Evénements du 28 février 2018

  • Le Coran expliqué aux bruxellois

    05.12.2017  >  06.03.2018

    • Spectacle

    Lire la suite

    Le Coran, tout le monde en parle mais qui l’a vraiment lu? Rachid Benzine est un philosophe franco-marocain et kick boxeur couronné, rayonnant de charisme et d’urbanité. Il est l’auteur de Les nouveaux penseurs de l'islam (2004) et Le Coran expliqué aux jeunes (2013). En 4 sessions, il situe le Coran dans l’histoire et en explore la signification contemporaine. Il aide à démystifier quelques mythes bien ancrés grâce à son approche historico-anthropologique. Voici les thèmes : 05.12.2017: Le Coran à la mecque 12.12.2017: Le Coran à Médine 02.03.2018: Le Coran et les figures bibliques 06.03.2018: Le Coran et la question de la violence Ces livres 'Nour, pourquoi n'ai-je rien vu venir?' et 'Finalement, il y a quoi dans le Coran?' seront vendus avant et après les lectures. 'Nour, pourquoi n'ai-je rien vu venir?': ‘Je suis, depuis des mois, travaillé par une question lancinante, qui revient cogner en moi comme une migraine, récurrente, familière. Pourquoi de jeunes hommes et jeunes femmes, nés dans mon pays, issus de ma culture, dont les appartenances semblent recouvrir les miennes, décident-ils de partir dans un pays en guerre et de tuer au nom d’un Dieu qui est aussi le mien ?’ Le roman de Rachid Benzine Nour, « Pourquoi n’ai-je rien vu venir ? » raconte les échanges entre un père, intellectuel musulman pratiquant et sa fille partie en Irak rejoindre l’homme qu’elle a épousé en secret et qui est un lieutenant de Daesh. C’est ainsi qu’a pris forme peu à peu ce dialogue entre deux êtres qui ne peuvent renoncer l’un à l’autre, un père et sa fille, parce que l’amour qui les unit reste plus fort que tout. Et pourtant, tout les sépare. Finalement, il y a quoi dans le Coran?' : Le Coran, tout le monde en parle, le convoque, mais bien peu le connaissent vraiment. Surtout, on lui fait dire beaucoup de choses qu’en réalité il ne dit pas ! Avec une dose d'humour, un fond solide et scientifique, dans  un langage clair et compréhensible, Rachid Benzine et Ismaël Saidi décryptent les concepts-phares :  - C'est quoi un mécréant ?  - Le port du voile est-il démandé et justifié dans le Coran ?  - C'est vrai que le Coran déteste les juifs ?  - La violence est-elle inscrite dans le Coran? -...
    Lieu
    KVS_Box
    Quai aux Pierres de Taille, 9
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-210.11.12
    Réservation : 02-210.11.12
    tickets@kvs.be
    http://www.kvs.be
  • Celui qui se moque du crocodile n’a pas traversé la rivière

    11.01.2018  >  03.03.2018

    • Théâtre
    Pas de personnages ici, c’est François et Guy, sans filtres. Deux hommes ont renoncé au mépris et aux humiliations, tentent de trouver un chemin vers l’autre.

