Evénements du 31 mai 2018

  • Exposition Revlt

    19.05.2018  >  02.06.2018

    • Visites Guidées

    Lire la suite

    L’artiste vit au cœur de son époque et s’insurge, s’exprime, s’indigne sur des préoccupations qui lui sont propres à travers son expression artistique. Il contribue ainsi, depuis toujours et avec sa sensibilité, à l’évolution de nos sociétés à travers le débat, l’échange et la confrontation d’idées qu’il suscite grâce à sa création. REVLT! - lire “Révoltes” - vise à réaffirmer ce rôle essentiel de l’artiste au travers d’une vaste exposition à Bruxelles qui présentera une sélection d’œuvres variées et issues de toute discipline autour du thème de la révolte, à  l'occasion du 50ème anniversaire de mai 68.
    Lieu
    Bâtiment Vanderborght
    Rue de l'Ecuyer
    1000 Bruxelles
  • Lacombe Lucien

    19.05.2018  >  15.06.2018

    • Cinéma
    Dans une France occupée, fort peu flattée par Louis Malle, le portrait d'un rustre déclassé et sans idéologie, coincé dans l'engrenage ignoble de la collaboration.

    Lire la suite

    Dans une France occupée, fort peu flattée par Louis Malle, le portrait d'un rustre déclassé et sans idéologie, coincé dans l'engrenage ignoble de la collaboration. Version restaurée. Flagey, Cinematek € 7 > 5,5
    Lieu
    Flagey
    Place Sainte-Croix
    1050 Ixelles
    Tél : 02-641.10.20
    Réservation : 02-641.10.20
    info@flagey.be
    http://www.flagey.be
  • Walking Therapie

    22.05.2018  >  03.06.2018

    • Spectacle
    Représentation supplémentaire le dimanche 3/06 à 18h. Au départ du Théâtre National, un spectacle déambulatoire dans le piétonnier, jubilatoire et délirant.

    Lire la suite

    Une petite conférence sur tabouret, sur le bonheur et l’optimisme, et donc sur le grand-malheur et la tristesse, qui se poursuit par un “safari” urbain mené par deux prédicateurs complètement déjantés, en chasse de tout ce qui assombrit notre utopie d’une vie meilleure, en guerre contre nos braconniers à nous que sont le malheur, la tristesse et la peur de l’autre ou de nous-mêmes. ✮ ✮ ✮ ✮ "Voilà enfin du théâtre de proximité qui nous extrait du confort de nos sièges de velours rouge et intervient dans nos vies dans un récit aussi poétique qu’un rot de rossignol." Demandez le programme   IMPORTANT : Sur présentation de votre ticket pour la représentation, retirez votre casque audio à l’accueil du Théâtre National, en échange d’une pièce d’identité. Afin de vous alléger, déposez vos affaires au vestiaire. Rendez-vous au point de départ du spectacle, sur la place à l’arrière du KVS où vous recevrez un tabouret. Vous serez accompagnés tout au long du parcours, laissez-vous guider. Au terme du spectacle, revenez au Théâtre National pour récupérer vos affaires et votre pièce d’identité contre restitution du casque audio et du tabouret.
    Lieu
    Théâtre National Wallonie-Bruxelles
    Boulevard Emile Jacqmain, 111
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-203.53.03
    Réservation : 02-203.41.55
    info@theatrenational.be
    http://www.theatrenational.be
  • La petite fille de Monsieur Linh

    25.05.2018  >  31.05.2018

    • Théâtre
    Monsieur Linh a fui son pays que la guerre a anéanti, en quête d’un avenir meilleur pour sa petite-fille. Il ne se sent pas chez lui dans ce pays étranger, jusqu’au jour où il rencontre monsieur Bark.

