Evénements du 21 novembre 2017

  • L’écriture au singulier

    07.11.2017  >  19.12.2017

    • Cours, Stages et Ateliers

    Lire la suite

    Cet atelier d'écriture narrative propose une formation, à la fois accompagnée et concrète, insistant sur le développement de la part singulière que recèle l'écriture de tout écrivant. Il s'agit de découvrir puis d'apprivoiser un chemin d'écriture, unique et personnel : roman, nouvelle, poésie, chanson, récit de vie, textes courts ... et au-delà puisque celui/celle qui écrit, prenant la plume, est chaque fois en situation d'inventer son propre genre littéraire, hors des catégorisations et modèles standardisés. Chacun/e aura ici la possibilité d'en faire l'expérience d'une façon naturelle, comme on pèle une pomme, de partir à l'aventure de son langage, sa manière de mettre en scène le monde, les autres, soi-même et ce, en s'autorisant les maladresses et tâtonnements inhérents à tout apprentissage. Nombre maximum de participants : 10
    Lieu
    La Maison du Livre
    Rue de Rome, 24 28
    1060 Saint-Gilles
    Tél : + 32 (0)2 543 12 20
    info@lamaisondulivre.be
    http://www.lamaisondulivre.be
  • Bruno Coppens est loverbooké

    07.11.2017  >  31.12.2017

    • Théâtre
    Dans ce nouveau seul en scène, Bruno Coppens décide de léguer son corps… à la séance pour réenchanter le monde.

    Lire la suite

    Dans ce nouveau seul en scène, Bruno Coppens décide de léguer son corps… à la séance pour réenchanter le monde. Chambouleversé par cette planète en phase terre minable, bringuebalayé entre Forrest Trump et Daechetterie, Bruno vient au chevet d’un public à consoler sans modération pour lui donner l’élan viral : un autre monde est plausible ! Comme l’homme ne descend pas du sage, il remontera dans le temps pour trouver la faille, cet instant de l’Histoire où tout a foiré. Revisitant les vies de Jeanne Dark, du Navigateur Explorer Christophe Colomb, de l’homme de Cro-Mignon et d’autres héros d’hier, notre Sauveur 2.Zorro prendra le passé à bras le cœur afin de transformer l’échec en réussite : « S’échouer ? C’est chouette ! ». Parviendra-t-il à réécrire notre monde qui part à la dérêve ? Mettra-t-il le chaos K.O ? Le ciel se couvre, il pleut de la haine sur les réseaux, les trottoirs, les meetings… les raccourcis odieux, les formules à l’emporte-pièce et les phrases assassines font tapage. On ne s’entend plus penser. On reste incrédules… On en perd son latin ! Sans cynisme, Coppens revient nous faire du bien. Il nous fait un parapluie de son « Ludictionnaire » et parle un autre vocabulaire. Il nous invente d’autres langages qui, mine de rien, nous permettent d’en inventer d’autres, plus joyeux, plus amoureux, plus malins. UNE COPRODUCTION DU THÉÂTRE LE PUBLIC ET D’EXQUIS MOTS. AVEC LE SOUTIEN DU TAX SHELTER DU GOUVERNEMENT FÉDÉRAL BELGE. Photo © Saskia Vanderstichele
    Lieu
    Le Public
    Rue Braemt, 64 70
    1210 Saint-Josse-Ten-Noode
    Tél : 0800-944.44
    Réservation : 0800-944.44
    contact@theatrelepublic.be
    http://www.theatrelepublic.be
  • La vie de Bernard, célibataire malgré lui

    08.11.2017  >  31.12.2017

    • Théâtre
    Le célibat, de plus en plus répandu, reste un sujet tabou, trop souvent synonyme de solitude et de désœuvrement. Ici, rien de tout ça. Ici, le célibat est prétexte à rire de nos travers, de nos obsessions, de nos tocs.

