Evénements du 25 mai 2018

  • Les yeux de verre

    11.05.2018  >  23.06.2018

    • Théâtre
    Il y a le père, merveilleux fabricant de poupées aux regards d’enfant. Ce père qui vit reclus depuis plusieurs années parce qu’il n’a plus d’inspiration. La cause ? Peut-être le souvenir d’une nuit que tout le monde aimerait garder secrète.

    Lire la suite

    Une histoire de déni et de mensonge dans le plus intime des cercles : la famille. Il y a le père, un artiste renommé, merveilleux fabricant de poupées aux regards d’enfant. Ce père qui vit reclus depuis plusieurs années parce qu’il n’a plus d’inspiration. La cause ? Peut-être le souvenir d’une nuit que tout le monde aimerait garder secrète. Une chambre d’enfant, des cris… Et le départ précipité de la petite chez une tante. Il y a la mère, très investie et prête à tout pour redonner à la petite entreprise familiale l’élan qui les mènerait à Miami ! Et demain, c’est le grand jour, alors personne ne doit ternir la réputation de la famille. Il y a l’ainée, une originale, une forte tête, jalouse et solitaire. Douée aussi, qui travaille à la fabrication des robes des poupées, et fait tout pour attirer l’attention du père. Et il y a la cadette, celle qui revient dans la demeure familiale après une longue absence, pour faire éclater la vérité. Une œuvre forte, sensible et troublante. Remarquablement menée par l’auteur Michel Marc Bouchard. Entre cruauté et tendresse, la pièce nous livre des personnages puissants, une vie intense. Une œuvre dont la poésie et l’humour révèlent les failles et les fragilités intimes, la violence aussi, d'une famille en vase clos. UNE PRODUCTION DU THÉÂTRE LE PUBLIC. AVEC LE SOUTIEN DU TAX SHELTER DU GOUVERNEMENT FÉDÉRAL BELGE. Texte publié aux éditions Théâtrales, éditeur et agent de l’auteur. Photo © Gregory Navarra.
    Lieu
    Le Public
    Rue Braemt, 64 70
    1210 Saint-Josse-Ten-Noode
    Tél : 0800-944.44
    Réservation : 0800-944.44
    contact@theatrelepublic.be
    http://www.theatrelepublic.be
  • Circus ’68

    12.05.2018  >  16.06.2018

    • Théâtre
    Un cabaret burlesque et enragé sur le mythique printemps des barricades. Une mise en scène de Charlie Degotte pour deux acteurs protéiformes entourés d’un collectif de créateurs. Ils réinventent pour nous les pavés et la plage, les CRS et les manifs, les slogans d’anthologie et les lacrymos, la poésie des affiches en sérigraphie et l’accordéon des usines en grève.

    Lire la suite

    Un cabaret burlesque et enragé sur le mythique printemps des barricades. Une mise en scène de Charlie Degotte pour deux acteurs protéiformes entourés d’un collectif de créateurs. Ils réinventent pour nous les pavés et la plage, les CRS et les manifs, les slogans d’anthologie et les lacrymos, la poésie des affiches en sérigraphie et l’accordéon des usines en grève. Un spectacle-reportage à travers ce joli mois de mai 1968 qui fut à la fois, en France, le plus grand mouvement social de l’après-guerre, avec ses dix millions de grévistes, et le creuset de toutes les contestations de la fin du XXème siècle : féminisme, écologie, anticapitalisme, mouvement anti-guerre, critique de la famille patriarcale, éducation antiautoritaire, libération de la parole, autogestion... Deux mois pour refaire le monde. Jusqu’à ce paradoxal premier bilan : les grévistes arracheront la semaine de 40 heures et de fortes augmentations salariales (+ 35% pour le SMIG), mais De Gaulle triomphera aux élections législatives du 30 juin. Et pendant ce temps, en Belgique...
    Lieu
    Théâtre de Poche
    Chemin du Gymnase, 1 A
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-649.17.27
    Réservation : 02-649.17.27
    http://www.poche.be
  • Amor mundi

    15.05.2018  >  26.05.2018

    • Théâtre
    Parce que l’histoire du monde les a confrontés à des questions jusqu’ici inouïes, Hannah Arendt, son mari Heinrich Blücher et leur « tribu » — Hans et Lore Jonas, Mary McCarthy, Robert Gilbert ... — en exil aux Etats-Unis, s’efforcent de « penser sans garde-fou ». Quand tout se délite, vient la question : qu’est-ce que penser ? Et d’abord, faut-il du génie ?