    Lire la suite

    C’est l’histoire d’une rencontre, une rencontre magnifique entre deux hommes, deux artistes. L’un camerounais, l’autre belge. Ils racontent leur traversée de la rivière, ce que c’est que d’être noir en Belgique et blanc en Afrique. Une interrogation sur notre mémoire, celle qui nous est propre et qui a marqué nos pays, nos communautés d’appartenance. Un spectacle où on rit, on pleure, on s’engueule, on s’embrasse… On y refait le monde parce qu’on le regarde à la lumière de l’autre. Un spectacle salutaire dans un monde qui a de plus en plus tendance à se fracturer. Une bouffée d’optimisme. Quand on se parle, malgré les souffrances et les gouffres qui nous séparent, on s’illumine l’un l’autre, on se féconde. Pas de personnages ici, c’est François et Guy, sans filtres. Deux hommes ont renoncé au mépris et aux humiliations, tentent de trouver un chemin vers l’autre. Ils n’évitent ni la mauvaise conscience ni les sujets tabous. Voici deux hommes du monde qui, armés de leurs différences, tentent de trouver une vérité qui les rassemble. UNE PRODUCTION DE LA MAISON ÉPHÉMÈRE, CIE THÉÂTRALE (BELGIQUE) ET LA COMPAGNIE ANNOORA (BURKINA FASO - CAMEROUN), LA CIE FALINGA (BURKINA FASO), LA COMPAGNIE LES MENESTRELS (CAMEROUN). AVEC L’AIDE DE LA CITF, DE L’OIF, DE WBI, DU CCBW, DE LA COMMISSION D’AIDE AUX PROJETS THÉÂTRAUX CAPT/FÉDÉRATION WALLONIE-BRUXELLES ET LE SOUTIEN DE CREDO MEDIA (BURKINA FASO), LA VENERIE-CENTRE CULTUREL DE WATERMAEL-BOITSFORT (BELGIQUE) ET DU THÉÂTRE DES DOMS (FRANCE). Photo © Isabelle De Beir
    Lieu
    Le Public
    Rue Braemt, 64 70
    1210 Saint-Josse-Ten-Noode
    Tél : 0800-944.44
    Réservation : 0800-944.44
    contact@theatrelepublic.be
    http://www.theatrelepublic.be
  • Gen Z

    20.02.2018  >  03.03.2018

    • Théâtre
    Searching For Beauty

    Lire la suite

    GEN Z, diminutif de "génération Z", est un spectacle documentaire qui questionne la réalité de la jeunesse née après 1995. Dans une démarche exploratrice, à travers des col- laborations avec des écoles et des associations et via des enquêtes sur les terrains de jeux et espaces de vie de cette jeunesse européenne, Salvatore Calcagno a collecté les paroles de nombreux jeunes et saisi leurs regards. En proie à de nouvelles formes de violence, en quête d’une singulière beauté, la génération Z, créatrice et actrice du monde de demain, a des choses à nous dire sur le monde d’aujourd’hui. Salvatore Calcagno réunit sur le plateau des comé- diens professionnels et des jeunes, ouvrant un espace où peuvent exister leurs rêves, leurs questionnements, les réflexions qui les animent. GEN Z célèbre les élans, les nouveaux langages et les projections de cette génération, en rendant sensible l’éphémère et l’intense de l’adoles- cence au-delà des murs et des codes du théâtre. Mise en scène Salvatore Calcagno Ecriture Salvatore Calcagno, Emilie Flamant, Antoine Neufmars Avec un groupe de jeunes acteurs non professionnels, Raphaëlle Corbisier, Emilie Flamant, Antoine Neufmars Scénographie et lumières Simon Siegmann Création vidéo Zeno Graton Création sonore Laurent Gueuning Direction technique Philippe Baste Création maquillage Edwina Calcagno Production garçongarçon – Manon Faure Une production garçongarçon en coproduction avec le Théâtre Les Tanneurs, Mars (Mons Arts de la Scène), le CCRC (Centre culturel régional du Centre La Louvière). Avec le soutien du Centre Vaba Lava de Tallinn, le Kinneksbond-Centre culturel Mamer, du Théâtre des Doms et du Cinéma Galeries — Avec l'aide de la Fédération Wallonie-Bruxelles - Service du Théâtre et du Centre des Arts Scéniques. Salvatore Calcagno / garçongarçon est en résidence artistique au Théâtre Les Tanneurs. Dans la continuité de la création GEN Z, nous vous invitons à découvrir une installation photographique et vidéo au Cinéma Galeries.
    Lieu
    Théâtre Les Tanneurs
    Rue des Tanneurs, 75
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-512.17.84
    Réservation : 02-512.17.84
    info@lestanneurs.be
    http://www.lestanneurs.be
  • La vedette du quartier

    20.02.2018  >  10.03.2018

    • Théâtre
    Succès Festival d'Avignon 2017.