    Lire la suite

    Lui, c’est Bernard, 41 ans, célibataire malgré lui. Évidemment, il existe des célibataires heureux, mais bon, c’est quand même pas une fatalité et Bernard aspire à faire de nouvelles rencontres. Depuis qu’il vit en solo, il a tout essayé : l’internet, le speed dating, les clubs, la drague directe, les conseils d’amis, la randonnée en groupe, la natation synchronisée… mais rien n’y fait, il n’est pas très doué quand il s’agit de trouver l’âme sœur. Bien décidé à faire profiter les autres de son expérience, il partage ses mésaventures sentimentales dans un one-man « chaud » où vous aurez l’occasion de réagir en donnant votre avis pour l’aider à affiner sa stratégie grâce à des boitiers de vote électronique. Le célibat, de plus en plus répandu, reste un sujet tabou, trop souvent synonyme de solitude et de désœuvrement. Ici, rien de tout ça. Ici, le célibat est prétexte à rire de nos travers, de nos obsessions, de nos tocs. Pour revisiter les gros clichés sur les femmes, les hommes, le bio, les sites internet… deux gugusses (l’un à la mise en scène, l’autre au jeu) nous réservent un traitement décalé, et c’est complètement tapé : c’est interactif, sans filet, léger, inédit. Interprété avec délectation, bonheur et bonne humeur par un acteur hilarant : Nicolas Buysse (« Deux hommes tous nus », « Maris et femmes ») se déchaine… c’est épatant ! On va passer des soirées dingues à rechercher l’âme sœur. C’est quand même mieux que de se lamenter dans son coin. Cet hiver, ça va dépoter ! Le samedi 9 décembre, Nicolas Buysse sera l'Invité du Public. > Plus d'info sur www.theatrelepublic.be UNE COPRODUCTION DU THÉÂTRE LE PUBLIC ET DE GABAL PRODUCTION. AVEC LE SOUTIEN DU TAX SHELTER DU GOUVERNEMENT FÉDÉRAL BELGE. Photo © Thomas Prudhomme
    Lieu
    Le Public
    Rue Braemt, 64 70
    1210 Saint-Josse-Ten-Noode
    Tél : 0800-944.44
    Réservation : 0800-944.44
    contact@theatrelepublic.be
    http://www.theatrelepublic.be
  • Le Paradoxe du tas

    09.11.2017  >  25.11.2017

    • Théâtre
    Bienvenue dans un immeuble bien singulier divisé en six espaces exigus, investi par six locataires hauts en couleur. Allégorie d’un monde où chacun veut maladroitement trouver sa place, mais où personne ne semble savoir comment faire...

    Lire la suite

    Lundi-théâtre (6€) : le 13 novembre à 20h30 Deux représentations le mardi 14 novembre : à 14h et à 20h30 Tarif unique « Premier mardi » (6€) : le 14 novembre à 20h30 Bienvenue dans un immeuble bien singulier divisé en six espaces exigus, investi par six locataires hauts en couleur. Allégorie d’un monde où chacun veut maladroitement trouver sa place, mais où personne ne semble savoir comment faire. Ils se croisent, s’observent et se cherchent, mais malgré tout se ratent ; absurdité de l’humain confronté à tous ses paradoxes dans sa quête d’un meilleur vivre ensemble.
    Lieu
    Les Riches-Claires
    Rue des Riches Claires, 24
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-548.25.80
    Réservation : 02-548.25.80
    accueil@lesrichesclaires.be
    http://www.lesrichesclaires.be
  • Dans le noir

    09.11.2017  >  25.11.2017

    • Théâtre
    C’est par l’omniprésence de l’obscurité que tout commence. Dans le noir émergent des individus. Des garçons et des filles fantasmés en gangsters et policiers...

    Lire la suite

    C’est par l’omniprésence de l’obscurité que tout commence. Dans le noir émergent des individus. Des garçons et des filles fantasmés en gangsters et en policiers. Tous semblent chercher à retarder la fatalité. Il y a Betty, qui veut être amoureuse. Il y a Tom, qui est amoureux de Betty. Il y a Donald, qui est amoureux de Betty. Il y a Jerry, qui est amoureux de Betty. Il y a l’électricien ou l’inspecteur de police, obsédé par Betty et qui questionne le destin… Et surtout, il y a l’intériorité d’une tenancière qui y cherche la lumière.
    Lieu
    Les Riches-Claires
    Rue des Riches Claires, 24
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-548.25.80
    Réservation : 02-548.25.80
    accueil@lesrichesclaires.be
    http://www.lesrichesclaires.be
  • Private Choices - 11 collections bruxelloises d’art contemporain

