Evénements du 27 septembre 2018

  • Vers l’écluse de Zemst en nocturne (et en bateau)

    25.05.2018  >  28.09.2018

    • Visites Guidées
    Après avoir traversé les infrastructures portuaires de la capitale, notre bateau quitte la Région bruxelloise. C'est dès lors une balade presque champêtre qui vous mène, au fil des eaux, vers l'immense écluse de Zemst.

    Lire la suite

    Après avoir traversé les infrastructures portuaires de la capitale, notre bateau quitte la Région bruxelloise. C'est dès lors une balade presque champêtre qui vous mène, au fil des eaux, vers l'immense écluse de Zemst. Un canal toujours plus vert, plus tranquille, proche sans doute de son apparence de jadis et qui attire toujours les pêcheurs et les promeneurs. Avec cette croisière, nous vous proposons de venir vous détendre sur le bateau les vendredis soirs de la belle saison. Nous vous convions à participer au parcours Vers l’écluse de Zemst dans une formule qui vous permettra à la fois d’apprécier le commentaire du guide, de manger en famille ou entre amis (possibilité de pique-niquer à bord), de boire un verre (le bar sera ouvert, comme d’habitude) et d’apprécier la beauté du Canal de Willebroeck à l’heure où le soleil se couche. Le bateau fait demi-tour au pied de l'écluse de Zemst, sans la franchir. La réservation n’est pas obligatoire. La Fonderie se réserve néanmoins le droit d’annuler des parcours et ne pourra prévenir que les gens qui s’y sont inscrits.
    Lieu
    Quai Béco / Avenue du Port 6
    Avenue du Port
    1000 Bruxelles
  • LOL La Cambre Mode[s]

    23.06.2018  >  30.09.2018

    • Exposition
    Pour la première fois, La Cambre Mode[s] expose au musée La Cambre Mode[s] conteste et manifeste en s’installant au Musée ? Par essence, l’école observe, analyse, questionne, détourne et déplace les codes du vêtement. Cela fait partie de son ADN.

    Lire la suite

    Pour la première fois, La Cambre Mode[s] expose au musée La Cambre Mode[s] conteste et manifeste en s’installant au Musée ? Par essence, l’école observe, analyse, questionne, détourne et déplace les codes du vêtement. Cela fait partie de son ADN. Au-delà des enjeux socio-politiques, l’impact et l’influence sociale de Mai 68 avaient aussi ouvert une voie publique à la question du corps et de la sexualité. Par un étrange retour de manivelle, nous nous trouvons aujourd'hui face à tant de contrastes entre, d’une part, ce qui est (enfin) admis et, d’autre part, le retour d'une pudeur aux allures de pruderie. Parcours dans une garde-robe singulière qui questionne tout autant le corps, la nudité, le sexe, et le vêtement.…LOL
    Lieu
    Musée Mode et Dentelle (Musées de la Ville de Bruxelles)
    Rue de la Violette, 12
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 (0)2 213 44 50
    Réservation : +32 (0)2 279 43 67
    musea@brucity.be
    http://www.museemodeetdentelle.brussels
  • Les galeries d’art du Sablon

    30.06.2018  >  06.10.2018

    • Visites Guidées

    Lire la suite

    Le quartier du Sablon est célèbre pour ses antiquaires. Depuis quelques années, il compte de plus en plus de galeries d’art contemporain que nous découvrirons au cours de cette visite. Une autre manière d’aborder ce quartier bien connu des Bruxellois.
    Lieu
    Église Notre-Dame des Victoires du Sablon
    Rue des Sablons
    1000 Bruxelles
    http://www.museemodeetdentelle.brussels
  • Bruxellons ! 2018

    09.07.2018  >  30.09.2018

    • Festival
    Pour sa 20ème édition, le Festival propose l'événement culturel de l'été: la création mondiale en français de Sunset Boulevard, le chef d'œuvre d'AL. Webber et Ch. Hampton. Mais comme toujours nous nous attachons à vous proposer le meilleur des Arts de la Scène en FWB, avec trois spectacles reconnus par les Prix de la Critique, et surtout une vraie diversité de programmation.

