Evénements du 8 octobre 2017

  • Lina Selander - ’For A Time Light Must be Called Darkness’

    24.09.2017  >  17.12.2017

    • Exposition
    For a Time Light Must Be Called Darkness est la première exposition personnelle en Belgique de Lina Selander (1973), l’une des plus importantes artistes vidéastes suédoises contemporaines.

    Lire la suite

    For a Time Light Must Be Called Darkness est la première exposition personnelle en Belgique de Lina Selander (1973), l’une des plus importantes artistes vidéastes suédoises contemporaines. Son œuvre a pour point central l’analyse de la description des tournants historiques, des récits et représentations des évènements. For a Time Light Must Be Called Darkness présente six installations vidéo, réalisées pour la plupart en collaboration avec Oscar Mangione. Ces œuvres nous emmènent à Bredäng (banlieue du Sud-Ouest de Stockholm), Berlin, à la West Bank, Pripyat et Tchernobyl. Tous ces lieux servent de prétexte et point de départ à de plus amples réflexions sur notre présent mis en regard des faits historiques. Telle une archéologue, Selander visite ces sites et creuse son objet dans leur passé, leurs monuments, musées et archives. Elle s’appuie sur des documents visuels, se focalise sur des détails pour esquisser de façon analytique de nouvelles hypothèses. Elle tente ainsi de tracer les liens cachés, correspondances et analogies entre des imageries distantes afin de proposer un récit narratif différent. Dans son approche singulière d’essayiste, Selander combine ses propres textes et rushes avec des images fixes, citations et matériaux d’archives. Une tension permanente anime ses œuvres audiovisuelles multi-strates et nous rappelle que voir n’est jamais un acte innocent. L’œuvre de Selander a été récemment présentée au Kunstforening d’Oslo (2017), Göteborgs Konsthall (2016), Moderna Museet (Stockholm, 2015) et à VOX - Centre de l'image contemporaine (Montréal, 2015). Selander a représenté la Suède à la Biennale de Venise en 2015. For a Time Light Must Be Called Darkness bénéficie du soutien de IASPIS.
    Lieu
    ARGOS, Centre for Art & Media
    Rue du Chantier
    1000 Bruxelles
    Tél : +00 32 (0)2 229 00 03
    Réservation : +00 32 (0)2 229 00 03
    info@argosarts.org
    http://www.argosarts.org
  • Anouk De Clercq - ’The Odd Hour Cinema’

    24.09.2017  >  17.12.2017

    • Exposition
    Ce programme présente une sélection de ses œuvres single-channel les plus fascinantes qui sont projetées dans la Black Box d’Argos.

    Lire la suite

    Après une première présentation en automne 2016 à la Galerie Sofie Van de Velde (Anvers), The Odd Hour Cinema de Anouk De Clercq est aujourd’hui présenté à Argos. Ce programme présente une sélection de ses œuvres single-channel les plus fascinantes qui sont projetées dans la Black Box d’Argos. Dans le prolongement de son œuvre multidisciplinaire, The Odd Hour Cinema explore le potentiel audiovisuel d’images générées et manipulées par ordinateur pour créer des mondes possibles dotés souvent d’un puissant caractère architectonique. PROGRAMME Thing (2013) Swan Song (2013) Oh (2010) Oops wrong planet (2009) Me+ (2004) Conductor (2004) Building (2003)
    Lieu
    ARGOS, Centre for Art & Media
    Rue du Chantier
    1000 Bruxelles
    Tél : +00 32 (0)2 229 00 03
    Réservation : +00 32 (0)2 229 00 03
    info@argosarts.org
    http://www.argosarts.org
  • COM ∩∪ TIES

    24.09.2017  >  17.12.2017

    • Exposition
    Plus que 40 artistes et -groupes, un double exposition en collaboration avec ISELP.