    Lire la suite

    Riton Liebman est un concentré d’humour juif et belge qui fonctionne (donc) à l’autodérision. Sa quête du Graal, il l’entame à 13 ans en jouant dans Préparez vos Mouchoirs de Blier avec Dewaere et Depardieu. Son passage dans le lit de Carole Laure ( à poil ) pour les besoins du film le traumatise un peu et fait de lui la vedette des copains, du quartier, du milieu... Il quitte l’école, joue au Théâtre du Parc qu’il quitte en piquant des costumes, descend à Paris, fait des piges au Canard Enchaîné, joue des rôles d’ado, vit et sort avec des ados avec lesquels il partage des rêves de projets et de notoriété. Et toujours, il y a Marcel Liebman, ce père brillant, envahissant, aimant qui l’accompagne et Bertrand Blier, l’autre père - artistique - que Riton cherche sans cesse à atteindre. Avec son carnet de bord, Riton nous offre autant l’histoire d’un mec qui se prend les pieds dans les portes du paradis, que celle d’un enfant perdu dans un monde de faux-semblants. Le pari est risqué. Ne parler que de lui. Mais qu'importe le sujet, seule compte la manière de l'aborder. Et cette manière, ce chic, cette sincérité, Riton Liebman les porte en lui et nous les offre avec courage et générosité. En étant lui-même, tout simplement. La Libre Belgique Il y a une sincérité, une distance, une résilience qui font de cette chute en vrille, de ce parcours du combattant, de cette mise à nu, une leçon de vie, pour tout le monde. L’Echo Difficile de cerner ce qui nous aimante à cette Vedette du quartier. Seule certitude : on a déjà envie d’être au prochain épisode. C’est bon signe ! Le Soir ***
    Lieu
    Théâtre de Poche
    Chemin du Gymnase, 1 A
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-649.17.27
    Réservation : 02-649.17.27
    http://www.poche.be
  • La Profondeur des Forêts

    20.02.2018  >  10.03.2018

    • Théâtre
    Stanislas Cotton / Georges Lini

    Lire la suite

    Pour ses collègues de l’Electro-World, Sirius Malgrétout est juste le nouveau manutentionnaire. Mais cette nouvelle identité qu’il porte depuis sa sortie de prison n’empêche pas son passé de resurgir sous les traits de Tommy Tantpis, son ancien comparse, personnalisation de ses démons. Ce que Tommy et Sirius ont commis, à l’âge de onze ans, est monstrueux. Comment trouver sa place après une adolescence en prison ? Comment nouer des relations, vivre en société, quand la simple mention de votre vrai nom vous voudrait sans doute d’être lynché en public ? Inspirée de l’affaire James Bulger « la profondeur des forêts », nous place volontairement un cran au-dessus de la question de la culpabilité. L’auteur laisse le soin au spectateur de s’interroger à ce sujet. Il nous livre en revanche les atermoiements moraux de son héros, qui devrait aussi avoir une seconde chance. En contre-point de la douceur poétique du texte, plus proche de la fable que du drame réaliste, la mise en scène de Georges Lini, audacieuse, féroce, inventive, viendra aviver les questions cruelles et brûlantes posées par Stanislas Cotton : qu’est-ce qu’un monstre ; a-t-il droit aussi à une rédemption ? Ce texte de Stanislas Cotton est une commande faire par Georges Lini pour sa Compagnie Belle de nuit, dont nous fêtons les 20 ans en 2018. Autour de la pièce, plusieurs événements prendront place, dont une reprise de « L’entrée du Christ à Bruxelles ». L’Atelier 210 s’associe avec bonheur et fierté à cet anniversaire !
    Lieu
    Atelier 210
    Chaussée Saint-Pierre, 210
    1040 Etterbeek
    Tél : 02-732.25.98
    info@atelier210.be
    http://www.atelier210.be
  • Elvire Jouvet 40

    22.02.2018  >  10.03.2018

    • Théâtre
    Elvire Jouvet 40 est un spectacle sur l’exigence primordiale du théâtre, exigence violente, souterraine, incontournable, fascinante. Ici est dévoilé le fondement sur lequel repose l’art dramatique, l’art du comédien. Et le plaisir du spectateur.

