Evénements du 12 février 2018

  • Atelier : Transformation industrielle

    30.01.2018  >  04.03.2018

    • Animations
    « Comme dans une usine, deux équipes de production assemblent des blocs pour produire des modules et se prêtent au jeu des exigences du marché. »

    Lire la suite

    A l’aide d’images, naviguez sur la route de l’industrialisation. Abordez le passé industriel de Bruxelles, et en particulier celui de la zone du canal. Enfilez vos casques et vos tabliers et montez vos propres chaînes de montage. Organisez et réorganisez vos équipes, mais n’oubliez pas: qualité et quantité sont les objectifs indissociables de votre entreprise! Quelles seront les questions et les enseignements révélés lors de ces moments passées à assembler en cadence des dizaines de modules identiques? Films, discussions, exemples et contre-exemples serviront de base à nos échanges et réflexions sur les modèles de production existants.
    Lieu
    Coop
    Quai Fernand Demets, 23
    1070 Anderlecht
    http://www.coop.brussels
  • Sounds and Silence

    30.01.2018  >  21.02.2018

    • Cinéma
    Peter Guyer et Norbert Wiedmer brossent le portrait de Manfred Eicher, producteur et fondateur du label allemand ECM Records, tenu pour visionnaire par nombre de mélomanes.

    Lire la suite

    Peter Guyer et Norbert Wiedmer brossent le portrait de Manfred Eicher, producteur et fondateur du label allemand ECM Records, tenu pour visionnaire par nombre de mélomanes. Estimant les genres traditionnels sclérosés, Eicher enfantait voici quatre décennies, un continent musical utopique au confluent des formes savantes du jazz, de la musique contemporaine et des musiques du monde. Respectant son mystère et ses silences, les cinéastes ont approché la démarche de Manfred Eicher au travers de passionnantes séances de travail (studio, scène... ) avec des artistes de l’envergure d’Arvo Pärt, Jan Garbarek, Anouar Brahem ou Eleni Karaindrou, compositrice attitrée du cinéaste Theo Angelopoulos. Flagey, Cinematek € 7 > 5,5
    Lieu
    Flagey
    Place Sainte-Croix
    1050 Ixelles
    Tél : 02-641.10.20
    Réservation : 02-641.10.20
    info@flagey.be
    http://www.flagey.be
  • Les Trois Mousquetaires

    01.02.2018  >  24.02.2018

    • Théâtre
    Parodie pour marionnettes, en bruxellois français.

    Lire la suite

    C’est en collaboration avec Auguste Maquet qu’Alexandre Dumas écrit "Les Trois Mousquetaires". Ils ont pour nom Athos, Pothos et Aramis (tous ont existé mais n’étaient pas de la même génération) et sont au service de Louis XIII. Arrivé de sa Gascogne natale sur un bidet jaune de robe, avec une lettre de recommandation de son gentilhomme de père pour M. de Tréville, capitaine des gardes, à Paris, d’Artagnan doit gagner sa belle casaque de mousquetaires. Il commencera par se battre en duel avec ceux qui deviendront ses inséparables amis. L’amour que d’Artagnan porte à Constance Bonacieux (Constanske chez Toone), fidèle femme de chambre d’Anne d’Autriche, le lance dans l’aventure dite des "Ferrets de la Reine" : douze ferrets de diamants, présents du roi, que la reine a offerts à Buckingham. A l’instigation du cardinal de Richelieu qui veut perdre la reine, Louis XIII somme son épouse de les porter au prochain bal de la cour. Ces ferrets sont en réalité des bouts métalliques qui terminent des rubans. Dans le cas de la reine de France, ces ferrets sont ornés de diamants. Pour les commodités de la scène et aussi par confusion de récits, ces ferrets se transforment chez les Toone du passé en collier de la reine. Cet épisode naît probablement d’un autre roman de Dumas : "Le Collier de la Reine" qui trouve sa source dans l’Affaire du collier de 1785-1786, scandale qui éclata en France à la fin de l’Ancien Régime, à la suite d’une escroquerie montée par la comtesse de la Motte aidée de Cagliostro. Ces derniers convainquirent le cardinal de Rohan d’acheter pour la reine un collier qu’il ne put jamais rembourser. Cette affaire compromit la reine Marie-Antoinette qui était pourtant innocente. Confusion dans les récits, anachronisme font partie du quotidien des Toone. Ils ne s’embarrassent guère de détails. Comme disait Molière : "L’important, c’est de plaire !" De nos jours encore, Toone respecte les anachronismes de ses prédécesseurs.
    Lieu
    Théâtre Royal de Toone
    Rue du Marché aux Herbes - Entrée : Impasse Sainte Pétronille, 66
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-511.71.37
    Réservation : 02-513.54.86
    woltje@skynet.be
    http://www.toone.be
  • Dirk Braeckman

