Evénements du 20 décembre 2017

  • La solitude du mammouth

    30.11.2017  >  23.12.2017

    • Théâtre
    Quand il m’a dit : « Bérénice, j’ai rencontré quelqu’un », comme le mammouth j’ai senti la terre se refroidir, quelque chose qui vous paralyse insensiblement. Un monologue drôle, cruel et déjanté qui parle de ce que nous faisons de nos colères et de notre désir de vengeance, notre faculté à sublimer les émotions qui nous traversent.

    Lire la suite

    C’est quelque chose de penser qu’un jour on va disparaître et que le monde poursuivra sa course ronde. On croît sa vie solide et un beau matin on réalise qu’elle ne tient qu’à un fil : une bulle d’air, un caillot, un caillou, une fissure, des villages entiers disparaissent en une fraction de seconde, des avions explosent en plein vol, des bateaux chavirent. Vous êtes rayés de la carte et le reste du monde continue pourtant à aller de l’avant. Cette absence de mémoire, c’est d’une injustice fondamentale. Comme pour les mammouths. L’humanité leur doit tellement. Ils nous ont tout donné, leurs défenses, leur peau, leurs os, leur graisse, leurs poils et qu’est-ce que l’humanité a fait pour eux lorsque le froid est arrivé ? Nada. Elle les a laissé sombrer dans l’ère glaciaire. Et quand il m’a dit : « Bérénice, j’ai rencontré quelqu’un », comme le mammouth j’ai senti la terre se refroidir, quelque chose qui vous paralyse insensiblement. Au début je me suis dit, ça va aller, j’en ai déjà vu des vertes et des pas mûres, comme le mammouth avec tous ses poils, toute sa graisse, rien ne peut m’arriver, et j’ai pensé : « Béré, il faut que tu restes digne, Brice a quelque chose à te dire, quelque chose d’important, tant qu’il y a des mots, il y a de l’espoir ». Et comme le mammifère du Pléistocène inférieur, je suis restée là, immobile, souriante, stupide à croire que j’allais m’en sortir. Je crois que je suis restée longtemps sans bouger. Et puis, un jour, j’ai arrêté de pleurer, de rester figée, de soupirer. J’ai relevé la tête et j’ai dit : « Ça ne peut plus continuer. » Ce n’est pas vraiment ça que j’ai dit. Ça ressemblait plutôt à un cri préhistorique du genre : « Putain de bordel de Dieu de merde ! » Un monologue drôle, cruel et déjanté qui parle de ce que nous faisons de nos colères et de notre désir de vengeance, notre faculté à sublimer les émotions qui nous traversent. Geneviève DAMAS & Emmanuel DEKONINCK
    Lieu
    Théâtre des Martyrs
    Place des Martyrs, 22
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-223.32.08
    Réservation : 02 223 32 08
    billetterie@theatre-martyrs.be
    http://www.theatre-martyrs.be
  • Transgénique Marquise des Anges

    01.12.2017  >  30.12.2017

    • Théâtre
    Le danger est omniprésent et la génétique héréditaire menacée ! Derrière les masques, les capes et les épées, les identités vacillent.

    Lire la suite

    Le cardinal de Richelieu n’a jamais aimé la reine de France. Il la soupçonne d’infidélité envers Louis XIII et surtout d’entretenir des liens secrets avec l’Espagne, son pays natal. Au cours d’une opération de surveillance, il va découvrir le terrible secret qu’elle dissimule depuis des années. Une course poursuite s’engage alors entre les mousquetaires, les gueux de la cour des miracles et les gardes du cardinal pour mettre la main sur une pièce à conviction qui pourrait faire basculer la royauté. Le danger est omniprésent et la génétique héréditaire menacée ! Derrière les masques, les capes et les épées, les identités vacillent. Les héros ne sont pas toujours ceux qu’on croyait…
    Lieu
    Magic Land Théâtre
    Rue d'Hoogvorst, 14
    1030 Schaerbeek
    Tél : 02/245.50.64
    Réservation : 02/245.50.64
    info@magicland-theatre.com
    http://www.magicland-theatre.com
  • Le Salon de la BD belge