    Lire la suite

    Deux représentations le mardi 27 février : à 14h et à 20h30 Tarif unique « Premier mardi » (6€) : le 27 février à 20h30 Lundi-théâtre (6€) : le 5 mars à 20h30 « … Je puis te donner une indication qui est capitale : chaque fois que tu éprouves le sentiment qu’une chose est facile, obtenue sans effort, ce n’est pas bon. » Claudia travaille le rôle d’Elvire dans une scène du Dom Juan de Molière avec son professeur Louis Jouvet, comédien et metteur en scène. Ils nous initient à la naissance du personnage de théâtre. Elvire Jouvet 40 est un spectacle sur l’exigence primordiale du théâtre, exigence violente, souterraine, incontournable, fascinante. Ici est dévoilé le fondement sur lequel repose l’art dramatique, l’art du comédien. Et le plaisir du spectateur.
    Lieu
    Les Riches-Claires
    Rue des Riches Claires, 24
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-548.25.80
    Réservation : 02-548.25.80
    accueil@lesrichesclaires.be
    http://www.lesrichesclaires.be
  • Sans m’en apercevoir

    22.02.2018  >  10.03.2018

    • Théâtre
    « (…) Les scènes partent de situations courantes gonflées par l’absurde, musclées par l’énergie théâtrale des comédiens. Leur inventivité poétique fera éclater ces situations banales comme bulles de savon. Ils vont tirer sur tous les dysfonctionnements du monde et feront mouche. » (Art et Lettres)

    Lire la suite

    Lundi-théâtre (6€) : le 26 février à 20h30 Chez Ribes, les personnages sont mûs par une logique qui leur donne parfois l’envie de chanter... sans s’en apercevoir... Et parfois aussi l’envie de hurler. Mais avec Ribes, même la tragédie tourne au comique. Mieux vaut être un pessimiste drôle qu’un optimiste tout à fait sérieux ! « (…) Les scènes partent de situations courantes gonflées par l’absurde, musclées par l’énergie théâtrale des comédiens. Leur inventivité poétique fera éclater ces situations banales comme bulles de savon. Ils vont tirer sur tous les dysfonctionnements du monde et feront mouche. » (Art et Lettres)
    Lieu
    Les Riches-Claires
    Rue des Riches Claires, 24
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-548.25.80
    Réservation : 02-548.25.80
    accueil@lesrichesclaires.be
    http://www.lesrichesclaires.be
  • Bug

    22.02.2018  >  09.03.2018

    • Théâtre
    Après Élisabeth II de Thomas Bernhard, Aurore Fattier s'interrogeait sur l'état paranoïaque du monde actuel lorsqu'elle découvre Bug de Tracy Letts. Ce thriller, qui surfe sur la ligne de la peur légitime et de ses affres, permet à la metteur en scène de transposer son regard impertinent, lucide et amusé sur notre société contemporaine. Du pur théâtre fantastique !

    Lire la suite

    Dans un monde contemporain soumis à l’incertitude et à un flux toujours croissant d’informations complexes où il est difficile de décrypter la vérité du mensonge, chaque événement fâcheux serait-il dû à l’action volontaire d’un groupe dénoncé comme l’incarnation du mal ? La vérité est-elle toujours ailleurs ? Après son formidable Élisabeth II de Thomas Bernhard, Aurore Fattier s’interrogeait sur l’état paranoïaque du monde actuel lorsqu’elle découvre Bug de Tracy Letts. Ce thriller fantastique qui surfe sur la ligne de la peur légitime et de la paranoïa permet à la metteur en scène de poser son regard impertinent, lucide et amusé sur notre société contemporaine. Folie, mensonge... ou vérité ?
    Lieu
    Théâtre Varia
    Rue du Sceptre, 78
    1050 Ixelles
    Tél : 02-640.82.58
    Réservation : 02-640.35.50
    reservation@varia.be
    http://www.varia.be
  • L’Enfant Colère

    27.02.2018  >  08.03.2018

    • Théâtre
    Au cœur d'une fratrie, sorte de société en miniature, nous interrogeons les formes de l'enfermement. Quatre personnages habités par un désir de libération. Un plongeon dans les profondeurs de l'intime, pour aller en chercher la lumière.

