Evénements du 18 décembre 2017

  • Où est cachée la poésie ?

    11.10.2017  >  20.12.2017

    • Cours, Stages et Ateliers

    Lire la suite

    Qu'est-ce que la poésie ? Existe-t-elle vraiment ? Où est-elle ? En nous ? Autour de nous ? Comment faire pour la trouver ? Ce n'est pas une affaire de versification, de rimes, ni de grands noms du passé. C'est d'abord une recherche, une écoute, un regard, une voix, naissant dans notre monde visible et immédiat. La poésie vise à reconnaître et à isoler des moments de beauté, des visions fugitives, des émotions inédites, des étincelles d'images, de sensations, de saveurs. C'est une disposition de l'esprit qu'il faut cultiver pour faire naître ou renaître les souvenirs, les promesses et les bonheurs oubliés, au sein de notre vie chaotique et souvent décevante. Déjà, Platon avait l'intuition du rôle essentiel de la poésie dans l'existence. "Je suis d'avis, Socrate, que l'objet principal de l'éducation, c'est la connaissance de la poésie". Je vous propose de nous retrouver durant dix semaines pour refaire ensemble l'apprentissage d'un secret perdu. Les séances reposeront sur quelques principes simples : - lecture et exploration de quelques grands poèmes, - réflexion sur ce qui en fait la beauté, - recherche dans nos lectures et dans nos journées de petites pépites cachées, - focus simples pour cerner l'émotion et l'impression poétique fugitive, - rôle de la mémoire, connaissance d'un poème par coeur, - expérimentation de l'expression personnelle, - prosodie, métrique, vers libres et réguliers, - construction d'un poème-mosaïque en commun Pour s'inscrire, les conditions sont simples : aimer lire et avoir l'esprit curieux. Les personnes intéressées voudront bien écrire une courte lettre de motivation à : lucdellisse@orange.fr Nombre maximum de participants : 12
    Lieu
    La Maison du Livre
    Rue de Rome, 24 28
    1060 Saint-Gilles
    Tél : + 32 (0)2 543 12 20
    info@lamaisondulivre.be
    http://www.lamaisondulivre.be
  • You are all that I remember

    17.10.2017  >  27.12.2017

    • Exposition
    Il n’y a pas de lieu précis, d’ailleurs, l’endroit importe peu. Seul l’instant compte.

    Lire la suite

    « Chaque scène nous renvoie le souvenir d’un moment vécu. Il y a comme une nécessité, ce besoin presque viscéral de figer les choses pour ne pas les laisser s’échapper. Cette peur de la perte, omniprésente. Figer les êtres et les choses pour les faire exister à jamais. Entrecroiser ces images pour en faire un récit. Les regarder comme des ta-bleaux. Voir ces peintures où le temps semble s’être suspendu, où les protago-nistes sont en perpétuel flottement entre rêve et réalité. Ces regards sont per-dus, figés. Ces paysages intérieurs à la fois chaotiques et contemplatifs nous renvoient sans cesse vers ce flottement. You Are All That I Remember nous invite à voyager, à nous laisse porter entre chaque image. Elles forment un tout, sont toutes reliées les unes aux autres, peu importe le sens de lecture. You Are All that I Remember”. Chrystel Mukeba J’ai suivi ma formation à l’académie royale des Beaux-Arts de Bruxelles, où je suis née en 1983. J’ai commencé à prendre conscience du besoin de prendre des images de ma famille et de mes proches à la mort de mon grand-père. Ce besoin de figer les choses est devenu comme une obsession. Confrontation, mon premier travail, est une série d’images sur l’intimi-té et le quotidien d’une dame âgée, ma grand-mère. Il s’agit ici d’un véritable questionne-ment sur le vieillissement, la solitude et la perte, ceci, à travers des portraits et natures mortes. Tout en continuant à photographier mes proches, ma démarche artistique continue d’évoluer à travers diverses rencontres et voyages. M’interrogeant de plus en plus sur le paysage et sa nature chaotique, mes images explorent la manière dont nous percevons les grands espaces et ce questionnement face à l’inconnu. chrystelmukeba.com Entrée libre les soirs de représentations Au cours de la soirée de vernissage le 15 novembre, découvrez la performance solo d’Elise Bruyère « GASP » (15’)
    Lieu
    Théâtre Marni
    Rue de Vergnies, 25
    1050 Ixelles
    Tél : 02-639.09.80
    Réservation : 02-639.09.82
    info@theatremarni.com
    http://www.theatremarni.com
  • Les Faux British

    18.10.2017  >  31.12.2017

    • Théâtre
    Imaginez sept comédiens amateurs, amateurs de romans noirs anglais, qui décident de monter un thriller anglais en amateurs... et en français.