    Lire la suite

    Pour sa 20ème édition, le Festival a mis les petits plats dans les grands en proposant l'événement culturel de l'été: la création mondiale en français de Sunset Boulevard, le chef d'œuvre d'Andrew Lloyd Webber et Christopher Hampton. Le musical aux 8 Tony Awards, dont "Meilleur musical", est enfin créé en français. Le Festival Bruxellons! a mis les petits plats dans les grands pour donner vie, de la meilleure des façons, à cette magnifique œuvre. Jugez plutôt: 25 acteurs ● 18 musiciens live ● 100 costumes ● décor impressionnant Mais comme toujours nous nous attachons de vous proposer le meilleur des Arts de la Scène en Fédération Wallonie Bruxelles, avec trois spectacles reconnus par les Prix de la Critique, et surtout une vraie diversité de programmation: des comédies, des spectacles chocs, du théâtre, des classiques, de la musique, des marionnettes, du stand-up, ...
    Lieu
    Château du Karreveld
    Avenue Jean de la Hoese, 3
    1080 Molenbeek-Saint-Jean
    http://www.museemodeetdentelle.brussels
  • Ébats de Couples - Feu la Mère de Madame et Les Boulingrin

    13.09.2018  >  29.09.2018

    • Théâtre

    Lire la suite

    «... Deux heures de fou rire continu ! Voir les quatre comediens qui s’amusent bien... Ils sont tout simplement formidables dans l’interprétation de leurs personnages... » (Les Feux de la Rampe) Ah ! le couple, quel rêve de bonheur ! Vivre ensemble côte à côte en regardant dans la même direction. Pas un nuage à l'horizon... Comment vivre l'un sans l'autre ? Et nous, les femmes, que serions-nous, sans vous , les hommes ? Si honnêtes, si respectueux ! Quoi , certaines affirment le contraire, nous serions de pauvres victimes, confrontées à l'égoïsme, l'infidélité, la mauvaise foi, le mensonge, de mâles bornés et dominateurs ? Les auteurs, Feydeau et Courteline, nous présentent un étrange tableau des relations conjugales et extraconjugales : Feydeau, dans " Feu la mère de Madame", un homme rentre tard d'une soirée bien arrosée, sa douce épouse l'a attendu jusqu'aux petites heures du matin. Il arrive enfin, et l'inévitable dispute éclate ! Ensuite, Courteline, dans les "Boulingrin" : Mr des Rillettes, homme respectable, s'invite régulièrement à dîner chez les Boulingrin, heureux de passer, une fois de plus, une paisible soirée, mais, ils ont décidé de profiter de sa présence, pour régler leurs comptes avec violence. Venez voir ces couples qui se déchirent dans un spectacle où le rire est omniprésent.
    Lieu
    Le Jardin de ma Soeur
    A l'angle du quai au Bois à Brûler et de la rue du Grand Hospice
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-217.65.82
    Réservation : 02-217.65.82
    info@lejardindemasoeur.be
    http://www.lejardindemasoeur.be
  • L’Homme de La Mancha

