Evénements du 27 septembre 2018

  • Le berceau de l’Art nouveau

    20.03.2018  >  30.09.2018

    • Visites Guidées
    Cette visite guidée a pour cadre le quartier de l’avenue Louise à Bruxelles, où l’Art nouveau prit son essor.

    Lire la suite

    Cette visite guidée a pour cadre le quartier de l’avenue Louise à Bruxelles, où l’Art nouveau prit son essor. De l’hôtel Tassel de Victor Horta, véritable manifeste de l’Art nouveau, aux recherches plus géométriques de Paul Hankar, cette visite explore le contexte de la naissance de ce style à Bruxelles et permet de découvrir des façades historiques et parfois spectaculaires.
    Lieu
    Angle de l’avenue Louise et de la rue du Bailli
    Angle de l’avenue Louise et de la rue du Bailli
    1000 Bruxelles
  • La Fonderie parents admis - atelier de fonderie

    04.04.2018  >  27.09.2018

    • Cours, Stages et Ateliers
    Dans l’atelier, enfants et parents réaliseront un modèle réduit d’une célèbre statue coulée par La Compagnie des Bronzes.

    Lire la suite

    Dans l’atelier, enfants et parents réaliseront un modèle réduit d’une célèbre statue coulée par La Compagnie des Bronzes. L’après-midi se poursuivra par une visite jouée du site et de l’exposition permanente de La Fonderie, parmi les objets et machines exposés. Dans un musée pas comme les autres, de drôles de machines dont il faudra deviner l'usage, des sons, des objets de toutes sortes "made in Bruxelles", des histoires du passé qui vous feront partager la vie des travailleurs bruxellois venus parfois des campagnes flamandes ou wallonnes ou des rives de la Méditerranée. La réservation n’est pas obligatoire. La Fonderie se réserve néanmoins le droit d’annuler des parcours et ne pourra prévenir que les gens qui s’y sont inscrits.
    Lieu
    La Fonderie - Musée bruxellois des industries et du travail
    Rue Ransfort 27, 27
    1080 Molenbeek-Saint-Jean
    Tél : 02-410.99.50
    Réservation : 02 410 99 50
    parcours@lafonderie.be
    http://www.lafonderie.be
  • Get Up Stand Up !

    09.05.2018  >  30.09.2018

    • Exposition
    Get Up Stand Up, une exposition qui enseigne la désobéissance civile. L'avènement des réseaux sociaux a redonné vie à la contestation populaire, comme les affiches à la fin des années 60. Si la société a évolué, les problèmes restent les mêmes: écologie, droit des minorités, paix, travail, féminisme.

    Lire la suite

  • Vers l’écluse de Zemst en nocturne (et en bateau)

    25.05.2018  >  28.09.2018

    • Visites Guidées
    Après avoir traversé les infrastructures portuaires de la capitale, notre bateau quitte la Région bruxelloise. C'est dès lors une balade presque champêtre qui vous mène, au fil des eaux, vers l'immense écluse de Zemst.

    Lire la suite

    Après avoir traversé les infrastructures portuaires de la capitale, notre bateau quitte la Région bruxelloise. C'est dès lors une balade presque champêtre qui vous mène, au fil des eaux, vers l'immense écluse de Zemst. Un canal toujours plus vert, plus tranquille, proche sans doute de son apparence de jadis et qui attire toujours les pêcheurs et les promeneurs. Avec cette croisière, nous vous proposons de venir vous détendre sur le bateau les vendredis soirs de la belle saison. Nous vous convions à participer au parcours Vers l’écluse de Zemst dans une formule qui vous permettra à la fois d’apprécier le commentaire du guide, de manger en famille ou entre amis (possibilité de pique-niquer à bord), de boire un verre (le bar sera ouvert, comme d’habitude) et d’apprécier la beauté du Canal de Willebroeck à l’heure où le soleil se couche. Le bateau fait demi-tour au pied de l'écluse de Zemst, sans la franchir. La réservation n’est pas obligatoire. La Fonderie se réserve néanmoins le droit d’annuler des parcours et ne pourra prévenir que les gens qui s’y sont inscrits.
    Lieu
    Quai Béco / Avenue du Port 6
    Avenue du Port
    1000 Bruxelles
    http://www.mimamuseum.eu
  • LOL La Cambre Mode[s]

    23.06.2018  >  30.09.2018

    • Exposition
    Dans le cadre de 2018. Année de la contestation, le musée donne carte blanche à l'école bruxelloise La Cambre Mode[s], dont l'ADN est d'analyser mais aussi de détourner et déplacer les codes du vêtement.