    Lire la suite

    Celui-ci parle surtout de sa femme qui vient de mourir. Monsieur Linh ne le comprend pas, mais l’écoute en tenant sa petite-fille sur ses genoux. Ils continuent à se rencontrer chaque jour au parc, sur le même banc. Mais un jour, tout est bouleversé... La petite fille de monsieur Linh est un récit poignant inspiré d’une nouvelle de Philippe Claudel sur un homme qui doit fuir son pays avec le peu qui lui reste. Guy Cassiers confie le rôle à Jérôme Kircher. Avec son sens de la finesse et du détail, il donne corps à l’étrangeté d’un monde nouveau et à la familiarité qui s’installe malgré tout entre deux personnes, chacune porteuse de blessures profondes. Là où la production précédente de Guy Cassiers, Grensgeval (Borderline), met en scène l’Occidental qui ne trouve pas de réponse à offrir au nouvel Européen, La petite fille de monsieur Linh évoque l’expérience sensorielle du réfugié à qui l’on donne (trop) peu de clés pour comprendre son nouveau monde.   PRESSE ✮ ✮ ✮ ✮ ✮ "Une superbe réussite collaborative qui éclaire modestement le débat sur l’accueil des réfugiés : un projet européen en somme."  Demandez le programme, mai 2018 ✮ ✮ ✮ "Poignante, l’histoire de Philippe Claudel rappelle que dans « boat people », il y a le mot « people ». Antidote à l’inhumanité après la mort d’un enfant, elle ranime ce qui fait encore de nous des hommes : la bienveillance. " Le Soir "La beauté de la mise en scène de Guy Cassiers tient à la subtilité qui nous fait entrer dans cet éxil immémorial et contemporain."  Le Monde, 4 avril 2018 "Jérôme Kircher, comédien toujours capable d'intense intériorité, réussit à faire chatoyer cette délicate alchimie sur scène" Télérama , 28 avril 2018 "Ce n’est pas un one man show, ce n’est pas un « seul en scène », c’est un spectacle de Guy Cassiers. C’est-à-dire un art du théâtre qui orchestre magistralement les sons, les images, les volumes, les corps, les écritures."  Mediapart , 21 mars 2018    
    Lieu
    Théâtre National Wallonie-Bruxelles
    Boulevard Emile Jacqmain, 111
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-203.53.03
    Réservation : 02-203.41.55
    info@theatrenational.be
    http://www.theatrenational.be
  • Bohème

    25.05.2018  >  03.06.2018

    • Spectacle
    Bohème est un huis clos lyrique basé sur La Bohème, célèbre opéra composé par Giacomo Puccini.

    Lire la suite

    Dans une forme plus intime, cet « opéra court » se recentre sur la trame de l’histoire : l’évolution amoureuse entre les deux personnages principaux : Mimì et Rodolfo. La musique de Puccini est d’une telle qualité et d’une telle beauté qu’elle se prête parfaitement à l'accompagnement d'un piano seul : les autres rôles sont suggérés par le piano. Paris, XIXème siècle. Dans sa petite mansarde, Rodolfo fait la connaissance de sa voisine Mimì. Tous deux vont vivre d’abord passionnément leur amour mais finissent par rompre. Rodolfo a quitté Mimì, condamnée par la phtisie qui la ronge peu à peu, dans l’espoir qu’elle trouve un homme plus fortuné qui puisse l’aider. Après une période de « compromis » où ils se retrouvent, ils se séparent définitivement jusqu’à ce que Mimì revienne mourir auprès de Rodolfo.
    Lieu
    Poème 2
    Rue d'Ecosse, 30
    1060 Saint-Gilles
    Tél : 02-538.63.58
    Réservation : 02-538.63.58
    reservation@theatrepoeme.be
    http://www.theatrepoeme.be
  • Jephan de Villiers, Le signe et la mémoire

