Evénements du 7 mai 2018

  • Lara Gasparotto / expo

    29.03.2018  >  12.05.2018

    • Exposition
    A l’occasion du spectacle L’Eveil du printemps

    Lire la suite

    Lara Gasparotto (Liège, 1989) a rapidement développé un style spontané dans lequel elle documente sa propre vie, les jeunes autour d'elle. Elle a une capacité incomparable à distiller l'atmosphère des paysages et des intérieurs. Ses images révèlent son amour de la campagne dans laquelle elle a grandi, et ses nombreux voyages dans des endroits comme le Kirghizistan, l'Éthiopie, le Mexique et l'Andalousie. Ses photographies sont imprégnées de beauté et d'intimité. Lara Gasparotto est représentée par Stieglitz 19 - Art Photography Anvers.
    Lieu
    Théâtre National Wallonie-Bruxelles
    Boulevard Emile Jacqmain, 111
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-203.53.03
    Réservation : 02-203.41.55
    info@theatrenational.be
    http://www.theatrenational.be
  • Camus - Dire Noces

    17.04.2018  >  09.05.2018

    • Théâtre
    Après son spectacle "Dire Combray", Michel Voïta est à nouveau sur scène, seul, debout, pour dire la beauté, la profondeur et la force contemporaine des mots de Camus. Reprenant le souffle de l’auteur, sa ponctuation, ses images, ses réflexions, son amour de la vie et ses colères, il apparaît comme une clé essentielle ouvrant sur le style éblouissant de Camus...

    Lire la suite

    Après son spectacle "Dire Combray", Michel Voïta est à nouveau sur scène, seul, debout, pour dire la beauté, la profondeur et la force contemporaine des mots de Camus. Reprenant le souffle de l’auteur, sa ponctuation, ses images, ses réflexions, son amour de la vie et ses colères, il apparaît comme une clé essentielle ouvrant sur le style éblouissant de Camus. "Camus - Dire Noces" est un récit spectaculaire où Michel Voïta nous invite d’une part à éprouver sensiblement les réalités décrites par Camus - la mer, la lumière, et les parfums des terres algériennes de sa jeunesse et de l’autre à nous interroger sur notre époque, tant son texte nous invite à comparer les grimaces, le puritanisme et la montée du populisme de ses années trente avec notre actualité. Ce spectacle, si c’est un voyage, est l’histoire d’un exil et d’un retour vers soi, une invitation à rechercher en nous, avec Camus cet « été invincible au cœur de l’hiver » et à dire avec lui : « Je suis heureux dans ce monde car mon royaume est de ce monde ». C’est aussi un hymne au présent, à la présence au monde et au bonheur d’aimer.
    Lieu
    Théâtre des Martyrs
    Place des Martyrs, 22
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-223.32.08
    Réservation : 02 223 32 08
    billetterie@theatre-martyrs.be
    http://www.theatre-martyrs.be
  • Oh les beaux jours

    17.04.2018  >  09.05.2018

    • Théâtre
    Cinquante ans après sa création belge au Rideau de Bruxelles, Michael Delaunoy met en scène ce chef-d’œuvre de Beckett, à la langue ciselée et percutante. Un texte qui témoigne avec humour de notre lutte contre toute forme de perte. Une farce tragique et tendre sur la faculté des humains à rester dignes. Malgré tout.

    Lire la suite

    « Commence, Winnie. Commence ta journée, Winnie. » Étendue d’herbe brûlée. Winnie, la cinquantaine coquette, est enterrée jusqu’à la taille. À ses côtés, un cabas dont elle extrait des objets qui lui rappellent les plaisirs et les trivialités de l’existence. Un peu en retrait, presqu’invisible, son compagnon Willie vaque à ses occupations. Le soleil brille, Winnie chantonne. Happy days. Mais où va-t-elle donc puiser cette capacité d’émerveillement ? Dans le trou où elle s’enfonce ? Cinquante ans après sa création belge au Rideau de Bruxelles, Michael Delaunoy met en scène ce chef-d’œuvre de Beckett, à la langue ciselée et percutante. Un texte qui témoigne avec humour de notre lutte contre toute forme de perte. Une farce tragique et tendre sur la faculté des humains à rester dignes. Malgré tout.
    Lieu
    Théâtre des Martyrs
    Place des Martyrs, 22
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-223.32.08
    Réservation : 02 223 32 08
    billetterie@theatre-martyrs.be
    http://www.theatre-martyrs.be
  • Oh les beaux jours

