Evénements du 2 octobre 2018

  • Les nouveaux Sauvages

    01.09.2018  >  15.10.2018

    • Cinéma
    Six sketches drolatiques, évoluant du noir au très noir et à l’encore plus noir, mais toujours dans le registre de l’humour et du sarcasme.

    Lire la suite

    Six sketches drolatiques, évoluant du noir au très noir et à l’encore plus noir, mais toujours dans le registre de l’humour et du sarcasme. “L’homme est un loup pour l’homme”, et le film décline le fameux adage de Hobbes sous tous les modes, épinglant avec férocité l’agressivité croissante, la violence absurde, l’appétit de vengeance… Un joyeux jeu de massacre, où se dessine le portrait d’un monde qui retourne inexorablement à l’état sauvage. Le grand vainqueur des Goya 2015. Flagey, Cinematek   € 7 > 5,50
    Lieu
    Flagey
    Place Sainte-Croix
    1050 Ixelles
    Tél : 02-641.10.20
    Réservation : 02-641.10.20
    info@flagey.be
    http://www.flagey.be
  • Le Bouton de nacre

    02.09.2018  >  11.10.2018

    • Cinéma
    À 74 ans, Patricio Guzman poursuit une oeuvre passionnante de documentariste centrée sur le Chili d’hier et d’aujourd’hui.

    Lire la suite

    À 74 ans, Patricio Guzman poursuit une oeuvre passionnante de documentariste centrée sur le Chili d’hier et d’aujourd’hui. Inattendu chez lui, le thème de l’eau lui inspire des images sublimes, ajoutant à son austérité habituelle une dimension esthétique nouvelle. Mais les préoccupations thématiques restent les mêmes : s’il évoque le massacre des indigènes araucans à l’époque de la colonisation, c’est pour mieux illustrer le parallèle avec la dictature de Pinochet et son impitoyable répression. Une belle réflexion sur les hoquets de l’histoire. Flagey, Cinematek   € 7 > 5,5
    Lieu
    Flagey
    Place Sainte-Croix
    1050 Ixelles
    Tél : 02-641.10.20
    Réservation : 02-641.10.20
    info@flagey.be
    http://www.flagey.be
  • Neruda

    11.09.2018  >  13.10.2018

    • Cinéma
    En 1948, la guerre froide s’est propagée jusqu’au Chili. Dans l’impossibilité de s’exiler, Neruda et son épouse vivent cachés, traqués par un inspecteur tenace.

    Lire la suite

    En 1948, la guerre froide s’est propagée jusqu’au Chili. Dans l’impossibilité de s’exiler, Neruda et son épouse vivent cachés, traqués par un inspecteur tenace. Cette situation particulière sera pour Neruda l’occasion de se réinventer pour apparaître bientôt comme symbole de la liberté et légende de la littérature. Flagey, Cinematek   € 7 > 5,5
    Lieu
    Flagey
    Place Sainte-Croix
    1050 Ixelles
    Tél : 02-641.10.20
    Réservation : 02-641.10.20
    info@flagey.be
    http://www.flagey.be
  • L’heureux élu

    12.09.2018  >  07.10.2018

    • Théâtre
    Une histoire d'amitié contrariée par l'irruption d'un nouveau venu et par d'anciennes trahisons révélées à cette occasion.

    Lire la suite

    Charline est heureuse : elle va épouser l’homme de sa vie ! Avant de le présenter à ses meilleurs amis, elle précise qu’il est un peu spécial. En effet, il est beau, riche, raffiné mais il pense « différemment » … Que faire ? Respecter son choix, négocier ou rejeter « l’heureux élu » ? Éric Assous abat ses cartes méthodiquement. Il ne juge personne. Il observe ses personnages avec une bienveillance non dénuée d'ironie. La nouvelle pépite d’Éric Assous (« Les belles-sœurs », « Nos femmes »,…) oscille, pour notre plus grand plaisir, entre satire et vaudeville, relevant le défi de nous faire rire tout en nous amenant à réfléchir sur nos rapports aux autres, sur le politiquement correct et sur les limites de l’amour et de l’amitié.
    Lieu
    Théâtre Royal des Galeries
    Galerie du Roi, 32
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-512.04.07
    Réservation : 02-512.04.07
    infos@trg.be
    http://www.trg.be
  • El club

    15.09.2018  >  10.10.2018

    • Cinéma
    Dans un terne immeuble de bord de mer, un enquêteur sonde les actes passés d’ecclésiastiques relégués sur ordre de leur hiérarchie : c’est la pédophilie des prêtres qui est en procès et, dans un pays aux profondes racines catholiques, le thème a fait l’effet d’un brûlot.