    Lire la suite

    Imaginez sept comédiens amateurs, amateurs de romans noirs anglais, qui décident de monter un thriller anglais en amateurs... et en français. L’histoire : au 19ème siècle, au cœur de la vieille Angleterre, un superbe manoir, une soirée de fiançailles. Un meurtre est commis. Tous sont suspects, une enquête est ouverte… mais rien ne va se passer normalement. Très vite tout dérape, plus rien ne tient ensemble, ni les suspects, ni les soupçons, ni le décor, ni les costumes, ni le texte… plus rien du tout. Tout part en sucette. Et c’est à mourir de rire. La représentation théâtrale est un piège. À un rythme endiablé, nos Faux British, armés d’un flegme légendaire, feront tout pour maintenir le suspens et finir la pièce. Dans quel état ? Où est donc passé le corps ? Que fait la police ? Et quand est-ce qu’on mange ? Après une grande tournée, la troupe déjantée des Faux British débarque à Saint-Josse dans un joyeux désordre pour un divertissement pur jus. Accrochez-vous, ça déménage. Et que God Save the Queen ! UNE COPRODUCTION DU THÉÂTRE LE PUBLIC ET DE KI M’AIME ME SUIVE. LES AUTEURS SONT REPRÉSENTÉS EN FRANCE PAR L’AGENCE MCR, MARIE-CECILE RENAULD PARIS, EN ACCORD AVEC UNITED AGENTS LTD. LONDON. Photos © Gregory Navarra
    Lieu
    Le Public
    Rue Braemt, 64 70
    1210 Saint-Josse-Ten-Noode
    Tél : 0800-944.44
    Réservation : 0800-944.44
    contact@theatrelepublic.be
    http://www.theatrelepublic.be
  • Down and out - Le cercle vicieux de la précarité / expo

    31.10.2017  >  23.12.2017

    • Exposition
    Photographe, réalisateur, vidéaste, Loïc Delvaulx capture des récits et donne à voir des histoires. Des histoires d’âmes et de vies. Le documentaire photographique Down & Out raconte des chutes. Des virages mal négociées, une descente tantôt lente, tantôt subite. La pauvreté extrême. Celle qui nous effraie tous, nous isole, qui provoque l'exclusion du genre humain.   "MICHEL 2017", un texte d'Olivier Bailly sur l'exposition "En 2008, dans le cadre d’un livre sur les bénéficiaires du Samusocial (Down & Out), Loïc Delvaulx rencontre Michel. Ce jeune gars (31 ans) connaît alors sa première nuit dans les rues de Bruxelles. Il est balafré par la vie, rongé par l’alcool depuis ses 14 ans. Le médecin qui le suit est clair : « Vous n’arriverez pas à 40 ans »... lire la suite   A propos de Loïc Delvaulx Photographe, réalisateur, vidéaste, Loïc Delvaulx capture des récits et donne à voir des histoires. Des histoires d’âmes et de vies. Depuis la fin de ses études en Communications sociales à l’IHECS (Bruxelles), ses activités photographiques et cinématographiques l’ont amené à voyager sur tous les continents et à se concentrer essentiellement sur des thèmes sociaux, politiques et culturels. Pendant plusieurs années, il a travaillé sur l’exclusion sociale et la problématique du logement en Europe. « Si je photographie ces vies, si je passe du temps dans ces rencontres, c’est simplement parce que je ne peux pas rester indifférent à l’exclusion. Me connecter à l’humain à même ce chaos me rassure et m’enlève une forme de tristesse que j’éprouve par moment dans ce monde complexe où je ne trouve pas toujours ma place. Je tente de comprendre… parfois j’enrage. Rencontrer l’autre c’est aussi me rencontrer. Dans ma démarche, sans doute y-a-t-il aussi une quête de sens.» LOÏC DELVAULX Si vous désirez acquérir le recueil de photographie DOWN AND OUT ou contacter Loïc Delvaulx, nous vous invitons à visiter sa page officielle: www.loicdelvaulx.com