    27.05.2018  >  16.09.2018

    • Exposition

    Lire la suite

    Derrière le signe, il y a un geste : « C’est presque une chorégraphie, explique Jephan de Villiers ; ça va vite, ça laisse une trace dans l’espace. ». Comme Pierre Alechinsky, Jephan esquisse parfois le signe dans l’air avant de la poser sur le papier. « Parfois j’écris sur fond de vide » dit-il. Il replace le geste au centre de l’écriture. « C’est le corps tout entier qui écrit. On marche à travers la feuille vers quelque chose ; le poids du porte-plume, le poids de l’encre, le papier…Jouent un véritable rôle ». « On a le sentiment que la ligne rêve » aurait dit Henri Michaux. Jephan de Villiers écrit debout…Le temps de l’écriture est celui de l’instant. L’immédiateté du geste contraste avec la lente naissance des sculptures…qui viennent d’un mouvement vers le monde, d’une rencontre. Jephan passe de longues heures en forêt ou sur le bord de la Gironde. Il cueille, ramasse, assemble. L’écriture nait au contraire d’un mouvement vers l’intérieur, d’un re-cueillement. Elle jaillit de la main, elle sort du corps, presque immatérielle, pour apparaître sur la feuille. Les carnets sont eux aussi des recueils de fragments, pages arrachées à un vaste récit dont il ne récolte, de mémoire, que quelques échos lointains.
    Lieu
    Bibliotheca Wittockiana : Musée des Arts du livre et de la Reliure
    Rue du Bemel, 23
    1150 Woluwe-Saint-Pierre
    Tél : 02-770.53.33
    info@wittockiana.org
    http://www.wittockiana.org
  • APPAR dans tous ses états, dix ans d’édition de livres d’Artistes.

    27.05.2018  >  16.09.2018

    • Exposition

    Lire la suite

    APPAR existe depuis douze ans et réunit à la fois des relieurs professionnels, des amateurs de livres rares, des collectionneurs,des libraires et des artistes du livre. APPAR organise de nombreux événements pour faire connaître la reliure de création et édite environ tous les deux ans des livres d’artistes. Ce travail d’édition met en relation un écrivain – qui offre un texte inédit- et un illustrateur, un graveur, un photographe ou un plasticien. Tous deux conjuguent leurs talents pour réaliser un livre à tirage limité pour les adhérents de l’association APPAR. L’exposition permettra à chacun de découvrir la variété des livres que nous avons édités, littéraires et artistiques, et l’esprit créatif qui anime les relieurs ayant habillé ces éditions. Le public pourra également profiter des maquettes et œuvres originales des artistes ayant travaillé sur ces éditions, exposées pour la première fois. APPAR organise de nombreux événements autour de la reliure de création : expositions de reliures contemporaines, réunions et rencontres avec des artistes de tous horizons, visites de bibliothèques et de collections, des Salons (Page(s), Voix Vives de Méditerranée), L’autre Livre… Et des concours de reliure de création. Vitrines ouvertes: 27 mai / 14h / Nathalie Berjon, Laurence Larrieu Nathalie Berjon et Laurence Larrieu, relieurs et respectivement présidente et secrétaire d’APPAR, viennent présenter les créations ainsi que les Editions APPAR et le travail d’édition d’ouvrages à tirage limité. 08 septembre /14h / Anick Butré, Florent Rousseau Rencontre avec Anick Butré, créatrice de la dernière édition d’APPAR “Murs”, relieur, graveur et peintre. A 15h, vitrines ouvertes et rencontre avec Florent Rousseau, relieur professionnel.
    Lieu
    Bibliotheca Wittockiana : Musée des Arts du livre et de la Reliure
    Rue du Bemel, 23
    1150 Woluwe-Saint-Pierre
    Tél : 02-770.53.33
    info@wittockiana.org
    http://www.wittockiana.org
  • Manu, l’homme qui ne voulait pas lâcher sa caméra

    27.05.2018  >  21.07.2018

    • Exposition
    Le jour où Manu Bonmariage, cinéaste du «réel», a décidé d'appeler sa deuxième fille par le même prénom que lui ‘Emmanuelle’, était-ce pour la postérité ?

    Lire la suite

    Le jour où Manu Bonmariage, cinéaste du «réel», a décidé d'appeler sa deuxième fille par le même prénom que lui ‘Emmanuelle’, était-ce pour la postérité ? Et le jour où ce même Manu cinéaste lègue une caméra à cette même fille, celle-ci devient-elle alors dépositaire d'une histoire, d'un trajet ? Manu Bonmariage, qui n’a eu de cesse de déshabiller la société, se retrouve aujourd'hui à 75 ans, lui-même nu, face à ses doutes, ses films et sa fille Emmanuelle, qui décide de tourner la caméra vers lui. Flagey, Cinematek € 10* > 7 | € 7 > 5,5
    Lieu
    Flagey
    Place Sainte-Croix
    1050 Ixelles
    Tél : 02-641.10.20
    Réservation : 02-641.10.20
    info@flagey.be
    http://www.flagey.be
  • Murmurô + Etna - D Festival

    29.05.2018  >  31.05.2018

    • Spectacle
    Deux superbes solos dans une soirée composée dédiée à la danse contemporaine.

