Evénements du 21 novembre 2017

  • Handball

    31.10.2017  >  25.11.2017

    • Théâtre
    Sylvie est née à Constantine dans le Nord de l’Algérie. Juive française, dans un pays qui ne veut plus d’elle, elle fuit sa terre natale avec sa famille en 1962. Seule sa tante Viviane décide de rester au péril de sa vie pour consumer sa passion dévorante avec un algérien, bravant ainsi tous les interdits familiaux et religieux.

    Lire la suite

    50 ans plus tard. Même pays. Même ville. L’équipe féminine de hand-ball de la ville d’Aubervilliers, dans la banlieue de Paris, coachée par Sylvie y participe au tournoi de l’amitié. En fait d’amitié, les matches seront musclés, et les joueuses trouveront à s’écharper au nom des traditions et de la religion… Lors de retrouvailles improbables entre Sylvie et sa tante, s’ouvriront en même temps que la mémoire familiale, les portes d’un monde magique où les morts apparaissent, où les objets parlent, où le souvenir et le fantasme rejoignent la réalité. Créée à partir d’une histoire vraie, le témoignage de Brigitte Guedj est ici mis en scène par Laurent Natrella, sociétaire de la Comédie-Française. Une comédienne, pleine de talent et de conviction. Le public se presse (…) et ressort conquis par ce spectacle. Blog Mediapart
    Lieu
    Théâtre de Poche
    Chemin du Gymnase, 1 A
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-649.17.27
    Réservation : 02-649.17.27
    http://www.poche.be
  • Brussels oldtimers presents : Youngtimers !

    01.11.2017  >  01.12.2017

    • Exposition
    Les voitures des années 70-'90 ont fait partie de la vie de la plupart d'entre vous. Une personne qui a la quarantaine se souviendra des voitures de sa jeunesse et adolescence. Les enfants se souviendrons des voitures que leur parents ont conduites. Ces voitures sont mises à l'honneur à Autoworld durant le mois de novembre.

    Lire la suite

  • Au pays du scalp

    01.11.2017  >  23.11.2017

    • Cinéma
    Ce film peu banal fut tourné entre 1926 et 1930 par un aristocrate belge, dans des zones réputées infréquentables de l’Amazonie équatorienne.

    Lire la suite

    Ce film peu banal fut tourné entre 1926 et 1930 par un aristocrate belge, dans des zones réputées infréquentables de l’Amazonie équatorienne. À l’instar du Nanouk de Flaherty, filmé sans tabou, et donc d’une valeur ethnologique considérable, Au pays du scalp est le résultat d’un exploit hors du commun, appelé à ouvrir des voies nouvelles au cinéma documentaire. Flagey, Cinematek   € 7 > 5,5
    Lieu
    Flagey
    Place Sainte-Croix
    1050 Ixelles
    Tél : 02-641.10.20
    info@flagey.be
    http://www.flagey.be
  • Au pays du scalp

    01.11.2017  >  23.11.2017

    • Cinéma
    Ce film peu banal fut tourné entre 1926 et 1930 par un aristocrate belge, dans des zones réputées infréquentables de l’Amazonie équatorienne.

    Lire la suite

    Ce film peu banal fut tourné entre 1926 et 1930 par un aristocrate belge, dans des zones réputées infréquentables de l’Amazonie équatorienne. À l’instar du Nanouk de Flaherty, filmé sans tabou, et donc d’une valeur ethnologique considérable, Au pays du scalp est le résultat d’un exploit hors du commun, appelé à ouvrir des voies nouvelles au cinéma documentaire. Flagey, Cinematek   € 7 > 5,5
    Lieu
    Flagey
    Place Sainte-Croix
    1050 Ixelles
    Tél : 02-641.10.20
    info@flagey.be
    http://www.flagey.be
  • Immanences

    02.11.2017  >  02.12.2017

    • Exposition
    L'immanence est un terme philosophique qui désigne le caractère de ce qui a son principe en soi-même.

