Théâtre
    Mère et fille, deux femmes qui s'affrontent. Et les souvenirs remontent, les accusations déferlent. Les passions d'abord comprimées, lentement se libèrent, puis se déchaînent jusqu'au paroxysme.

    Lire la suite

    Charlotte, en visite chez sa fille Eva, qu'elle n'a plus vue depuis sept ans. Charlotte, la pianiste virtuose, face à Eva, épouse du pasteur Viktor, qui a recueilli chez elle sa jeune sœur Helena, épileptique, quasi muette. C'est le premier choc pour Charlotte : elle ne s'y attendait pas. Mère et fille, deux femmes qui s'affrontent. Et les souvenirs remontent, les accusations déferlent : cette mère adorée dans l'enfance, si belle, si souriante, toujours en voyage, n'a jamais su qui était la petite fille silencieuse, obsédée par le désir de lui plaire au point de perdre toute spontanéité, toute volonté personnelle. Égoïste, inconsciente, «infirme à vie, comme tu l'es toi-même, tu t'es attaquée à tout ce qui, en moi, était sensible et délicat...» Vains les reproches, vaines les explications : le mal est fait. Et c'est là le drame, qui rend la rupture impossible ; quand Charlotte, atterrée, cherche, comme elle l'a toujours fait, son salut dans la fuite, Eva lui écrit. Les passions d'abord comprimées, lentement se libèrent, puis se déchaînent jusqu'au paroxysme.
    Lieu
    Le boson
    Chaussée de Boondael, 361
    1050 Ixelles
    Tél : +32 471 32 86 87
    Réservation : +32 471 32 86 87
    reservations@leboson.be
    http://www.leboson.be
  • Last exit to Brooklyn [Coda]

    16.10.2018  >  27.10.2018

    • Théâtre
    Le soleil se leva derrière Gowanus Parkway illuminant la pellicule huileuse qui recouvrait les eaux du Gowanus Canal et les briques rouges de la cité.

    Lire la suite

    C'est le récit des 24h de la vie d'un immeuble, dans une cité populaire de Brooklyn, du samedi matin au dimanche matin. En montant ce texte, j'ai eu le sentiment, au fur et à mesure de nos sessions de travail, de faire un spectacle-monde, comme on dit qu'il y a des villes-monde. Donner un corps à la cinquantaine de personnages qui habitent ces appartements, traversent ces cours, dansent le samedi soir et se battent à la nuit tombée, m'a donné l'impression de vivre plusieurs vies. Mon rêve le plus fou : que le spectateur fasse la même expérience. ISABELLE POUSSEUR
    Lieu
    Rideau de Bruxelles @ Théâtre Varia
    Rue du Sceptre, 78
    1050 Ixelles
    Tél : 02-737.16.01
    Réservation : 02-737.16.00
    contact@rideaudebruxelles.be
    http://www.rideaudebruxelles.be
  • Last Exit to Brooklyn (Coda)

    16.10.2018  >  27.10.2018

    • Théâtre
    Du samedi matin au dimanche matin, les 24h de la vie d'un immeuble, dans une cité populaire de Brooklyn, où la violence, la misère et le vide se conjuguent au milieu de l’espoir et de l’aspiration à la vie. Une adaptation du dernier chapitre du best-seller de Selby, le magnifique.

    Lire la suite

    Dès sa parution en 1964, Last Exit to Brooklyn devient un best-seller et impose son auteur Hubert Selby Jr (1928-2004) parmi les auteurs majeurs de la seconde moitié de XXe siècle. D’autres romans suivent mais celui-ci reste le point d'orgue de ce Céline américain acharné à nous livrer la vision apocalyptique d'un rêve devenu cauchemar. Où la violence déchire une société sans amour mais ivre de sexualité, où la misère et le vide se conjuguent au milieu de l’espoir et de l’aspiration à la vie, où les disputes claquent avant que tout le monde retourne dormir. Du roman et de ses six parties distinctes, Isabelle Pousseur retient le dernier chapitre : Coda, qui est le récit des 24h de la vie d'un immeuble, dans une cité populaire de Brooklyn, du samedi matin au dimanche matin. « En montant ce texte, j’ai eu le sentiment, au fur et à mesure de nos sessions de travail, de faire un spectacle-monde, comme on dit qu’il y a des villes-monde. Donner un corps à la cinquantaine de personnages qui habitent ces appartements, traversent ces cours, dansent le samedi soir et se battent à la nuit tombée, m’a donné l’impression de vivre plusieurs vies. Mon rêve le plus fou : que le spectateur fasse la même expérience. » (Isabelle Pousseur)
    Lieu
    Théâtre Varia
    Rue du Sceptre, 78
    1050 Ixelles
    Tél : 02-640.82.58
    Réservation : 02-640.35.50
    reservation@varia.be
    http://www.varia.be