    09.11.2017  >  18.02.2018

    • Exposition

    Lire la suite

    Depuis le début des années 2000 le paysage artistique bruxellois s’est enrichi de nouveaux musées et de nombreuses collections privées se sont ouvertes au public. Cette nouvelle dynamique a été induite en grande part par des collectionneurs belges et internationaux, acteurs majeurs du champ de l’art contemporain. Chaque collectionneur a développé avec passion, obsession, maîtrise et parfois obstination, la découverte, l’acquisition et la diffusion d’œuvres d’artistes majeurs contemporains ou de créateurs émergents. L’exposition « Private choices » permettra de découvrir la diversité et la singularité de ces collections.
    Lieu
    CENTRALE for contemporary art
    Place Sainte-Catherine, 44
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-279 64 35 / 52
    cultuur@brucity.be
    http://www.centrale.brussels
  • HUIS - Suze Milius/House Crying Yellow Tears

    10.11.2017  >  26.11.2017

    • Théâtre
    Imaginons qu’on puisse être autrui le temps d’un instant. Dans HUIS, on est invité dans un lieu inconnu. En raison de la situation inattendue dans laquelle on aboutit, on ne peut plus assister en spectateur depuis la ligne de touche : il n’y a nulle part où se cacher. Sans aucune pression, de manière totalement naturelle, quasi surréaliste, on devient un élément d’un nouveau « chez-soi ».

    Lire la suite

    > MAISON est un spectacle hors du commun pour un seul spectateur ou une seule spectatrice​​​​​​​> Il y a 18 lieux disponibles en néerlandais, donc mieux vaut ne pas tarder> Les lieux sont à distance cyclable du Kaaitheater> Un jour avant le spectacle, vous recevrez un SMS avec l’adresse exacte du lieu> Existe également en français> Exceptionnellement, il n’y aura pas de liste d’attente « Le repas est dans le frigo. C’est de la soupe. Il suffit de la réchauffer. » Un nouveau chez-soi Imaginons qu’on puisse être autrui le temps d’un instant. Dans HUIS, on est invité dans un lieu inconnu. En raison de la situation inattendue dans laquelle on aboutit, on ne peut plus assister en spectateur depuis la ligne de touche : il n’y a nulle part où se cacher. Sans aucune pression, de manière totalement naturelle, quasi surréaliste, on devient un élément d’un nouveau « chez-soi ». Une expérience individuelle marquante qui ne s’estompera pas de sitôt ! • La Néerlandaise Suze Milius se focalise sur le comportement interpersonnel dans toutes ses maladresses et ses gênes. Elle crée un univers bigarré dans lequel elle marie son amour de l’humour absurde et une esthétique stylisée. Avec Stefan Jakiela, elle forme la maison bruxelloise des arts House Crying Yellow Tears, dont HUIS est la troisième production. « On vit quelque chose qui nous accompagnera encore longtemps. » – Theaterkrant ★★★★ « Sans aucune pression, je me suis senti chez moi dans un lieu étranger. J’ai rarement été à ce point envahi par une situation – entre autres, parce qu’il n’y a pas d’autre public. Cette expérience est gravée dans ma mémoire. » – Un spectateur à propos de HUIS
    Lieu
    Extra Muros
    Extra Muros
    1000 Bruxelles
    http://www.centrale.brussels
  • MAISON - Suze Milius/House Crying Yellow Tears

    11.11.2017  >  26.11.2017

    • Théâtre
    Imaginons qu’on puisse être autrui le temps d’un instant. Dans HUIS, on est invité dans un lieu inconnu. En raison de la situation inattendue dans laquelle on aboutit, on ne peut plus assister en spectateur depuis la ligne de touche : il n’y a nulle part où se cacher. Sans aucune pression, de manière totalement naturelle, quasi surréaliste, on devient un élément d’un nouveau « chez-soi ».