    Lire la suite

    L'immanence est un terme philosophique qui désigne le caractère de ce qui a son principe en soi-même. Un principe métaphysique immanent est donc un principe dont non seulement l'activité n'est pas séparable de ce sur quoi il agit, mais qui le constitue de manière interne. La communauté des Immanents regroupe du 14 au 25 août 2017 à la Bellone, des individus contributeurs qui persistent à penser que tout est contenu dans la nature de l’être. Leur action réside dans la nécessité d’agencer un biotope dans lequel seul le désir sera moteur. Ils vivent une vie tramée par le désir, emportée par les devenirs, affectée par une vitesse que seul le futur peut accorder. Les Immanents génèrent une urgence, le présent qui est pure dépense et qui injurie l’avenir et l’économie. Il est question de plaisir immédiat qui n’est pas rapport à l’avenir, parce qu’inutile. C’est un étourdissement, un engloutissement du temps et des significations, mais pas du sens. Une consumation, gratuite, sans avarice, sans peur de manquer plus tard, parce que l’insouciance est de rigueur. L'action des Immanents n’est pas un investissement, c’est une sorte d’anéantissement périodique de la société. C’est un gaspillage gratuit au sens économique, pas au sens politique. Les Immanents se constituent d'individus volontaires, répondant à l'invitation suscitée par le désir de rejoindre cette expérience artistique et politique. Ils dansent jusqu’à l’épuisement, désireux d'entreprendre une révolte. Une danse persistante d’individuation collective qui donne à voir l’irréductibilité de l’être en présence. Nus, ils sont autant d’affirmations de soi que de revendications sociales, esthétiques, économiques. IMMANENCES sera présentée sous la forme d’une exposition. L’installation témoignera des rencontres effectuées en août : les vidéos d’Immanents, et des transparences sonores, vidéos, graphiques, etc…
    Lieu
    Maison du Spectacle - la Bellone
    Rue de Flandre, 46
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 25133333
    infos@bellone.be
    http://www.bellone.be
  • Le Paradoxe du tas

    09.11.2017  >  25.11.2017

    • Théâtre
    Bienvenue dans un immeuble bien singulier divisé en six espaces exigus, investi par six locataires hauts en couleur. Allégorie d’un monde où chacun veut maladroitement trouver sa place, mais où personne ne semble savoir comment faire...

    Lire la suite

    Lundi-théâtre (6€) : le 13 novembre à 20h30 Deux représentations le mardi 14 novembre : à 14h et à 20h30 Tarif unique « Premier mardi » (6€) : le 14 novembre à 20h30 Bienvenue dans un immeuble bien singulier divisé en six espaces exigus, investi par six locataires hauts en couleur. Allégorie d’un monde où chacun veut maladroitement trouver sa place, mais où personne ne semble savoir comment faire. Ils se croisent, s’observent et se cherchent, mais malgré tout se ratent ; absurdité de l’humain confronté à tous ses paradoxes dans sa quête d’un meilleur vivre ensemble.
    Lieu
    Les Riches-Claires
    Rue des Riches Claires, 24
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-548.25.80
    Réservation : 02-548.25.80
    accueil@lesrichesclaires.be
    http://www.lesrichesclaires.be
  • Dans le noir

    09.11.2017  >  25.11.2017

    • Théâtre
    C’est par l’omniprésence de l’obscurité que tout commence. Dans le noir émergent des individus. Des garçons et des filles fantasmés en gangsters et policiers...

    Lire la suite

    C’est par l’omniprésence de l’obscurité que tout commence. Dans le noir émergent des individus. Des garçons et des filles fantasmés en gangsters et en policiers. Tous semblent chercher à retarder la fatalité. Il y a Betty, qui veut être amoureuse. Il y a Tom, qui est amoureux de Betty. Il y a Donald, qui est amoureux de Betty. Il y a Jerry, qui est amoureux de Betty. Il y a l’électricien ou l’inspecteur de police, obsédé par Betty et qui questionne le destin… Et surtout, il y a l’intériorité d’une tenancière qui y cherche la lumière.
    Lieu
    Les Riches-Claires
    Rue des Riches Claires, 24
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-548.25.80
    Réservation : 02-548.25.80
    accueil@lesrichesclaires.be
    http://www.lesrichesclaires.be
  • HUIS - Suze Milius/House Crying Yellow Tears

    10.11.2017  >  26.11.2017

    • Théâtre
    Imaginons qu’on puisse être autrui le temps d’un instant. Dans HUIS, on est invité dans un lieu inconnu. En raison de la situation inattendue dans laquelle on aboutit, on ne peut plus assister en spectateur depuis la ligne de touche : il n’y a nulle part où se cacher. Sans aucune pression, de manière totalement naturelle, quasi surréaliste, on devient un élément d’un nouveau « chez-soi ».