    Lire la suite

    Photographe, réalisateur, vidéaste, Loïc Delvaulx capture des récits et donne à voir des histoires. Des histoires d’âmes et de vies. Le documentaire photographique Down & Out raconte des chutes. Des virages mal négociées, une descente tantôt lente, tantôt subite. La pauvreté extrême. Celle qui nous effraie tous, nous isole, qui provoque l'exclusion du genre humain.   "MICHEL 2017", un texte d'Olivier Bailly sur l'exposition "En 2008, dans le cadre d’un livre sur les bénéficiaires du Samusocial (Down & Out), Loïc Delvaulx rencontre Michel. Ce jeune gars (31 ans) connaît alors sa première nuit dans les rues de Bruxelles. Il est balafré par la vie, rongé par l’alcool depuis ses 14 ans. Le médecin qui le suit est clair : « Vous n’arriverez pas à 40 ans »... lire la suite   A propos de Loïc Delvaulx Photographe, réalisateur, vidéaste, Loïc Delvaulx capture des récits et donne à voir des histoires. Des histoires d’âmes et de vies. Depuis la fin de ses études en Communications sociales à l’IHECS (Bruxelles), ses activités photographiques et cinématographiques l’ont amené à voyager sur tous les continents et à se concentrer essentiellement sur des thèmes sociaux, politiques et culturels. Pendant plusieurs années, il a travaillé sur l’exclusion sociale et la problématique du logement en Europe. « Si je photographie ces vies, si je passe du temps dans ces rencontres, c’est simplement parce que je ne peux pas rester indifférent à l’exclusion. Me connecter à l’humain à même ce chaos me rassure et m’enlève une forme de tristesse que j’éprouve par moment dans ce monde complexe où je ne trouve pas toujours ma place. Je tente de comprendre… parfois j’enrage. Rencontrer l’autre c’est aussi me rencontrer. Dans ma démarche, sans doute y-a-t-il aussi une quête de sens.» LOÏC DELVAULX Si vous désirez acquérir le recueil de photographie DOWN AND OUT ou contacter Loïc Delvaulx, nous vous invitons à visiter sa page officielle: www.loicdelvaulx.com
    Lieu
    Théâtre National Wallonie-Bruxelles
    Boulevard Emile Jacqmain, 111
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-203.53.03
    Réservation : 02-203.41.55
    info@theatrenational.be
    http://www.theatrenational.be
  • L’écriture au singulier

    07.11.2017  >  19.12.2017

    • Cours, Stages et Ateliers

    Lire la suite

    Cet atelier d'écriture narrative propose une formation, à la fois accompagnée et concrète, insistant sur le développement de la part singulière que recèle l'écriture de tout écrivant. Il s'agit de découvrir puis d'apprivoiser un chemin d'écriture, unique et personnel : roman, nouvelle, poésie, chanson, récit de vie, textes courts ... et au-delà puisque celui/celle qui écrit, prenant la plume, est chaque fois en situation d'inventer son propre genre littéraire, hors des catégorisations et modèles standardisés. Chacun/e aura ici la possibilité d'en faire l'expérience d'une façon naturelle, comme on pèle une pomme, de partir à l'aventure de son langage, sa manière de mettre en scène le monde, les autres, soi-même et ce, en s'autorisant les maladresses et tâtonnements inhérents à tout apprentissage. Nombre maximum de participants : 10
    Lieu
    La Maison du Livre
    Rue de Rome, 24 28
    1060 Saint-Gilles
    Tél : + 32 (0)2 543 12 20
    info@lamaisondulivre.be
    http://www.lamaisondulivre.be
  • Bruno Coppens est loverbooké

    07.11.2017  >  31.12.2017

    • Théâtre
    Dans ce nouveau seul en scène, Bruno Coppens décide de léguer son corps… à la séance pour réenchanter le monde.

    Lire la suite

    Dans ce nouveau seul en scène, Bruno Coppens décide de léguer son corps… à la séance pour réenchanter le monde. Chambouleversé par cette planète en phase terre minable, bringuebalayé entre Forrest Trump et Daechetterie, Bruno vient au chevet d’un public à consoler sans modération pour lui donner l’élan viral : un autre monde est plausible ! Comme l’homme ne descend pas du sage, il remontera dans le temps pour trouver la faille, cet instant de l’Histoire où tout a foiré. Revisitant les vies de Jeanne Dark, du Navigateur Explorer Christophe Colomb, de l’homme de Cro-Mignon et d’autres héros d’hier, notre Sauveur 2.Zorro prendra le passé à bras le cœur afin de transformer l’échec en réussite : « S’échouer ? C’est chouette ! ». Parviendra-t-il à réécrire notre monde qui part à la dérêve ? Mettra-t-il le chaos K.O ? Le ciel se couvre, il pleut de la haine sur les réseaux, les trottoirs, les meetings… les raccourcis odieux, les formules à l’emporte-pièce et les phrases assassines font tapage. On ne s’entend plus penser. On reste incrédules… On en perd son latin ! Sans cynisme, Coppens revient nous faire du bien. Il nous fait un parapluie de son « Ludictionnaire » et parle un autre vocabulaire. Il nous invente d’autres langages qui, mine de rien, nous permettent d’en inventer d’autres, plus joyeux, plus amoureux, plus malins. UNE COPRODUCTION DU THÉÂTRE LE PUBLIC ET D’EXQUIS MOTS. AVEC LE SOUTIEN DU TAX SHELTER DU GOUVERNEMENT FÉDÉRAL BELGE. Photo © Saskia Vanderstichele
    Lieu
    Le Public
    Rue Braemt, 64 70
    1210 Saint-Josse-Ten-Noode
    Tél : 0800-944.44
    Réservation : 0800-944.44
    contact@theatrelepublic.be
    http://www.theatrelepublic.be
  • La vie de Bernard, célibataire malgré lui