    Lire la suite

    PORTRAITS D'UNE PENSÉE Myriam Saduis s’entoure d’une exceptionnelle bande d’acteurs et affronte, à travers la figure d’Hannah Arendt, la question de « l’héroïsme intellectuel ». Dans une atmosphère onirique, baignée de murmures, de nuit et de vent, on voit la pensée au travail comme une intuition perforante, traversant les cauchemars et la mélancolie. Parce que l’histoire du monde les a confrontés à des questions jusqu’ici inouïes, Hannah Arendt, son mari Heinrich Blücher et leur « tribu » — Hans et Lore Jonas, Mary McCarthy, Robert Gilbert ... — en exil aux Etats-Unis, s’efforcent de « penser sans garde-fou ». Quand tout se délite, vient la question : qu’est-ce que penser ? Et d’abord, faut-il du génie ? Dans cette méditation tempétueuse où la conférence le dispute au rêve éveillé, où surgissent les morts pour tenir la réplique aux vivants, où même les anges s’en mêlent, se profile une réponse inattendue : oui, le génie de l’amitié. Le génie de la nuit et de son espace, de la turbulente tribu des amis, de l’infini tissage des histoires et des questions, qui tient le chagrin en échec. À travers cette partition chorale, on « philosophe » d’une manière inédite, physique et onirique. Ceci n’est pas un biopic, un cours, un séminaire — c’est plutôt l’envers du décor. Il est minuit. Le vent souffle. « Nous sommes tombés dans un trou », dit Hannah à son mari. Il va s’agir de se faire la courte échelle jusqu’au matin : « penser ».
    Lieu
    Théâtre des Martyrs
    Place des Martyrs, 22
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-223.32.08
    Réservation : 02 223 32 08
    billetterie@theatre-martyrs.be
    http://www.theatre-martyrs.be
  • Avalanche

    18.05.2018  >  26.05.2018

    • Théâtre

    Lire la suite

    Dans la crainte du danger naturel d'avalanche, un petit village cerné de montagnes vit neuf mois sur douze figé dans un silence de mort qu'une réglementation stricte impose aux habitants, afin de garantir la survie de toute la communauté. Une famille se retrouve confrontée à la situation la plus redoutée : la jeune bru est sur le point d'accoucher avant le terme calculé. Ses cris et ceux du nouveau-né risquent de provoquer la catastrophe...
    Lieu
    Centre Culturel Bruegel
    Rue des Renards, 1 F
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 25034268
    Réservation : +32 25034268
    info@ccbruegel.be
    http://www.ccbruegel.be
  • Exposition Revlt

    19.05.2018  >  02.06.2018

    • Visites Guidées

    Lire la suite

    L’artiste vit au cœur de son époque et s’insurge, s’exprime, s’indigne sur des préoccupations qui lui sont propres à travers son expression artistique. Il contribue ainsi, depuis toujours et avec sa sensibilité, à l’évolution de nos sociétés à travers le débat, l’échange et la confrontation d’idées qu’il suscite grâce à sa création. REVLT! - lire “Révoltes” - vise à réaffirmer ce rôle essentiel de l’artiste au travers d’une vaste exposition à Bruxelles qui présentera une sélection d’œuvres variées et issues de toute discipline autour du thème de la révolte, à  l'occasion du 50ème anniversaire de mai 68.
    Lieu
    Bâtiment Vanderborght
    Rue de l'Ecuyer
    1000 Bruxelles
    http://www.ccbruegel.be
  • Lacombe Lucien

    19.05.2018  >  15.06.2018

    • Cinéma
    Dans une France occupée, fort peu flattée par Louis Malle, le portrait d'un rustre déclassé et sans idéologie, coincé dans l'engrenage ignoble de la collaboration.

    Lire la suite

    Dans une France occupée, fort peu flattée par Louis Malle, le portrait d'un rustre déclassé et sans idéologie, coincé dans l'engrenage ignoble de la collaboration. Version restaurée. Flagey, Cinematek € 7 > 5,5
    Lieu
    Flagey
    Place Sainte-Croix
    1050 Ixelles
    Tél : 02-641.10.20
    Réservation : 02-641.10.20
    info@flagey.be
    http://www.flagey.be
  • Co-natural - Alexandra Pirici (Kunstenfestivaldesarts)

    21.05.2018  >  26.05.2018

    • Spectacle

    Lire la suite

    Alexandra Pirici s’est fait connaitre à travers des interventions performatives, menées le plus souvent dans le contexte muséal. Récemment, son travail a été présenté à Skulptur Projekte Münster et lors de la Biennale de Venise. Au Kunstenfestivaldesarts, c’est l’espace Kanal – Centre Pompidou, en attente de collections et de visiteurs, qui accueillera sa performance Co-natural. Trois performeurs et un hologramme y mettent en crise la frontière entre absence et présence. Aujourd’hui, la présence des individus, dispersés, partout et nulle part à la fois, n’est plus une donnée absolue. Que signifie alors être présent ? Co-natural en mesure les degrés et scrute la manière dont différentes formes de présence – physique, virtuelle, abstraite, mémorielle- parviennent à coexister ou à fusionner. À travers un travail chorégraphique quasi sculptural, Pirici agence des individus et des objets (in)visibles pour poser la question d’une présence au monde à la fois actuelle, temporelle et visible. Co-natural est un jeu d’imbrications (im)possibles, qui situe l’être humain quelque part entre vie et mort, passé, présent et futur.
    Lieu
    Kanal - Centre Pompidou
    Quai des Péniches
    1000 Bruxelles
    http://www.kanal.brussels
  • PeuP- Dudu Quintanilha (Kunstenfestivaldesarts)