    Lire la suite

    Le Musée Mode & Dentelle a pour ambition de présenter à un large public la mode dans ses aspects les plus variés, tant anciens que contemporains. Cette année, le musée donne carte blanche à l’école bruxelloise La Cambre Mode[s], dont l’ADN est d’analyser mais aussi de détourner et déplacer les codes du vêtement. Mai 68 a été une étape importante dans la libération du corps et de la sexualité. On constate cependant aujourd’hui un contraste fort entre ce corps « libéré » et le retour à une certaine pudibonderie. En 2018, la Mode, dépendante des réseaux comme d’une drogue, dépersonnalise tellement son peuple-people qu’il est temps de questionner à nouveau le corps, la nudité, le sexe, et le vêtement. Ce dernier fait-il encore sens ? Les créateurs ont-ils un message à faire passer ? La Cambre Mode[s] devrait-elle s’inquiéter ? Chaque étudiant utilisera le vocabulaire commun du corps et du vêtement pour tenter de répondre à ces questions. Le titre de l’exposition, LOL, annonce-t-il déjà toute l’ironie et l’auto-dérision dont feront preuve les stylistes de demain ? Réponse cet été ! Visites guidées (sur réservation): + 32 (0)2 279 43 67 Groupes scolaires et associations à vocation sociale : € 50,00 Groupes adultes : € 75,00 (semaine)/ € 90,00 (weekend) + € 6,00/ personne
    Lieu
    Musée Mode et Dentelle (Musées de la Ville de Bruxelles)
    Rue de la Violette, 12
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 (0)2 213 44 50
    Réservation : +32 (0)2 279 43 67
    musea@brucity.be
    http://www.museemodeetdentelle.brussels
  • Les galeries d’art du Sablon

    30.06.2018  >  06.10.2018

    • Visites Guidées

    Lire la suite

    Le quartier du Sablon est célèbre pour ses antiquaires. Depuis quelques années, il compte de plus en plus de galeries d’art contemporain que nous découvrirons au cours de cette visite. Une autre manière d’aborder ce quartier bien connu des Bruxellois.
    Lieu
    Église Notre-Dame du Sablon
    Rue de la Régence, 3
    1000 Bruxelles
    http://www.museemodeetdentelle.brussels
  • L’Homme de La Mancha

    14.09.2018  >  27.09.2018

    • Spectacle

    Lire la suite

    Le 4 octobre 1968. Au théâtre de la Monnaie à Bruxelles a lieu la première de la comédie musicale américaine Man of La Mancha – livret de Dale Wasserman, musique de Mitch Leigh et paroles de Joe Darion – traduite, adaptée et interprétée en français par nul autre que Jacques Brel. Dix ans plus tard, le 9 octobre 1978, le chanteur bruxellois de notoriété internationale meurt. Une seule et unique fois au long de sa carrière impressionnante, Brel s’est servi de l’œuvre d’autres artistes, à savoir pour L’Homme de La Mancha. Parce qu’il aimait tant la comédie musicale et Don Quichotte, le héros légendaire de Cervantes, un personnage auquel il s’identifiait très fort.  Un demi-siècle plus tard, le KVS, La Monnaie et le Théâtre de Liège s’associent pour transposer le chef-d’œuvre de Cervantes et de Brel à la ville d'aujourd'hui et de demain. Michael De Cock et Junior Mthombeni dirigent une troupe énergique avec, entre autres, l’interprète couronné de Brel, Filip Jordens, la soprano Ana Naqe et l’acteur François Beukelaers, portés par l’orchestre de La Monnaie et une sélection de ses chanteurs, sous la direction de Bassem Akiki.  Une ode à Brel et à Bruxelles, à l’imagination, à la poésie et aux impossibles rêves dont cette époque a tant besoin. 
    Lieu
    KVS_Bol
    Rue de Laeken, 146
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-210.11.12
    Réservation : 02-210.11.12
    tickets@kvs.be
    http://www.kvs.be
  • Les voies sauvages

    18.09.2018  >  30.09.2018

    • Théâtre
    quand j'étais petit quand on partait en montagne mon père me racontait des histoires et c'était magique