    08.11.2017  >  31.12.2017

    • Théâtre
    Le célibat, de plus en plus répandu, reste un sujet tabou, trop souvent synonyme de solitude et de désœuvrement. Ici, rien de tout ça. Ici, le célibat est prétexte à rire de nos travers, de nos obsessions, de nos tocs.

    Lire la suite

    Lui, c’est Bernard, 41 ans, célibataire malgré lui. Évidemment, il existe des célibataires heureux, mais bon, c’est quand même pas une fatalité et Bernard aspire à faire de nouvelles rencontres. Depuis qu’il vit en solo, il a tout essayé : l’internet, le speed dating, les clubs, la drague directe, les conseils d’amis, la randonnée en groupe, la natation synchronisée… mais rien n’y fait, il n’est pas très doué quand il s’agit de trouver l’âme sœur. Bien décidé à faire profiter les autres de son expérience, il partage ses mésaventures sentimentales dans un one-man « chaud » où vous aurez l’occasion de réagir en donnant votre avis pour l’aider à affiner sa stratégie grâce à des boitiers de vote électronique. Le célibat, de plus en plus répandu, reste un sujet tabou, trop souvent synonyme de solitude et de désœuvrement. Ici, rien de tout ça. Ici, le célibat est prétexte à rire de nos travers, de nos obsessions, de nos tocs. Pour revisiter les gros clichés sur les femmes, les hommes, le bio, les sites internet… deux gugusses (l’un à la mise en scène, l’autre au jeu) nous réservent un traitement décalé, et c’est complètement tapé : c’est interactif, sans filet, léger, inédit. Interprété avec délectation, bonheur et bonne humeur par un acteur hilarant : Nicolas Buysse (« Deux hommes tous nus », « Maris et femmes ») se déchaine… c’est épatant ! On va passer des soirées dingues à rechercher l’âme sœur. C’est quand même mieux que de se lamenter dans son coin. Cet hiver, ça va dépoter ! Le samedi 9 décembre, Nicolas Buysse sera l'Invité du Public. > Plus d'info sur www.theatrelepublic.be UNE COPRODUCTION DU THÉÂTRE LE PUBLIC ET DE GABAL PRODUCTION. AVEC LE SOUTIEN DU TAX SHELTER DU GOUVERNEMENT FÉDÉRAL BELGE. Photo © Thomas Prudhomme
    Lieu
    Le Public
    Rue Braemt, 64 70
    1210 Saint-Josse-Ten-Noode
    Tél : 0800-944.44
    Réservation : 0800-944.44
    contact@theatrelepublic.be
    http://www.theatrelepublic.be
  • Délestage

    28.11.2017  >  23.12.2017

    • Théâtre
    « Oui, m'dame, à Kinshasa, la mort est un état civil qui nous colle à la peau et on s'en moque. Comme ces gamins qui jouent au football avec elle dans le quartier, pieds nus, en chevauchant des câbles électriques dénudés et béants au sol et on s'en moque ».

    Lire la suite

    Un congolais est arrêté en situation irrégulière à Bruxelles lors d’un contrôle policier, suspecté d’être un terroriste potentiel - on est au lendemain des attentats en Europe - il est interrogé par des policiers avec lesquels il partage une même passion pour l’Euro de foot et l’équipe nationale Belge. Entre supporters il se croit naïvement tiré d’affaire, mais ce soir-là les Diables Rouges perdent le match contre le Pays de Galles et il est transféré en centre fermé… Là, face à une avocate commise d’office et peu motivée, il parle de son pays… Avec en vrac : Papa Wemba, la Cour pénale de La Haye, les migrants, les chiottes collectives, les délestages en tous genres, le terrorisme, les casques bleus, le Dieu Coltan, la rumba des kalachs, le ndombolo-couper-décaler des élections libres et, bien sûr, l’article 15 de la constitution populaire : « débrouillez-vous »… La création de Délestage s’inscrit bien dans le développement d’une coopération artistique entre des acteurs majeurs de Belgique et du Congo, dont le Théâtre de Poche est l’initiateur et le réceptacle depuis vingt ans. Délestage est une « kinoiserie » drôle, émouvante, interpellante, d’une sincérité troublante. « Il y a quelque chose d’inquiétant dans l’humour de ce jeune auteur congolais, un peu comme le rire d’une hyène qui va passer à table » Roland Mahauden.
    Lieu
    Théâtre de Poche
    Chemin du Gymnase, 1 A
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-649.17.27
    Réservation : 02-649.17.27
    http://www.poche.be
  • La solitude du mammouth