    14.09.2018  >  27.09.2018

    • Spectacle

    Lire la suite

    Le 4 octobre 1968. Au théâtre de la Monnaie à Bruxelles a lieu la première de la comédie musicale américaine Man of La Mancha – livret de Dale Wasserman, musique de Mitch Leigh et paroles de Joe Darion – traduite, adaptée et interprétée en français par nul autre que Jacques Brel. Dix ans plus tard, le 9 octobre 1978, le chanteur bruxellois de notoriété internationale meurt. Une seule et unique fois au long de sa carrière impressionnante, Brel s’est servi de l’œuvre d’autres artistes, à savoir pour L’Homme de La Mancha. Parce qu’il aimait tant la comédie musicale et Don Quichotte, le héros légendaire de Cervantes, un personnage auquel il s’identifiait très fort.  Un demi-siècle plus tard, le KVS, La Monnaie et le Théâtre de Liège s’associent pour transposer le chef-d’œuvre de Cervantes et de Brel à la ville d'aujourd'hui et de demain. Michael De Cock et Junior Mthombeni dirigent une troupe énergique avec, entre autres, l’interprète couronné de Brel, Filip Jordens, la soprano Ana Naqe et l’acteur François Beukelaers, portés par l’orchestre de La Monnaie et une sélection de ses chanteurs, sous la direction de Bassem Akiki.  Une ode à Brel et à Bruxelles, à l’imagination, à la poésie et aux impossibles rêves dont cette époque a tant besoin. 
    Lieu
    KVS_Bol
    Rue de Laeken, 146
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-210.11.12
    Réservation : 02-210.11.12
    tickets@kvs.be
    http://www.kvs.be
  • Les voies sauvages

    18.09.2018  >  30.09.2018

    • Théâtre
    quand j'étais petit quand on partait en montagne mon père me racontait des histoires et c'était magique

    Lire la suite

    C'est l'histoire d'un homme qui parcourt tous les sommets de plus de 4000 mètres dans les Alpes. Il y en a 82. Un prétexte à voyager, à nourrir son désir de dépouillement et d'absolu... À partir d'entretiens avec l'alpiniste belge Dominique De Staercke, Régis Duqué propose une pièce qui parle d'engagement et d'esprit d'aventure. Une confession intime, tout en proximité avec le spectateur. À l'origine des Voies sauvages, il y a un prétexte pour passer du temps avec un ami, Dominique De Staercke, et le faire parler de son parcours d'alpiniste, de sa vie avec la montagne. Je sais qu'il a des histoires à raconter. Mais je sais aussi qu'il a une parole, que cette parole met en forme son point de vue sur le monde, qu'elle trouve des résonances en moi, moi qui ne suis pas alpiniste, moi qui bourre mon sac de choses inutiles quand je pars en randonnée, moi qui emballe mes chaussettes dans des sacs en plastique [scritch scritch], moi qui, comme tout le monde, connaît la peur du manque. Patiemment, mot à mot, j'ai retranscrit ces nombreuses heures d'entretiens. Et j'en ai fait un texte de théâtre. RÉGIS DUQUÉ
    Lieu
    Rideau de Bruxelles @ Les Brigittines
    Petite Rue des Brigittines
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-737.16.01
    Réservation : 02-737.16.00
    contact@rideaudebruxelles.be
    http://www.rideaudebruxelles.be
  • Sylvia

    25.09.2018  >  12.10.2018

    • Théâtre
    « Je gagne ma liberté en rognant sur mes heures de sommeil ». Cette citation de Sylvia Plath résume bien la pensée et le conflit intérieur de cette poétesse américaine des années 50 et 60. Figure de proue d’un féminisme plus poétique qu’engagé, Sylvia Plath se débattra toute sa vie entre son désir de correspondre au rêve américain (épouse et mère parfaite) et son besoin irrépressible d’écrire. Une contradiction profonde qui la mènera à la tombe. Cette vie complexe est consignée dans un journal intime. On y découvre sa vie de jeune fille et une première tentative de suicide à l’âge de 20 ans. Elle en tirera un roman The Bell Jar – La cloche de détresse en 1963. La réalité ne tardera pas à rattraper la fiction puisque la même année, Sylvia Plath se donne la mort. Comme si la mise en scène de sa dépression l’avait poussée à commettre l’acte ultime. Pour se pencher sur cette voix féminine qui n’est pas sans rappeler Virginia Woolf, Fabrice Murgia conçoit un opéra pop original pour une chanteuse et quinze femmes, mis en musique par la pianiste et auteure-compositrice belge An Pierlé accompagnée de son Quartet. Sur scène, un plateau de tournage révèle à la fois un film en cours de réalisation et ses coulisses. Une création à la lisière du théâtre et du cinéma.