    01.02.2018  >  29.04.2018

    • Exposition

    Lire la suite

    Le photographe Dirk Braeckman a été invité à la 57e Biennale de Venise, où il a présenté une sélection d’œuvres monumentales dans le pavillon belge. Ses clichés en noir et blanc transmettent un sentiment de calme, et combinent intimité et distance pour créer un univers privé et isolé, dont le sens reste indéfini. Pour BOZAR, Braeckman adapte son projet à l’architecture de Victor Horta. De Venise à Bruxelles, d’un bâtiment emblématique de l’entre-deux-guerres à un autre.
    Lieu
    Palais des Beaux-Arts - BOZAR
    Rue Ravenstein, 23
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-507.82.00
    Réservation : 02-507.82.00
    tickets@bozar.be
    http://www.bozar.be
  • Saâdane Afif

    01.02.2018  >  22.04.2018

    • Exposition

    Lire la suite

    L’artiste français Saâdane Afif développe, depuis une quinzaine d’années, une vraie fascination pour la musique et les sons. Et loin de travailler isolé, il aime à partager sa sensibilité créative en faisant appel à l’imaginaire d’autres artistes: composition de textes de chansons inspirés de ses oeuvres, installations donnant lieu à des musiques, des enregistrements, propositions conceptuelles s’interrogeant sur l’interprétation d’une même oeuvre… Ouvrez grand les yeux, et les oreilles.
    Lieu
    Wiels - Centre d’art contemporain
    Avenue Van Volxem, 354
    1190 Forest
    Tél : + 32 (0)2-340.00.50
    welcome@wiels.org
    http://www.wiels.org
  • Jonathan Bousmar. L’expression au bout du crayon !

    01.02.2018  >  15.04.2018

    • Exposition

    Lire la suite

    Né à Bruxelles en 1981, Jonathan Bousmar est à la fois illustrateur et enseignant. Il débuta sa formation d'illustrateur à l'École de recherche graphique de Bruxelles (ERG) et simultanément, il obtient l'agréation de l'École Saint-Luc à Bruxelles. Actuellement, il enseigne dans une école secondaire. Parallèlement, Jonathan Bousmar illustre quelques récits de l'écrivain Jean-Sébastien Blanck ainsi que des classiques de la littérature tels que Pinocchio, Don Quichotte ou encore le Roman de Renart parus chez Alzabane éditions. Tout récemment, c'est aux côtés de l'auteur Patrick Weber que Jonathan Bousmar retrace les grands événements de l'histoire de notre pays de ses origines à nos jours avec un nouvel ouvrage intitulé La Belgique, quelle histoire ! publié aux éditions la Renaissance du Livre. Tandis que ses personnages sont d'une expressivité qui porte l'empreinte du courant expressionniste, ses travaux personnels possèdent la liberté et la vivacité du street art, discipline artistique qu'il lui arrive d'ailleurs de pratiquer. Par son graphisme très affirmé, tantôt ponctué de rehauts de brou de noix tantôt coloré en couleur directe ou par tablette numérique, Jonathan Bousmar est déjà à la tête d'une riche production sans cesse alimentée au quotidien. L'imagination débordante et l'expressivité truculente, si justement retranscrite, révèlent un fin sens de l'humour perceptible au travers d'une multitude de détails. Étrangeté, curiosité et humour sont les maîtres mots d'un œuvre en devenir. Jeunes, étudiants, moyens et grands, venez découvrir cet artiste prolifique à l'atmosphère si particulière ! Cette exposition convient aux enfants à partir de 7 ans
    Lieu
    Centre d'Art de Rouge-Cloître
    Rue du Rouge-Cloître, 4
    1160 Auderghem
    Tél : + 32 2 660 55 97
    info@rouge-cloitre.be
    http://www.rouge-cloitre.be
  • Operational Aesthetics

    02.02.2018  >  15.04.2018

    • Exposition
    Operational Aesthetics est un travail de recherche mené autour de la politique des contrats de quartiers bruxellois. Le CIVA a saisi l’occasion de l’anniversaire prochain des contrats de quartiers pour interroger plus largement les processus (historiquement, sociologiquement, géographiquement) qui donnent forme à la ville et ce, en deçà de la planification urbaine et des projets d’architecture.