    Lire la suite

    Quelle idée nous faisons-nous aujourd’hui des communautés ? Quels sont les seuils à franchir pour aller à la rencontre de l’autre ? Comment se définit une communauté ? Argos et l’ISELP, deux institutions bruxelloises liées aux deux grandes communautés linguistiques belges, s’associent pour réaliser dans leurs deux lieux une grande exposition sur ce thème, prenant appui sur la collection de films et de vidéos d’Argos et affublée d’un programme satellite de conférences, discussions et performances. Ceci afin d’explorer, à travers de multiples regards d’artistes, quel est l’espace qui définit — et fait naître — les communautés, d’interroger ce qui les lie et les délie. Traiter du thème des communautés ne signifie pas ici montrer des pratiques réalisées en commun, mais bien plutôt observer ce qui résulte du rapport qu’elles entretiennent avec le monde environnant. En quatre axes réflexifs, tels des chapitres ou des routes, COM ∩∪ TIES explorent en filigrane la complexité de la question, tout en observant les seuils qui déterminent l’existence ou la non-existence des communautés dans nos sociétés. ∩∪ Urbanité : Que ce soient les espaces publics ou tout simplement la rue, ces lieux transitoires urbains construisent des espaces de vie et de communication. ∩∪ Sociabilité : Dans le monde contemporain, extrêmement fragmenté et individualiste, y a-t-il encore un mode d’action spécifique à l’existence des communautés? ∩∪ Politique : De quels types d’actions politiques parlons-nous lorsque s’expriment les communautés ? ∩∪ Environnement : Comment l’environnement détermine-t-il la vie des communautés et inversement comment la vie des communautés imprègne-t-elle l’environnement ? Quelle est la responsabilité des sociétés face à cette question ? Artistes Herman Asselberghs, Sven Augustijnen, Silvia Beck, Ruben Bellinkx, Justin Bennett, Libia Castro & Ólafur Ólafsson, Jef Cornelis, Teresa Cos, Jos De Gruyter & Harald Thys, Els Dietvorst, Peter Dowsnbrough, Pieter Geenen, Ira A. Goryainova, Maria Iorio & Raphaël Cuomo, Esther Johnson, Dagmar Keller & Martin Wittwer, Ken Kobland, Michel Lorand, Jan Locus, Vincent Meessen, Julia Meltzer & David Thorne, Mara Elsa Montoya, Bernard Mulliez, Hans Op de Beeck, Els Opsomer, Miguel Peres dos Santos, Marie-Françoise Plissart, Nicolas Provost, Aïlien Reyns, Shelly Silver, Krassimir Terziev, Harald Thys, Sarah Vanagt, Emily Vey Duke & Cooper Battersby, Effi Weiss & Amir Borenstein. Scénographie: Sarah & Charles L’Iselp « joue » la question du cinéma, ce formidable espace communautaire du 20e s., sous la forme d’un grand screening dont le programme change toutes les 3 semaines. Argos évoque le lounge vidéo, réflexion étendue sur l’idée du salon du 19e s., métaphore de formats ayant eu la force de créer des communautés et proposition pour entrevoir comment nous pourrions créer de nouvelles communautés. Curateurs : Ive Stevenheydens & Maïté Vissault
    Lieu
    ARGOS, Centre for Art & Media
    Rue du Chantier
    1000 Bruxelles
    Tél : +00 32 (0)2 229 00 03
    Réservation : +00 32 (0)2 229 00 03
    info@argosarts.org
    http://www.argosarts.org
  • Le Pianiste

    24.09.2017  >  15.10.2017

    • Cinéma
    L’autobiographie du pianiste Wladyslaw Szpilman portée à l’écran par un cinéaste ayant lui-même survécu à l’extermination des Juifs de Pologne. 

    Lire la suite

    L’autobiographie du pianiste Wladyslaw Szpilman portée à l’écran par un cinéaste ayant lui-même survécu à l’extermination des Juifs de Pologne. À travers cet anti-héros, Polanski fait face, pour la première fois au cinéma, à ses traumatismes fondateurs. Flagey, Cinematek € 7 > 5,5
    Lieu
    Flagey
    Place Sainte-Croix
    1050 Ixelles
    Tél : 02-641.10.20
    info@flagey.be
    http://www.flagey.be
  • Le Pianiste

    24.09.2017  >  15.10.2017

    • Cinéma
    L’autobiographie du pianiste Wladyslaw Szpilman portée à l’écran par un cinéaste ayant lui-même survécu à l’extermination des Juifs de Pologne. 