    01.12.2017  >  31.12.2017

    • Exposition
    Un siècle de création en Belgique

    Lire la suite

    Le Salon de la BD belge ? Le séjour favori de Tintin, Spirou, Les Schtroumpfs, Lucky Luke et leurs innombrables collègues de fiction nés de l’imagination et du talent des auteurs de BD belges. Depuis la création des hebdomadaires associatifs « Zonneland » et « Petits Belges » en 1920, et celle de Tintin neuf ans plus tard, la BD belge a donné le jour à une quantité extraordinaire de héros de papier. Leurs aventures ont d’abord été publiées dans la presse généraliste et spécialisée puis dans des albums produits avec une qualité grandissante. Une partie schtroumpfante d’entre eux connait même une gloire planétaire sous forme de dessins animés, de films joués par des acteurs bien réels ou encore de jeux électroniques. Donnant le jour à une importante industrie européenne de l’édition spécialisée dans la création en images, la grande famille des héros de fiction nés dans la BD belge – de Lucky Luke à Tamara, de Michel Vaillant à Kinky & Cosy - se donne à voir dans la nouvelle exposition permanente du Musée de la BD. Accessible à partir des fêtes de fin d’année 2017, elle permet aux uns, de retrouver un peu de leur âme enfantine, et aux autres, petits et grands, de mieux connaître et d’apprécier le patrimoine et la création BD en Belgique. De décennie en décennie, suivant l’évolution technologique de chaque époque jusqu’à aujourd’hui, l’exposition est à la fois pédagogique, ludique et interactive. Elle ménage des espaces de lecture et fait appel aux technologies les plus actuelles pour permettre à chacun d’apprécier cette plongée dans la grande aventure de la BD en Belgique. Commissaire: Jean Auquier
    Lieu
    Musée de la Bande Dessinée
    Rue des Sables, 20
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 219 19 80
    visit@cbbd.be
    http://www.cbbd.be
  • Le Roi et l’Oiseau

    02.12.2017  >  02.01.2018

    • Cinéma
    Cette merveille de dessin animé se déroule au royaume d'un souverain tyrannique, que seul ose narguer… un oiseau. 

    Lire la suite

    Cette merveille de dessin animé se déroule au royaume d'un souverain tyrannique, que seul ose narguer… un oiseau. Le roi est amoureux d'une bergère, mais elle aime un petit ramoneur, sur lequel le roi reportera sa colère. Une révolte s'ensuivra, qu'un robot géant sera chargé de réprimer. Adapté d'Andersen par Jacques Prévert, un chef-d'œuvre où Paul Grimault élève son art vers des sommets inédits. Doisneau avait photographié la fabrication du film dans l'atelier de Paul Grimault. Flagey, Cinematek, Musée d'Ixelles € 7 > 5,5
    Lieu
    Flagey
    Place Sainte-Croix
    1050 Ixelles
    Tél : 02-641.10.20
    info@flagey.be
    http://www.flagey.be
  • Le Fils

    02.12.2017  >  26.12.2017

    • Cinéma
    Un menuisier engage un jeune apprenti et se met à l'épier en dehors des heures de travail. 

    Lire la suite

    Un menuisier engage un jeune apprenti et se met à l'épier en dehors des heures de travail. Un rapport étrange et angoissant s'établit entre eux jusqu'à ce que la vérité émerge enfin. Flagey, Cinematek € 7 > 5,5
    Lieu
    Flagey
    Place Sainte-Croix
    1050 Ixelles
    Tél : 02-641.10.20
    info@flagey.be
    http://www.flagey.be
  • Chronique d’un été

    02.12.2017  >  28.12.2017

    • Cinéma
    Une enquête sociologique qui inaugura un cinéma-vérité moderne, dans le Paris estival de 1960 - en un mélange de monologues, psychodrames ou interviews.

    Lire la suite

    Une enquête sociologique qui inaugura un cinéma-vérité moderne, dans le Paris estival de 1960 - en un mélange de monologues, psychodrames ou interviews. Flagey, Cinematek, Musée d'Ixelles € 7 > 5,5
    Lieu
    Flagey
    Place Sainte-Croix
    1050 Ixelles
    Tél : 02-641.10.20
    info@flagey.be
    http://www.flagey.be
  • Deux sur la balançoire

    03.12.2017  >  31.12.2017

    • Théâtre
    Un subtil chef-d'œuvre d'intimité !

    Lire la suite

    Avocat désœuvré et en instance de divorce, Jerry rencontre Clara, jeune femme extravertie à l'esprit ouvert et au cœur d'or. Ces deux êtres courbés par la vie vont s'aimer sur une instable balançoire. Mais dans ce tendre et sensible chassé-croisé, chacun sera rattrapé par son passé... Ce superbe duo dévoile la vulnérabilité des êtres et des sentiments : C'est quoi, c'est quand, c'est comment aimer ? On s'attache à eux, on croit en leur amour. Une histoire drôle et bouleversante qui se déroule dans le New York des années 60. 31/12 tarif unique 45 €
    Lieu
    Comédie Claude Volter
    Avenue des Frères Legrain, 98
    1150 Woluwe-Saint-Pierre
    Tél : 02-762.09.63
    Réservation : 02-762.09.63
    secretariat@comedievolter.be
    http://www.comedievolter.be
  • La Nativité

    07.12.2017  >  31.12.2017

    • Théâtre
    Parodie pour marionnettes, en bruxellois français. La programmation complète de décembre est disponible sur www.toone.be