    Lire la suite

    Dans un terne immeuble de bord de mer, un enquêteur sonde les actes passés d’ecclésiastiques relégués sur ordre de leur hiérarchie : c’est la pédophilie des prêtres qui est en procès et, dans un pays aux profondes racines catholiques, le thème a fait l’effet d’un brûlot. L’image ouatée, engluée dans des camaïeux sourds, accentue le malaise provoqué par le scénario. Une analyse féroce, clinique, parfois douloureusement drôle, qui conforte le statut central de Pablo Larrain dans le cinéma chilien. Grand prix du jury à Berlin. Flagey, Cinematek   € 7 > 5,5
    Lieu
    Flagey
    Place Sainte-Croix
    1050 Ixelles
    Tél : 02-641.10.20
    Réservation : 02-641.10.20
    info@flagey.be
    http://www.flagey.be
  • Koko flanel

    17.09.2018  >  06.10.2018

    • Cinéma
    Le phénomène Urbanus (ici, en créateur de mode) – déclenchant les plus fortes recettes du cinéma belge, à travers gags bon enfant et humour populaire.

    Lire la suite

    Le phénomène Urbanus (ici, en créateur de mode) – déclenchant les plus fortes recettes du cinéma belge, à travers gags bon enfant et humour populaire. Flagey, Cinematek   € 7 > 5,5
    Lieu
    Flagey
    Place Sainte-Croix
    1050 Ixelles
    Tél : 02-641.10.20
    Réservation : 02-641.10.20
    info@flagey.be
    http://www.flagey.be
  • Sylvia

    25.09.2018  >  12.10.2018

    • Théâtre
    « Je gagne ma liberté en rognant sur mes heures de sommeil ». Cette citation de Sylvia Plath résume bien la pensée et le conflit intérieur de cette poétesse américaine des années 50 et 60. Figure de proue d’un féminisme plus poétique qu’engagé, Sylvia Plath se débattra toute sa vie entre son désir de correspondre au rêve américain (épouse et mère parfaite) et son besoin irrépressible d’écrire. Une contradiction profonde qui la mènera à la tombe. Cette vie complexe est consignée dans un journal intime. On y découvre sa vie de jeune fille et une première tentative de suicide à l’âge de 20 ans. Elle en tirera un roman The Bell Jar – La cloche de détresse en 1963. La réalité ne tardera pas à rattraper la fiction puisque la même année, Sylvia Plath se donne la mort. Comme si la mise en scène de sa dépression l’avait poussée à commettre l’acte ultime. Pour se pencher sur cette voix féminine qui n’est pas sans rappeler Virginia Woolf, Fabrice Murgia conçoit un opéra pop original pour une chanteuse et quinze femmes, mis en musique par la pianiste et auteure-compositrice belge An Pierlé accompagnée de son Quartet. Sur scène, un plateau de tournage révèle à la fois un film en cours de réalisation et ses coulisses. Une création à la lisière du théâtre et du cinéma.

    Lire la suite

    « Je gagne ma liberté en rognant sur mes heures de sommeil ». Cette citation de Sylvia Plath résume bien la pensée et le conflit intérieur de cette poétesse américaine des années 50 et 60. Figure de proue d’un féminisme plus poétique qu’engagé, Sylvia Plath se débattra toute sa vie entre son désir de correspondre au rêve américain (épouse et mère parfaite) et son besoin irrépressible d’écrire. Une contradiction profonde qui la mènera à la tombe. Cette vie complexe est consignée dans un journal intime. On y découvre sa vie de jeune fille et une première tentative de suicide à l’âge de 20 ans. Elle en tirera un roman The Bell Jar – La cloche de détresse en 1963. La réalité ne tardera pas à rattraper la fiction puisque la même année, Sylvia Plath se donne la mort. Comme si la mise en scène de sa dépression l’avait poussée à commettre l’acte ultime. Pour se pencher sur cette voix féminine qui n’est pas sans rappeler Virginia Woolf, Fabrice Murgia conçoit un opéra pop original pour une chanteuse et quinze femmes, mis en musique par la pianiste et auteure-compositrice belge An Pierlé accompagnée de son Quartet. Sur scène, un plateau de tournage révèle à la fois un film en cours de réalisation et ses coulisses. Une création à la lisière du théâtre et du cinéma.
    Lieu
    Théâtre National Wallonie-Bruxelles
    Boulevard Emile Jacqmain, 111
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-203.53.03
    Réservation : 02-203.41.55
    info@theatrenational.be
    http://www.theatrenational.be
  • THE BOAT (le bateau)