    Lire la suite

    L’autobiographie du pianiste Wladyslaw Szpilman portée à l’écran par un cinéaste ayant lui-même survécu à l’extermination des Juifs de Pologne. À travers cet anti-héros, Polanski fait face, pour la première fois au cinéma, à ses traumatismes fondateurs. Flagey, Cinematek € 7 > 5,5
    Lieu
    Flagey
    Place Sainte-Croix
    1050 Ixelles
    Tél : 02-641.10.20
    info@flagey.be
    http://www.flagey.be
  • Le Misanthrope (Hors-Les-Murs)

    27.09.2017  >  14.10.2017

    • Théâtre
    Une création de l’Infini Théâtre coproduite par l’Atelier Théâtre Jean Vilar. Réalisée avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles, de la Loterie Nationale, de la Cocof et de l’Atelier 210.

    Lire la suite

    Au XVIIème siècle, les salons rassemblaient les coquets, les frivoles, les opportunistes et les arrivistes, mais aussi des artistes, tous gourmands d’existence et de reconnaissance sociales. Au XXIème siècle, le mondain possède un compte Twitter, le hipster poste des photos sur Instagram, et la coquette tient salon sur son blog ou sur Facebook, Flickr, Tumblr… Pour ce Misanthrope, l’Infini Théâtre fait entendre avec subtilité le texte original de Molière (quel plaisir !) ancré dans notre réalité actuelle. La superficialité des salons précieux de l’époque ne se retrouve-t-elle pas aujourd’hui dans la virtualité des réseaux sociaux ? Alceste voudrait voir Célimène, lui parler, capter son attention, connaître ses sentiments. Mais comment contourner sa futilité ? Et surtout, comment la sous- traire, ne fût-ce qu’un instant, à la société virtuelle dont elle s’est faite reine à travers les écrans ? Accro aux réseaux sociaux, elle veut être admirée, recherchée, « likée »… à tout prix.
    Lieu
    StudioThor
    Rue Saint-Josse, 49
    1210 Saint-Josse-Ten-Noode
    http://www.flagey.be
  • Le Misanthrope

    27.09.2017  >  14.10.2017

    • Théâtre
    L'Infini théâtre met son savoir-faire au service du texte de Molière, et transpose les « salons précieux » en « salons internet », la fièvre mondaine du paraître, en celle de l'apparaître, le « bel esprit » en «chronique » piquante. Nous comprendrons si bien aujourd'hui l'inquiétude de Molière face à une société qui s'expose et trahit.

    Lire la suite

    « L'affaire de la comédie est de montrer tous les défauts des hommes et principalement les hommes de notre siècle » (Molière) Pauvre Alceste, de quel monde sommes-nous complices ? Tu dénonces l'hypocrisie et le culte de l'apparence, ne voyant partout « qu'imposture, intérêt, trahison, fourberie ». Tu revendiques simplement un idéal de droiture réclamant loyauté, honnêteté et transparence des cœurs ! Cette rectitude pousse ta franchise jusqu'à la brutalité. Antipathique, mais comique, tu te fais des ennemis, multiplies les procès et t'enfermes à jamais dans le redoutable rôle du Misanthrope. Mais cela ne suffit pas encore à ta détresse ! Tu as aussi la faiblesse d'être épris d'une jeune femme, particulièrement douée pour les manœuvres de séduction et de toute évidence « appareillée », elle, à la réussite sociale. Un modèle de mondanité qui rassemble autour d'elle un essaim de courtisans qui l'adulent. Reine du bel esprit, elle s'affirme brillante, libre et indépendante mais aliénée au profil de la coquette ! Elle a pourtant bien dit qu'elle t'aimait mais, tragique, tu veux plus, tu veux tout ! Une partition magnifique que ce Misanthrope, qui remue à l'endroit de la justice, de l'authenticité et de la société. Un texte où l'hypocrisie joute avec les valeurs morales et où l'indécence ne recule devant rien pour se rapprocher du pouvoir.  Transposons les « salons précieux » en « salons internet », la fièvre mondaine du paraître, en celle de l'apparaître, le « bel esprit » en «chronique » piquante et nous comprendrons si bien aujourd'hui, l'inquiétude de Molière face à une société qui s'expose et trahit.
    Lieu
    StudioThor
    Rue Saint-Josse, 49
    1210 Saint-Josse-Ten-Noode
    http://www.flagey.be
  • Charleroi danse - Biennale 2017