    Lire la suite

    L’exposition Operational Aesthetics est un travail de recherche et de réflexion mené autour de la politique des contrats de quartiers bruxellois. Le CIVA a saisi l’occasion de l’anniversaire prochain des contrats de quartiers – cet outil d’urbanisme spécifique à Bruxelles – pour interroger plus largement les dispositifs légaux, processus administratifs et visions politiques qui donnent forme à la ville et ce, en deçà de la planification urbaine et des projets d’architecture. Au centre de la démarche se trouve également le processus fondamental de réalisation de la ville, plaçant la question de son exégèse avant celle d’une mise en forme par le dessin ou celle d’une mise en espace par la construction. Peu de temps après sa création, la Région bruxelloise va s’investir toute entière dans la revitalisation de ses quartiers anciens, en visant à la fois leur réhabilitation physique, leur dynamisation sociale et économique. L’exemple bruxellois sert ici d’illustration à une situation plus fondamentale et universelle, celle du « temps zéro » d’une communauté urbaine pour laquelle tout reste à faire et dont le destin passe, avant tout, par la définition d’un mode opératoire. • Le premier espace d’exposition se concentre sur les projets architecturaux réalisés, résultat tangible de près de 25 ans de Contrats de quartier bruxellois. Le visiteur découvre une série de maquettes, de photographies et de documents administratifs, disposés dans un petit théâtre. Ils donnent un aperçu fascinant de plus de 550 projets réalisés par plus de 140 bureaux d’architectes, paysagistes et urbanistes. • L’espace central de l’exposition retrace 25 ans de rénovation de la ville de Bruxelles. A travers 14 situations spécifiques, Mathieu Berger aborde, avec une approche sociologique des faits, les contrats de quartier bruxellois de leur naissance à nos jours. Quelle était l’importance et le contexte des émeutes à Forest en mai 1991 pour le développement de cette nouvelle politique de la ville ? Qu’est-ce qui a fait du quartier Maritime oublié au début des années 2000 l’exemple d’une rénovation urbaine réussie ? Et qui ont été les architectes de cette politique publique ? • Autour de l’espace central de l’exposition, OPERATIONAL AESTHETICS place le mécanisme des contrats de quartier dans une perspective historique et géographique plus large. Philippe Potié se concentre sur la relation entre le temps et l’espace qui domine la vie de l’homme. Il distingue quatre époques qui impliquent une relation différente entre l’homme et son environnement : le Temps des Dieux, le Temps de l’Homme, le Temps des Machines et le Temps des Nuages. À travers cet argument et une série de bichromies, le visiteur découvre comment l’homme a tenté de contrôler le temps à travers l’histoire en délimitant l’espace. De Stonehenge à Rome, en passant par Brasilia et Paris jusqu’au quartier Maritime de Molenbeek. Le visiteur découvre ces trois niveaux sur la base d’une très grande sélection d’objets, de documents historiques et contemporains, d’œuvres d’art et de photographies, de maquettes, de plans, de sources audiovisuelles, etc. Des dizaines d’architectes et d’urbanistes ont réalisé des projets dans le cadre des contrats de quartier, mais aussi des projets en cours de développement. Enfin, il y a un programme passionnant de colloques, visites de terrain, conférences et nocturnes avec des acteurs bruxellois, belges et internationaux. De cette manière, CIVA veut atteindre un public large et plus spécialisé Mathieu Berger est professeur de sociologie urbaine à l’UCL et chercheur à l’Ecole des Hautes Études et Sciences Sociales à Paris. Entre 2009 et 2011, il est conseiller de la Ministre bruxelloise de la rénovation urbaine. Depuis 2016, il est coordinateur de Metrolab Brussels, un laboratoire de recherche interdisciplinaire pour la recherche urbaine appliquée. Philippe Potié est architecte et docteur en architecture, diplômé de l’Ecole nationale supérieure d’architecture de Grenoble et de l’Ecole des hautes études et sciences sociales de Paris. Il est promoteur au centre de recherche LéaV ENSA-V Paris-Saclay. Potié enseigne à l’école nationale supérieure d’architecture de Versailles. Commissaires de l’exposition Operational Aesthetics: Le département d’architecture contemporaine du CIVA, en collaboration avec le sociologue Mathieu Berger (UCL).
    Lieu
    CIVA
    Rue de l'Ermitage, 55
    1050 Ixelles
    Tél : + 32 (0)2 642 24 50
    info@civa.brussels
    http://www.civa.brussels
  • L’Atalante