    Lire la suite

    > MAISON est un spectacle hors du commun pour un seul spectateur ou une seule spectatrice​​​​​​​> Il y a 37 lieux disponibles en français, donc mieux vaut ne pas tarder> Les lieux sont à distance cyclable du Kaaitheater> Un jour avant le spectacle, vous recevrez un SMS avec l’adresse exacte du lieu> Existe également en néerlandais> Exceptionnellement, il n’y aura pas de liste d’attente « Le repas est dans le frigo. C’est de la soupe. Il suffit de la réchauffer. » Un nouveau chez-soi Imaginons qu’on puisse être autrui le temps d’un instant. Dans HUIS, on est invité dans un lieu inconnu. En raison de la situation inattendue dans laquelle on aboutit, on ne peut plus assister en spectateur depuis la ligne de touche : il n’y a nulle part où se cacher. Sans aucune pression, de manière totalement naturelle, quasi surréaliste, on devient un élément d’un nouveau « chez-soi ». Une expérience individuelle marquante qui ne s’estompera pas de sitôt ! • La Néerlandaise Suze Milius se focalise sur le comportement interpersonnel dans toutes ses maladresses et ses gênes. Elle crée un univers bigarré dans lequel elle marie son amour de l’humour absurde et une esthétique stylisée. Avec Stefan Jakiela, elle forme la maison bruxelloise des arts House Crying Yellow Tears, dont HUIS est la troisième production. « On vit quelque chose qui nous accompagnera encore longtemps. » – Theaterkrant ★★★★ « Sans aucune pression, je me suis senti chez moi dans un lieu étranger. J’ai rarement été à ce point envahi par une situation – entre autres, parce qu’il n’y a pas d’autre public. Cette expérience est gravée dans ma mémoire. » – Un spectateur à propos de HUIS
    Lieu
    Extra Muros
    Extra Muros
    1000 Bruxelles
    http://www.centrale.brussels
  • Rosetta

    14.11.2017  >  30.11.2017

    • Cinéma
    Le combat sans relâche d’une gamine prête à tout pour trouver une place dans une société dont elle est exclue.

    Lire la suite

    Le combat sans relâche d’une gamine prête à tout pour trouver une place dans une société dont elle est exclue. Un tourbillon de révolte suivi par la caméra à vif des frères Dardenne. Palme d’or 1999 et Prix d’interprétation féminine pour Émilie Dequenne, bouillonnante dans le rôle-titre. Flagey, Cinematek, Centre du Cinéma de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Bozar € 10 > 5,5
    Lieu
    Flagey
    Place Sainte-Croix
    1050 Ixelles
    Tél : 02-641.10.20
    info@flagey.be
    http://www.flagey.be
  • Le Pélican

    14.11.2017  >  25.11.2017

    • Théâtre
    Jeanne Dandoy fait le choix, pour son adaptation du Pélican de Strindberg, de confronter une famille à ses démons : mensonges, rancunes, règlement de comptes… tel un cauchemar éveillé où chacun, par instinct de survie, joue sa partition de l’égoïsme et du ressentiment. Est-ce possible de résister à la perte de ses illusions pour continuer à vivre ensemble et recréer du lien ?

    Lire la suite

    Cette adaptation confronte une famille dysfonctionnelle à ses démons : une mère et ses deux enfants au teint clair, un gendre à la peau noire, une femme de ménage aux cheveux frisés. Et un père. Mort. A peine ce dernier enterré, les membres de la famille s’affrontent. Il y a du cauchemar éveillé et du conte sanglant dans ce règlement de comptes où chacun joue sa partition de l’égoïsme et du ressentiment. Il y a aussi dans cette histoire d’adultes prédateurs et d’enfants sacrifiés, les relents d’une antique filiation de monstres et les senteurs de notre société actuelle. Flash-backs, ambiances sonores, jeux d’ombres et de lumières troublent la perception des secrets enfouis, des rancunes sourdes qui refont surface et hantent les acteurs comme dans un rêve. Il s’agit pour chacun de survivre. Est-ce possible de résister à la perte de ses illusions pour continuer à vivre ensemble et recréer du lien ?
    Lieu
    Théâtre Varia
    Rue du Sceptre, 78
    1050 Ixelles
    Tél : 02-640.82.58
    Réservation : 02-640.35.50
    reservation@varia.be
    http://www.varia.be