    Lire la suite

    C'est l'histoire d'un homme qui parcourt tous les sommets de plus de 4000 mètres dans les Alpes. Il y en a 82. Un prétexte à voyager, à nourrir son désir de dépouillement et d'absolu... À partir d'entretiens avec l'alpiniste belge Dominique De Staercke, Régis Duqué propose une pièce qui parle d'engagement et d'esprit d'aventure. Une confession intime, tout en proximité avec le spectateur. À l'origine des Voies sauvages, il y a un prétexte pour passer du temps avec un ami, Dominique De Staercke, et le faire parler de son parcours d'alpiniste, de sa vie avec la montagne. Je sais qu'il a des histoires à raconter. Mais je sais aussi qu'il a une parole, que cette parole met en forme son point de vue sur le monde, qu'elle trouve des résonances en moi, moi qui ne suis pas alpiniste, moi qui bourre mon sac de choses inutiles quand je pars en randonnée, moi qui emballe mes chaussettes dans des sacs en plastique [scritch scritch], moi qui, comme tout le monde, connaît la peur du manque. Patiemment, mot à mot, j'ai retranscrit ces nombreuses heures d'entretiens. Et j'en ai fait un texte de théâtre. RÉGIS DUQUÉ
    Lieu
    Rideau de Bruxelles @ Les Brigittines
    Petite Rue des Brigittines
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-737.16.01
    Réservation : 02-737.16.00
    contact@rideaudebruxelles.be
    http://www.rideaudebruxelles.be
  • Sylvia

    25.09.2018  >  12.10.2018

    • Théâtre
    « Je gagne ma liberté en rognant sur mes heures de sommeil ». Cette citation de Sylvia Plath résume bien la pensée et le conflit intérieur de cette poétesse américaine des années 50 et 60. Figure de proue d’un féminisme plus poétique qu’engagé, Sylvia Plath se débattra toute sa vie entre son désir de correspondre au rêve américain (épouse et mère parfaite) et son besoin irrépressible d’écrire. Une contradiction profonde qui la mènera à la tombe. Cette vie complexe est consignée dans un journal intime. On y découvre sa vie de jeune fille et une première tentative de suicide à l’âge de 20 ans. Elle en tirera un roman The Bell Jar – La cloche de détresse en 1963. La réalité ne tardera pas à rattraper la fiction puisque la même année, Sylvia Plath se donne la mort. Comme si la mise en scène de sa dépression l’avait poussée à commettre l’acte ultime. Pour se pencher sur cette voix féminine qui n’est pas sans rappeler Virginia Woolf, Fabrice Murgia conçoit un opéra pop original pour une chanteuse et quinze femmes, mis en musique par la pianiste et auteure-compositrice belge An Pierlé accompagnée de son Quartet. Sur scène, un plateau de tournage révèle à la fois un film en cours de réalisation et ses coulisses. Une création à la lisière du théâtre et du cinéma.

    Lire la suite

    « Je gagne ma liberté en rognant sur mes heures de sommeil ». Cette citation de Sylvia Plath résume bien la pensée et le conflit intérieur de cette poétesse américaine des années 50 et 60. Figure de proue d’un féminisme plus poétique qu’engagé, Sylvia Plath se débattra toute sa vie entre son désir de correspondre au rêve américain (épouse et mère parfaite) et son besoin irrépressible d’écrire. Une contradiction profonde qui la mènera à la tombe. Cette vie complexe est consignée dans un journal intime. On y découvre sa vie de jeune fille et une première tentative de suicide à l’âge de 20 ans. Elle en tirera un roman The Bell Jar – La cloche de détresse en 1963. La réalité ne tardera pas à rattraper la fiction puisque la même année, Sylvia Plath se donne la mort. Comme si la mise en scène de sa dépression l’avait poussée à commettre l’acte ultime. Pour se pencher sur cette voix féminine qui n’est pas sans rappeler Virginia Woolf, Fabrice Murgia conçoit un opéra pop original pour une chanteuse et quinze femmes, mis en musique par la pianiste et auteure-compositrice belge An Pierlé accompagnée de son Quartet. Sur scène, un plateau de tournage révèle à la fois un film en cours de réalisation et ses coulisses. Une création à la lisière du théâtre et du cinéma.
    Lieu
    Théâtre National Wallonie-Bruxelles
    Boulevard Emile Jacqmain, 111
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-203.53.03
    Réservation : 02-203.41.55
    info@theatrenational.be
    http://www.theatrenational.be
  • THE BOAT (le bateau)

    25.09.2018  >  04.10.2018

    • Exposition

    Lire la suite