    02.02.2018  >  26.02.2018

    • Cinéma
    L'un des sommets du cinéma français d'avant-guerre, affirmant la prééminence du poétique sur le social à travers un couple de mariniers fous d'amour, mais rattrapés par les réalités de la vie.

    Lire la suite

    L'un des sommets du cinéma français d'avant-guerre, affirmant la prééminence du poétique sur le social à travers un couple de mariniers fous d'amour, mais rattrapés par les réalités de la vie. Et la truculente incarnation du père Jules par Michel Simon, plus anarchiste que jamais. Flagey, Cinematek, Musée d'Ixelles € 7 > 5,5
    Lieu
    Flagey
    Place Sainte-Croix
    1050 Ixelles
    Tél : 02-641.10.20
    Réservation : 02-641.10.20
    info@flagey.be
    http://www.flagey.be
  • Spartakis

    02.02.2018  >  18.02.2018

    • Théâtre
    Une aventure intersidérale mystico-burlesque entre Robin de Bois et Star Wars, où se joue pourtant le destin de l’humanité. Attention : les places sont rares à bord de l’Antartika. Aurez-vous la chance d’en obtenir une ?

    Lire la suite

    2212. La confédération helvético-germanique qui a succédé à l’Europe, dirige désormais seule l’empire. Toutes les ressources naturelles ayant été épuisées sur terre, elle affrète d’énormes vaisseaux pour tenter de rejoindre une planète vierge aux confins de la galaxie. Pour ce voyage sans retour, seules les plus grandes fortunes ont pu prendre place à bord de l’Antartika, le vaisseau-mère dirigé par la chancelière. Celle-ci ignore pourtant que Spartakis, le dernier grec, héritier de la dette colossale laissée par ses ancêtres, s’est introduit clandestinement à bord afin de renverser le pouvoir.
    Lieu
    Magic Land Théâtre
    Rue d'Hoogvorst, 14
    1030 Schaerbeek
    Tél : 02/245.50.64
    Réservation : 02/245.50.64
    info@magicland-theatre.com
    http://www.magicland-theatre.com
  • Atelier : boulangerie

    03.02.2018  >  13.07.2018

    • Animations
    « Dans l’ancienne meunerie Moulart, découvre les secrets des ingrédients qui composent depuis toujours un bon pain et deviens boulanger. »

    Lire la suite

    Bienvenue au COOP, bâtiment dans lequel résonne encore le bruit des machines qui produisaient, dans la 1ère moitié du 20ème siècle, des tonnes de farine. Ce lieu offre un cadre idéal pour vous transformer en boulanger. Métamorphose accomplie, utilisez tous vos sens pour lire une recette, peser, mélanger, façonner, décorer et cuire votre pâton. Le temps de l’atelier, découvrez les matières premières et les métiers nécessaires à la fabrication du pain (aujourd’hui et hier… ici et ailleurs dans le monde). Des histoires, des outils à manipuler, des jeux et des images serviront de supports pour soulever d’innombrables questions. Que de céréales différentes et de gestes variés pour obtenir cette infinité de pains aux formes et aux noms étranges! Et repartez avec votre petit pain, agrémenté de pépites de chocolat ou de graines de pavot, mmm….
    Lieu
    Coop
    Quai Fernand Demets, 23
    1070 Anderlecht
    http://www.coop.brussels