    Lire la suite

    Fré Werbrouck - D’Ici P. Création 2018 / Première bruxelloise 30’ Murmurô – grondement du souffle, rumeur des muscles, bruissement du sang - la pièce, à travers ces murmures, dessine le portrait d’une femme, un être de la marge qui, par le corps, son énergie, son mouvement, suggère une possible liberté. Le personnage est traversé par une figure, celle de la sorcière, un être à part, qui s’oppose à l’homme civilisé et qui l’interroge. Femme des lisières, elle prend soin de l’obscurité, de ce que nous ne voyons pas, elle s’attache à faire surgir ce que nous ignorons. Ombre et liberté, femme et animal, corps et énergie, survivance d’une figure, la sorcière nous amène ici à questionner notre rapport au monde. Inspiré d’une série d’encre de chine d’Henri Michaux, Murmurô est, après Sillon et Phasme, le troisième volet des Variations sur l’immobile, série de solos créés selon les mêmes exigences artistiques : amener l’image immobile sur la scène, la mettre en mouvement en maintenant la forme dans un cadre précis, faire émerger des images troubles, mouvantes, qui ouvrent un espace, sans imposer leurs discours. Fré Werbrouck a reçu le prix chorégraphie 2017 de la SACD. ETNA Thi Mai Nguyen Création 2018 45’ Etna, femme sans âge, errante et solitaire, squatte le théâtre, tel un spectre hanté par ses débris de vie. Elle danse pour conjurer le sort de la malchance, pour retenir encore un peu en elle la chaleur du vivant. Elle danse, car sous les oripeaux perdure le désir de sentir, d’être et d’aimer. Le corps bouleversé de réminiscences, elle arpente les rives de sa mémoire, révélant les dédales d’une vie marquée par la perte. Pour ce premier solo en tant que chorégraphe, Thi-Maï Nguyen incarne avec puissance et sensibilité la mince frontière entre la raison et l’égarement. Un monde intérieur se foisonnant, en contradiction avec l’isolement contemporain. Elle danse le funambulisme de notre société.
    Lieu
    Théâtre Marni
    Rue de Vergnies, 25
    1050 Ixelles
    Tél : 02-639.09.80
    Réservation : 02-639.09.82
    info@theatremarni.com
    http://www.theatremarni.com
  • WaW ! { We are Woman }

    29.05.2018  >  16.06.2018

    • Spectacle
    Du vestiaire de foot au sabbat de sorcières, 11 danseurs se lancent dans un parcours ludique et libératoire à la recherche du féminin. Il s'agit de se défaire des attributs masculins pour explorer l’image transgressive de la sorcière – du prosaïque au rituel, de l’armoire de vestiaire au totem, du morne uniforme à la diversité débridée…

    Lire la suite

    Du vestiaire de foot au sabbat de sorcières, 11 danseurs se lancent dans un parcours ludique et libératoire dans la recherche du féminin. Ce sont les mêmes interprètes de la précédente création de Thierry Smits (Anima Ardens) qui, sous le regard du spectateur, joueront à se dépouiller des gestes et de l’attirail de la masculinité pour explorer le « devenir-femme ». Il ne s’agit pas de jouer avec les artifices du travesti, mais bien d’explorer, dans le féminin, l’image transgressive de la sorcière – du prosaïque au rituel, de l’armoire de vestiaire au totem, du morne uniforme à la diversité débridée… Les penseurs de la « théorie du genre » qui provoque tant d’opposition aujourd’hui chez les traditionalistes et les réactionnaires, ont modifié profondément notre idée de l’être humain. Nous ne sommes plus femme, plus homme, de la même manière. Et nous avons appris qu’il y a, entre les deux, de multiples nuances et possibilités….
    Lieu
    Théâtre Varia
    Rue du Sceptre, 78
    1050 Ixelles
    Tél : 02-640.82.58
    Réservation : 02-640.35.50
    reservation@varia.be
    http://www.varia.be