    30.11.2017  >  23.12.2017

    • Théâtre
    Quand il m’a dit : « Bérénice, j’ai rencontré quelqu’un », comme le mammouth j’ai senti la terre se refroidir, quelque chose qui vous paralyse insensiblement. Un monologue drôle, cruel et déjanté qui parle de ce que nous faisons de nos colères et de notre désir de vengeance, notre faculté à sublimer les émotions qui nous traversent.

    Lire la suite

    C’est quelque chose de penser qu’un jour on va disparaître et que le monde poursuivra sa course ronde. On croît sa vie solide et un beau matin on réalise qu’elle ne tient qu’à un fil : une bulle d’air, un caillot, un caillou, une fissure, des villages entiers disparaissent en une fraction de seconde, des avions explosent en plein vol, des bateaux chavirent. Vous êtes rayés de la carte et le reste du monde continue pourtant à aller de l’avant. Cette absence de mémoire, c’est d’une injustice fondamentale. Comme pour les mammouths. L’humanité leur doit tellement. Ils nous ont tout donné, leurs défenses, leur peau, leurs os, leur graisse, leurs poils et qu’est-ce que l’humanité a fait pour eux lorsque le froid est arrivé ? Nada. Elle les a laissé sombrer dans l’ère glaciaire. Et quand il m’a dit : « Bérénice, j’ai rencontré quelqu’un », comme le mammouth j’ai senti la terre se refroidir, quelque chose qui vous paralyse insensiblement. Au début je me suis dit, ça va aller, j’en ai déjà vu des vertes et des pas mûres, comme le mammouth avec tous ses poils, toute sa graisse, rien ne peut m’arriver, et j’ai pensé : « Béré, il faut que tu restes digne, Brice a quelque chose à te dire, quelque chose d’important, tant qu’il y a des mots, il y a de l’espoir ». Et comme le mammifère du Pléistocène inférieur, je suis restée là, immobile, souriante, stupide à croire que j’allais m’en sortir. Je crois que je suis restée longtemps sans bouger. Et puis, un jour, j’ai arrêté de pleurer, de rester figée, de soupirer. J’ai relevé la tête et j’ai dit : « Ça ne peut plus continuer. » Ce n’est pas vraiment ça que j’ai dit. Ça ressemblait plutôt à un cri préhistorique du genre : « Putain de bordel de Dieu de merde ! » Un monologue drôle, cruel et déjanté qui parle de ce que nous faisons de nos colères et de notre désir de vengeance, notre faculté à sublimer les émotions qui nous traversent. Geneviève DAMAS & Emmanuel DEKONINCK
    Lieu
    Théâtre des Martyrs
    Place des Martyrs, 22
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-223.32.08
    Réservation : 02 223 32 08
    billetterie@theatre-martyrs.be
    http://www.theatre-martyrs.be
  • Transgénique Marquise des Anges

    01.12.2017  >  30.12.2017

    • Théâtre
    Le danger est omniprésent et la génétique héréditaire menacée ! Derrière les masques, les capes et les épées, les identités vacillent.

    Lire la suite

    Le cardinal de Richelieu n’a jamais aimé la reine de France. Il la soupçonne d’infidélité envers Louis XIII et surtout d’entretenir des liens secrets avec l’Espagne, son pays natal. Au cours d’une opération de surveillance, il va découvrir le terrible secret qu’elle dissimule depuis des années. Une course poursuite s’engage alors entre les mousquetaires, les gueux de la cour des miracles et les gardes du cardinal pour mettre la main sur une pièce à conviction qui pourrait faire basculer la royauté. Le danger est omniprésent et la génétique héréditaire menacée ! Derrière les masques, les capes et les épées, les identités vacillent. Les héros ne sont pas toujours ceux qu’on croyait…
    Lieu
    Magic Land Théâtre
    Rue d'Hoogvorst, 14
    1030 Schaerbeek
    Tél : 02/245.50.64
    Réservation : 02/245.50.64
    info@magicland-theatre.com
    http://www.magicland-theatre.com