    27.09.2017  >  14.10.2017

    • Festival

    Lire la suite

    Construite sur un principe d’ouverture et faisant résonner les couleurs d’une nouvelle identité visuelle résolument dynamique, la Biennale 17 inaugurera la saison de Charleroi danse. Elle marquera le premier signal du changement souhaité par Annie Bozzini, directrice du Centre chorégraphique Wallonie-Bruxelles depuis janvier 2017, qui s’est donnée pour objectifs premiers le soutien aux artistes, une approche de la danse contemporaine sous ses imaginaires les plus larges ainsi que le renforcement de la relation de Charleroi danse avec ses publics. En plaçant les artistes au coeur de son projet – artistes installés en Wallonie et à Bruxelles comme Louise Vanneste et la chorégraphe belgo-argentine Ayelen Parolin avec lesquelles s’engage déjà un compagnonnage artistique et de production de trois années, mais aussi artistes d’ailleurs, artistes confirmés ou artistes de la génération montante – Charleroi danse défendra une danse à l’image de l’époque contemporaine, riche de diversité et d’horizons, et soucieuse de recréer du lien entre les individus pour mieux pouvoir reparler de la notion de collectif. Durant trois semaines, aux Écuries à Charleroi et à La Raffinerie à Bruxelles, les deux sites de Charleroi danse accueilleront de nombreuses créations et offriront une photographie de la danse internationale actuelle.
    Lieu
    La Raffinerie / Charleroi Danses
    Rue de Manchester, 21
    1080 Molenbeek-Saint-Jean
    Tél : 071 20 56 40
    Réservation : 071 20 56 40
    ticket@charleroi-danses.be
    http://www.charleroi-danses.be
  • RADIO PANIK : Brussels Alternative Show

    27.09.2017  >  20.12.2017

    • Concert

    Lire la suite

    The Brussels Alternative Show has been running on Radio Panik since 1996. The show was originally created & hosted by Maurizio DJ Athome, started as BIS ART SHAKER and turned into the Brussels Alternative Show in 2015 when he decided to expand the show with new residents Lawrence Le Doux, Dimitri Runkkari & Handless DJ. Ambiant, early 90's techno, acid house, dub, industrial, new wave, alternative disco, cosmic, krautrock, rocksteady, post punk, Afro, Funk, Boogie & more recent techno / house are the basic fields explored by the Brussels Alternative Show depending on the mood, the focus or theme, the guests.  “We’re just as likely to play electro, punk, dub and experimental music as well as a Gregorian chant. You get the point. The idea behind it being to break the idea of mono-style clubbing, where over the course of a night it’s either techno or house.” Of course BAS has nothing to do with clubbing per se,but more with creating 90-minutes of music where at times you’ll want to dance and at other times dream and meditate. http://thewordmagazine.com/neighbourhood-life/radio-panik-or-how-radio-saved-the-belgian-underground/
    Lieu
    Beursschouwburg
    Rue Auguste Orts, 20 28
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-550.03.50
    info@beursschouwburg.be
    http://www.beursschouwburg.be
  • Lisa Spilliaert, Growth Record

    28.09.2017  >  22.12.2017

    • Exposition
    Dans le cadre de ce projet à long terme Lisa Spilliaert suit de près la croissance d’un enfant qui, pour ainsi dire, aurait très bien pu être le sien. Elle a, en effet, eu une relation avec le Japonais qui est devenu père neuf mois plus tard. Par curiosité envers le bébé, elle décide de le photographier régulièrement.

    Lire la suite