    Lire la suite

    En 1929, Michel de Ghelderode publie dans la revue “La Scène” une courte version de “La Nativité et le Massacre des Innocents”, qu’il avait recueillie parmi bien d’autres textes de tradition orale auprès de vieux joueurs bruxellois. Cette version est jouée pour la première fois par José Géal, à la demande de Jef Bourgeois, à la Maison des Architectes (rue Ernest Allard), fin 1963. En 1979, le Festival du cinéma n’a pas lieu à Cannes car de grands travaux sont en cours dans certaines salles. Le directeur de l’animation culturelle, Monsieur Roger Bidaud, a l’excellente idée d’organiser, en décembre de la même année, un Festival International de la Marionnette et de l’ouvrir avec le Théâtre de Toone. “La Nativité” est un sujet idoine. José Géal et Andrée Longcheval entreprennent alors avec la bénédiction de Madame Jeanne de Ghelderode, veuve de l’écrivain, de revoir et d’augmenter le texte ghelderodien pour en faire la version actuelle.
    Lieu
    Théâtre Royal de Toone
    Rue du Marché aux Herbes - Entrée : Impasse Sainte Pétronille, 66
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-511.71.37
    Réservation : 02-513.54.86
    woltje@skynet.be
    http://www.toone.be
  • Philip Seymour Hoffman, par exemple

    07.12.2017  >  21.12.2017

    • Théâtre
    Après La Estupidez, Transquinquennal trouve une fois encore avec Rafael Spregelburd, une manière magistrale de faire théâtre et de brouiller les pistes... Quarante-cinq figures vont se croiser dans un foisonnement d’intrigues imbriquées les unes dans les autres. En bref, du faux-vrai et du vrai-faux à foison, des truquages, des icônes et beaucoup de cinéma…

    Lire la suite

    Après La Estupidez, Transquinquennal trouve une fois encore avec Philip Seymour Hoffman, par exemple et Rafael Spregelburd, une manière magistrale de faire théâtre et de brouiller les pistes sur la fiction, la réalité et l’identité. Quarante-cinq figures vont se croiser dans un foisonnement d’intrigues imbriquées les unes dans les autres et un rapport au réel rendu plus complexe qu’il n’est déjà avec la « réalité » numérique et ses artifices, l’idolâtrie et les icônes. On retrouve le grand acteur américain Philip Seymour Hoffman quelque peu désabusé, ainsi que le grand acteur japonais, Kyoshi Kou, perturbé par une ado, candidate vedette d’un show télévisé de questions-réponses sur sa vie. Il y a bien d’autres figures encore, et en vrac et de façon non exhaustive, des couples, des familles, des montages, des truquages, des arnaques et des mensonges ; la Belgique et le Luxembourg, Hollywood et le Japon, la Nasa, des maladies incurables, un sac de patates, des boîtes, de la psychanalyse, du sexe et de l’argent, la télévision, le téléphone qui sonne ou pas… En bref, du faux-vrai et du vrai-faux à foison, et beaucoup de cinéma… Fruit d’une collaboration intensive entre le collectif bruxellois Transquinquennal et le formidable dramaturge argentin Rafael Spregelburd, cette pièce explore les méandres de la célébrité et de la fiction de soi. Dans cette tragicomédie contemporaine trois acteurs – l’Américain Philip Seymour Hoffman, le Japonais Kyoshi Kou et le Belge Stéphane Olivier – se débattent dans d’inextricables noeuds identitaires. Rejoints par deux actrices, les trois hommes se croisent dans un foisonnement d’intrigues imbriquées les unes dans les autres, de situations plus ou moins drôles, plus ou moins loufoques, et un rapport au réel rendu plus complexe qu’il ne l’est déjà avec la « réalité » numérique et ses artifices.
    Lieu
    Théâtre Varia
    Rue du Sceptre, 78
    1050 Ixelles
    Tél : 02-640.82.58
    Réservation : 02-640.35.50
    reservation@varia.be
    http://www.varia.be
  • Les Demoiselles de Rochefort

    12.12.2017  >  01.01.2018

    • Cinéma
    À Rochefort, deux jolies sœurs donnent des cours de danse, rêvent de monter à Paris et, surtout, de trouver l’amour. 

    Lire la suite

    À Rochefort, deux jolies sœurs donnent des cours de danse, rêvent de monter à Paris et, surtout, de trouver l’amour. Le "parlé-chanté" populaire et cultivé de Jacques Demy, sur un script à l'hollywoodienne, dans un univers à la fois féerique et réaliste. Avec le célébrissime duo chanté. Flagey, Cinematek, Music Chapel € 7 > 5,5
    Lieu
    Flagey
    Place Sainte-Croix
    1050 Ixelles
    Tél : 02-641.10.20
    info@flagey.be
    http://www.flagey.be