    25.09.2018  >  04.10.2018

    • Exposition

    Lire la suite

  • L’Homme qui mangea le monde

    25.09.2018  >  13.10.2018

    • Théâtre
    Le Poche renoue ici avec le théâtre sociétal de Georges Lini, cet artiste entier et enflammé, organique et enflammé, qui y a écrit quelques-unes de ses plus belles pages: Trainspotting de Irvine Welsh ou le Colonel Oiseau de Hristo Boytchev comme comédien ; L’Ouest solitaire de Martin McDonagh, La Cuisine d’Elvis de Lee Hall notamment comme metteur en scène.

    Lire la suite

    Un homme de 35 ans, dents longues, belle bagnole et beau costume, doit subitement s’occuper de son père qui perd la tête. Et peu à peu, tout lui échappe : travail, femme, enfants, amis… Pour un homme qui a l’habitude de tout contrôler, tout devient flou : notamment la frontière entre sa propre responsabilité et les injustices qu’il subit ou croit subir. Il est à deux doigts du burnout. On est amis, on devrait se poser ensemble au bord de ce lac merdique et pouvoir un instant se retirer du monde et de son gigantesque tas de merde. S'en défaire pour un instant. Un tout petit instant, juste décrocher. Un tout petit moment... décrocher. Comment endiguer la chute ? Nis-Momme Stockmann dépeint une génération touchée par une profonde crise de sens et dont l’identité se fissure de toutes parts. Il questionne nos vies et la quête du bonheur dans des sociétés où il faut abattre l’autre et « manger le monde » sous peine de disparaître… Un texte qui finalement met en scène des naufragés de l'existence, dans lesquels, parfois, nous pourrions bien nous reconnaitre.
    Lieu
    Théâtre de Poche
    Chemin du Gymnase, 1 A
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-649.17.27
    Réservation : 02-649.17.27
    http://www.poche.be
  • Little GOUDA le pain

    25.09.2018  >  06.10.2018

    • Théâtre
    Bart et Dani, deux amis en manque de sensation forte, sont propulsés par la force du dialogue à devenir les lanceurs d’alerte d’un nouveau scandale villageois et à partir à la recherche du pain perdu... Une fable sur le chaos du monde, truffée d’humour et de mines explosives.

    Lire la suite

    C’est très précisément le mardi 22 avril 2014, dans "Mange ta glace" de Sofie Kokaj, qu’Arthur Egloff et Damien Chapelle avouent sans honte avoir trouvé « leurs clowns » en inventant les deux personnages de « Bart et Dani ». Ils continuent à leur donner vie en les prenant comme point de départ de leur nouveau projet : LITTLE GOUDA, une trilogie qui suivra les aventures du duo comique en manque de sensation forte. Dans ce premier opus - LITTLE GOUDA le pain - la ploutocratie contemporaine perd pied. C'est la recherche d'une nouvelle identité sur les sentiers de la perdition. On parle italien, on s'essaie à l'espéranto, on pourrait apprendre l'espagnol, troquer des pennies. On fait venir la peinture hollandaise et son expert Luxembourgeois. France n’est plus là. Une coopérative boulangère explose. Bart et Dani sont propulsés par la force du dialogue à devenir les lanceurs d’alerte d’un nouveau scandale villageois. Une certaine idée de révolution se met en place au sein de la cellule amicale. L’amour, l’amitié, le politique ouvrent une sphère intime sur un monde où la tromperie, le mensonge et la supercherie s’installent au cœur des rapports. A l’instar de Le tuba des pédiluves, leur précédent spectacle, LITTLE GOUDA le pain -, va à contre-courant de tout ou presque. Accrochés à la barre du rire et de la décadence, Egloff-Chapelle écrivent un récit constellé d’acteurs étoiles et rempli d’éternelles promesses, d’inventions et de réalité.
    Lieu
    Théâtre Varia
    Rue du Sceptre, 78
    1050 Ixelles
    Tél : 02-640.82.58
    Réservation : 02-640.35.50
    reservation@varia.be
    http://www.varia.be