    17.04.2018  >  09.05.2018

    • Théâtre
    Winnie, la cinquantaine coquette, est enterrée jusqu’à la taille. Willie vaque à ses mâles occupations. Le soleil brille, Winnie chantonne. Happy days. Où va-t-elle puiser cette capacité d’émerveillement ? Un chef-d’œuvre qui témoigne de notre lutte contre toute forme de perte.

    Lire la suite

    Étendue d’herbe brûlée. Winnie, la cinquantaine coquette, est enterrée jusqu’à la taille. À ses côtés, un cabas dont elle extrait des objets qui lui rappellent les plaisirs et les trivialités de l’existence. Un peu en retrait, presqu’invisible, son compagnon Willie vaque à ses occupations. Le soleil brille, Winnie chantonne. Happy days. Mais où va-elle donc puiser cette capacité d’émerveillement ? Dans le trou où elle s’enfonce ? 50 ans après sa création belge au Rideau, Michael Delaunoy met en scène ce chef-d’œuvre de Beckett, à la langue ciselée et percutante. Un texte qui témoigne avec humour de notre lutte contre toute forme de perte. Une farce tragique et tendre sur la faculté des humains à rester dignes. Malgré tout. Production Rideau de Bruxelles / Théâtre de Liège. En partenariat avec le Théâtre des Martyrs. Rencontre MA 24 avril - après spectacle. Avec l'équipe du spectacle.
    Lieu
    Rideau de Bruxelles @ Théâtre des Martyrs
    Place des Martyrs, 22
    1000 Bruxelles
    http://www.theatre-martyrs.be
  • Le dindon

    18.04.2018  >  13.05.2018

    • Théâtre
    Revu à la sauce seventies, Georges Feydeau n'a pas dit son dernier mot. C'est un régal de voir ainsi le genre humain dans le plus périlleux des exercices : l'amour libre.

    Lire la suite

    Dans un décor seventies et au son de la musique disco d’un DJ trônant sur scène, les onze comédiens d'une vigueur époustouflante sont entraînés dans une mécanique précise et rythmée comme du papier à musique. Emprunte d'une modernité étonnante, la mise en scène rit de la bassesse du genre humain en soulignant toute la dimension sexuelle et jouissive du maître du théâtre français sans en oublier le mot d'ordre et l'essence : nous faire rire à nous en décrocher la mâchoire !
    Lieu
    Théâtre Royal des Galeries
    Galerie du Roi, 32
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-512.04.07
    Réservation : 02-512.04.07
    infos@trg.be
    http://www.trg.be
  • La colloc

    20.04.2018  >  12.05.2018

    • Théâtre

    Lire la suite

    Quand 6 personnes décident de vivre ensemble, certaines par choix, d’autres par nécessité, la vie cesse très vite d’être un jardin de roses. Si, pour tout arranger, elles sont issues de générations différentes et ont vécu, forcément, des parcours opposés, tous les ingrédients sont réunis pour une cohabitation houleuse. Au-delà du rire et du comique de situation, La Coloc est une peinture caustique et parfois féroce d’un fait de société de plus en plus répandu dans nos villes modernes. Une fable sur la difficulté de s’en sortir seul et sur la solitude à plusieurs. Demeurent heureusement des étincelles d’espoir : les rêves qu’il ne faut jamais abandonner.
    Lieu
    Magic Land Théâtre
    Rue d'Hoogvorst, 14
    1030 Schaerbeek
    Tél : 02/245.50.64
    Réservation : 02/245.50.64
    info@magicland-theatre.com
    http://www.magicland-theatre.com
  • Histoire du théâtre