    21.05.2018  >  26.05.2018

    • Spectacle

    Lire la suite

    Dudu Quintanilha ancre sa pratique artistique dans la ville. L’artiste brésilien la développe en dialogue avec des personnes rencontrées au hasard de ses errances urbaines. À São Paolo où il vit et travaille, il est un des fondateurs de Mexa, un projet qui adresse et implique des individus parmi les plus fragilisés socialement dans la métropole. À Bruxelles, à travers une résidence de plusieurs semaines, il visite des skate-parks et des centres communautaires, engage la conversation, invite les individus qu’il a appris à connaître à le rejoindre dans son studio le long du canal. À l’issue de ce processus, une vidéo crée un ensemble d’actes performatifs saisis chez ces « acteurs » improvisés, lorsque ceux-ci, provoqués, séduits et (dés)orientés, déploient face à la caméra des aspects de leurs personnalités qu’ils ignoraient eux-mêmes. Dans ces « vidéos performatives », les corps et le langage semblent envoyer des signaux depuis une zone obscure. Ils disent ce qu’aucun consensus ne peut exprimer. “I believe in the power of the imagination to remake the world” (J. G. Ballard).
    Lieu
    Kanal - Centre Pompidou
    Quai des Péniches
    1000 Bruxelles
    http://www.kanal.brussels
  • Boundary Games

    22.05.2018  >  26.05.2018

    • Théâtre
    dans le cadre du Kunstenfestivaldesarts

    Lire la suite

    La composition d’un groupe implique-t-elle toujours l’exclusion ? L’union par ailleurs entraîne-t-elle l’harmonie ? Boundary Games se présente au public comme une expérience spatiale et sonore de composition et décomposition des ensembles : sur scène, plusieurs situations varient en fonction de divers critères qui déterminent des organisations et dynamiques de groupes. Le spectacle tente de révéler le caractère relatif des frontières érigées dans nos rapports à l’autre. Les performeurs et leur environnement fabriquent et déconstruisent tour à tour des groupes et mettent en scène leur relation. À travers une écriture du plateau sensible et imagée, Léa Drouet questionne et tente de comprendre : la construction d’un « nous » implique-t- elle toujours l’exclusion d’un « eux » ? Comment peut on penser un « nous » qui intègrerait la division ? Comment les singularités peuvent-elles interagir et agir ensemble ? Boundary Games est ainsi à la fois une fabrique et une entreprise de démolition, une expérience de la distinction et des relations possibles entre les groupes et un paysage plastique et sonore composé à partir des processus d’inclusion, d’exclusion, de liaison et de séparation des ensembles. Avec Frédéric Bernier, Madeleine Fournier, Catherine Hershey, Yann Leguay, Simon Loiseau, Marion Menan, Bastien Mignot et Gaëtan Rusquet Lumières et scénographie Gaëtan Rusquet Travail sonore Yann Leguay Dramaturgie Camille Louis Assistante à la mise en scène Laurie Bellanca Production et distribution France Morin / AMA Une production de Vaisseau en coproduction avec le Théâtre Les Tanneurs, le kunstenfestivaldesarts, le Théâtre Nanterre-Amandiers et Charleroi/Danses Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles – Service du Théâtre En partenariat avec le Festival Actoral, Kunstencentrum Buda, Charleroi/Danses, Montevideo Marseille, Overtoon, La Bellone/House of Performing Arts.
    Lieu
    Théâtre Les Tanneurs
    Rue des Tanneurs, 75
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-512.17.84
    Réservation : 02-512.17.84
    info@lestanneurs.be
    http://www.lestanneurs.be
  • Boundary Games - Léa Drouet (Kunstenfestivaldesarts)

    22.05.2018  >  26.05.2018

    • Spectacle

    Lire la suite

    Jeune artiste bruxelloise, Léa Drouet compte aujourd’hui parmi les figures émergentes de la scène internationale. Son travail investit le champ de la performance, de l’installation et de la musique expérimentale pour proposer des expériences esthétiques – et électriques – qui mettent en jeu les dynamiques de groupe et ses (dis)harmonies. Après Derailment (2015) et Mais dans les lieux du péril croît aussi ce qui sauve (2016) qui tous deux prenaient d’assaut des lieux underground de Bruxelles, le Kunstenfestivaldesarts présente aujourd’hui sa nouvelle création. Avec Boundary Games Léa Drouet retourne au plateau qu’elle transforme en périmètre de jeu et d’expérimentation pour ses six performeurs. Tel un laboratoire social, la pièce teste les processus de fabrication et de dissolution des groupes. D’infinis (ré)agencements de corps, de sons et d’éléments scénographiques définissent de nouvelles règles sociales comme autant d’alternatives aux seuls principes d’inclusion et d’exclusion. Boundary Games fait voler en éclats la division binaire « nous/eux » à laquelle se réduit trop souvent notre rapport à l’autre. Elle ouvre un nouvel espace de négociation. Comment y circulerons-nous ?
    Lieu
    Théâtre Les Tanneurs
    Rue des Tanneurs, 75
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-512.17.84
    Réservation : 02-512.17.84
    info@lestanneurs.be
    http://www.lestanneurs.be