    Lire la suite

    « Je gagne ma liberté en rognant sur mes heures de sommeil ». Cette citation de Sylvia Plath résume bien la pensée et le conflit intérieur de cette poétesse américaine des années 50 et 60. Figure de proue d’un féminisme plus poétique qu’engagé, Sylvia Plath se débattra toute sa vie entre son désir de correspondre au rêve américain (épouse et mère parfaite) et son besoin irrépressible d’écrire. Une contradiction profonde qui la mènera à la tombe. Cette vie complexe est consignée dans un journal intime. On y découvre sa vie de jeune fille et une première tentative de suicide à l’âge de 20 ans. Elle en tirera un roman The Bell Jar – La cloche de détresse en 1963. La réalité ne tardera pas à rattraper la fiction puisque la même année, Sylvia Plath se donne la mort. Comme si la mise en scène de sa dépression l’avait poussée à commettre l’acte ultime. Pour se pencher sur cette voix féminine qui n’est pas sans rappeler Virginia Woolf, Fabrice Murgia conçoit un opéra pop original pour une chanteuse et quinze femmes, mis en musique par la pianiste et auteure-compositrice belge An Pierlé accompagnée de son Quartet. Sur scène, un plateau de tournage révèle à la fois un film en cours de réalisation et ses coulisses. Une création à la lisière du théâtre et du cinéma.
    Lieu
    Théâtre National Wallonie-Bruxelles
    Boulevard Emile Jacqmain, 111
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-203.53.03
    Réservation : 02-203.41.55
    info@theatrenational.be
    http://www.theatrenational.be
  • THE BOAT (le bateau)

    25.09.2018  >  04.10.2018

    • Exposition

    Lire la suite

  • Little GOUDA le pain

    25.09.2018  >  06.10.2018

    • Théâtre
    Bart et Dani, deux amis en manque de sensation forte, sont propulsés par la force du dialogue à devenir les lanceurs d’alerte d’un nouveau scandale villageois et à partir à la recherche du pain perdu... Une fable sur le chaos du monde, truffée d’humour et de mines explosives.

    Lire la suite

    C’est très précisément le mardi 22 avril 2014, dans "Mange ta glace" de Sofie Kokaj, qu’Arthur Egloff et Damien Chapelle avouent sans honte avoir trouvé « leurs clowns » en inventant les deux personnages de « Bart et Dani ». Ils continuent à leur donner vie en les prenant comme point de départ de leur nouveau projet : LITTLE GOUDA, une trilogie qui suivra les aventures du duo comique en manque de sensation forte. Dans ce premier opus - LITTLE GOUDA le pain - la ploutocratie contemporaine perd pied. C'est la recherche d'une nouvelle identité sur les sentiers de la perdition. On parle italien, on s'essaie à l'espéranto, on pourrait apprendre l'espagnol, troquer des pennies. On fait venir la peinture hollandaise et son expert Luxembourgeois. France n’est plus là. Une coopérative boulangère explose. Bart et Dani sont propulsés par la force du dialogue à devenir les lanceurs d’alerte d’un nouveau scandale villageois. Une certaine idée de révolution se met en place au sein de la cellule amicale. L’amour, l’amitié, le politique ouvrent une sphère intime sur un monde où la tromperie, le mensonge et la supercherie s’installent au cœur des rapports. A l’instar de Le tuba des pédiluves, leur précédent spectacle, LITTLE GOUDA le pain -, va à contre-courant de tout ou presque. Accrochés à la barre du rire et de la décadence, Egloff-Chapelle écrivent un récit constellé d’acteurs étoiles et rempli d’éternelles promesses, d’inventions et de réalité.
    Lieu
    Théâtre Varia
    Rue du Sceptre, 78
    1050 Ixelles
    Tél : 02-640.82.58
    Réservation : 02-640.35.50
    reservation@varia.be
    http://www.varia.be