    Lire la suite

    « L’ANGOISSE EST UN OURS NOIR QU’IL FAUT CHASSER À FORCE DE RIRES ET DE CRIS. SINON IL REVIENT POSER SA PATTE SUR VOUS ET VOUS NE POUVEZ PLUS BOUGER. » L’Ambassade, CHRIS MARKER - Ce soir, j’aimerais vraiment que tout se passe bien. Anna, femme de Nathan Clo, sœur cadette de Nathan, Raphaël, petit frère de Nathan, Et Nathan. D'abord il y a un mariage comme une fulgurance, un moment de grâce d'une fratrie rassemblée. Puis il y a une moquette qui porte un dernier dîner comme une ultime mascarade et trempe dans le sang du petit frère, jouant le fantasme de son sacrifice. Alors il y a la colère inattendue et dangereuse de Clo. Au cœur d'une fratrie, sorte de société en miniature, nous interrogeons les formes de l'enfermement. Quatre personnages habités par un désir de libération. Un plongeon dans les profondeurs de l'intime, pour aller en chercher la lumière. PRIX DE LA CRITIQUE 2015 « L’Enfant Colère » nominé « Meilleure Découverte » Mathieu Besnard lauréat « Meilleur Espoir Masculin » Un Festen plus digeste “Ne plus supporter l’autre n’empêche pas de l’aimer. Et s’il y a des mots qu’on ne rattrape pas et des secrets divulgués au détour d’une phrase, il reste l’espérance de pouvoir recréer un lien en revenant au corps comme un instinct primaire qui guide les pas.” A-L Lapied, Théâtrorama, avril 2015 Petits manques en famille « Comme une petite lucarne à travers laquelle considérer plus largement les relations humaines et sociétales (…) Les corps, les gestes prennent le relais de la parole. Et le non-dit peut alors se déployer avec une force peu commune ». M. Baudet, La Libre Belgique, avril 2015
    Lieu
    Théâtre Marni
    Rue de Vergnies, 25
    1050 Ixelles
    Tél : 02-639.09.80
    Réservation : 02-639.09.82
    info@theatremarni.com
    http://www.theatremarni.com
  • Dis-moi wie ik ben

    27.02.2018  >  28.02.2018

    • Théâtre

    Lire la suite

    Dans un tourbillon de saynètes Aïcha Cissé et Aminata Demba partent en quête de leur identité. Avec à peine un peu de carton, une poignée de confettis et quelques costumes de théâtre, elles évoquent, la complexité de leur environnement. Avec un humour désarmant et beaucoup de plaisir de jeu, elles naviguent avec aisance entre les différents contextes et codes qui donnent corps à leur vie quotidienne. Dis-moi wie ik ben est un autoportrait rafraîchissant de la dite « deuxième génération » – pour qui c'est devenu une deuxième nature de naviguer entre différentes langues et cultures. Entre le lieu d’où viennent leurs parents et l’environnement où ils grandissent, entre les stéréotypes et l’authenticité, ils développent une identité plurielle et fluide. Les parents d’Aïcha et d’Aminata ont émigré respectivement du Mali et du Sénégal vers la Belgique. Le commerce du diamant les a amenés de l’Afrique de l’Ouest en Europe. Ils ne sont pas venus pour rester, mais la vie en a décidé autrement et les enfants ont grandi entre-temps. En tant que deuxième génération, Aïcha et Aminata ont beaucoup de questions auxquelles la première génération ne leur donne pas vraiment de réponse. Alors elles glanent des faits et de la fiction pour reconstituer et raconter l’histoire de leurs parents – et par la même occasion, leur propre histoire. Les uns jubilent de se reconnaître dans le spectacle, d’autres se réjouissent de la fenêtre exclusive qu’il leur ouvre sur la vie de personnes issues de l’immigration. Du plaisir contagieux, pour tout un chacun à partir de douze ans. Dis-moi wie ik ben a signifié une percée pour les comédiennes Aminata Demba et Aïcha Cissé qui ont ensuite reçu des propositions de Toneelhuis, Laika, De Maan, KunstZ… Son histoire familiale et les questions soulevées dans Dis-moi wie ik ben ont aussi incité Aminata Demba à réaliser un documentaire pour Canvas (Vranckx & de Nomaden) qui a pour titre l’adresse de l’hôtel anversois où elle a vu le jour : Pelikaanstraat 20. Après une tournée en Flandre et aux Pays-Bas et plus de cent représentations scolaires et tout public, le KVS présente la première de la version en français de Dis-moi wie ik ben. Le spectacle est chaque fois suivi d’une discussion entre les actrices et le public. De temps à autre, la metteure en scène bruxelloise, Frédérique Lecomte, y prend part. Des représentations scolaires en français et en néerlandais sont disponibles sur demande.
    Lieu
    KVS_Box
    Quai aux Pierres de Taille, 9
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-210.11.12
    Réservation : 02-210.11.12
    tickets@kvs.be
    http://www.kvs.be