    04.05.2018  >  10.05.2018

    • Théâtre
    Création Studio TN

    Lire la suite

    Dès le début, le théâtre a été une incantation des morts, une expérience rituelle de crimes primitifs et de traumatismes collectifs. Dans la première partie de la série de Milo Rau intitulée « Histoire du théâtre », consacrée à l'essence, à l'histoire et à l'avenir du théâtre, le metteur en scène et auteur aborde le tragique sous la forme d'un jeu allégorique de criminologie. Qu' y a-t-il au début d'un crime? Intention ou coïncidence? Quelle intrigue mène au meurtre? Qui sera sacrifié? Pour quelles raisons? Qui punit les meurtriers? Quel rôle joue le public? Quelle est la faute du collectif? Avec les trois acteurs Sara de Bosschere, Sébastien Foucault et Johan Leysen et un groupe de témoins contemporains et d'acteurs amateurs, il part à la recherche d'un crime capital, en même temps que des malheurs et les émotions fondamentales de l'expérience tragique: perte et tristesse, désastre et peur, cruauté et terreur, trahison et méfiance. Il met ainsi en scène la souffrance d'une ville qui, après son déclin économique imperceptible à l'ère post-industrielle, sombrera progressivement dans la violence et le désespoir – une recherche de la condition humaine fondamentalement tragique et un chant sur le pouvoir du théâtre.   Avec cette production, Milo Rau débute la série « Histoire du théâtre », une enquête performative à long terme sur le passé, le présent et l'avenir de la plus ancienne forme d'art de l'humanité, qui sera poursuivie dans la saison 2018/19 au NTGent par le chorégraphe congolais Faustin Linyekula. Dans cette première partie, Rau et son équipe reviennent sur les problèmes fondamentaux de leur travail artistique des 15 dernières années: la question de la représentativité de la violence et des événements traumatisants sur scène.   Rencontre après le spectacle Le 9/05 – 22:00, entrée libre (EN/FR). En collaboration avec Médor Modérateurs : Flore Herman & Laure Saupique L'équipe artistique s'entretiendra avec Olivier Bailly, membre fondateur du magazine d'investigation Médor. Avec la pièce comme point de départ, ils discuteront des moyens par lesquels le théâtre provoque des changements dans la réalité, lorsque le journalisme s'invite sur le plateau.
    Lieu
    Théâtre National Wallonie-Bruxelles
    Boulevard Emile Jacqmain, 111
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-203.53.03
    Réservation : 02-203.41.55
    info@theatrenational.be
    http://www.theatrenational.be
  • King Kong Theorie (Lundi-Théâtre)

    07.05.2018

    • Théâtre
    « King Kong Théorie » est l’adaptation théâtrale de l’essai autobiographique de Virginie Despentes. Le texte puissant, cru et percutant, remet en question tous nos acquis et préjugés sur les hommes, sur les femmes et sur les autres.

    Lire la suite

    « J’écris de chez les moches, pour les moches, les frigides, les mal baisées, les imbaisables, toutes les exclues du grand marché à la bonne meuf, aussi bien que pour les hommes qui n’ont pas envie d’être protecteurs, ceux qui voudraient l’être mais ne savent pas s’y prendre, ceux qui ne sont pas ambitieux, ni compétitifs, ni bien membrés. Parce que l’idéal de la femme blanche séduisante mais pas pute, qu’on nous brandit tout le temps sous le nez, je crois bien qu’il n’existe pas » « King Kong Théorie » est l’adaptation théâtrale de l’essai autobiographique de Virginie Despentes. Le texte puissant, cru et percutant, remet en question tous nos acquis et préjugés sur les hommes, sur les femmes et sur les autres. Qu’est-ce que la féminité? Qu’est-ce que la virilité? Sommes-nous obligé.e.s de nous enfermer dans ces carcans? Un manifeste pour la liberté, une grande claque qui donne envie de « tout foutre en l’air ». « Une pièce fidèle à l’auteure, rock’n’roll, engagée, émouvante, qui ne laissera pas indifférent, que l’on soit déjà sensibilisé à Despentes et au féminisme ou non. » (La Capitale)
    Lieu
    Les Riches-Claires
    Rue des Riches Claires, 24
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-548.25.80
    Réservation : 02-548.25.80
    accueil@lesrichesclaires.be
    http://www.lesrichesclaires.be