    Lire la suite

    > MAISON est un spectacle hors du commun pour un seul spectateur ou une seule spectatrice​​​​​​​> Il y a 18 lieux disponibles en néerlandais, donc mieux vaut ne pas tarder> Les lieux sont à distance cyclable du Kaaitheater> Un jour avant le spectacle, vous recevrez un SMS avec l’adresse exacte du lieu> Existe également en français> Exceptionnellement, il n’y aura pas de liste d’attente « Le repas est dans le frigo. C’est de la soupe. Il suffit de la réchauffer. » Un nouveau chez-soi Imaginons qu’on puisse être autrui le temps d’un instant. Dans HUIS, on est invité dans un lieu inconnu. En raison de la situation inattendue dans laquelle on aboutit, on ne peut plus assister en spectateur depuis la ligne de touche : il n’y a nulle part où se cacher. Sans aucune pression, de manière totalement naturelle, quasi surréaliste, on devient un élément d’un nouveau « chez-soi ». Une expérience individuelle marquante qui ne s’estompera pas de sitôt ! • La Néerlandaise Suze Milius se focalise sur le comportement interpersonnel dans toutes ses maladresses et ses gênes. Elle crée un univers bigarré dans lequel elle marie son amour de l’humour absurde et une esthétique stylisée. Avec Stefan Jakiela, elle forme la maison bruxelloise des arts House Crying Yellow Tears, dont HUIS est la troisième production. « On vit quelque chose qui nous accompagnera encore longtemps. » – Theaterkrant ★★★★ « Sans aucune pression, je me suis senti chez moi dans un lieu étranger. J’ai rarement été à ce point envahi par une situation – entre autres, parce qu’il n’y a pas d’autre public. Cette expérience est gravée dans ma mémoire. » – Un spectateur à propos de HUIS
    Lieu
    Extra Muros
    Extra Muros
    1000 Bruxelles
    http://www.lesrichesclaires.be
  • MAISON - Suze Milius/House Crying Yellow Tears

    11.11.2017  >  26.11.2017

    • Théâtre
    Imaginons qu’on puisse être autrui le temps d’un instant. Dans HUIS, on est invité dans un lieu inconnu. En raison de la situation inattendue dans laquelle on aboutit, on ne peut plus assister en spectateur depuis la ligne de touche : il n’y a nulle part où se cacher. Sans aucune pression, de manière totalement naturelle, quasi surréaliste, on devient un élément d’un nouveau « chez-soi ».

    Lire la suite

    > MAISON est un spectacle hors du commun pour un seul spectateur ou une seule spectatrice​​​​​​​> Il y a 37 lieux disponibles en français, donc mieux vaut ne pas tarder> Les lieux sont à distance cyclable du Kaaitheater> Un jour avant le spectacle, vous recevrez un SMS avec l’adresse exacte du lieu> Existe également en néerlandais> Exceptionnellement, il n’y aura pas de liste d’attente « Le repas est dans le frigo. C’est de la soupe. Il suffit de la réchauffer. » Un nouveau chez-soi Imaginons qu’on puisse être autrui le temps d’un instant. Dans HUIS, on est invité dans un lieu inconnu. En raison de la situation inattendue dans laquelle on aboutit, on ne peut plus assister en spectateur depuis la ligne de touche : il n’y a nulle part où se cacher. Sans aucune pression, de manière totalement naturelle, quasi surréaliste, on devient un élément d’un nouveau « chez-soi ». Une expérience individuelle marquante qui ne s’estompera pas de sitôt ! • La Néerlandaise Suze Milius se focalise sur le comportement interpersonnel dans toutes ses maladresses et ses gênes. Elle crée un univers bigarré dans lequel elle marie son amour de l’humour absurde et une esthétique stylisée. Avec Stefan Jakiela, elle forme la maison bruxelloise des arts House Crying Yellow Tears, dont HUIS est la troisième production. « On vit quelque chose qui nous accompagnera encore longtemps. » – Theaterkrant ★★★★ « Sans aucune pression, je me suis senti chez moi dans un lieu étranger. J’ai rarement été à ce point envahi par une situation – entre autres, parce qu’il n’y a pas d’autre public. Cette expérience est gravée dans ma mémoire. » – Un spectateur à propos de HUIS
    Lieu
    Extra Muros
    Extra Muros
    1000 Bruxelles
    http://www.lesrichesclaires.be
  • Rosetta

    14.11.2017  >  30.11.2017

    • Cinéma
    Le combat sans relâche d’une gamine prête à tout pour trouver une place dans une société dont elle est exclue.

    Lire la suite

    Le combat sans relâche d’une gamine prête à tout pour trouver une place dans une société dont elle est exclue. Un tourbillon de révolte suivi par la caméra à vif des frères Dardenne. Palme d’or 1999 et Prix d’interprétation féminine pour Émilie Dequenne, bouillonnante dans le rôle-titre. Flagey, Cinematek, Centre du Cinéma de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Bozar € 10 > 5,5
    Lieu
    Flagey
    Place Sainte-Croix
    1050 Ixelles
    Tél : 02-641.10.20
    info@flagey.be
    http://www.flagey.be